• Accueil
  • > Recherche : syndicat maubeuge

Résultats de votre recherche

FINANCER LES RETRAITES, C’EST POSSIBLE

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 31 juillet 2013

Le gouvernement Hollande s’apprête dès la rentrée à porter un nouveau coup au régime général de retraite.

Dans la même logique que les réformes précédentes, les actifs et retraités seraient appelés à supporter de nouveaux reculs. Parmi les « pistes » avancées par le rapport Moreau : allongement de la durée de cotisation pour bénéficier d’une retraite à taux plein, voire recul de l’âge légal de la retraite, alignement de la CSG des pensions sur celle des salaires, désindéxation de l’évolution des pensions sur l’évolution des prix,…
Selon eux, ces mesures seraient inéluctables pour équilibrer le régime général de retraite, dans le contexte de réduction des dépenses publiques imposé par Bruxelles et les marchés financiers. C’est une logique d’austérité et de rigueur qui nous enfonce dans la récession et l’augmentation du chômage.

Pourtant de l’argent pour financer les retraites, il y en a !!! et une autre répartition des richesses permettrait de financer une retraite de haut niveau.
Et de l’argent, il pourrait y en avoir bien plus encore si le gouvernement changeait de cap dans sa politique économique en favorisant la croissance, notamment en développant une véritable politique de relance industrielle et donc l’emploi et les salaires.
Car notre système de protection sociale par répartition est avant tout financé par les cotisations assises sur les salaires.

La CGT a une analyse et des propositions alternatives à cette constante dégradation des retraites imposée par les gouvernements successifs, de droite comme de gauche. (voir ci dessous)
Elle appelle les salariés, les privés d’emploi et les retraités à s’en saisir, à en débattre et à se mobiliser pour faire front face à cette nouvelle offensive.
L’Union Locale CGT Maubeuge et les syndicats CGT du territoire iront à la rencontre de la population et des salariés dans les entreprises durant cet été pour engager ce débat et construire ensemble la forte mobilisation indispensable à la rentrée.

Vous pourrez nous rencontrer régulièrement sur les marchés des principales localités du Bassin de la Sambre et nous serons présents toute la journée lors de la Foire à l’Ail de Feignies le dimanche 25 août prochain.

Les syndicats CGT appellent à participer massivement aux grèves et manifestations programmées le 10 SEPTEMBRE 2013 dans tout le pays :

A MAUBEUGE : MANIFESTATION LE 10 SEPTEMBRE 2013 A 9H30
Départ HOTEL DE VILLE DE MAUBEUGE
A LILLE : MANIFESTATION LE 10 SEPTEMBRE 2013 A 14H30
Départ PORTE DE PARIS

SALARIES, PRIVES D’EMPLOI, RETRAITES, JEUNES ET MOINS JEUNES, NOUS SOMMES TOUTES ET TOUS CONCERNES ! TOUS ENSEMBLE FAISONS OBSTACLE A CES NOUVEAUX RECULS ET IMPOSONS D’AUTRES SOLUTIONS !

FINANCER LES RETRAITES, C'EST POSSIBLE dans Actions_nationales retraites-2-tracts-ud3-212x300retraites2-2-tracts-ud1-212x300 dans Actions_nationalesretraites3-2-tracts-ud1-212x300retraites4-2-tracts-ud-212x300

pour agrandir les tracts, cliquer sur une des pages et faites dérouler en cliquant sur les flèches situées à droite et à gauche de chaque page

Publié dans Actions_nationales | 1 Commentaire »

EMPLOI – LA CASSE SOCIALE CONTINUE A MAUBEUGE

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 29 mai 2013

SYNDICAT CGT
PÔLE SANTÉ UDEVE MAUBEUGE

COUP DE TONNERRE

À LA PHARMACIE MUTUALISTE DE MAUBEUGE

Lors d’une réunion du Comité d’Entreprise de Pôle Santé – UDEVE de Maubeuge 37 suppressions de postes ont été annoncé !

Le Groupe APREVA qui avait repris les activités de l’UGOSS lors d’une fusion orchestrée par Philippe BORGAT, Administrateur Provisoire a laissé mourir la structure volontairement, depuis la reprise de nos activités, le Groupe APREVA n’a pas cherché à développer les œuvres de la Pharmacie Mutualiste fleuron de la santé dans le Bassin de la Sambre depuis 1928 !

Dans le même temps, il a été annoncé à Pôle Santé Services entité « sœur » de la Pharmacie Mutualiste, la fermeture définitive, laissant 28 personnes sur le carreau !

65 personnes sont concernées par ce plan……

_______________________________________

DANS LA PRESSE

LA SAMBRE

http://www.lasambre.fr/article/28/05/2013/maubeuge–restructuration-et-licenciements–lex-mutuelle-du-bassin-de-la-sambre/4284

LA VOIX DU NORD

http://www.lavoixdunord.fr/region/nouvelle-crise-a-l-udeve-62-emplois-pourraient-etre-ia23b0n1284782

 

Publié dans EMPLOI, Licenciements, Luttes, PRESSE, Santé, Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaires »

Retraités CGT – Assemblée Générale 5 juin 2013 – Armentières

Posté par onsbouge le 21 mai 2013

Retraités CGT - Assemblée Générale 5 juin 2013 - Armentières dans Actions_régionales cgt-retraites_2USR CGT NORD

SYNDICAT CGT DES RETRAITÉ(E)S
Bourse du travail – Pl.J.GUESDE – 59280 ARMENTIERES

TEL : 03 20 77 21 92 – www.ulcgtarmentieres.over-blog.com

-

Assemblée générale
Mercredi 5 Juin 2013 de 14h à 16h
Union locale CGT Armentières

-

2013 : Quelle réforme pour les retraites ?

Si elle n’en sera pas le sujet unique, la réforme des retraites sera bien évidemment au centre de la deuxième conférence sociale convoquée les 20 et 21 juin par le gouvernement.
Le Medef a déjà fait valoir ses revendications auprès du Premier ministre : « Notre préconisation est d’allonger la durée de cotisation à 43 ans d’ici 2020 et de repousser l’âge légal de la retraite à au moins 65 ans à l’horizon 2040″, a revendiqué la patronne des patrons à la sortie de Matignon le 13 mai.

Par ailleurs, les négociations sur les régimes complémentaires Arrco et Agirc conclues le 13 mars dernier par un accord non signé par la CGT ont débouché, notamment, sur un mécanisme de revalorisation des pensions inférieure à l’inflation qui aura des conséquences extrêmement néfastes pour les retraités actuels en termes de pouvoir d’achat, mais également pour les retraités futurs. Le gouvernement n’a pas caché qu’il pourrait s’inspirer de cet accord pour la réforme des retraites qu’il va conduire dans les mois prochains.

La CGT va aborder cette réforme en portant une série de propositions fortes, notamment une réforme structurelle du financement des retraites qui passe par l’augmentation des salaires, ainsi que par l’emploi et la croissance.

Elle entend s’opposer à une nouvelle adaptation du système actuel qui consisterait en un allongement de la durée des cotisations ou une baisse du montant des pensions.

Une bonne réforme, c’est possible ?

OUI !  Il est possible d’imposer une réforme des retraites qui :

  • corrige les effets des réformes régressives passées
  • assure pour toutes les générations, notamment les plus jeunes, un niveau de pension convenable dès 60 ans,
  • reconnaisse la pénibilité en permettant des départs anticipés.

Alors que les profits des grands groupes sont florissants, que les dividendes versés aux actionnaires ont progressé 7 fois plus vite que la masse salariale ces trente dernières années, que des dirigeants d’entreprises s’octroient des salaires annuels supérieurs à ce que plus d’un salarié sur deux ne gagnera pas sur toute une vie, qui osera prétendre qu’il n’y a pas d’argent pour les retraites ?

La CGT propose des solutions durables pour un bon niveau de retraite

A quel âge pourra-t-on demain partir à la retraite ? Avec quel montant de pension ? Comment assurer durablement le financement du système ? C’est pour répondre précisément à ces questions que la CGT formule les propositions qui suivent. 

Ces propositions que la CGT avait mises au cœur du débat sur la réforme des retraites Fillon en 2010 restent de pleine actualité si l’on veut répondre aux besoins des salariés, des retraités, trouver les financements nécessaires.

  • Garantir la possibilité de prendre sa retraite dès 60 ans.
  • Des pensions d’au moins 75 % du revenu net d’activité pour une carrière complète.
  • Justice et réduction des inégalités.
  • Assurer le financement des retraites.
  • Faire contribuer tous les revenus.
  • Une autre politique de l’emploi.
  • Augmenter et moduler les cotisations patronales.
  • Bâtir une Maison commune des régimes de retraite

Les politiques  libérales menées en France c’est 5 millions  de  chômeurs,  10 millions  de  pauvres, 300 000 chômeurs de plus  fin 2013. L’austérité aggrave la crise. La France est en récession tous les voyants économiques sont au rouge : consommation – 0,4%, pouvoir d’achat – 0,9%, croissance – 0,2%, production – 2,2%, investissements – 1,2%. Il est urgent de  changer  de  cap. On fait  cadeau aux grosses entreprises  de 20 milliards d’€ sous forme de crédit d’impôts, qui  s’ajoute aux 172 milliards d’aides dont elles ont bénéficié déjà, sans que soit contrôlé leur efficacité en terme d’emplois et d’investissements productifs.

A l’inverse on annonce de nouvelles mesures qui vont impacter le pouvoir d’achat: hausse de la TVA ( 7 milliards d’euros), mise en place de fiscalité écologique (3 milliards d’euros).

Une chose est certaine c’est que le pouvoir d’achat des retraités qui a déjà perdu 20 % en 20 ans,  subi à nouveau une baisse :

Création d’une nouvelle contribution sur les revenus imposables des pensionnés de 0,3 % dès le 1er avril 2013, devant servir à financer la future réforme de la dépendance. La mise en place de cette taxe revient à dire clairement que la future loi sur la dépendance sera financée par l’impôt et non par les cotisations sociales. Tout laisse à penser que si cette loi ne se fait pas dans le cadre de la Sécurité sociale dans le futur c’est la Sécurité sociale qui sera financée par l’impôt… Cela ne diffère pas  des projets antérieurs qui à terme conduisent à la recherche de solutions individuelles et au recours au secteur assurantiel pour ceux qui en ont les moyens. Le gel du barème sur l’impôt, cela, après le gel voulu par le précédent gouvernement pour 2012. Des milliers de retraités sont à nouveau imposables en 2013. Rappelons que : Sarkozy-Fillon, ont supprimé en matière d’Impôt sur le Revenu la demi-part supplémentaire attribuée aux veuves, veufs, divorcé(e)s, séparé(e)s et célibataires vivant seuls.

Nous ne pouvons accepter qu’une majorité qui a été élue pour conduire une autre politique que celle de Sarkozy-Fillon ne remette pas en cause ces mesures. Il faut se mobiliser pour exiger une autre politique fiscale et empêcher que de nouveaux mauvais coups ne voient le jour.  LES RETRAITÉ-E-S NE SONT PAS DES VACHES Á LAIT ! ils disent NON à l’austérité et exigent des mesures immédiates !

Pour préparer la conférence sociale, convoquée les 20 et 21 juin, la CGT a appelé les salariés et les retraités à faire irruption sur le terrain social. La future réforme des retraites, à l’ordre du jour de cette conférence  « va nécessiter une mobilisation d’ampleur ». Aujourd’hui en France, la question du rapport de force est une question essentielle. Il faut que les salariés et les retraités s’occupent de leurs affaires, le résultat d’une  négociation, c’est avant tout le résultat d’une mobilisation. Il faut que les salariés et les retraités arrêtent de penser que les syndicats, dans le cadre de négociations, peuvent obtenir des choses s’ils n’investissent pas le terrain social et s’ils ne se mobilisent pas. Pour en discuter ensemble nous vous invitons :

le Mercredi 5 Juin 2013 à 14h Union locale CGT Armentières

à L’Assemblée Générale – VENEZ NOMBREU(S)ES

Publié dans Actions_régionales, Dates A Retenir, Luttes, Retraites | Pas de Commentaires »

1er MAI 2013 – Discours de l’UL

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 2 mai 2013

1er MAI 2013 - Discours de l'UL dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-copie-204x300

-

-

FÊTE INTERNATIONALE DU TRAVAIL ET DES TRAVAILLEURS 1ER MAI 2013


-

Bonjour à toutes et à tous,

Comme chaque année à l’occasion de la Fête internationale du travail et des travailleurs du 1er mai, nous sommes réunis devant cette stèle des 93 pour rendre un hommage aux salariés de la Sambre-Avesnois, qui ont résisté et combattu l’occupant nazi et le régime collaborationniste de Vichy.

Ces ouvriers, ces employés, arrêtés, torturés, déportés, ont versé leur sang pour notre liberté mais aussi ont contribué par leur combat à jeter les bases d’une société plus juste au travers notamment du programme économique et social du Conseil National de la Résistance.

Ce programme économique et social, véritable contrat social, a cimenté notre « vivre ensemble » dans la société après la Libération, en particulier sur la base d’une protection sociale reposant sur la solidarité nationale.

Ce sont ces principes mêmes et leur contenu qui sont depuis quelques années attaqués de toutes parts par le capitalisme ultra-libéral qui n’a de cesse de vouloir les détruire au nom du profit.

Nous avons donc envers ceux que nous honorons aujourd’hui, résistants héroïques et exemplaires, une dette mais aussi un devoir : celui de résister, nous aussi, dans cette guerre économique mondiale que le capitalisme ultra libéral impose à tous les peuples.

Il y a un an, nous étions ici pour manifester notre exigence d’un changement de politique à l’occasion des élections présidentielles et législatives 2012.

L’ensemble des salariés a contribué largement à l’élection d’un Président de la république qui annonçait ce changement…

Un an plus tard, force est de constater que cet engagement de changement de politique n’a pas été tenu. Rien n’a changé positivement dans la vie sociale des salariés, des retraités, des privés d’emploi : le chômage augmente de mois en mois, les destructions d’emplois s’accumulent tant dans l’industrie que dans le commerce et les services publics.

L’incertitude et l’anxiété face à l’avenir et la baisse du pouvoir d’achat pèsent sur l’ensemble de la population salariée et en particulier sur la jeunesse qui est sacrifiée et subit chômage, déclassement et précarité.

Dans notre territoire Sambre-Avesnois, ces situations sont une réalité encore plus criante : avec un taux de chômage de plus de 16%, des fermetures d’entreprises et suppressions d’emplois massifs dans l’industrie, une activité commerciale en berne, la paupérisation de la population s’accentue et la misère sociale se développe.

Dans ce contexte, quelle perspective et quel avenir pour notre jeunesse ?

Passé le temps des promesses de campagne électorale, le nouveau gouvernement a fait rapidement allégeance aux exigences européennes du Traité de Lisbonne. Ce Traité impose le carcan d’une réduction rapide des déficits budgétaires qui obère toute possibilité de relance économique et nous installe durablement dans la récession et le chômage de masse.

Passé le temps des promesses électorales et les bonnes intentions de la conférence sociale de juillet 2012, le nouveau gouvernement a également cédé aux exigences du patronat et du MEDEF. Il aura suffit pour cela de quelques coups de menton de Madame PARISOT.

L’exemple criant en est bien sûr la signature par le MEDEF, la CFDT, la CFTC et la CGC de l’ANI dit de Sécurisation de l’emploi. Cet accord est en cours de transposition dans une Loi qu’ont voté nos députés de gauche du territoire, Christian Bataille et Rémi Pauvros.

Le Medef est parvenu à le transformer en accord sur la sécurisation des licenciements et sur la flexibilité du travail :

Sans revenir en détail sur l’ensemble de ses dispositions,

  • cet accord entérine une plus grande facilité de licencier économiquement, une réduction des possibilités d’intervention et de contestation juridique tant des instances représentatives du personnel que des salariés, expose les salariés à une plus grande mobilité, entérine les accords dits de compétitivité – emploi qui permettent, sous la menace de la suppression d’emploi, d’exiger des salariés des efforts supplémentaires sur la durée du travail et les salaires. IL bouleverse complètement les principes protecteurs du Code du Travail.
  • Cet accord divise les salariés, les organisations syndicales et les parlementaires, y compris dans la majorité. Dans ces conditions, comment pourrait-il être transposé dans une Loi de la République ? Il suscite chez beaucoup d’entre nous colère et indignation légitimes. A la CGT, nous le combattons avec la plus grande énergie et nous le ferons jusqu’au bout.

Dernier abandon en date face au MEDEF, le refus du gouvernement de débattre et de voter une loi d’amnistie syndicale sous le prétexte de la crainte d’une légalisation des violences sociales.

Pourtant : De quel côté est principalement la violence sociale aujourd’hui ?

Est-elle vraiment du côté des salariés qui légitimement défendent leur outil de travail et leurs emplois détruits par les fermetures d’entreprise ou les plans sociaux décidés au nom du profit maximum pour l’actionnaire ?

N’est-elle pas plutôt du côté patronal qui profite de la peur que fait peser sur les salariés le chômage de masse pour réaliser en force des suppressions massives d’emploi, mais aussi fait subir une violence au quotidien par la dégradation des conditions de travail et leurs conséquences sur la santé des salariés. Dans ce domaine, nous avons à faire aujourd’hui encore plus qu’hier à un patronat décomplexé. Il est temps d’inverser cette spirale de la violence.

Ce refus d’une loi d’amnistie sociale est un véritable camouflet adressé aux salariés et à leurs représentants. Le message est clair : non seulement vous devez subir les violences patronales, mais en plus si vous réagissez c’est vous qui serez condamnables et condamnés !

D’autres dossiers pour lesquels nous auront à nous mobiliser pour combattre de nouvelles volontés patronales de régression sociale vont arriver dans l’actualité dans les prochains mois : le régime général de retraite et l’indemnisation du chômage.

Dans ce contexte général économique et social des plus dégradés, le syndicalisme, au-delà des différences et divergences, a une responsabilité : celle de rassembler les salariés pour construire des réponses à la crise à partir de leurs besoins et de leurs intérêts.

  • Desserrer le carcan du retour à l’équilibre budgétaire et des politiques d’austérité et de rigueur qui nous plongent dans la récession
  • Augmenter les salaires et les pensions pour relancer la consommation et donc la croissance et l’emploi
  • Développer l’investissement productif, en particulier industriel
  • Protéger les salariés des aléas de la vie professionnelle et sociale
  • Garantir des services publics de proximité et de qualité

Ces exigences sont celles d’un retour à une dynamique économique et sociale de progrès, pour tous et en particulier pour la jeunesse aujourd’hui désorientée et désespérée.

Elles sont communes à tous les salariés de France, d’Europe et du Monde.

Ne nous cachons pas les difficultés à mobiliser les salariés qui aujourd’hui oscillent entre la résignation et la colère.

Néanmoins, dans notre secteur, les salariés de plusieurs entreprises relèvent la tête et ont mené des conflits sociaux pour la reconnaissance de leur travail, les conditions de travail et les rémunérations : MCA, Dembiermont, Savelys, Neuhauser.

Si le MEDEF se frotte les mains, l’explosion sociale menace et le FN est en embuscade. Que nos gouvernants mesurent les risques de laisser perdurer cette situation et leur responsabilité.

C’est pourquoi il est urgent de faire entendre notre voix. Il est urgent de nous unir, de nous rassembler, solidaires, contre l’austérité, l’insécurité sociale généralisée et pour une autre répartition des richesses créées par notre travail.

Dans cet objectif, la CGT appelle l’ensemble des salariés et des syndicats à faire  de la semaine d’action européenne du 7 au 14 juin à l’initiative de la CES, contre l’austérité et pour le progrès social, une démonstration de force du monde du travail, dans l’unité et la solidarité de tous les travailleurs d’Europe.

JE VOUS REMERCIE ET VOUS SOUHAITE A TOUTES ET TOUS UNE EXCELLENTE FÊTE DU 1ER MAI

____________________________________

 

DÉPÔT DE LA GERBE ET MINUTE DE SILENCE
RETOUR DE LA MANIFESTATION VERS L’ESPACE VICTOR HUGO OU UN VIN D’HONNEUR VOUS SERA SERVI
UN REPAS AMICAL ET FRATERNEL SUIVRA

__________________________________

DANS LA PRESSE

Maubeuge: le défilé du 1er mai rassemble un peu plus de 80 personnes

Publié le 01/05/2013

Par La Voix du Nord

ARTICLE ET PHOTOS

 

Publié dans Actions_locales, Chômage, Dates A Retenir, EMPLOI, HISTOIRE, Jeunes, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, PRECARITE, PRESSE, Retraites, Services publics | Pas de Commentaires »

NEUHAUSER MAUBEUGE – FOLSCHWILLER – HALTE A LA RÉPRESSION SYNDICALE !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 28 mars 2013

NEUHAUSER MAUBEUGE - FOLSCHWILLER - HALTE A LA RÉPRESSION SYNDICALE ! dans Conditions de travail cgt-ul-_jj-201x300A la suite de la grève de 12 jours menée avec détermination par les salariés de NEUHAUSER Maubeuge,
la direction veut faire un exemple en licenciant un des grévistes pour faute grave
… en raison d’une petite altercation avec un autre salarié sur le piquet de grève.

La direction prend prétexte d’un accrochage auquel elle donne une proportion exagérée pour faire un exemple.

Une pétition a été signée massivement par les salariés pour exiger l’annulation de la sanction, la réintégration du salarié et le paiement des jours de mise à pieds.

MERCI A TOUS LES SYNDICATS DE PARTICIPER A CETTE DEMANDE D’ANNULATION DU LICENCIEMENT EN RENVOYANT PAR FAX LA MOTION JOINTE A NEUHAUSER MAUBEUGE ET AU SIÈGE DE FOLSCHWILLER.

HALTE A LA RÉPRESSION SYNDICALE !!!

A télécharger fichier pdf motion neuhauser

_________________________________

Voir aussi :

Neuhauser Maubeuge, un accord…
Neuhauser Maubeuge – Lettre de Éric BOCQUET

Neuhauser Maubeuge – Au 11ème jour de grève…

Grève NEUHAUSER… 8ème jour

Point au 7ème jour de grève chez Neuhaüser Maubeuge :

5ème jour de grève chez NEUHAUSER Maubeuge

APPEL à tous les syndicats, don aux Grévistes neuhaüser

GREVE NEUHAUSER MAUBEUGE – Communiqué

NEUHAUSER Maubeuge, Salariés en grève depuis le 28 février

Publié dans Conditions de travail, Grève, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Licenciements, Luttes, Salaires | Pas de Commentaires »

MAUBEUGE – RETRAITES – 28 MARS 2013 – APPEL A RASSEMBLEMENT

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 mars 2013

MAUBEUGE - RETRAITES - 28 MARS 2013 - APPEL A RASSEMBLEMENT dans Actions_locales cgt-ul-maubeugeetenvirons41-204x300

Le 28 Mars est une grande journée nationale de mobilisation
et d’actions locales lancée par l’Union Confédérale des Retraités CGT

À Maubeuge, le syndicat des retraités CGT a tenu vendredi dernier une conférence de pressesans-titre-208x300 dans Dates A Retenir
et organise un rassemblement devant la Mairie de MAUBEUGE le 28 Mars à 10h30,
avec demande de rencontre avec le député maire R. Pauvros et dépôt d’une motion.

La question du pouvoir d’achat des retraites et plus largement l’exigence d’une pension de retraite digne et permettant de vivre convenablement après une vie de travail est au centre de cette journée d’action.

Les attaques et régressions récemment portées contre les retraites complémentaires ARRCO-AGIRC, avec en particulier l’évolution des pensions 1% en dessous de l’inflation pendant les 3 prochaines années, vont évidemment à l’encontre de cette revendication légitime.

De même, le dossier du régime général de retraite va revenir dans l’actualité dans les prochaines semaines et les premières « pistes » énoncées par le groupe de travail mis en place par le gouvernement vont toutes dans le sens de faire supporter aux retraités et futurs retraités les mesures visant à l’équilibre du régime de retraite général par répartition

  • recul de l’âge de la retraite à taux plein,
  • allongement de la durée de cotisation
  • désindéxation des pensions par rapport à l’évolution des prix
  • calcul de la pension sur l’ensemble de la carrière et non plus sur les 25 meilleures années
    etc…

Aucune proposition dans le sens de la recherche de recettes nouvelles telles que l’augmentation des cotisations patronales et sa modulation en fonction de la politique d’emploi des entreprises, taxation des supers profits et dividendes. etc…

RETRAITÉS ET ACTIFS FUTURS RETRAITÉS

NOUS SOMMES TOUTES ET TOUS CONCERNÉS

L’UNION LOCALE CGT MAUBEUGE APPELLE

TOUS LES MILITANTS, ÉLUS ET MANDATÉS À PARTICIPER MASSIVEMENT À CE RASSEMBLEMENT

DEVANT LA MAIRIE DE MAUBEUGE, LE JEUDI 28 MARS À 10H30
_____________

TOUTES ET TOUS, ENSEMBLE, FAISONS DE CETTE ACTION UNE RÉUSSITE PAR UNE PRÉSENCE MASSIVE ET VISIBLE !

Pour l’Union Locale CGT
MAUBEUGE ET ENVIRONS
Christophe Savaux

_______________________

ENSEMBLE EXIGEONS :

  • Un rattrapage de 300 euros par mois pour l’ensemble des  retraités
  • La revalorisation des retraites de base et des complémen  taires indexées sur la base du salaire moyen
  • Instaurer une retraite minimum égale au SMIC pour une carrière complète
  • Le relèvement des pensions de réversion à 75 % de la retraite initiale
  • Le rétablissement de la ½ part  pour les veuves, veufs, et divorcés.

Publié dans Actions_locales, Dates A Retenir, Luttes, PRECARITE, Retraites | Pas de Commentaires »

Grève NEUHAUSER… 8ème jour

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 mars 2013

Grève NEUHAUSER... 8ème jour dans Actions_locales cgt-ul-maubeugeetenvirons41-204x300
8 mars 2013

Au soir du 8ème jour de grève, nous sommes toujours au point mort.
Aujourd’hui s’est tenue la réunion de la Commission Départementale de Conciliation à la Direction du Travail de Valenciennes.
Cette réunion rassemblait M PILLOT, représentant le Préfet, M. DESCAMPS, Directeur adjoint du travail, 2 représentantes du Medef, 2 représentants de la CGT (seul syndicat à avoir participé !!!), la délégation des salariés de Neuhauser que j’accompagnais pour les assister, et la délégation patronale de Neuhauser dont le DRH Groupe M. PEVET et M FRIART directeur du site de Maubeuge.

Après 4 heures de discussions et 2 suspensions de séances, la réunion s’est conclue sur un PV de désaccord total, la direction restant inflexible sur la revendication salariale par peur d’une contagion aux autres sites du groupe. Les propositions sur l’organisation du temps de travail sont par ailleurs irrecevables par les salariés.

La direction du travail a invité les parties à poursuivre les négociations… encore faudrait-il qu’il y ait une ouverture et des propositions du côté patronal.

Au retour, nous avons rendu compte aux salariés, déjà contacté plus tôt par téléphone : rejet total et reconduction de la grève pour demain.

Demain matin vers 10 heures, les salariés des différents postes ont été conviés à venir au piquet de grève pour débattre et décider collectivement de la suite du mouvement.

Christophe Savaux
Secrétaire UL CGT Maubeuge

_________________________

DANS LA PRESSE

LIBERTÉ Hebdo
8 au 14 mars 2013
neuhauser-300x221 dans Conditions de travail

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, EMPLOI, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, Salaires | Pas de Commentaires »

Retraites

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 8 mars 2013

Retraites  dans Luttes cgt-2-228x300

Les négociations 2013 sur les retraites

Syndicats et patronat sont dans la dernière ligne droite des négociations sur les retraites complémentaires. Le Medef prétend faire encore baisser le pouvoir d’achat des pensions et raboter les futurs droits à retraite des actifs. De son coté le gouvernement envisage aussi des mécanismes qui pourraient accentuer le décrochage du niveau de vie des retraités. Les syndicats tiennent bon et exigent une augmentation de la cotisation patronale pour équilibrer les régimes. La CGT a fait des propositions de nature à équilibrer l’Agirc et l’Arrco à l’horizon 2017. Il va beaucoup dépendre de la mobilisation des salariés pour imposer d’autres choix.

La suite ici

_____________________________________

DANS LA PRESSE

Social-Eco – humanite dans PRECARITE le 7 Mars 2013

retraiteps dans PRESSE

Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Harlem Désir, Martine Aubry et Benoît Hamon
à la manifestation parisienne contre la réforme des retraites, 19 octobre 2010.

Retraites

Réforme des retraites : de dangereuses pistes

Article de l’Humanité ICI

Publié dans Luttes, PRECARITE, PRESSE, Retraites | Pas de Commentaires »

5ème jour de grève chez NEUHAUSER Maubeuge

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 6 mars 2013

5ème jour de grève chez NEUHAUSER Maubeuge dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-copie-204x300
Communiqué

5ème jour de grève chez NEUHAUSER Maubeuge
La situation est toujours bloquée et aucune avancée dans les discussions avec la direction du site. Les salariés continuent d’exiger des interlocuteurs de la direction du siège qui ne se manifestent pas.

Les grévistes, toujours aussi déterminés, bloquent l’accès des camions qui tentent d’approvisionner ou de prendre livraison à l’usine avec les quelques salariés du site de St Quentin que l’entreprise a fait venir.
La Direction a fait relever par huissier ce matin les noms des grévistes qui bloquent cet accès.

L’Union Locale CGT en lien avec l’Union Départementale CGT a saisi la direction régionale du travail pour demander la convocation d’une commission de médiation.

les salariés ont décidé d’une action d’envergure cet après midi avec le soutien des syndicats CGT de l’Union Locale de Maubeuge : le blocage de l’accès du rond point de la SAFDA ( 1er rond point en entrant dans la ville en provenance de Valenciennes), avec distribution de tracts. Ce blocage débutera vers 16 heures / 16h30.

Christophe Savaux
Secrétaire UL CGT Maubeug

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, Dates A Retenir, EMPLOI, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, Salaires | Pas de Commentaires »

APPEL à tous les syndicats, don aux Grévistes neuhaüser

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 6 mars 2013

APPEL à tous les syndicats, don aux Grévistes neuhaüser  dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-copie-204x300

La situation est toujours bloquée chez Neuhaüser à la suite d’une nouvelle réunion hier soir qui n’a débouché sur rien.

On est toujours à la case départ !!

———————————-

Près 5 jours de grève, les salariés de NEUHAUSER ont besoin d’un soutien financier pour soutenir la grève, et tout simplement se nourrir sur le piquet de grève.

APPEL EST DONC LANCE A TOUS LES SYNDICATS POUR FAIRE UN DON AUX GRÉVISTES NEUHAUSER.

Le syndicat CGT est récent et n’a pas encore de compte bancaire, merci donc d’adresser ou remettre vos dons soit en espèces, soit par chèque à l’ordre de l’UL CGT MAUBEUGE – Solidarité NEUHAUSER.

Merci d’avance de votre solidarité!

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, EMPLOI, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, PRECARITE, Salaires | Pas de Commentaires »

12345...20