• Accueil
  • > Recherche : union locale cgt maubeuge

Résultats de votre recherche

EMPLOI – Hautmont – Entreprise PAQUET

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 26 avril 2012

DANS LA PRESSE

Début de mobilisation hier

à l’entreprise Paquet d’Hautmont en difficulté

mercredi 25.04.2012, 05:02 – La Voix du Nord

 Les représentants syndicaux, ici Sylvain Tilmant, de la CGT Paquet, ont appelé à la mobilisation. Les représentants syndicaux, ici Sylvain Tilmant, de la CGT Paquet, ont appelé à la mobilisation.

|  LES VISAGES DE L’ACTUALITÉ |

Pas facile d’attirer l’attention sur soi entre deux tours d’une élection présidentielle qui cristallise autour d’elle tous les débats. Les représentants syndicaux de l’usine Paquet d’Hautmont, en redressement judiciaire, et de l’union locale CGT s’y sont toutefois attelés hier.

L’entreprise d’usinage et de construction industrielle Paquet ne va pas très bien, comme on a pu le voir dans de précédentes éditions. Usine de fabrication de jouets à sa création en 1950, la société a trouvé d’autres débouchés à partir des années soixante-dix quand ses fondateurs ont créé et développé une activité de grosse mécanique d’industrie et de maintenance.

Dans la rubrique de l’actualité sociale récente, l’entreprise hautmontoise a fait parler d’elle à partir de la fin de l’année 2008, période à partir de laquelle le carnet de commande a connu une forte baisse. Onze salariés avaient alors été licenciés au moment du passage aux trente-cinq heures qu’ils avaient refusé. Fin mai 2011, Paquet a été placé en redressement judiciaire et onze départs sont intervenus dans le cadre du plan de redressement, ramenant l’effectif à soixante-dix personnes.

Toujours sous le coup de cette procédure, l’entreprise a rendez-vous le 21 mai au tribunal de commerce de Valenciennes qui examinera alors la situation et les éventuelles offres de reprise d’une activité plombée par un passif de 2,5 M E pour un chiffre d’affaires de 7 M E en 2011. La date limite du dépôt des candidatures a été fixée au 30 avril.

Une offre de reprise

C’est dans cette perspective que la CGT a lancé un début de mobilisation hier à l’une des entrées de l’entreprise où les salariés ont été conviés en début d’après-midi. Sylvain Tilmant, délégué CGT de l’usine et membre du CE, a brossé dans un premier temps le tableau de la situation devant le personnel.

EMPLOI - Hautmont - Entreprise PAQUET dans Licenciements paquet1-300x199Il a résumé l’impatience générale qui prévaut dans les ateliers où l’on attend depuis près d’un an que la situation s’améliore d’une part et, d’autre part, que des offre sérieuses soient déposées. Sur ce point précis, il semble qu’un candidat se soit manifesté, mais sans provoquer un grand enthousiasme du côté de la CGT, qui ne veut pas en dire davantage. Selon nos informations, il s’agirait d’un investisseur étranger qui a pris récemment en Sambre le contrôle d’une autre société industrielle avec, à la clef, des perspectives de développement jusqu’ici restées au point mort. Dans ce dossier comme dans celui de Paquet, les Cégétistes n’ont pas caché leur crainte quant à un éventuel « transfert de technologie » qu’on appelle encore délocalisation.

Venus de l’union locale avec Christophe Savaux, secrétaire général, d’autres syndicalistes se sont exprimés hier après-midi. André Chandelier, ancien des Tôles perforées, a creusé dans le filon de l’histoire syndicale sambrienne en rappelant que cette entreprise avait été sauvée après quinze mois d’occupation. « La situation n’est plus la même, mais vous ne pouvez plus continuer comme ça. Il faut populariser votre action. Il y a des formes d’action à mettre en place et dans l’urgence », a résumé le secrétaire de la section métaux.

Tonalité identique de la part de Jean-Marc Pourchau, de l’UL, qui a exhumé du même filon les « douze mille personnes » comptabilisées naguère dans les rues de Maubeuge pour l’entreprise Jeumont Schneider. Et puisqu’il est question de calendrier dans cette procédure, la date du 1er mai a été cochée hier après-midi comme point de départ de la mobilisation avec une place d’honneur réservée aux salariés de chez Paquet dans le traditionnel cortège de la fête du Travail, « avec vos bleus de travail et en famille », a suggéré Jean-Marc Pourchau qui a exhorté les salariés : « Ne baissez pas les bras et relevez la tête ». • J.-M. BOUTILLIER

Nous n’avons pas pu joindre Christophe Desmarez, directeur de l’entreprise.

Publié dans Licenciements, Luttes, METALLURGIE, PRESSE | Pas de Commentaires »

1er mai à Maubeuge – Tract

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 22 avril 2012

DANS LA PRESSE

Actualité Maubeuge

PUISQU’ON VOUS L’DIT !

dimanche 22.04.2012, 05:02 – La Voix du Nord

[...]

Des tracts oui, mais syndicaux

Le 1er mai toujours. C’est traditionnellement le jour où les syndicats s’expriment dans leurs cortèges, unitaires ou pas. C’est dans cette perspective que des militants de l’Union locale CGT ont distribué, hier sur le marché de Maubeuge, des tracts annonçant le rendez-vous de la fête du Travail. Oui mais voilà : il n’aura échappé à personne, à moins de revenir d’un séjour de six mois au fin fond de l’Amazonie, sans aucun moyen de communication, que le premier tour de la présidentielle c’était le lendemain de cette distribution et que la campagne officielle était close depuis la veille minuit. Du coup, les cégétiste ont vu débouler des policiers qui sont venus s’assurer que les tracts n’étaient pas politiques. Et pour faire bonne mesure, des sympathisants PS, en tout cas identifiés comme tels, ont pris des photos de la distribution. En vu d’un recours au conseil d’État en cas de victoire de Mélenchon sur Hollande ?

[...]

Publié dans Culture, Dates A Retenir, HISTOIRE, Luttes, PRESSE | Pas de Commentaires »

EMPLOI – ENTREPRISE PAQUET

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 22 avril 2012

DANS LA PRESSE

Le sort de l’entreprise Paquet d’Hautmont, en redressement,

toujours incertain

dimanche 22.04.2012, 05:02 – La Voix du Nord

 Philippe Danhyer, Christophe Savaux, Jean-Marc Pourchau et Sylvain Tilmant, de gauche à droite.
-
-
Philippe Danhyer, Christophe Savaux, Jean-Marc Pourchau et Sylvain Tilmant, de gauche à droite.

|  ON EN PARLE |

L’entreprise d’usinage et de construction mécanique Paquet d’Hautmont inscrira-t-elle en mai son nom à la suite d’autres qui sont passées en Sambre de vie à trépas ? Les représentants syndicaux s’en inquiètent.

 -

En vitesse de croisière jusqu’en 2008, l’entreprise hautmontoise a connu une forte baisse d’activité à partir de la fin de cette année-là, ainsi que l’indiquait Christophe Desmarez, le directeur, dans nos colonnes en septembre 2010. A l’époque, douze salariés avaient été licenciés au moment du passage aux trente-cinq heures que ces derniers avaient refusé.

Depuis, la situation ne s’est guère améliorée. Fin mai 2011, Paquet a été placée en redressement judiciaire avec pour conséquence onze licenciements qui ont ramené aujourd’hui l’effectif à soixante-six personnes et quelques intérimaires.

Le plan d’apurement d’une dette qui gravite autour de 2,5 M E pour un CA arrêté en 2011 à 7 M E après avoir atteint 9 M E en 2009 oblige pour ainsi dire l’entreprise à emmagasiner l’équivalent de 600 000 E de commandes par mois. Or on en est loin si l’on en croit Philippe Danhyer, membre du CE. « La fin d’année a été bonne. En janvier nous avons eu 650 000 E de commandes. Mais après, on est à moins de cinquante pour cent de l’objectif. En avril, on est à 300 000 à tout casser », précise-t-il.

Pour le délégué syndical FO, rejoint par Sylvain Tilmant, de la CGT, également membre du CE, et les représentants de l’Union locale CGT de Maubeuge Christophe Savaux et Jean-Marc Pourchau, qui se sont penchés sur le dossier, Paquet est une entreprise plus que viable. Les syndicalistes admettent que de réels efforts ont été faits sur la politique salariale avec des effets mobilisateurs sur le personnel. Les mêmes soulignent les investissements qui ont été réalisés depuis 2005, soit environ 2,5 M E consacrés à du matériel performant. « Paquet a du potentiel, des compétences, des machines qui peuvent travailler des pièces au-delà de trente tonnes », résument les syndicalistes maison et les membres de l’UL. Alors ?

Christophe Tilmant et Philippe Danhyer pointent quand même ce qui représente à leurs yeux une faiblesse dans la stratégie de l’entreprise : le service commercial. Et pose une question à laquelle il va bien falloir apporter un jour une réponse, dans un bassin de la Sambre qui atteint des taux de chômage record : la quasi impossibilité de trouver de la main-d’oeuvre qualifiée.

Quoi qu’il en soit, le tribunal de commerce de Valenciennes devrait se prononcer en mai sur le devenir de la société, à la lumière des offres qui seront déposées, ou non, jusqu’au 30 avril. • J.-M. B.

Publié dans Licenciements, Luttes, METALLURGIE, PRESSE | Pas de Commentaires »

Protection sociale – Sytème santé et action sociale

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 mars 2012

 

Jamais la protection sociale et notre système de santé et d’action sociale n’avaient subi d’attaques aussi puissantes que ces 5 dernières années !!

Les Fédérations des Organismes sociaux et de la Santé appellent les salariés à une journée de grève et manifestations sur l’ENSEMBLE DU TERRITOIRE.

Nous sommes TOUS concernés en tant qu’usagers de la santé et de la protection sociale

fichier pdf Tract_FEDE_santA_c_-orga_sociaux_29032012

Faisons tous ensemble du 29 mars une grande journée pour la reconquête de la protection sociale et pour un grand service public de Santé et d’action sociale.

L’Union Locale de Lille invite les syndicats à appeler à la grève afin de participer massivement à cette action.

RASSEMBLEMENT RÉGIONAL LE 29 MARS 2012

à 13H00 DEVANT LA CPAM DE LILLE, Place de la SOLIDARITE.

DÉPART EN MANIFESTATION à 14H en direction de la CAF pour se terminer à l’ARS (Agence Régionale de Santé) où une délégation demandera une entrevue.

Guillaume FLAMENT

Publié dans Santé, Sécurité sociale | Pas de Commentaires »

SEMAINE NATIONALE D’ACTION CGT SUR LA REINDUSTRIALISATION

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 22 mars 2012

 

COMMUNIQUÉ

 

L’UNION LOCALE CGT MAUBEUGE ET ENVIRONS


a  décidé*  la tenue d’une grande conférence de presse à 

LOUVROIL – Salle Polyvalente près de la Mairie

le 22 MARS 2012 à 14 h 30
 

– Tous les syndicats sont concernés, pas seulement ceux des entreprises industrielles -

* Suite à la Commission exécutive du 14 mars dernier

____________________

Par ailleurs, l’USTM organise un rassemblement devant la Chambre Patronale le même jour 22 mars 2012 à 10 h 30 fichier pdf 22-3-2012

_______________________

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, Dates A Retenir, Licenciements, Luttes, METALLURGIE, Salaires | Pas de Commentaires »

Procédure de licenciement – Appel à la solidarité – Pétition

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 mars 2012

Procédure de licenciement - Appel à la solidarité - Pétition dans Actions_nationales cgt-nord_en-bas-198x300

L’Union départementale lance un appel à la solidarité avec notre camarade Jef, salarié d’ERDF – GRDF à Bagneux (région parisienne).1-241x300 dans Licenciements

Jef est sous le coup d’une procédure disciplinaire de licenciement pour ne pas avoir mis en œuvre, à certaines occasions, des SMI (Service Minimum) avant la coupure totale pour non paiement, chez des personnes en grande difficulté.

Pour rappel, en décembre dernier, l’Union départementale et INDECOSA CGT avaient déjà réagi vivement par un communiqué de presse après le décès, dans notre région, d’un usager suite à un incendie provoqué par une bougie, alors qu’il était privé d’électricité pour impayés. Face à ce drame de la misère sociale, la CGT exigeait l’arrêt immédiat de toutes les coupures d’électricité et de gaz.

Aujourd’hui, apportons notre soutien à notre camarade Jef en signant massivement et rapidement la pétition en ligne sur le site de la Fédération CGT Mines-Energie (cliquer sur le lien ci-dessous) :

http://www.fnme-cgt.fr/pages/signe_petition.php?mess=ok&id_pet=26

tract de la CGT Mines-Energie de Bagneux fichier pdf Tract CGT Energie BAGNEUX

DANS HD 8 AU 14 MARS 2012

___________________

Déclaration CGT en IRP et CSP

Jef DUVAL, Agent au service commun eRDF-GrDF de l’Agence Clientèle d’Arcueil est sur le point d’être licencié.

Comme tous les Agents techniques clientèle, il effectue régulièrement des tournées de coupure pour non paiement.

En Août 2011, après un contrôle hasardeux, bien entendu, des services de l’UCF IDF Ouest, il a été constaté qu’il n’aurait pas mis en œuvre des SMI (Service Minimum).

Comme tout Agent socialement responsable, lorsque la situation locale ne le permet pas, les minis interrupteurs ne sont pas posés afin de donner aux personnes un dernier délai avant la coupure finale exigée par l’entreprise.

Aujourd’hui, que reproche l’entreprise  qui se proclame, elle, socialement responsable à Jef ? Son humanisme ? Son honnêteté ? Son adhésion à la CGT ?

Sachez que ces Agents qui doivent poser des SMI sont livrés à leur propre conscience dans ce travail au quotidien.

A l’heure où les citoyens français subissent des plans de rigueur imposés par le gouvernement, ne serait-il pas judicieux qu’eRDF-GrDF stoppe les sanctions envers les agents qui refusent de couper l’énergie à des familles en difficulté et en précarité énergétique ?

En tout état de cause, la CGT condamne la décision de mise à la retraite d’office votée par les membres de la Direction présents le 17 Février 2012 lors de la CSP Disciplinaire.

La CGT mettra tout en œuvre afin que cessent ces condamnations inadmissibles qui se développent au sein des entreprises soi-disant socialement responsables.

La CGT exige que la procédure disciplinaire soit arrêtée dans les plus brefs délais.

___________________

Publié dans Actions_nationales, Licenciements, Luttes | Pas de Commentaires »

CAFs 59

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 3 mars 2012

CAFs 59 dans CAF la-cgt-nord-300x60

 

CAF Roubaix, la CGT se mobilise contre la départementalisation des CAF,

la baisse des prestations,les conditions de travail des salariés et d’accueil des allocataires…

Dans le cadre des combats engagés fin 2011 contre le projet de fusion des huit caisses d’allocations familiales que compte le Nord, l’union locale CGT de Roubaix et Tourcoing , les conseillers…

Pour lire la suite cliquez ici

Publié dans CAF, Conditions de travail, Luttes, Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaires »

29 février 2012 – Maubeuge – Jeumont

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 29 février 2012

29 février 2012 - Maubeuge - Jeumont dans Actions_européennes CGT-UL-DE-MAUBEUGE-ET-ENVIRONS1-204x300

Manif 29 février 2012
Album : Manif 29 février 2012
Manifestation contre l'austérité, les salaires, l'emploi UL Maubeuge - CGT JSPM AREVA Jeumont
57 images
Voir l'album

____________________________

Hier à MAUBEUGE, à  9H30, à l’appel de l’Union locale de MAUBEUGE et environs à manifester contre « l’austérité », une cinquantaine de camarades était au rendez-vous.

L’Union locale de MAUBEUGE et environs a alors proposé de se rendre à JEUMONT où 350 salariés de JSPM filiale AREVA, en grève, devaient défiler le matin dans les rues de la ville pour « les salaires » et « l’emploi » (ce qui rejoignait la lutte contre l’austérité), proposition qui a été acceptée par majorité, et les camarades se rendu en caravane de voitures à JEUMONT pour manifester avec les salariés de JSPM.

L’après-midi, les Unions Locales AUNOYE-AYMERIES et MAUBEUGE et environs ont rejoint par bus la manifestation départementale à Lille prévue à 14 H 30 (voir ci-dessous article VDN)

____________________________

MANIFESTATION DÉPARTEMENTALE à LILLE à l’appel de la CGT

1 000 participants (800 CGT, 150 solidaires, 25 Fsu, 25 Unsa).

Dans le cadre de la journée de lutte européenne du 29 février, ce sont au total, près de 2.000 personnes qui ont manifesté dans le département.

______________________________

DANS LA PRESSE

LA SAMBRE

http://www.dailymotion.com/video/xp4s5e

LA VOIX DU NORD

Les salariés de JSPM étaient encore dans les rues hier, mais pas tout seuls…
jeudi 01.03.2012, 05:21 – La Voix du Nord

 Devant les grilles de l'entreprise, tous ont voté une motion pour annuler le gel des salaires. Devant les grilles de l’entreprise, tous ont voté une motion pour annuler le gel des salaires.

|  LES VISAGES DE L’ACTUALITÉ |

À l’entreprise JSPM, filiale d’Areva, depuis ce début de semaine, les jours ont tendance à se suivre et à beaucoup se ressembler. Après un sérieux coup de gueule lundi devant les grilles de l’entreprise jeumontoise, c’est dans la rue que plus de deux cents des salariés ont décidé de porter leur revendication. Et ils n’étaient pas les seuls…

PAR NATHALIE WAROUX

maubeuge@lavoixdunord.fr PHOTOS « LA VOIX »

Les salariés de JSPM ont démarré très tôt leur journée d’action. Dès 7 h 30 avec un piquet de grève devant les grilles du site jeumontois. Les rencontres avec la direction de l’entreprise, suite à un premier débrayage lundi, n’ont pas eu le succès espéré. Le gel temporaire des salaires et rémunérations les a incités cette fois à « gueuler » dans la rue. En tête de cortège, Bernard, 56 ans, demande qu’on reconnaisse à juste titre le professionnalisme des travailleurs de l’entreprise : « Et cela passe par une augmentation de salaire ». Ce père de famille totalise 37 ans de boîte et il est payé « avec (s)es primes, environ 2 000 euros brut ». Les primes, qui pourraient atteindre les 850 euros brut (dont 500 euros provenant du groupe), ne suffisent pas. « Une prime c’est temporaire ; et je pense que le gel des salaires va s’inscrire dans la durée. » Dans cette perspective, il ne voit pas bien l’avenir que peuvent avoir ceux qui débutent aujourd’hui avec leurs « 1 200 euros brut ». Derrière lui, Mickaël, 40 ans, a lâché Sevelnord et son poste d’agent qualité pour un contrat de qualification à JSPM avec CDI à la fin. Mais ça, c’était avant le plan d’action « Areva 2016 », car de CDI aujourd’hui il n’en est plus question, « juste des CDD, pour mon cas, jusqu’en septembre », pour d’autres jusqu’en juillet, ou encore des propositions de postes en CDI, mais dans d’autres sites du groupe. Une « avancée » locale qui n’empêche pas les salariés de maintenir leur mot d’ordre : « Pas de travail le samedi et respect des 7,7 h par jour. » Des mesures applicables de suite, accompagnées d’une motion visant à faire annuler le gel des embauches et des salaires, car « les salariés ne doivent pas payer les erreurs et les investissements du groupe ». Ils n’en démordent donc pas, « nous voulons 2,5 % d’augmentation avec un plancher de 70 euros pour tous ». La semaine prochaine, une action unitaire est d’ailleurs prévue dans toutes les usines du groupe Areva.

Publié dans Actions_européennes, Actions_locales, Actions_régionales, Fiscalité, METALLURGIE, PRECARITE | Pas de Commentaires »

CAF DU NORD – 29 FEV 2012

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 février 2012

CAF DU NORD - 29 FEV 2012 dans Actions_locales cgt-UD-Nord4-300x60

Communiqué de presse pour le 29 février de l’Union Locale CGT de Roubaix

L’Union Locale CGT de Roubaix a communiqué sur la journée d’action européenne du 29 février : en appelant à se réunir le matin devant la CAF du Nord à Roubaix dont la départementalisation montre ses…

Pour lire la suite cliquez ici

Publié dans Actions_locales, Actions_nationales, Actions_régionales, CAF, Conditions de travail, Dates A Retenir, Luttes, Salaires, Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaires »

MANIFESTATION CONTRE L’AUSTERITE – 28 FEV 2010

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 février 2012

DANS LA PRESSE

Actualité Maubeuge

Austérité : une manifestation CGT aura lieu le 29 février à Maubeuge

lundi 27.02.2012, 05:21 – La Voix du Nord

 La CGT sambrienne appelle à la mobilisation, mercredi à 9h30, devant l'hôtel de ville. PHOTO ARCHIVES La CGT sambrienne appelle à la mobilisation, mercredi à 9h30, devant l’hôtel de ville. PHOTO ARCHIVES

|  L’AGENDA DE LA SEMAINE |

Fidèle au poste, l’union locale CGT de Maubeuge s’associe à la journée européenne d’action

MANIFESTATION CONTRE L'AUSTERITE - 28 FEV 2010 dans Actions_européennes

Celle-ci aura lieu le mercredi 29 février à l’initiative de la Confédération européenne des syndicats, à la veille du sommet européen du 1e r mars, qui aura lieu à Bruxelles, dans les bâtiments du conseil européen.

À l’issue de ce sommet au cours duquel il sera largement question de la Grèce, devrait être signé un traité qui imposerait, selon la CGT, «  un nouveau carcan budgétaire et économique à des pays déjà durement touchés par le chômage et la récession ».

TVA sociale et accords compétitivité-emploi

Localement si l’on peut dire, en tout cas à l’échelle de l’Europe, la confédération a aussi enfourché le cheval de bataille de la contestation sur deux mesures prises dernièrement en France : la TVA sociale et les accords compétitivité-emploi, « deux mesures qui vont frapper durement les salariés, les retraités, les privés d’emploi », assène la CGT qui prévoit que « tout va passer à la moulinette de la compétitivité ». •

Le rassemblement est prévu ce mercredi 29 février, à 9 h 30 devant l’hôtel de ville de Maubeuge. Un bus partira à 13 heures, au même endroit, pour la manifestation lilloise.

Publié dans Actions_européennes, Actions_locales, Actions_nationales, Actions_régionales, Chômage, Conditions de travail, Dates A Retenir, DELOCALISATION, Fiscalité, Licenciements, Luttes, PRECARITE, PRESSE, Salaires, Services publics | Pas de Commentaires »

123456...13
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo