• Accueil
  • > Recherche : adresse cgt maubeuge

Résultats de votre recherche

1er MAI 2013 – Discours de l’UL

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 2 mai 2013

1er MAI 2013 - Discours de l'UL dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-copie-204x300

-

-

FÊTE INTERNATIONALE DU TRAVAIL ET DES TRAVAILLEURS 1ER MAI 2013


-

Bonjour à toutes et à tous,

Comme chaque année à l’occasion de la Fête internationale du travail et des travailleurs du 1er mai, nous sommes réunis devant cette stèle des 93 pour rendre un hommage aux salariés de la Sambre-Avesnois, qui ont résisté et combattu l’occupant nazi et le régime collaborationniste de Vichy.

Ces ouvriers, ces employés, arrêtés, torturés, déportés, ont versé leur sang pour notre liberté mais aussi ont contribué par leur combat à jeter les bases d’une société plus juste au travers notamment du programme économique et social du Conseil National de la Résistance.

Ce programme économique et social, véritable contrat social, a cimenté notre « vivre ensemble » dans la société après la Libération, en particulier sur la base d’une protection sociale reposant sur la solidarité nationale.

Ce sont ces principes mêmes et leur contenu qui sont depuis quelques années attaqués de toutes parts par le capitalisme ultra-libéral qui n’a de cesse de vouloir les détruire au nom du profit.

Nous avons donc envers ceux que nous honorons aujourd’hui, résistants héroïques et exemplaires, une dette mais aussi un devoir : celui de résister, nous aussi, dans cette guerre économique mondiale que le capitalisme ultra libéral impose à tous les peuples.

Il y a un an, nous étions ici pour manifester notre exigence d’un changement de politique à l’occasion des élections présidentielles et législatives 2012.

L’ensemble des salariés a contribué largement à l’élection d’un Président de la république qui annonçait ce changement…

Un an plus tard, force est de constater que cet engagement de changement de politique n’a pas été tenu. Rien n’a changé positivement dans la vie sociale des salariés, des retraités, des privés d’emploi : le chômage augmente de mois en mois, les destructions d’emplois s’accumulent tant dans l’industrie que dans le commerce et les services publics.

L’incertitude et l’anxiété face à l’avenir et la baisse du pouvoir d’achat pèsent sur l’ensemble de la population salariée et en particulier sur la jeunesse qui est sacrifiée et subit chômage, déclassement et précarité.

Dans notre territoire Sambre-Avesnois, ces situations sont une réalité encore plus criante : avec un taux de chômage de plus de 16%, des fermetures d’entreprises et suppressions d’emplois massifs dans l’industrie, une activité commerciale en berne, la paupérisation de la population s’accentue et la misère sociale se développe.

Dans ce contexte, quelle perspective et quel avenir pour notre jeunesse ?

Passé le temps des promesses de campagne électorale, le nouveau gouvernement a fait rapidement allégeance aux exigences européennes du Traité de Lisbonne. Ce Traité impose le carcan d’une réduction rapide des déficits budgétaires qui obère toute possibilité de relance économique et nous installe durablement dans la récession et le chômage de masse.

Passé le temps des promesses électorales et les bonnes intentions de la conférence sociale de juillet 2012, le nouveau gouvernement a également cédé aux exigences du patronat et du MEDEF. Il aura suffit pour cela de quelques coups de menton de Madame PARISOT.

L’exemple criant en est bien sûr la signature par le MEDEF, la CFDT, la CFTC et la CGC de l’ANI dit de Sécurisation de l’emploi. Cet accord est en cours de transposition dans une Loi qu’ont voté nos députés de gauche du territoire, Christian Bataille et Rémi Pauvros.

Le Medef est parvenu à le transformer en accord sur la sécurisation des licenciements et sur la flexibilité du travail :

Sans revenir en détail sur l’ensemble de ses dispositions,

  • cet accord entérine une plus grande facilité de licencier économiquement, une réduction des possibilités d’intervention et de contestation juridique tant des instances représentatives du personnel que des salariés, expose les salariés à une plus grande mobilité, entérine les accords dits de compétitivité – emploi qui permettent, sous la menace de la suppression d’emploi, d’exiger des salariés des efforts supplémentaires sur la durée du travail et les salaires. IL bouleverse complètement les principes protecteurs du Code du Travail.
  • Cet accord divise les salariés, les organisations syndicales et les parlementaires, y compris dans la majorité. Dans ces conditions, comment pourrait-il être transposé dans une Loi de la République ? Il suscite chez beaucoup d’entre nous colère et indignation légitimes. A la CGT, nous le combattons avec la plus grande énergie et nous le ferons jusqu’au bout.

Dernier abandon en date face au MEDEF, le refus du gouvernement de débattre et de voter une loi d’amnistie syndicale sous le prétexte de la crainte d’une légalisation des violences sociales.

Pourtant : De quel côté est principalement la violence sociale aujourd’hui ?

Est-elle vraiment du côté des salariés qui légitimement défendent leur outil de travail et leurs emplois détruits par les fermetures d’entreprise ou les plans sociaux décidés au nom du profit maximum pour l’actionnaire ?

N’est-elle pas plutôt du côté patronal qui profite de la peur que fait peser sur les salariés le chômage de masse pour réaliser en force des suppressions massives d’emploi, mais aussi fait subir une violence au quotidien par la dégradation des conditions de travail et leurs conséquences sur la santé des salariés. Dans ce domaine, nous avons à faire aujourd’hui encore plus qu’hier à un patronat décomplexé. Il est temps d’inverser cette spirale de la violence.

Ce refus d’une loi d’amnistie sociale est un véritable camouflet adressé aux salariés et à leurs représentants. Le message est clair : non seulement vous devez subir les violences patronales, mais en plus si vous réagissez c’est vous qui serez condamnables et condamnés !

D’autres dossiers pour lesquels nous auront à nous mobiliser pour combattre de nouvelles volontés patronales de régression sociale vont arriver dans l’actualité dans les prochains mois : le régime général de retraite et l’indemnisation du chômage.

Dans ce contexte général économique et social des plus dégradés, le syndicalisme, au-delà des différences et divergences, a une responsabilité : celle de rassembler les salariés pour construire des réponses à la crise à partir de leurs besoins et de leurs intérêts.

  • Desserrer le carcan du retour à l’équilibre budgétaire et des politiques d’austérité et de rigueur qui nous plongent dans la récession
  • Augmenter les salaires et les pensions pour relancer la consommation et donc la croissance et l’emploi
  • Développer l’investissement productif, en particulier industriel
  • Protéger les salariés des aléas de la vie professionnelle et sociale
  • Garantir des services publics de proximité et de qualité

Ces exigences sont celles d’un retour à une dynamique économique et sociale de progrès, pour tous et en particulier pour la jeunesse aujourd’hui désorientée et désespérée.

Elles sont communes à tous les salariés de France, d’Europe et du Monde.

Ne nous cachons pas les difficultés à mobiliser les salariés qui aujourd’hui oscillent entre la résignation et la colère.

Néanmoins, dans notre secteur, les salariés de plusieurs entreprises relèvent la tête et ont mené des conflits sociaux pour la reconnaissance de leur travail, les conditions de travail et les rémunérations : MCA, Dembiermont, Savelys, Neuhauser.

Si le MEDEF se frotte les mains, l’explosion sociale menace et le FN est en embuscade. Que nos gouvernants mesurent les risques de laisser perdurer cette situation et leur responsabilité.

C’est pourquoi il est urgent de faire entendre notre voix. Il est urgent de nous unir, de nous rassembler, solidaires, contre l’austérité, l’insécurité sociale généralisée et pour une autre répartition des richesses créées par notre travail.

Dans cet objectif, la CGT appelle l’ensemble des salariés et des syndicats à faire  de la semaine d’action européenne du 7 au 14 juin à l’initiative de la CES, contre l’austérité et pour le progrès social, une démonstration de force du monde du travail, dans l’unité et la solidarité de tous les travailleurs d’Europe.

JE VOUS REMERCIE ET VOUS SOUHAITE A TOUTES ET TOUS UNE EXCELLENTE FÊTE DU 1ER MAI

____________________________________

 

DÉPÔT DE LA GERBE ET MINUTE DE SILENCE
RETOUR DE LA MANIFESTATION VERS L’ESPACE VICTOR HUGO OU UN VIN D’HONNEUR VOUS SERA SERVI
UN REPAS AMICAL ET FRATERNEL SUIVRA

__________________________________

DANS LA PRESSE

Maubeuge: le défilé du 1er mai rassemble un peu plus de 80 personnes

Publié le 01/05/2013

Par La Voix du Nord

ARTICLE ET PHOTOS

 

Publié dans Actions_locales, Chômage, Dates A Retenir, EMPLOI, HISTOIRE, Jeunes, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, PRECARITE, PRESSE, Retraites, Services publics | Pas de Commentaires »

APPEL à tous les syndicats, don aux Grévistes neuhaüser

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 6 mars 2013

APPEL à tous les syndicats, don aux Grévistes neuhaüser  dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-copie-204x300

La situation est toujours bloquée chez Neuhaüser à la suite d’une nouvelle réunion hier soir qui n’a débouché sur rien.

On est toujours à la case départ !!

———————————-

Près 5 jours de grève, les salariés de NEUHAUSER ont besoin d’un soutien financier pour soutenir la grève, et tout simplement se nourrir sur le piquet de grève.

APPEL EST DONC LANCE A TOUS LES SYNDICATS POUR FAIRE UN DON AUX GRÉVISTES NEUHAUSER.

Le syndicat CGT est récent et n’a pas encore de compte bancaire, merci donc d’adresser ou remettre vos dons soit en espèces, soit par chèque à l’ordre de l’UL CGT MAUBEUGE – Solidarité NEUHAUSER.

Merci d’avance de votre solidarité!

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, EMPLOI, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, PRECARITE, Salaires | Pas de Commentaires »

CAMPAGNE POUVOIR D’ACHAT

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 31 janvier 2013

CAMPAGNE POUVOIR D’ACHAT

ADRESSE AUX RETRAITE(E)S C.G.T. DES FINANCES

 

Ce début d’année 2013 marque le lancement de la campagne nationale sur le pouvoir d’achat des retraité(e)s par l’Union Confédérale des Retraité(e)s CGT.

L’Union Fédérale des Retraité(e)s CGT des Finances entend s’impliquer totalement dans cette campagne, avec ses militants et ses adhérents, en lien avec les Unions Syndicales des Retraité(e)s CGT et les Unions Locales CGT.

S’agissant d’une campagne de proximité, l’Union Fédérale des Retraité(e)s CGT des Finances appelle ses adhérents à s’adresser aux retraité(e)s partout où ils sont présents : sur les marchés, dans les quartiers, dans les clubs ou associations etc… Elle les appelle à participer activement à toutes les initiatives prises en ce sens par les Unions Syndicales de Retraité(e)s CGT dans les départements, aux débats publics qui seront organisés et à prendre la parole partout où cela sera possible.

Un quatre pages, tiré à un million d’exemplaires, est en cours de diffusion. Ce tirage d’une ampleur exceptionnelle est rendu nécessaire pour rétablir la vérité sur la réalité de la situation des retraité(e)s de notre pays aujourd’hui. Il se situe dans la continuité des actions menées par l’ensemble de nos organisations CGT depuis plusieurs mois sur cette question de niveau de vie.

DE LA MOBILISATION DE TOUTES ET TOUS

DÉPEND LE SUCCÈS DE CETTE CAMPAGNE

____________________________

Voir aussi  La retraite, nous voulons la vivre dignement !

Publié dans Actions_nationales, Luttes, METALLURGIE, PRECARITE, Retraites, Services publics, Transports | Pas de Commentaires »

FERMETURE DES ACCUEILS DE LA CAF DU NORD – IL FAUT EMBAUCHER !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 janvier 2013

CGT NORD

COMMUNIQUE DE PRESSE

_______________

FERMETURE DES ACCUEILS DE LA CAF DU NORD

Délégation de service public en DANGER !

Manifestons le 31 janvier 2013

25 janvier 2013

La Direction de la CAF du Nord a officialisé sa décision de fermeture définitive des guichets au public tous les jeudis, sauf pour l’agence de Roubaix, (alors que depuis la création de la CAF départementale, elle ne cesse de prôner une homogénéisation, une équité de traitement sur tout le territoire…) tout en déclarant que ça amènera des changements utiles pour les allocataires.

Pour les administrateurs CGT : la pilule ne passe pas !

Déjà l’année dernière, ils avaient fortement contesté la décision de fermeture ponctuelle des accueils physiques 15 jours puis une semaine du fait d’une accumulation de dossiers à traiter, conséquence de l’application de la COG (convention d’objectif et de moyen) et de la Crise avec une montée en charge de foyers touchés par le chômage.  La CGT avait été alors à l’initiative de campagnes de signatures de pétitions pour réclamer des moyens humains supplémentaires et le maintien des accueils sur les 8 sites (Maubeuge, Cambrai, Douai, Valencienne, Roubaix, Lille, Armentières, Dunkerque), elle avait alerté le Préfet.

Du point de vue de la CGT, même s’il y a un accroissement du nombre de courriers reçus, c’est depuis le début de création de la CAF unique dans le Nord, donc depuis janvier 2012, qu’il aurait fallu embaucher, former et titulariser du personnel. Et c’est en ce sens, que les administrateurs CGT au Conseil d’Administration de la CAF du Nord avaient refusé le budget de gestion, trop insuffisant, notamment en nombre d’emplois. A cet égard, la réalisation d’heures supplémentaires tout au long de l’année 2012, qui se poursuit en 2013 et le renfort régulier de techniciens d’autres CAF sont éloquents.

La Direction de la CAF répète à l’envie que  le « cœur de métier » de la CAF est de payer les prestations aux allocataires « vite et bien du premier coup » ; la CGT quant à elle, prétend qu’accueillir les allocataires, a fortiori dans un contexte de crise économique qui impacte fortement la vie des familles du Nord, génère une plus grande sollicitation des services de la CAF, fait autant partie du cœur de métier, de la mission de service public d’une CAF dont le rôle d’amortisseur social est incontestable.

En réalité, bien qu’elle tienne un discours inverse, la Direction de la CAF a des préoccupations à cent lieux du souci véritable de réponse aux besoins des allocataires et notamment des plus précaires. Tenir les engagements nationaux fixés par la COG, voilà l’essentiel ! Elle est, comme le disait l’abbé Pierre, comme ces « Hommes politiques qui ne voient la misère qu’au travers des statistiques » et nous rebat les oreilles avec des chiffres sans considérer qu’elle traite de l’Humain.

NON, la fermeture des accueils n’est pas une solution, d’ailleurs malgré la fermeture des deux premiers jeudis de l’année,  la CAF enregistrait au 17 janvier, un retard de près de 243200 pièces, record qu’elle n’a jamais atteint en 2012, même avant la fermeture de 15 jours en octobre. C’EST INACCEPTABLE, IL FAUT COMBATTRE CETTE SITUATION.

Le vrai remède est l’embauche mais depuis plusieurs années, l’Etat et la CNAF demandent à la branche famille de « rendre » des postes : 43 postes ont été officiellement supprimés sur 4 ans dans le Nord, et il est encore demandé la restitution de 40 postes alors que 80 départs sont prévus en 2013, soit un départ en retraite sur deux non remplacé.  

Le Conseil d’Administration a déjà adressé à la Ministre de la Famille un courrier dans lequel il demandait accessoirement au moins le maintien des effectifs, mais ce courrier est resté sans réponse. La seule suite efficace à donner est donc la mobilisation !

C’est pour toutes ces raisons que les administrateurs CGT de la CAF du NORD s’associent à la journée d’action « pour un service public au service des usagers » du 31 janvier 2013, pour défendre le service public de la CAF. Ils appellent les allocataires de la CAF à les rejoindre dès 14h30 –Porte de Paris à Lille  pour défiler sous le mot d’ordre : « NON aux FERMETURES des ACCUEILS des CAF : IL FAUT EMBAUCHER ! »

Les administrateurs  CGT de la CAF du Nord

Publié dans CAF, Conditions de travail, Dates A Retenir, EMPLOI, Luttes, PRECARITE, Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaires »

Jean-Claude Latouche – Hommages

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 3 janvier 2013

Jean-Claude Latouche - Hommages dans Chômage cgt-ul-maubeugeetenvirons41-102x150jean-claude-latouche dans Dates A Retenir

HOMMAGES A JEAN-CLAUDE LATOUCHE

Par Jean-Luc HULIN
UL CGT de Maubeuge et Environs

Avec JEAN-CLAUDE, la CGT de SAMBRE AVESNOIS a perdu l’un de ses camarades des plus sympathique et attachant tant il était à l’écoute et au service des autres.

La nouvelle de sa mort soudaine nous a toutes et tous plus que peinés,
elle nous a meurtris.

Jean-Claude était le Militant par excellence.

Je l’ai connu à l’usine des FACEJ comme on disait dans le temps, devenu JEUMONT-SCHNEIDER et enfin JSPM. Il a été de tous les combats des salariés de cette entreprise et de la région en général.

Ouvrier aux ateliers de montage de la Division du Matériel Électrique, il y a fait ses classes syndicales avec des acteurs historiques du syndicalisme CGT DE SAMBRE AVESNOIS.

Jean-Claude FONTENELLE, Ambroise PERIN et Pierre DELMARLE sont des noms qui restent en notre mémoire.

Lire la suite… »

Publié dans Chômage, Dates A Retenir, Energie, HISTOIRE, Retraites | 1 Commentaire »

Caf du Nord – Centres sociaux

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 2 janvier 2013

Fabien THIÉMÉ
Maire de Marly
Vice Président du Conseil Général du Nord

mercredi 2 janvier 2013, 14:58

Difficultés des centres sociaux : réponse de Monsieur le Préfet

 

Caf du Nord - Centres sociaux dans Actions_régionales fabien-thieme-acsrv-189x300

Fabien THIÉMÉ :

 

Je fais suite à mon intervention concernant les difficultés rencontrées par les Centres Sociaux du Valenciennois.

Aussi, je vous prie de trouver ci-dessous, pour votre information, le courrier que m’a adressé ce jour Monsieur le Préfet (cliquer sur l’image pour l’agrandir).

 

Je me félicite que les financements spécifiques des centres sociaux soient maintenus en 2013.

Si je m’en réjouis, j’estime cependant qu’il convient de rester vigilant quant à leur reconduction en 2014 et les années suivantes. Ces crédits spécifiques, tenant compte des disparités de chaque territoire, sont cruciaux et doivent être maintenus, de surcroît dans une période où les familles valenciennoises sont frappées de plein fouet par la crise.

Publié dans Actions_régionales, CAF, Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaires »

Décès de Jean-Claude Latouche

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 26 décembre 2012

Décès de Jean-Claude Latouche dans HISTOIRE cgt-ul-_jj-100x150

Nous venons d’apprendre une bien triste nouvelle avec le décès cet après midi de notre camarade Jean Claude Latouche des suites d’un AVC.

Jean Claude s’était beaucoup donné dans le militantisme, notamment avec le Comité de Chômeurs CGT de l’UL dont il a été un des principaux animateurs pendant plusieurs années.

Sa santé l’avait obligé ces derniers mois à suspendre ses activités mais il comptait bien faire son retour fin janvier

Malheureusement, le sort en a décidé autrement.

Nous vous tiendrons informés concernant ses obsèques.

Fraternellement,
Christophe Savaux

________________________________

Les obsèques de notre camarade Jean Claude LATOUCHE auront lieu le Lundi 31 Décembre à 10 heures au crématorium d’Hautmont ( rue de Sous le Mont).
Vous pouvez également lui adresser un dernier salut fraternel et rencontrer sa famille à cette même adresse Vendredi, Samedi Dimanche de 15 heures à 17 heures.

Fraternellement,
Christophe Savaux

Publié dans HISTOIRE, Luttes | 2 Commentaires »

Ferrière-la-Grande – Les salariés de SAVELYS en grève

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 21 décembre 2012

UL CGT

MAUBEUGE et ENVIRONS

 

Les salariés de SAVELYS à Ferrière la Grande sont en grève depuis ce matin

pour faire respecter la promesse d’embauches en CDI de CDD que la direction remet en cause.

Ils appellent à venir les soutenir sur place.

L’UL sera présente  vers 13h30 avec du matériel (drapeaux…)

Merci à tous ceux qui le peuvent de les rejoindre pour soutenir leur lutte et les encourager.

_____________________________________________

L’adresse de SAVELYS : rue Ernest Lesaffre à Ferrière la Grande (ZI du Bois Castiau)

Publié dans Actions_locales, Luttes | 1 Commentaire »

La pharmacie mutualiste en danger !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 12 décembre 2012

CGT

Pôle Santé UDEVE – MAUBEUGE
Maubeuge, le 10 décembre 2012

 

Notre pharmacie mutualiste est devenue une Institution

depuis plus de 80 ans dans le Bassin de La Sambre. 

Une nouvelle fois elle est en grand danger !

 

Dans le giron du Groupe APREVA depuis plusieurs mois, rien n’a changé ! Aucune stratégie n’ a été mise en place ! Aucun axe de développement ! Depuis des mois nous avançons à l’aveuglette!

Et voilà que les trois Présidents  du Groupe annonce la nomination d’un cabinet, d’un Directeur Général par Intérim… et semble-t-il d’un Directeur des Ressources dites Humaines par Intérim !

Depuis ces nominations ce Cabinet n’a pas daigné rencontrer les Organisations Représentatives du personnel, ni le personnel d’ailleurs sauf le Cabinet dentaire ! Réunion qui s’est tenue à Valenciennes.

D’après nos informations cette réunion s’est tenue dans un climat assez « lunaire » mobilité, flexibilité !!! et le côté humain …… oublié ! Compétitivité toujours et encore !

Le plan de licenciement a été « suspendu » mais pour combien de temps ?  Nos difficultés sont liées  à de nombreuses causes, les déremboursements, la baisse du pouvoir d’achat,  la perte de confiance des patients dans les médicaments , la concurrence !

Notre potentiel à Maubeuge est grand, notre connaissance du métier et  la livraison à domicile qu’il aurait fallu développer et améliorer plutôt que laisser mourir à petit feu en modifiant les tournées, en supprimant des boites de ramassage, en n’allant plus livrer dans les zones rurales là où les pharmacies font défaut ! Là encore aucune stratégie ! Non on a préféré dire que le portage coûtait cher …. Nous n’avons aucune stratégie à long terme !!!….

Les pharmacies mutualistes sont en danger ! Marseille, Angers ferment, licencient !

La Mutualité Français de par son  Président  Etienne CANIARD a dit récemment « qu’il n’était pas question d’ouvrir ou de fermer des pharmacies mutualistes »  Faudra-t-il que la CGT de Pôle Santé UDEVE s’adresse directement à lui pour qu’enfin notre pharmacie survive ???? ….

2013 sera une année décisive pour la survie de notre entreprise !!! Une mobilisation de tous sera nécessaire, une journée d’actions est envisagée.

                                                                                Le Syndicat CGT de Pôle Santé UDEVE

Publié dans Actions_locales, Licenciements, Luttes, Santé, Services publics | Pas de Commentaires »

MCA – Bravo aux camarades et salariés grévistes

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 12 décembre 2012

UL CGT MAUBEUGE ET ENVIRONS

Bravo aux camarades et salariés grévistes de MCA pour cette mobilisation qui a porté ses fruits même si la revendication n’est pas pleinement atteinte.

D’autres dossiers chauds attendent las salariés dans les prochaines semaines et mois, notamment l’accord compétitivité-emploi en cours de négo dans le Groupe Renault.
Il convenait donc de garder des forces pour la suite … la décision de sortie par signature de l’accord de fin de grève paraît donc sage et raisonnable.

Néanmoins c’est plus de 3 semaines de grève qui ont été nécessaires et les grévistes ont besoin de votre solidarité financière pour atténuer les conséquences sur leur salaire. Pour certains, la résultat obtenu ne compensera même pas les retenues pour la grève.

Merci donc de répondre massivement à la demande de participation financière à adresser à Jérôme Delvaux comme rappelé dans son mail

________________________________

Mail de Jérôme

Depuis le 20 novembre 2012, les salariés de MCA étaient en lutte afin de réclamer une prime exceptionnelle de 500 euros pour récompenser les différents efforts fournis durant l’année 2012.

le mercredi 5 décembre 2012, l’intersyndicale avait été réunie 1 nouvelle fois par la direction. Après 2h de débats, et 2 interruptions de séance, voici ce qu’il en ressort comme propositions:

  • 2 jours de congés payés monétisables, optimisation des critères de l’intéressement, aucun impact du proratatemporis sur l’intéressement pour le personnel grèviste. Cette proposition représente une valeur de 225 euros pour un coefficient de 175, plus le versement anticipé du critère événementiel de l’intéressement d’une valeur de 150euros. ce qui représente 375 euros au total. un protocole de fin de conflit sera proposé à la signature aux organisations syndicales.

Suite à ces propositions , nous avons consultés les salariés afin de connaitre leur avis. Pour une grande majorité des salariés qui nous ont répondu, même si ce n’est pas à la hauteur de ce que l’on demandait au départ, la majorité était pour la signature de l’accord de fin de conflit. C’est pourquoi la CGT a signé aprés consultation des salariés. Seul SUD n’ont pas signé de façon à pouvoir continuer leurs critiques habituelles. mais bon……..

A travers ce conflit, nous avons pu constater une solidarité des salariés qui ne s’était pas vue à MCA depuis longtemps, il le faudra encore plus pour combattre tous ce qui nous attend en 2013.

Je remercie les camarades des autres sites qui nous ont soutenus pendant ce conflit à travers leur présence sur le site, par des messages de soutien, ou par leur soutien financier pour aider les camarades en grève.

Je fais toujours appel à une solidarité financière pour ceux qui ne l’ont pas encore fait et qui souhaiteraient le faire afin d’essayer d’aider au mieux les camarades qui nous ont suivi dans le mouvement.merci d’avance.

Vous pouvez envoyer chez Mr Delvaux Jérôme 18 rue des frères lumière 59600 maubeuge (chèque à l’ordre de CGT MCA).

Jérôme Delvaux (secrétaire du syndicat )

Publié dans Actions_locales, Luttes, METALLURGIE, PRECARITE | Pas de Commentaires »

12345
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo