• Accueil
  • > Recherche : cgt pere noel

Résultats de votre recherche

Jean-Claude Latouche – Hommages

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 3 janvier 2013

Jean-Claude Latouche - Hommages dans Chômage cgt-ul-maubeugeetenvirons41-102x150jean-claude-latouche dans Dates A Retenir

HOMMAGES A JEAN-CLAUDE LATOUCHE

Par Jean-Luc HULIN
UL CGT de Maubeuge et Environs

Avec JEAN-CLAUDE, la CGT de SAMBRE AVESNOIS a perdu l’un de ses camarades des plus sympathique et attachant tant il était à l’écoute et au service des autres.

La nouvelle de sa mort soudaine nous a toutes et tous plus que peinés,
elle nous a meurtris.

Jean-Claude était le Militant par excellence.

Je l’ai connu à l’usine des FACEJ comme on disait dans le temps, devenu JEUMONT-SCHNEIDER et enfin JSPM. Il a été de tous les combats des salariés de cette entreprise et de la région en général.

Ouvrier aux ateliers de montage de la Division du Matériel Électrique, il y a fait ses classes syndicales avec des acteurs historiques du syndicalisme CGT DE SAMBRE AVESNOIS.

Jean-Claude FONTENELLE, Ambroise PERIN et Pierre DELMARLE sont des noms qui restent en notre mémoire.

Lire la suite… »

Publié dans Chômage, Dates A Retenir, Energie, HISTOIRE, Retraites | 1 Commentaire »

CAF DU NORD – Communiqué CGT

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 20 octobre 2012

CAF DU NORD - Communiqué CGT dans CAF cgt-nord_1-116x150

Communiqué de Presse

19 octobre 2012

Pour répondre aux besoins des familles dans le Nord :
la CAF leur ferme la porte du 24 octobre au 3 novembre !
BRAVO, la départementalisation de la CAF du Nord !

 

En novembre 2011, la dissolution des 8 CAF : Armentières, Dunkerque, Lille, Maubeuge, Valenciennes, Roubaix-Tourcoing, Douai et Lille entrainait la création de la CAF du NORD. Cette restructuration appelée DEPARTEMENTALISATION ne devait avoir aucun impact sur le service rendu aux allocataires et aux partenaires (centres sociaux, ALSH…..).

Outre qu’en matière d’action sociale, au nom de l’harmonisation, certains droits ont été revus à la baisse et que des partenaires ont déjà réagi ou éprouvent des craintes quant à la pérennité du financement soit du fonctionnement de leur association, soit de l’aide éventuelle de la CAF en matière d’investissement. Force est de constater que les allocataires ne sont pas mieux lotis. La situation de traitement des dossiers et des pièces de courrier s’est dégradée depuis novembre 2011 et ce bien que le personnel ait effectué à plusieurs reprises des heures supplémentaires soit obligatoires, soit sur la base du volontariat, et bien que les accueils aient été fermés plusieurs jours.

Seuls les 2 administrateurs CGT au conseil d’administration (2 sur 24 membres) ont voté contre le budget de gestion administrative de l’année 2012, qui prévoit les moyens en personnel et en fonctionnement de la caisse, notamment parce qu’ils estimaient que le personnel était en nombre insuffisant. Aujourd’hui, malgré le renfort de 20 agents des autres CAF de France de mi-septembre à fin octobre 2012, la situation est catastrophique : 200 000 pièces en solde à traiter soit une moyenne de 11 jours de retard (antériorité d’un mois pour les plus anciennes pièces). Et la Direction vient de décider de la fermeture d’au moins 15 jours consécutifs des accueils et des permanences, à compter du mercredi 24 octobre, et cela en ne prévenant les allocataires que ce vendredi 19 octobre.

Le pire est que la situation va encore s’aggraver à la fin de l’année, avec la période des vacances de Noël, au moment où statistiquement la CAF attend un afflux de courrier comme comme tous les ans à cette époque, et encore plus au 1er trimestre, période de forte activité du fait du renouvellement des droits au 1er janvier.

Malgré cela, la future convention d’objectif et de gestion (COG) signé pour 4 ans (2013/2016) entre la Caisse Nationale d’Allocations Familiales et l’ État prévoit encore de diminuer les effectifs des CAF (moins 40 agents en 2013 pour la CAF du Nord, moins 43 dans la précédente COG qui se termine fin 2012), alors que la crise économique fait monter la précarité et la pauvreté dans un département comme le notre déjà fortement déshérité.

La Ministre de la Famille peut bien déclarer (en CA de la CNAF de septembre 2012) que malgré un contexte de crispation budgétaire, de budgets contraints pour la branche famille, aussi il faudra intensifier l’effort public dans des domaines prioritaires, et de citer l’appréhension des dossiers des allocataires les plus vulnérables dans leur globalité, afin de favoriser l’accès aux droits et un meilleur accompagnement social et donc assurer aux agents des CAF les meilleures conditions de travail possibles. Elle ne parle que de rénovation et de sécurisation des bâtiments. Ce discours est très ambigu, c’est de personnel supplémentaire dont les CAF ont besoin pour améliorer la qualité de service rendu aux allocataires, mais à moyens constants, voire en régression, elles n’y arriveront pas et ce n’est pas en leur fermant les portes que les CAF pourront mieux accompagner les allocataires.

Les administrateurs et conseillers territoriaux CGT de la CAF de NORD

Publié dans CAF, Chômage, Conditions de travail, Luttes, Services publics | Pas de Commentaires »

Caisses nationales de Sécurité sociale

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 janvier 2012

Caisses nationales de Sécurité sociale dans Sécurité sociale CGT-2-228x300

Déclaration des administrateurs CGT des caisses nationales de

Sécurité sociale concernant la création d’un Haut Conseil du

financement de la Protection sociale

 

Les Conseils d’administration des Caisses nationales de Sécurité sociale sont saisis dans l’urgence d’un projet de décret instituant un Haut Conseil du financement de la protection sociale.

Ce projet de décret est la déclinaison de l’annonce faite par le Président de la République le 15 novembre dernier à Bordeaux qui avait annoncé la création de ce nouveau conseil en le liant avec les questions du « coût du travail » et la lutte contre le déficit de la Sécurité sociale.

Une fois de plus, ce projet, qui concerne au premier chef les organisations syndicales et patronales gestionnaires de la Sécurité sociale n’a donné lieu à aucune concertation avec ces dernières.

La CGT, qui revendique depuis de nombreuses années l’ouverture d’un débat national sur le financement de la Sécurité sociale ne pourrait qu’apprécier positivement cette proposition, si elle n’intervenait pas dans un contexte caractérisé par l’obsession de la r é duction des déficits, avec les décisions prises par le récent Conseil européen, sous la pression des marchés financiers et de leur bras armé, les agences de notation.

Le mandat donné à ce nouveau Haut Conseil est pour le moins ambigu : « Au regard des évolutions économiques, sociales et démographiques et à la lumière des expériences étrangères, le Haut Conseil mène des travaux sur les moyens d’assurer, pour la protection sociale, en cohérence avec les prestations qu’elle couvre, un financement pérenne favorable au développement et à la compétitivité de l’économie française, compatible avec les impératifs de solidarité et d’équilibre des finances sociales ».

Si on la rapproche des déclarations du Président de la République à Bordeaux, la référence à la compétitivité de l’économie française, fait clairement référence au projet du Medef d’un « nouveau pacte sociale et fiscal » relayé par la droite ; projet qui propose de transférer le financement de la Protection sociale sur la TVA sociale et une augmentation de la CSG.

Pour la CGT, cette orientation est totalement inacceptable.

En outre, le mandat de ce conseil porterait sur « la Protection sociale », et pas uniquement sur la Sécurité sociale. Que recouvre exactement ce terme de « protection sociale » ?

Le champ de la Protection sociale est particulièrement vaste : les régimes généraux de Sécurité sociale, les régimes complémentaires obligatoires, l’assurance chômage, les mutuelles et institutions de prévoyance, l’épargne salariale et l’épargne retraite ainsi que les dispositifs comme le RSA, l’APA …

Est-ce sur cet ensemble que porteront les travaux de cette nouvelle instance ?

Par ailleurs, ce Haut Conseil aura un effectif pléthorique (44 membres) parmi lequel les organisations syndicales seront très minoritaires (8 membres), soit le même nombre que les représentants des administrations, alors que les Personnes qualifiées au nombre de 11 seront surreprésentées.

De plus, le Haut Conseil de la Famille est dessaisi de sa compétence à formuler des propositions en matière de financement.

Toutes ces raisons amènent la CGT à douter des capacités de débat au sein de ce conseil et de la représentativité d’une partie de ces représentants.

Si la CGT est critique tant sur la méthode qui consiste à contourner l’avis des principaux intéressés en faisant passer un projet de décret sur une question majeure, dans la précipitation et avant la trêve de Noël que sur le fond en ce qui concerne les missions, le champ d’intervention et la composition de ce Haut conseil, elle assurera toutes ses responsabilités avec la seule et constante préoccupation de défendre les intérêts des salariés.

La CGT portera l’exigence de la pérennité de notre contrat social qui respecte les fondements de notre système solidaire de Sécurité sociale depuis sa création par l’Ordonnance du 4 octobre 1945, et de promouvoir une réforme du financement de la Protection sociale plus juste et mieux réparti.

La CGT a des propositions précises, notamment une modulation des taux de cotisation employeurs dépendant de la part des salaires dans la valeur ajoutée et des comportements d’emploi des entreprises. Cette réforme doit aller de pair avec une mise en extinction des exonérations de cotisations.

Cette réforme de financement permettra de garantir à toutes et tous, actifs comme retraités, un droit à une Sécurité sociale solidaire de haut niveau. Elle constituera une authentique réponse à la crise qui doit être articulée avec une véritable politique de l’emploi et des salaires.

La CGT donne un avis défavorable à ce projet de décret.

VOTES :

  • Conseil d’administration de la CNAF :
    6 CONTRES (3 CGT / 3 FO)
    5 ABSTENTIONS (3 CFDT / 2 CFTC)

    8 PRISES D’ACTE (5 UNAF / 2 CGC / 1 Personne qualifiée)

    14 POUR (13 MEDEF – CGPME -UPA / 1 Personne qualifiée)
  • Conseil d’administration de l’ACOSS :
    6 CONTRES (3 CGT / 3 FO)

    3 ABSTENTIONS (3 CFDT)

    5 PRISES D’ACTE (2 CFTC / 2 CGC / 1 Personne qualifiée)

    16 POUR (6 MEDEF / 3 UPA / 3 CGPME / 1 UNAPL / 3 Personnes qualifiées)

Conseil d’administration de la CNAMTS (20/12/11)

Conseil d’administration de la CNAVTS (22/12/11)

Publié dans Sécurité sociale | Pas de Commentaires »

Attaques contre les comités d’entreprise

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 13 décembre 2011

cgtconf1.gif

Publié le mardi 13 décembre 2011
Attaques contre les comités d’entreprise

« Quand on veut tuer son chien… »

Les CE sont régulièrement l’objet de campagnes mettant en cause leur gestion et discréditant leurs élus. Pourtant, ils doivent répondre, avec toujours moins de moyens, aux attentes et aux besoins d’un monde du travail dont le visage a changé. Ce climat de suspicion généralisée envers les CE est injuste et injustifié.

Un article de Michel Scheidt publié dans la Nouvelle Vie Ouvrière Hors Série spéciale sur les 65 ans des comités d’entreprise

Plusieurs grands comités d’entreprise du secteur public et du secteur privé, notamment ceux gérés par des élus CGT, sont régulièrement la cible de campagnes mettant en cause leur gestion. Leurs besoins de financement, leurs choix, leurs interventions dans le débat public comme dans l’énergie et le transport ferroviaire, tout est prétexte à dénigrement des élus sur le thème de la malhonnêteté et de l’incompétence. Les contrôles légitimes auxquels ils sont soumis sont utilisés pour tenter de les discréditer. Les attaques récurrentes sur leur gestion et leur probité sont maintenant prétextes pour réformer en profondeur ces institutions créées il y a 65 ans par le Conseil national de la Résistance (CNR). La ficelle est un peu grosse. Comme dit l’adage, « quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage » ! D’où ce climat de suspicion généralisée. Au lieu de hurler avec la meute, mieux vaut, nous semble-t-il, valoriser un bilan dont ses artisans peuvent être fiers et regarder les raisons objectives des difficultés de bon nombre de CE et avancer des propositions constructives qui ne dénaturent pas la raison d’être de ces institutions plébiscitées par près 11 millions de salariés (un actif sur deux) auxquels s’ajoutent leurs familles.

Lire la suite… »

Publié dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES | Pas de Commentaires »

Lettre d’un retraité au Père Noël

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 6 décembre 2010

alogocgtretraits3.jpgetoile31.gif

 

Cher père noël,

Bientôt tu vas quitter ta demeure du paradis fiscal pour te rendre dans chaque foyer afin de remettre les cadeaux de Noël en fonction des demandes que tes enfants et petits- enfants ont pu formuler par courrier timbré à ton intention.

D’abord, avant de formuler ma propre demande, je voudrais prendre soin de ta santé et savoir si en cette année 2010, tu as pu soigner, dans de bonnes conditions, le mal de dos dû à ta hotte trop lourde et trop ample pour passer par des cheminées de plus en plus exiguës et remplies de suies financières avec les risques de maladies professionnelles non reconnues.

Certains de mes petits camarades me disent que vu ton âge (plus de 60 ans) tu devrais t’arrêter et te trouver un jeune remplaçant.

Il existe une pépinière de jeunes talents prêts à prendre la relève.

Lire la suite… »

Publié dans Humour, Luttes, PRECARITE, Retraites | 3 Commentaires »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo