• Accueil
  • > Recherche : cgt maubeuge

Résultats de votre recherche

1er MAI 2013 – Discours de l’UL

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 2 mai 2013

1er MAI 2013 - Discours de l'UL dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-copie-204x300

-

-

FÊTE INTERNATIONALE DU TRAVAIL ET DES TRAVAILLEURS 1ER MAI 2013


-

Bonjour à toutes et à tous,

Comme chaque année à l’occasion de la Fête internationale du travail et des travailleurs du 1er mai, nous sommes réunis devant cette stèle des 93 pour rendre un hommage aux salariés de la Sambre-Avesnois, qui ont résisté et combattu l’occupant nazi et le régime collaborationniste de Vichy.

Ces ouvriers, ces employés, arrêtés, torturés, déportés, ont versé leur sang pour notre liberté mais aussi ont contribué par leur combat à jeter les bases d’une société plus juste au travers notamment du programme économique et social du Conseil National de la Résistance.

Ce programme économique et social, véritable contrat social, a cimenté notre « vivre ensemble » dans la société après la Libération, en particulier sur la base d’une protection sociale reposant sur la solidarité nationale.

Ce sont ces principes mêmes et leur contenu qui sont depuis quelques années attaqués de toutes parts par le capitalisme ultra-libéral qui n’a de cesse de vouloir les détruire au nom du profit.

Nous avons donc envers ceux que nous honorons aujourd’hui, résistants héroïques et exemplaires, une dette mais aussi un devoir : celui de résister, nous aussi, dans cette guerre économique mondiale que le capitalisme ultra libéral impose à tous les peuples.

Il y a un an, nous étions ici pour manifester notre exigence d’un changement de politique à l’occasion des élections présidentielles et législatives 2012.

L’ensemble des salariés a contribué largement à l’élection d’un Président de la république qui annonçait ce changement…

Un an plus tard, force est de constater que cet engagement de changement de politique n’a pas été tenu. Rien n’a changé positivement dans la vie sociale des salariés, des retraités, des privés d’emploi : le chômage augmente de mois en mois, les destructions d’emplois s’accumulent tant dans l’industrie que dans le commerce et les services publics.

L’incertitude et l’anxiété face à l’avenir et la baisse du pouvoir d’achat pèsent sur l’ensemble de la population salariée et en particulier sur la jeunesse qui est sacrifiée et subit chômage, déclassement et précarité.

Dans notre territoire Sambre-Avesnois, ces situations sont une réalité encore plus criante : avec un taux de chômage de plus de 16%, des fermetures d’entreprises et suppressions d’emplois massifs dans l’industrie, une activité commerciale en berne, la paupérisation de la population s’accentue et la misère sociale se développe.

Dans ce contexte, quelle perspective et quel avenir pour notre jeunesse ?

Passé le temps des promesses de campagne électorale, le nouveau gouvernement a fait rapidement allégeance aux exigences européennes du Traité de Lisbonne. Ce Traité impose le carcan d’une réduction rapide des déficits budgétaires qui obère toute possibilité de relance économique et nous installe durablement dans la récession et le chômage de masse.

Passé le temps des promesses électorales et les bonnes intentions de la conférence sociale de juillet 2012, le nouveau gouvernement a également cédé aux exigences du patronat et du MEDEF. Il aura suffit pour cela de quelques coups de menton de Madame PARISOT.

L’exemple criant en est bien sûr la signature par le MEDEF, la CFDT, la CFTC et la CGC de l’ANI dit de Sécurisation de l’emploi. Cet accord est en cours de transposition dans une Loi qu’ont voté nos députés de gauche du territoire, Christian Bataille et Rémi Pauvros.

Le Medef est parvenu à le transformer en accord sur la sécurisation des licenciements et sur la flexibilité du travail :

Sans revenir en détail sur l’ensemble de ses dispositions,

  • cet accord entérine une plus grande facilité de licencier économiquement, une réduction des possibilités d’intervention et de contestation juridique tant des instances représentatives du personnel que des salariés, expose les salariés à une plus grande mobilité, entérine les accords dits de compétitivité – emploi qui permettent, sous la menace de la suppression d’emploi, d’exiger des salariés des efforts supplémentaires sur la durée du travail et les salaires. IL bouleverse complètement les principes protecteurs du Code du Travail.
  • Cet accord divise les salariés, les organisations syndicales et les parlementaires, y compris dans la majorité. Dans ces conditions, comment pourrait-il être transposé dans une Loi de la République ? Il suscite chez beaucoup d’entre nous colère et indignation légitimes. A la CGT, nous le combattons avec la plus grande énergie et nous le ferons jusqu’au bout.

Dernier abandon en date face au MEDEF, le refus du gouvernement de débattre et de voter une loi d’amnistie syndicale sous le prétexte de la crainte d’une légalisation des violences sociales.

Pourtant : De quel côté est principalement la violence sociale aujourd’hui ?

Est-elle vraiment du côté des salariés qui légitimement défendent leur outil de travail et leurs emplois détruits par les fermetures d’entreprise ou les plans sociaux décidés au nom du profit maximum pour l’actionnaire ?

N’est-elle pas plutôt du côté patronal qui profite de la peur que fait peser sur les salariés le chômage de masse pour réaliser en force des suppressions massives d’emploi, mais aussi fait subir une violence au quotidien par la dégradation des conditions de travail et leurs conséquences sur la santé des salariés. Dans ce domaine, nous avons à faire aujourd’hui encore plus qu’hier à un patronat décomplexé. Il est temps d’inverser cette spirale de la violence.

Ce refus d’une loi d’amnistie sociale est un véritable camouflet adressé aux salariés et à leurs représentants. Le message est clair : non seulement vous devez subir les violences patronales, mais en plus si vous réagissez c’est vous qui serez condamnables et condamnés !

D’autres dossiers pour lesquels nous auront à nous mobiliser pour combattre de nouvelles volontés patronales de régression sociale vont arriver dans l’actualité dans les prochains mois : le régime général de retraite et l’indemnisation du chômage.

Dans ce contexte général économique et social des plus dégradés, le syndicalisme, au-delà des différences et divergences, a une responsabilité : celle de rassembler les salariés pour construire des réponses à la crise à partir de leurs besoins et de leurs intérêts.

  • Desserrer le carcan du retour à l’équilibre budgétaire et des politiques d’austérité et de rigueur qui nous plongent dans la récession
  • Augmenter les salaires et les pensions pour relancer la consommation et donc la croissance et l’emploi
  • Développer l’investissement productif, en particulier industriel
  • Protéger les salariés des aléas de la vie professionnelle et sociale
  • Garantir des services publics de proximité et de qualité

Ces exigences sont celles d’un retour à une dynamique économique et sociale de progrès, pour tous et en particulier pour la jeunesse aujourd’hui désorientée et désespérée.

Elles sont communes à tous les salariés de France, d’Europe et du Monde.

Ne nous cachons pas les difficultés à mobiliser les salariés qui aujourd’hui oscillent entre la résignation et la colère.

Néanmoins, dans notre secteur, les salariés de plusieurs entreprises relèvent la tête et ont mené des conflits sociaux pour la reconnaissance de leur travail, les conditions de travail et les rémunérations : MCA, Dembiermont, Savelys, Neuhauser.

Si le MEDEF se frotte les mains, l’explosion sociale menace et le FN est en embuscade. Que nos gouvernants mesurent les risques de laisser perdurer cette situation et leur responsabilité.

C’est pourquoi il est urgent de faire entendre notre voix. Il est urgent de nous unir, de nous rassembler, solidaires, contre l’austérité, l’insécurité sociale généralisée et pour une autre répartition des richesses créées par notre travail.

Dans cet objectif, la CGT appelle l’ensemble des salariés et des syndicats à faire  de la semaine d’action européenne du 7 au 14 juin à l’initiative de la CES, contre l’austérité et pour le progrès social, une démonstration de force du monde du travail, dans l’unité et la solidarité de tous les travailleurs d’Europe.

JE VOUS REMERCIE ET VOUS SOUHAITE A TOUTES ET TOUS UNE EXCELLENTE FÊTE DU 1ER MAI

____________________________________

 

DÉPÔT DE LA GERBE ET MINUTE DE SILENCE
RETOUR DE LA MANIFESTATION VERS L’ESPACE VICTOR HUGO OU UN VIN D’HONNEUR VOUS SERA SERVI
UN REPAS AMICAL ET FRATERNEL SUIVRA

__________________________________

DANS LA PRESSE

Maubeuge: le défilé du 1er mai rassemble un peu plus de 80 personnes

Publié le 01/05/2013

Par La Voix du Nord

ARTICLE ET PHOTOS

 

Publié dans Actions_locales, Chômage, Dates A Retenir, EMPLOI, HISTOIRE, Jeunes, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, PRECARITE, PRESSE, Retraites, Services publics | Pas de Commentaires »

Vernissage 1913-2013… et demain ?

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 19 avril 2013

Vernissage 1913-2013... et demain ? dans Actions_nationales vernissage-expo-100-ans

Publié dans Actions_nationales, Culture, Dates A Retenir, HISTOIRE, Luttes | Pas de Commentaires »

1er mai 2013 à Maubeuge…

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 15 avril 2013

1er mai 2013 à Maubeuge... dans Actions_locales eglantine

1er mai 2013

Ensemble on se bat !

Justice sociale, Emploi, Salaires, Retraites, Conditions de travail

Rendez-vous

  • 9h30
    Départ du défilé – Espace V. Hugo, puis vers la Stèle de la Mairie de Maubeuge et retour à l’Espace V. Hugo
  • 11h30
    Vin d’honneur
  • 12 h
    Repas festif et fraternel, animations
    Barbecue, crudités, fromages, tartes
  • Adultes : 10 €
    Enfants – de 12 ans : 5 €

    Boissons non comprises

Inscriptions repas, Au plus tard le 27 avril 2013 :  cgt.maubeuge@laposte.net

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, Dates A Retenir, EMPLOI, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, Retraites, Salaires, Services publics | 2 Commentaires »

Manifestation contre l’ANI à Maubeuge

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 avril 2013

« NOS DROITS SONT ENTRE NOS MAINS… »

Le 11 janvier, CFDT, CGC, CFTC et MEDEF ont signé un accord dit de « sécurisation de l’emploi » qui constitue un recul sans précédent des droits sociaux des travailleurs. Il suffit de voir la satisfaction du MEDEF pour comprendre que cet accord est surtout une grande victoire pour le patronat dans sa volonté constante de flexibiliser le travail, de faciliter les licenciements, de faire un chantage à l’emploi pour imposer des baisses de salaires ou des augmentations de temps de travail sans contrepartie.

Appel UL CGT Maubeuge et Environs  : 9 AVRIL 2013 : TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION !

______

Aujourd’hui à Maubeuge,

Une centaine de manifestants a défilé sous la pluie, selon le parcours : place hôtel de ville, centre ville, mail de la sambre, boulevard de l’europe et retour place hôtel de ville.

CGT MAUBEUGE ENVIRONS
Album : CGT MAUBEUGE ENVIRONS
MANIFESTATION CONTRE LA TRANSPOSITION DE L'ANI 9 AVRIL 2013
34 images
Voir l'album

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, Dates A Retenir, DELOCALISATION, EMPLOI, Grève, Licenciements, Luttes, Retraites, Salaires | 1 Commentaire »

Communiqué CGT PSA Aulnay

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 3 avril 2013

Communiqué CGT PSA Aulnay dans Conditions de travail comm-de-presse-cgt_psa_aulnay-208x300

Publié dans Conditions de travail, DELOCALISATION, EMPLOI, Grève, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Licenciements, Luttes, METALLURGIE, PRECARITE, Salaires | Pas de Commentaires »

9 AVRIL 2013 : TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 2 avril 2013

9 AVRIL 2013 : TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION ! dans Chômage cgt-ul-_jj-201x300

ILS L’ONT SIGNÉ, ILS VEULENT LE VOTER !

9 AVRIL 2013 : TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION !

____________________________

MANIFESTATIONS DU 9 AVRIL 2013

MAUBEUGE : 9H30 – DÉPART HÔTEL DE VILLE DE MAUBEUGE

LILLE : 14H30 – DÉPART PORTE DE PARIS

Le 11 janvier, CFDT, CGC, CFTC et MEDEF ont signé un accord dit de « sécurisation de l’emploi » qui constitue un recul sans précédent des droits sociaux des travailleurs. Il suffit de voir la satisfaction du MEDEF pour comprendre que cet accord est surtout une grande victoire pour le patronat dans sa volonté constante de flexibiliser le travail, de faciliter les licenciements, de faire un chantage à l’emploi pour imposer des baisses de salaires ou des augmentations de temps de travail sans contrepartie.

Le gouvernement demande aujourd’hui au parlement de transposer cette régression sociale dans la Loi et le Code du Travail. Les signataires et le gouvernement exigent qu’il le soit sans modification.
Ce sont clairement des pans entiers de la protection sociale des travailleurs qui seraient rayés du Code du travail.

L’accord national du 11 janvier et le projet de Loi en débat début avril, c’est :

  • La généralisation des accords de « maintien dans l’emploi » avec la possibilité facilitée d’imposer aux salariés de travailler plus sans augmentation de salaire ou de geler les évolutions de salaire, avec un chantage à l’emploi
  • La facilitation du recours au chômage partiel.
  • La facilitation de la mobilité géographique imposée sur longue distance, avec en cas de refus un licenciement pour motif personnel et non économique.
  • La simplification des procédures de licenciement économique collectif : réduction des délais de consultation des Instances Représentatives du Personnel,  de recours par celles-ci à un expert économique, simplification dans l’établissement de l’ordre des licenciements et le contenu du Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE), réduction des délais de contestation…
  • La création d’un nouveau contrat de travail intermittent avec alternance de périodes travaillées et non travaillées, c’est-à-dire une forme de CDD à durée indéterminée
  • La réduction du droit des salariés à saisir la justice prud’homale : réduction des délais de saisine de la justice à 24 mois,  raccourcissement à 3 ans de la prescription (5 ans actuellement), incitation à réduire les niveaux d’indemnisation par les juges.
  • La réduction des obligations d’information et de consultation des instances représentatives du personnel.

FACE A CETTE ATTAQUE SANS PRÉCÉDENT,UNE SEULE SOLUTION :

LA LUTTE !

_______________

LE 9 AVRIL, LA CGT APPELLE TOUS LES SALARIÉS A SE METTRE EN GRÉVE ET EN MANIFESTATION POUR :

  • S’opposer à la transcription dans la Loi de ce mauvais accord qui organise un recul sans précédent des droits individuels et collectifs des salariés
  • Refuser la poursuite des politiques d’austérité et de flexibilité du travail qui conduisent à la récession et à l’aggravation du chômage
  • Exiger une autre politique et des réponses nouvelles apportant droits sociaux, relance de l’emploi, augmentation des salaires et des pensions.

NOS DROITS SONT ENTRE NOS MAINS, Á NOUS DE LES FAIRE RESPECTER !

Signons massivement la pétition en direction des parlementaires afin d’interpeller nos députés et sénateurs, exiger qu’on en finisse avec la politique libérale que continue le gouvernement actuel et qu’on construise enfin réellement de la sécurité pour l’emploi des salariés.

Participons, toutes et tous, aux manifestations prévues dans tout le pays.

La  Crise c’est Eux, la Solution c’est Nous !

__________________

Pétition à télécharger  fichier pdf p-tition vos droits sont entre vos mains               
Appel FTM-CGT à manifester 9 avril 2013
  FTM-CGT
fichier pdf D+®claration FTM CGT – Appel +á la manifestation du 9 avril 2013

Accord ANI du 11 janvier : Plus de 1 200 militants, responsables et élus socialistes lancent un appelLIRE

Publié dans Chômage, Conditions de travail, Dates A Retenir, DELOCALISATION, EMPLOI, Grève, Licenciements, Luttes, PRECARITE, Salaires | 1 Commentaire »

ANI – 9 avril 2013 !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 29 mars 2013

ANI - 9 avril 2013 ! dans Actions_nationales 9-avril_orga-soc

Appel à télécharger    fichier pdf v APPEL FD 9 AVRIL

Publié dans Actions_nationales, Conditions de travail, Dates A Retenir, DELOCALISATION, EMPLOI, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Licenciements, Luttes, PRECARITE, Salaires, Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaires »

Retraites – La CGT dans les Medias France 3 régionale

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 29 mars 2013

Retraites - La CGT dans les Medias France 3 régionale  dans Actions_régionales cgt-nord_1
28 mars 2013
Ph Cgtnord

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Actions_régionales, Luttes, PRECARITE, PRESSE, Retraites | Pas de Commentaires »

NEUHAUSER MAUBEUGE – FOLSCHWILLER – HALTE A LA RÉPRESSION SYNDICALE !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 28 mars 2013

NEUHAUSER MAUBEUGE - FOLSCHWILLER - HALTE A LA RÉPRESSION SYNDICALE ! dans Conditions de travail cgt-ul-_jj-201x300A la suite de la grève de 12 jours menée avec détermination par les salariés de NEUHAUSER Maubeuge,
la direction veut faire un exemple en licenciant un des grévistes pour faute grave
… en raison d’une petite altercation avec un autre salarié sur le piquet de grève.

La direction prend prétexte d’un accrochage auquel elle donne une proportion exagérée pour faire un exemple.

Une pétition a été signée massivement par les salariés pour exiger l’annulation de la sanction, la réintégration du salarié et le paiement des jours de mise à pieds.

MERCI A TOUS LES SYNDICATS DE PARTICIPER A CETTE DEMANDE D’ANNULATION DU LICENCIEMENT EN RENVOYANT PAR FAX LA MOTION JOINTE A NEUHAUSER MAUBEUGE ET AU SIÈGE DE FOLSCHWILLER.

HALTE A LA RÉPRESSION SYNDICALE !!!

A télécharger fichier pdf motion neuhauser

_________________________________

Voir aussi :

Neuhauser Maubeuge, un accord…
Neuhauser Maubeuge – Lettre de Éric BOCQUET

Neuhauser Maubeuge – Au 11ème jour de grève…

Grève NEUHAUSER… 8ème jour

Point au 7ème jour de grève chez Neuhaüser Maubeuge :

5ème jour de grève chez NEUHAUSER Maubeuge

APPEL à tous les syndicats, don aux Grévistes neuhaüser

GREVE NEUHAUSER MAUBEUGE – Communiqué

NEUHAUSER Maubeuge, Salariés en grève depuis le 28 février

Publié dans Conditions de travail, Grève, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Licenciements, Luttes, Salaires | Pas de Commentaires »

MAUBEUGE – RETRAITES – 28 MARS 2013 – APPEL A RASSEMBLEMENT

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 mars 2013

MAUBEUGE - RETRAITES - 28 MARS 2013 - APPEL A RASSEMBLEMENT dans Actions_locales cgt-ul-maubeugeetenvirons41-204x300

Le 28 Mars est une grande journée nationale de mobilisation
et d’actions locales lancée par l’Union Confédérale des Retraités CGT

À Maubeuge, le syndicat des retraités CGT a tenu vendredi dernier une conférence de pressesans-titre-208x300 dans Dates A Retenir
et organise un rassemblement devant la Mairie de MAUBEUGE le 28 Mars à 10h30,
avec demande de rencontre avec le député maire R. Pauvros et dépôt d’une motion.

La question du pouvoir d’achat des retraites et plus largement l’exigence d’une pension de retraite digne et permettant de vivre convenablement après une vie de travail est au centre de cette journée d’action.

Les attaques et régressions récemment portées contre les retraites complémentaires ARRCO-AGIRC, avec en particulier l’évolution des pensions 1% en dessous de l’inflation pendant les 3 prochaines années, vont évidemment à l’encontre de cette revendication légitime.

De même, le dossier du régime général de retraite va revenir dans l’actualité dans les prochaines semaines et les premières « pistes » énoncées par le groupe de travail mis en place par le gouvernement vont toutes dans le sens de faire supporter aux retraités et futurs retraités les mesures visant à l’équilibre du régime de retraite général par répartition

  • recul de l’âge de la retraite à taux plein,
  • allongement de la durée de cotisation
  • désindéxation des pensions par rapport à l’évolution des prix
  • calcul de la pension sur l’ensemble de la carrière et non plus sur les 25 meilleures années
    etc…

Aucune proposition dans le sens de la recherche de recettes nouvelles telles que l’augmentation des cotisations patronales et sa modulation en fonction de la politique d’emploi des entreprises, taxation des supers profits et dividendes. etc…

RETRAITÉS ET ACTIFS FUTURS RETRAITÉS

NOUS SOMMES TOUTES ET TOUS CONCERNÉS

L’UNION LOCALE CGT MAUBEUGE APPELLE

TOUS LES MILITANTS, ÉLUS ET MANDATÉS À PARTICIPER MASSIVEMENT À CE RASSEMBLEMENT

DEVANT LA MAIRIE DE MAUBEUGE, LE JEUDI 28 MARS À 10H30
_____________

TOUTES ET TOUS, ENSEMBLE, FAISONS DE CETTE ACTION UNE RÉUSSITE PAR UNE PRÉSENCE MASSIVE ET VISIBLE !

Pour l’Union Locale CGT
MAUBEUGE ET ENVIRONS
Christophe Savaux

_______________________

ENSEMBLE EXIGEONS :

  • Un rattrapage de 300 euros par mois pour l’ensemble des  retraités
  • La revalorisation des retraites de base et des complémen  taires indexées sur la base du salaire moyen
  • Instaurer une retraite minimum égale au SMIC pour une carrière complète
  • Le relèvement des pensions de réversion à 75 % de la retraite initiale
  • Le rétablissement de la ½ part  pour les veuves, veufs, et divorcés.

Publié dans Actions_locales, Dates A Retenir, Luttes, PRECARITE, Retraites | Pas de Commentaires »

12345...82
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo