• Accueil
  • > Recherche : cgt mca maubeuge

Résultats de votre recherche

1er MAI 2013 – Discours de l’UL

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 2 mai 2013

1er MAI 2013 - Discours de l'UL dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-copie-204x300

-

-

FÊTE INTERNATIONALE DU TRAVAIL ET DES TRAVAILLEURS 1ER MAI 2013


-

Bonjour à toutes et à tous,

Comme chaque année à l’occasion de la Fête internationale du travail et des travailleurs du 1er mai, nous sommes réunis devant cette stèle des 93 pour rendre un hommage aux salariés de la Sambre-Avesnois, qui ont résisté et combattu l’occupant nazi et le régime collaborationniste de Vichy.

Ces ouvriers, ces employés, arrêtés, torturés, déportés, ont versé leur sang pour notre liberté mais aussi ont contribué par leur combat à jeter les bases d’une société plus juste au travers notamment du programme économique et social du Conseil National de la Résistance.

Ce programme économique et social, véritable contrat social, a cimenté notre « vivre ensemble » dans la société après la Libération, en particulier sur la base d’une protection sociale reposant sur la solidarité nationale.

Ce sont ces principes mêmes et leur contenu qui sont depuis quelques années attaqués de toutes parts par le capitalisme ultra-libéral qui n’a de cesse de vouloir les détruire au nom du profit.

Nous avons donc envers ceux que nous honorons aujourd’hui, résistants héroïques et exemplaires, une dette mais aussi un devoir : celui de résister, nous aussi, dans cette guerre économique mondiale que le capitalisme ultra libéral impose à tous les peuples.

Il y a un an, nous étions ici pour manifester notre exigence d’un changement de politique à l’occasion des élections présidentielles et législatives 2012.

L’ensemble des salariés a contribué largement à l’élection d’un Président de la république qui annonçait ce changement…

Un an plus tard, force est de constater que cet engagement de changement de politique n’a pas été tenu. Rien n’a changé positivement dans la vie sociale des salariés, des retraités, des privés d’emploi : le chômage augmente de mois en mois, les destructions d’emplois s’accumulent tant dans l’industrie que dans le commerce et les services publics.

L’incertitude et l’anxiété face à l’avenir et la baisse du pouvoir d’achat pèsent sur l’ensemble de la population salariée et en particulier sur la jeunesse qui est sacrifiée et subit chômage, déclassement et précarité.

Dans notre territoire Sambre-Avesnois, ces situations sont une réalité encore plus criante : avec un taux de chômage de plus de 16%, des fermetures d’entreprises et suppressions d’emplois massifs dans l’industrie, une activité commerciale en berne, la paupérisation de la population s’accentue et la misère sociale se développe.

Dans ce contexte, quelle perspective et quel avenir pour notre jeunesse ?

Passé le temps des promesses de campagne électorale, le nouveau gouvernement a fait rapidement allégeance aux exigences européennes du Traité de Lisbonne. Ce Traité impose le carcan d’une réduction rapide des déficits budgétaires qui obère toute possibilité de relance économique et nous installe durablement dans la récession et le chômage de masse.

Passé le temps des promesses électorales et les bonnes intentions de la conférence sociale de juillet 2012, le nouveau gouvernement a également cédé aux exigences du patronat et du MEDEF. Il aura suffit pour cela de quelques coups de menton de Madame PARISOT.

L’exemple criant en est bien sûr la signature par le MEDEF, la CFDT, la CFTC et la CGC de l’ANI dit de Sécurisation de l’emploi. Cet accord est en cours de transposition dans une Loi qu’ont voté nos députés de gauche du territoire, Christian Bataille et Rémi Pauvros.

Le Medef est parvenu à le transformer en accord sur la sécurisation des licenciements et sur la flexibilité du travail :

Sans revenir en détail sur l’ensemble de ses dispositions,

  • cet accord entérine une plus grande facilité de licencier économiquement, une réduction des possibilités d’intervention et de contestation juridique tant des instances représentatives du personnel que des salariés, expose les salariés à une plus grande mobilité, entérine les accords dits de compétitivité – emploi qui permettent, sous la menace de la suppression d’emploi, d’exiger des salariés des efforts supplémentaires sur la durée du travail et les salaires. IL bouleverse complètement les principes protecteurs du Code du Travail.
  • Cet accord divise les salariés, les organisations syndicales et les parlementaires, y compris dans la majorité. Dans ces conditions, comment pourrait-il être transposé dans une Loi de la République ? Il suscite chez beaucoup d’entre nous colère et indignation légitimes. A la CGT, nous le combattons avec la plus grande énergie et nous le ferons jusqu’au bout.

Dernier abandon en date face au MEDEF, le refus du gouvernement de débattre et de voter une loi d’amnistie syndicale sous le prétexte de la crainte d’une légalisation des violences sociales.

Pourtant : De quel côté est principalement la violence sociale aujourd’hui ?

Est-elle vraiment du côté des salariés qui légitimement défendent leur outil de travail et leurs emplois détruits par les fermetures d’entreprise ou les plans sociaux décidés au nom du profit maximum pour l’actionnaire ?

N’est-elle pas plutôt du côté patronal qui profite de la peur que fait peser sur les salariés le chômage de masse pour réaliser en force des suppressions massives d’emploi, mais aussi fait subir une violence au quotidien par la dégradation des conditions de travail et leurs conséquences sur la santé des salariés. Dans ce domaine, nous avons à faire aujourd’hui encore plus qu’hier à un patronat décomplexé. Il est temps d’inverser cette spirale de la violence.

Ce refus d’une loi d’amnistie sociale est un véritable camouflet adressé aux salariés et à leurs représentants. Le message est clair : non seulement vous devez subir les violences patronales, mais en plus si vous réagissez c’est vous qui serez condamnables et condamnés !

D’autres dossiers pour lesquels nous auront à nous mobiliser pour combattre de nouvelles volontés patronales de régression sociale vont arriver dans l’actualité dans les prochains mois : le régime général de retraite et l’indemnisation du chômage.

Dans ce contexte général économique et social des plus dégradés, le syndicalisme, au-delà des différences et divergences, a une responsabilité : celle de rassembler les salariés pour construire des réponses à la crise à partir de leurs besoins et de leurs intérêts.

  • Desserrer le carcan du retour à l’équilibre budgétaire et des politiques d’austérité et de rigueur qui nous plongent dans la récession
  • Augmenter les salaires et les pensions pour relancer la consommation et donc la croissance et l’emploi
  • Développer l’investissement productif, en particulier industriel
  • Protéger les salariés des aléas de la vie professionnelle et sociale
  • Garantir des services publics de proximité et de qualité

Ces exigences sont celles d’un retour à une dynamique économique et sociale de progrès, pour tous et en particulier pour la jeunesse aujourd’hui désorientée et désespérée.

Elles sont communes à tous les salariés de France, d’Europe et du Monde.

Ne nous cachons pas les difficultés à mobiliser les salariés qui aujourd’hui oscillent entre la résignation et la colère.

Néanmoins, dans notre secteur, les salariés de plusieurs entreprises relèvent la tête et ont mené des conflits sociaux pour la reconnaissance de leur travail, les conditions de travail et les rémunérations : MCA, Dembiermont, Savelys, Neuhauser.

Si le MEDEF se frotte les mains, l’explosion sociale menace et le FN est en embuscade. Que nos gouvernants mesurent les risques de laisser perdurer cette situation et leur responsabilité.

C’est pourquoi il est urgent de faire entendre notre voix. Il est urgent de nous unir, de nous rassembler, solidaires, contre l’austérité, l’insécurité sociale généralisée et pour une autre répartition des richesses créées par notre travail.

Dans cet objectif, la CGT appelle l’ensemble des salariés et des syndicats à faire  de la semaine d’action européenne du 7 au 14 juin à l’initiative de la CES, contre l’austérité et pour le progrès social, une démonstration de force du monde du travail, dans l’unité et la solidarité de tous les travailleurs d’Europe.

JE VOUS REMERCIE ET VOUS SOUHAITE A TOUTES ET TOUS UNE EXCELLENTE FÊTE DU 1ER MAI

____________________________________

 

DÉPÔT DE LA GERBE ET MINUTE DE SILENCE
RETOUR DE LA MANIFESTATION VERS L’ESPACE VICTOR HUGO OU UN VIN D’HONNEUR VOUS SERA SERVI
UN REPAS AMICAL ET FRATERNEL SUIVRA

__________________________________

DANS LA PRESSE

Maubeuge: le défilé du 1er mai rassemble un peu plus de 80 personnes

Publié le 01/05/2013

Par La Voix du Nord

ARTICLE ET PHOTOS

 

Publié dans Actions_locales, Chômage, Dates A Retenir, EMPLOI, HISTOIRE, Jeunes, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, PRECARITE, PRESSE, Retraites, Services publics | Pas de Commentaires »

VICTOIRE A DEMBIERMONT

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 12 janvier 2013

VICTOIRE A DEMBIERMONT dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-copie-102x150

 

Après 4 jours de grève à Dembiermont,

les dernières négociations poursuivies hier ont abouti à un accord de fin de conflit

validé par les salariés, satisfaits du niveau atteint.

 

 

L’accord entérine :

  • une augmentation générale des salaires en montant fixe, avec un coup de pouce important pour les bas salaires.
  • une prime exceptionnelle compensant partiellement l’absence d’intéressement des 2 dernières années.
  • une révision des critères de l’accord d’intéresssement afin que celui ci produise rééllement de l’intéressement à partir de 2013
  • un travail va être engagé sur les conditions de travail
  • pour la NAO à venir, le principe d’une discussion sur les augmentations de salaire en montant fixe et non en pourcentage est intégré.

Cet accord est une victoire importante dans cette entreprise ou aucun conflit social n’avait eu lieu depuis plus de 10 ans. Rappelons que les salaires étaient gelés depuis 3 ans.

Bravo à notre nouvelle section CGT et à ses représentants, Cyril Dauzats et Johan Dormigny, pour qui c’était une grande première et qui ont su mener cette bataille jusqu »à la victoire.

Mais saluons surtout la détermination des salariés, en grève à 90% dans les ateliers pendant 4 jours, malgré les intimidations et provocations de la direction, ainsi que l’unité intersyndicale qui n’a pas failli pendant ce conflit.

Merci également à tous les camarades qui leur ont apporté un soutien pendant ces 4 jours de grève.

UNE FOIS DE PLUS LA LUTTE PAYE….

Comme le disait hier l’UD Nord à notre AG des syndicats de l’UL concernant les mobilisations de ces dernières semaines (MCA, Savelys, Dembiermont, Stibus,.) : « y’a un virus en Sambre Avesnois en ce moment ??? »

ALORS, A QUI LE TOUR ????

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, EMPLOI, Luttes, Salaires | Pas de Commentaires »

MCA – Bravo aux camarades et salariés grévistes

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 12 décembre 2012

UL CGT MAUBEUGE ET ENVIRONS

Bravo aux camarades et salariés grévistes de MCA pour cette mobilisation qui a porté ses fruits même si la revendication n’est pas pleinement atteinte.

D’autres dossiers chauds attendent las salariés dans les prochaines semaines et mois, notamment l’accord compétitivité-emploi en cours de négo dans le Groupe Renault.
Il convenait donc de garder des forces pour la suite … la décision de sortie par signature de l’accord de fin de grève paraît donc sage et raisonnable.

Néanmoins c’est plus de 3 semaines de grève qui ont été nécessaires et les grévistes ont besoin de votre solidarité financière pour atténuer les conséquences sur leur salaire. Pour certains, la résultat obtenu ne compensera même pas les retenues pour la grève.

Merci donc de répondre massivement à la demande de participation financière à adresser à Jérôme Delvaux comme rappelé dans son mail

________________________________

Mail de Jérôme

Depuis le 20 novembre 2012, les salariés de MCA étaient en lutte afin de réclamer une prime exceptionnelle de 500 euros pour récompenser les différents efforts fournis durant l’année 2012.

le mercredi 5 décembre 2012, l’intersyndicale avait été réunie 1 nouvelle fois par la direction. Après 2h de débats, et 2 interruptions de séance, voici ce qu’il en ressort comme propositions:

  • 2 jours de congés payés monétisables, optimisation des critères de l’intéressement, aucun impact du proratatemporis sur l’intéressement pour le personnel grèviste. Cette proposition représente une valeur de 225 euros pour un coefficient de 175, plus le versement anticipé du critère événementiel de l’intéressement d’une valeur de 150euros. ce qui représente 375 euros au total. un protocole de fin de conflit sera proposé à la signature aux organisations syndicales.

Suite à ces propositions , nous avons consultés les salariés afin de connaitre leur avis. Pour une grande majorité des salariés qui nous ont répondu, même si ce n’est pas à la hauteur de ce que l’on demandait au départ, la majorité était pour la signature de l’accord de fin de conflit. C’est pourquoi la CGT a signé aprés consultation des salariés. Seul SUD n’ont pas signé de façon à pouvoir continuer leurs critiques habituelles. mais bon……..

A travers ce conflit, nous avons pu constater une solidarité des salariés qui ne s’était pas vue à MCA depuis longtemps, il le faudra encore plus pour combattre tous ce qui nous attend en 2013.

Je remercie les camarades des autres sites qui nous ont soutenus pendant ce conflit à travers leur présence sur le site, par des messages de soutien, ou par leur soutien financier pour aider les camarades en grève.

Je fais toujours appel à une solidarité financière pour ceux qui ne l’ont pas encore fait et qui souhaiteraient le faire afin d’essayer d’aider au mieux les camarades qui nous ont suivi dans le mouvement.merci d’avance.

Vous pouvez envoyer chez Mr Delvaux Jérôme 18 rue des frères lumière 59600 maubeuge (chèque à l’ordre de CGT MCA).

Jérôme Delvaux (secrétaire du syndicat )

Publié dans Actions_locales, Luttes, METALLURGIE, PRECARITE | Pas de Commentaires »

AGGLO – Aides aux entreprises

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 décembre 2012

DANS LA PRESSE

Aides de l’Agglomération val de Sambre aux entreprises privées :

l’Union locale CGT demande des comptes

Publié le 08/12/2012

Par La Voix Du Nord

| FONDS PUBLICS | L’Agglomération Maubeuge val de Sambre assure-t-elle un suivi efficace des fonds publics qu’elle verse aux entreprises privées ?

 

AGGLO - Aides aux entreprises dans Actions_locales dsc_0602-200x300

 

La CGT, qui a toujours le million d’euros attribué à MCA en travers de la gorge, se pose la question. Et propose de revoir les conditions d’attribution des aides financières.

Les termes restent mesurés, mais sur le fond la critique est sévère. Dans un contexte économique et social « très tendu », l’union locale CGT de Maubeuge goûte peu l’attitude de l’exécutif de l’Agglo, qui hésite toujours à réclamer le million d’euros versé en 2007 à MCA en échange de 335 embauches qui n’ont jamais eu lieu. Pour la CGT, l’affaire est entendue : « La clause de remboursement doit s’appliquer car il s’agit de respecter les principes de droit. tranche le secrétaire général de l’union locale, Christophe Savaux. À défaut, la crédibilité de l’Agglo serait remise en cause et ça créerait un précédent que pourraient invoquer les autres entreprises qui ont bénéficié de ces aides. » Pas question non plus de proroger l’accord avec le constructeur automobile, étant entendu que personne n’imagine sérieusement l’embauche de plusieurs centaines de personnes dans les deux ou trois ans à venir. Ni de verser cette somme aux salariés sous forme de prime exceptionnelle : «  C’est au patronat de payer ses salariés, insiste Christophe Savaux, des fonds publics ne doivent pas s’y substituer. » D’autant que les syndicalistes estiment que les grands groupes comme Renault bénéficient déjà de pas mal d’aides de l’État versées « sans contrepartie ».

Positionnement des élus

L’union locale réclame plusieurs mesures. D’abord une clarification de la position de l’exécutif face à la volonté du MEDEF « d’améliorer la compétitivité », volonté dont les conséquences font l’objet d’une interprétation différente entre syndicats patronaux et de salariés. «  Lors du dernier conseil d’agglo, on a été un peu surpris par la position de M. Pauvros, qui semble aller dans le même sens que le MEDEF  » s’inquiète Christophe Savaux. Au choc de compétitivité, la CGT préfère un « choc politique » pour «  mettre l’économie au service des besoins de la population, et en premier lieu de l’emploi. » Partant de là, les syndicalistes attendent de l’Agglo qu’elle apporte son aide à la création d’entreprises, mais aussi aux entreprises en difficulté – exception faite des multinationales et autres groupes cotés au CAC 40 -, et à celles qui développent leurs activités. Ceci dit, la CGT propose une révision des critères d’attribution de ces aides prenant en compte, outre les embauches, l’intégration des jeunes, la sécurisation de l’emploi, et une amélioration des conditions de travail.

Et pour éviter que ne se reproduise un scénario du type MCA, les mêmes demandent l’élaboration d’une procédure de suivi plus efficace des entreprises subventionnées. L’union locale a recensé – « dans la Voix du Nord, car on n’a pas eu de réponse de l’Agglo » – douze entreprises sambriennes aidées depuis 2006 (Menissez, Sambre et Meuse, Tôles perforées, Serim Marpent, etc.) pour des montants allant de 150 000 à 350 000 E, dont elle aimerait avoir des nouvelles. À l’avenir, la CGT recommande des réunions plus fréquentes de la commission de suivi des aides, la dernière datant d’avril 2011. « L’Agglo ne peut pas être un guichet qui distribue des fonds publics, résume Christophe Savaux. C’est quand même nos impôts… » •

FLORENT MOREAU

Publié dans Actions_locales, Chômage, DELOCALISATION, Licenciements, Luttes, METALLURGIE, PRESSE | Pas de Commentaires »

Appel à soutien pour les salariés de MCA – 26 novembre 2012

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 24 novembre 2012

Appel à soutien pour les salariés de MCA - 26 novembre 2012 dans Actions_locales cgt-ul-_jj-100x150
Les salariés de l’usine Renault MCA sont en grève depuis plusieurs jours pour exiger le versement d’une prime exceptionnelle de 500€ et l’amélioration des conditions de travail dégradées notamment par l’augmentation des cadences de production.

Rappelons que le Groupe Renault a réalisé en 2011 plus de 2 milliards d’euros de bénéfice net et versé 328 millions d’euros de dividendes.
Rappelons également que MCA a bénéficié d’aides publiques notamment 1 million d’euros de l’AGGLO Maubeuge Val de Sambre avec un engagement de création de 335 emplois en plus des 2516 emplois existants en 2007…engagement non tenu car aujourd’hui l’effectif est tombé aux alentours de 2000 emplois. Il manque donc 850 emplois pour que l’engagement soit respecté. Cela n’empêche pas MCA de demander la non restitution de cette aide !!!

Ajoutez à cela la volonté du groupe d’engager une « négociation » d’un accord dit de Compétitivité Emploi, avec menace sur l’emploi et le maintien des sites de production si les salariés et les syndicats refusaient de « courber l’échine » et de se plier au diktat du profit maximum pour l’actionnaire !

Aujourd’hui, dans le conflit engagé à MCA, la direction fait preuve d’intransigeance et oppose à l’Intersyndicale une fin de non recevoir.
Face à eux, les nombreux salariés en grève sont plus que jamais déterminés à ne pas lâcher !

Ils ont besoin de notre soutien à tous.

L’intersyndicale (CGT, CFDT, CFTC, FO, SUD) et les grévistes vous invitent toutes et tous à les rejoindre
le lundi 26 novembre à partir de 11 h30 sur le parking de MCA pour leur apporter soutien.

Un Barbecue sera organisé et des sandwiches seront proposés à la vente.

Un appel au don financier est également lancé aux organisations syndicales
pour donner aux grévistes les moyens de tenir dans un conflit qui semble devoir durer.


Merci de votre présence lundi pour épauler les salariés dans ce juste combat !

Publié dans Actions_locales, Dates A Retenir, Luttes, METALLURGIE, Salaires | Pas de Commentaires »

MCA – Montebourg – 8 octobre 2012

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 6 octobre 2012

MCA - Montebourg - 8 octobre 2012 dans Actions_locales cgtuldemaubeugeetenvirons411-204x300

MONTEBOURG,

ministre du Redressement productif,

en visite à MCA Maubeuge le 8 octobre…

 

http://www.lexpress.fr/pictures/899/460391_le-ministre-du-redressement-productif-arnaud-montebourg-le-31-aout-2012-a-jouy-en-josas.jpg

MONTEBOURG, ministre du Redressement productif, sera en visite à MCA Maubeuge le 8 octobre…

L’Union locale CGT de Maubeuge a obtenu du ministre une entrevue avec une délégation de plusieurs Syndicats de la CGT de la Sambre-Avesnois : JSPM, MCA, AGC Boussois, Vésuvius, Tata Steel, UL CGT d’Aulnoye-Aymeries + ferroviaire et le secrétaire général de l’UL CGT de Maubeuge, Christophe Savaux.

L’occasion de porter les revendications de la CGT en termes d’emplois et de réindustrialisation en Sambre-Avesnois, ce à la veille du 9 octobre à la veille du 9 octobre, journée de mobilisation européenne.

Publié dans Actions_locales, Chômage, Luttes, METALLURGIE, Transports | Pas de Commentaires »

Mobilisation – 7 juillet 2011 – Valenciennes – 1 200 manifestants

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 8 juillet 2011

CGT – UD NORD

1.200 manifestants dans les rue de Valenciennes pour l’emploi…

1200 manifestants dans les rues de Valenciennes pour défendre l’emploi dans l’industrie automobile..

Venues de Douai, Cambrai, Béthune…, de nombreuses unions locales (Onnaing, Denain, st Amand, Valenciennes et Seclin, …) étaient représentées, mais aussi des élus et représentants de différents partis (PCF, Parti de Gauche, …).

Sans oublier bien sûr des représentants de nombreuses entreprises : PSA (Trith), Maubeuge Construction Automobile (MCA Maubeuge), Renault Douai, Mercedes (Prouvy), Alstom (Petite-Forêt), Bombardier (Crespin)..

 

Publié dans Conditions de travail, Dates A Retenir, Licenciements, Luttes, PRECARITE, Retraites, Salaires, Services publics | Pas de Commentaires »

Jacques Cotta

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 29 juin 2011

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Fourmies, le 27 juin 2011

Suite à la venue de Jacques COTTA, journaliste d’investigation à France 2, de passage  Fourmies et à Maubeuge ce vendredi 24 juin, afin de recueillir des témoignages pour l’élaboration de son prochain livre qui sortira au printemps prochain, concernant la remise en cause des Contrats de travail, la précarité…., Ghislaine Baudin du SNFOLC et Thérèse-Marie Cardon de la CGT Educ’Action remercient l’ensemble des participants, en particulier le secrétaire de l’UL FO, la CGT des Territoriaux, la CGT des Hospitaliers de FOURMIES, l’UL CGT de MAUBEUGE, SUD MCA, un journaliste de Libé Hebdo ainsi que toutes les personnes présentes à cette occasion.

Ghislaine Baudin, Thérèse-Marie Cardon

____________________

Rendez-vous avec Jacques Cotta – 24 juin 2011

fabricejacquesvuedensemble.bmpghislaineetjacquescotta.bmpsamueletjacquescotta.bmp

 

Publié dans Conditions de travail, Luttes, Salaires, Services publics | Pas de Commentaires »

Rendez-vous avec Jacques Cotta – 24 juin 2011

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 23 juin 2011

Jacques Cotta vient dans la région de Fourmies et Maubeuge, le Vendredi 24 Juin toute la journée afin de recueillir des témoignages qui serviront à alimenter son prochain bouquin.

  • Remise en cause des CDI dans le privé, promotion des CDD, de l’intérim etc…..
  • Remise en cause du statut des fonctionnaires dans la fonction publique.
  • Quelles conséquences sur le travail, la vie des Agents, la vie des citoyens
  • qui attendent de vrais services etc….

Pour son prochain livre, dont le thème sera en gros : « un CDD sinon rien et la misère en plus », Jacques COTTA, journaliste d’investigation, réalisateur, écrivain, viendra recueillir des témoignages.

Il est l’auteur de « qui veut la peau des services publics » sorti le 5 Janvier 2011 aux éditions Gawsewitch.

Rendez vous le VENDREDI 24 juin pour le recueil de témoignages

  • FOURMIESSalle des associations (près de la mairie) - de 10h à 12h00
  • MAUBEUGE – Union locale CGT  - 7 Boulevard Pasteur (Face piscine) - à partir de 15 heures.
  • Une projection suivie d’un débat animé par Jacques Cotta producteur et réalisateur du documentaire :
    « dans le secret des licenciements » -
    Vers 18h,

Nous invitons les salariés du privé et du public, les précaires à participer.

Nous vous remercions d’avance.

Ghislaine Baudin  - 19, impasse Jeanne d’Arc   59610 Fourmies  -  ghislaine.baudin@laposte.net 
Thérèse-Marie Cardon  – rue Bourbon 59360 Bazuel tmcardon@yahoo.fr

Vous pourrez trouver sur place le livre « Qui veut la peau des services publics ? » que l’auteur se fera un plaisir de vous dédicacer à l’issue de la soirée.

 

http://jcgawsewitch.com/livre.php?id_livre=224

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2213633266

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/221362559X

http://www.dailymotion.com/cardabella#videoId=xgtse0

 

Publié dans Conditions de travail, Dates A Retenir, Luttes, Salaires, Services publics | Pas de Commentaires »

CARTON ROUGE

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 21 février 2011

images1.jpg

      

 ACHARNEMENT HARCÈLEMENT

À L’ENCONTRE DES MILITANTS CGT

______________________________________

CARTON ROUGE
AUX EMPLOYEURS
Maubeuge et environs

   

♦ LE FENNEC

♦ FORGITAL DEMBIERMONT

♦ HABITAT DU NORD

♦ PÔLE SANTÉ-UDEVE

♦ JSPM

♦ CAISSES D’ÉPARGNE

Mairie d’AUCHELLE

♦ BOCAHUT

♦ CARSAT

♦ SAMBRE ET MEUSE

♦ CONFORAMA

♦ MCA

NEUHAUSER

 

 

 

 

 

 

… Mars 2013

NEUHAUSER MAUBEUGE – FOLSCHWILLER – HALTE A LA RÉPRESSION SYNDICALE !

Neuhauser Maubeuge, un accord…

Neuhauser Maubeuge – Lettre de Éric BOCQUET

Neuhauser Maubeuge – Au 11ème jour de grève…

Grève NEUHAUSER… 8ème jour

Point au 7ème jour de grève chez Neuhaüser Maubeuge :

5ème jour de grève chez NEUHAUSER Maubeuge

APPEL à tous les syndicats, don aux Grévistes neuhaüser

GREVE NEUHAUSER MAUBEUGE – Communiqué

NEUHAUSER Maubeuge, Salariés en grève depuis le 28 février

Novembre 2012
MCA – Grève – novembre 2012

Octobre 2012
Harlèment au travail – Conforama

Août – Septembre 2012
RASSEMBLEMENT POUR SOUTENIR AURÉLIEN, DS à SAMBRE ET MEUSE

Novembre 2011
L’ÂGE BLEU dans le carton rouge

Octobre 2011
BOCAHUT – SOUTENONS NOTRE CAMARADE PATRICE KISSIEL

Avril 2011

La lutte paye !
Pôle Santé Udeve : Muriel a retrouvé son poste de travail et par la même occasion, est sortie du placard où l’employeur la tenait enfermée depuis plus d’un an…

Sortie oui, mais UDEVE – CGT – Déni de democratie… - 13 mai 2011
Elections – UDEVE- 25 mai 2011 Luttes – Udeve – Respect de la démocratie
Elections – UDEVE – Tribunal d’Instance 1er juin 2011

Elections – UDEVE – Jugement TI

Le Fennec – Hervé – Licenciement refusé

 

__________________

Quelques pièces à l’appui
Pôle Santé-Udev : CARTON ROUGE pdf tract21fv2011polesant1.pdf

Le Fennec : Lettre d’Hervé aux camarade de la CGT

    

Voir aussi

Contre les répressions syndicales
Répressions syndicales – Rdv 1er mars
Libertés syndicales – Une délégation CGT au tribunal
Jessica, Muriel, Hervé et Fabien… Manif 1er mars 2011
Libertés syndicales et publiques - Réunion 21 mars UL
STOP A LA REPRESSION SYNDICALE – HABITAT DU NORD – Maubeuge

Discrimination – CGT Habitat du Nord posté 19 avril 2011
Mobilisation – Attaques syndicales – JSPM -Discrimination – CGT JSPM
Pénibilité – Conditions de travail – Stress (Caisses d’épargne)
Libertés syndicales
– JUILLET 2011 – LES 5 UL (…Auchelle…)

 

   

Publié dans | 1 Commentaire »

12
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo