Conférence contre la pauvreté, pour l’inclusion sociale

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 décembre 2012

CGT

Publié le jeudi 6 décembre 2012

Conférence contre la pauvreté, pour l’inclusion sociale

Des choix et des actes !

Image de prévisualisation YouTube

La CGT a tenu un point de presse à quelques jours de la Conférence Nationale de la lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale les 10 et 11 décembre.

Au moment où la crise déferle en France, en Europe et dans le monde, où par millions des travailleur-euse-s sont contraints au chômage, au travail informel et son cortège de mal-vie ;
Au moment où la précarité de l’emploi s’installe comme norme sociale, comme mode de vie pour des millions de personnes, de familles ;
Au moment où la jeunesse se sent exclue, sacrifiée, déclassée et nos ainés rejetés,
Au moment où une nouvelle étude de l’INSEE, souligne la remontée des inégalités face à l’éducation, à la mort ;
Au moment où le peuple de France se désespère du « changement maintenant » ; le gouvernement programme une Conférence pour lancer son action contre la pauvreté.

Initialement prévue sur deux jours, elle est réduite à deux demi-journées. Cette première déception se conjugue au sentiment de marginalisation du mouvement syndical.

Lire notre dossier spécial

Publié dans Chômage, Luttes, PRECARITE, Retraites | Pas de Commentaire »

Journée d’action interprofessionnelle du 13 décembre – Ne laissons pas faire le MEDEF !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 4 décembre 2012

CGT

Journée d’action interprofessionnelle du 13 décembre

 -

Ne laissons pas faire le MEDEF !

 -

Des négociations interprofessionnelles sont en cours entre les organisations syndicales de salariés et les représentants des employeurs sur la « sécurisation de l’emploi » et les « retraites complémentaires ARRCO – AGIRC ». L’objectif du patronat pour ces négociations : une régression sociale historique après le cadeau fiscal de 20 milliards que lui a accordé le gouvernement sans aucune contrepartie. La CGT appelle les salariés à se mobiliser nombreux le 13 décembre pour dire au MEDEF et aux employeurs : « la précarité, la flexibilité, chômage, les bas salaires : ça suffit !!! ».

Le Medef utilise la crise pour imposer une véritable régression sociale en faisant un chantage permanent : les entreprises seraient au bord du gouffre, en grande difficulté, au point qu’il faudrait accepter une remise en cause des droits sociaux, plus de flexibilité pour les salariés, plus de facilité pour licencier pour les employeurs et tout cela au nom de la compétitivité…

Ce serait la fin du contrat de travail qui fixe les conditions d’emploi, de travail et de rémunération.

Le CDI serait encore trop rigide : le Medef veut généraliser les contrats de mission ou les contrats intermittents.

Les procédures de licenciement seraient trop contraignantes, il veut limiter les recours en justice et les montants des indemnités, réduire les délais de procédure.

Bref, tout pour contourner le licenciement économique et ses obligations vis-à-vis du salarié.

D’après le Medef, les entreprises ne pourraient plus financer les régimes de retraites complémentaires ; la seule solution serait une baisse drastique des prestations pour 18 millions de salariés et 11 millions de retraités. La perte du pouvoir d’achat pourrait s’élever à 6 % !

Les efforts sont décidément toujours demandés aux mêmes !

La CGT a décidé d’alerter les salariés, les retraités, les privés d’emplois et les appelle à intervenir ensemble en direction des employeurs et du Medef le jeudi 13 décembre 2012 pour faire entendre leurs revendications dans les négociations.

Nous contestons les 20 milliards d’euros supplémentaires « d’allègement du coût du travail » que vient d’obtenir le patronat. Ils s’ajoutent aux 172 milliards d’euros d’aides publiques dont bénéficient déjà les entreprises.

Les derniers chiffres du chômage, avec 5,2 millions demandeurs d’emploi toutes catégories confondus, démontrent l’inefficacité de ces logiques.

Le gouvernement, suite à l’interpellation de la CGT, s’est engagé à évaluer l’efficacité des aides publiques. Il faut maintenant obtenir les modalités. La CGT demande que les aides publiques servent à l’emploi, aux qualifications, à la recherche.

Publié dans Actions_nationales, Actions_régionales, Chômage, Dates A Retenir, Luttes, Retraites | Pas de Commentaire »

Négociations Arrco et Agirc – Le Medef veut faire payer les pensionnés et raboter les retraites

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 26 novembre 2012

CGT
vendredi, 23 novembre 2012

Négociations Arrco et Agirc

Le Medef veut faire payer les pensionnés et raboter les retraites

vendredi, 23 novembre 2012

« Une grande partie de l’effort doit porter sur les prestations »

C’est par ces mots que la délégation patronale a entamé la présentation de ses propositions pour les régimes Arrco et Agirc à l’occasion de l’ouverture des négociations.

Prétextant de la situation financière dégradée des régimes, le Medef a clairement annoncé la couleur. Il a d’ailleurs indiqué que les dispositions avancées étaient « peu plaisantes »… Quelle élégance !

La mesure phare consisterait en un gel des pensions pendant 3 années ou une sous indexation (1 point en dessous de l’inflation) pendant cinq ans.

Dans les deux cas, la perte de pouvoir d’achat s’élèverait à environ 6 %, en supposant une inflation moyenne de 2 %.

D’autres mesures sont également évoquées, en particulier pour durcir les conditions d’accès à la réversion.

Une autre mesure, un peu compliquée pour les non initiés, a également été évoquée : elle consisterait en un abattement de 10 % sur la part AGFF pour les salariés n’ayant pas atteint l’âge d’annulation de la décote, soit 65 ans porté progressivement à 67 ans et jusqu’à cet âge. Quand on pense que les initiateurs de telles mesures nous disent que le système est trop compliqué et que cela justifie une réforme de l’ensemble du système…

Ce qu’il faut en fait retenir, c’est une baisse supplémentaire de la pension.

Compte tenu du caractère très régressif des dispositions proposées par la délégation patronale, la CGT, qui avait fait la déclaration préalable ci-jointe, a proposé de suspendre la séance pour un retour vers ses instances. Le Medef a refusé.

La CGT a donc décidé de quitter la séance, se refusant à engager les discussions sur de telles bases.

Des dispositions sont d’ores et déjà prises pour informer les salariés et les retraités de la situation.

Il apparaît très clairement que seule la mobilisation des salariés et des retraités permettra d’engager les discussions sur de toutes autres bases, plus conformes à leurs intérêts.

Montreuil, le 23 novembre 2012

Publié dans PRECARITE, Retraites | Pas de Commentaire »

La réforme fiscole Hollande-Ayrault… impôts à gogo pour les retraités

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 22 novembre 2012

 UCR-CGT

La réforme fiscole Hollande-Ayrault... impôts à gogo pour les retraités dans Luttes affiche-retraites   COMMUNIQUE UCR-CGT, clic sur l’imagecommunique-ucr-242x300 dans PRECARITE

Publié dans Luttes, PRECARITE, Retraites | Pas de Commentaire »

Retraites complémentaires ARRCO et AGIRC

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 20 novembre 2012

Retraites complémentaires ARRCO et AGIRC dans Retraites cgt-ud-nord-300x60
Mardi 20 novembre 2012

MOTION EN DIRECTION DU MEDEF ET DES EMPLOYEURS…

Les organisations patronales (Medef, CGPME, UPA) ont obtenu l’ouverture d’une négociation sur la situation des régimes Arrco et Agirc. Au motif d’une situation financière effectivement préoccupante, il s’agirait de prendre de nouvelles mesures régressives pour les retraités actuels et futurs. […]

Publié dans Retraites | Pas de Commentaire »

Pacte de compétitivité, Une logique contestable

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 novembre 2012

Image de prévisualisation YouTube

Communiqué de la CGT

Le Premier Ministre vient d’annoncer de nouvelles mesures présentées au nom du développement industriel et de l’emploi.

Alors que trois rapports publics ont souligné le manque d’évaluation de l’efficacité des aides publiques dont bénéficient déjà les entreprises :

  • le rapport du Conseil d’orientation pour l’emploi de février 2006 ;
  • le rapport du CESE sur la compétitivité de l’économie française d’octobre 2011 ;
  • le rapport de la Cour des comptes sur le financement de l’économie de juillet 2012 ; le Gouvernement a préféré s’en remettre au rapport d’un grand patron.

Le dispositif Ayrault est fondé sur la logique contestable et contestée de la baisse du coût du travail. La « première mesure massive, et sans précédent » consiste en un « allègement de 20 milliards d’euros du coût du travail ». Ce nouveau cadeau s’ajouterait aux 172 milliards d’aides dont bénéficient déjà les entreprises. Contrairement à ce que demande la CGT, leur efficacité en terme d’emplois et d’investissement productif n’a toujours pas été examinée sérieusement. La CGT conteste fortement les volets essentiels de ce dispositif :

  • Les ménages seraient doublement pénalisés : leur pouvoir d’achat diminuerait à cause de la hausse de la TVA (à raison de 7 milliards d’euros) et de la fiscalité écologique (3 milliards d’euros).
  • La baisse des dépenses publiques se traduirait par la dégradation de la qualité des services publics et par de nouvelles pressions sur les agents de l’Etat, des collectivités et de la Sécurité sociale. Cette mesure risque donc de peser sur le potentiel de la croissance économique et sur l’emploi, sur le pouvoir d’achat et la réponse aux besoins sociaux.
  • Toutes les entreprises dans tous les secteurs, indépendamment de leur taille et de leur situation financière bénéficieraient des nouvelles aides, y compris celles qui engrangent des profits ou distribuent un haut niveau de dividendes à leurs actionnaires.

Lire la suite… »

Publié dans Dates A Retenir, Luttes, METALLURGIE, PRECARITE, Retraites, Services publics | Pas de Commentaire »

14 novembre 2012 – Actions européennes

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 novembre 2012

14 novembre 2012 - Actions européennes dans Actions_européennes metaux

COMPÉTITIVITÉ

LE GUET-APENS !

 

Le prix du travail en France, dans le cadre de la compétitivité, n’est pas la véritable question. Globalement dans l’industrie, le prix du travail en Allemagne et en France est le même, autour de 35 euros de l’heure.

Chez PSA, le prix de la main d’œuvre ne représente qu’un peu plus de 1/5ème du prix d’une voiture. Une baisse de 5% de la masse salariale représenterait un gain de 1% sur le prix final, soit 150 euros pour un véhicule de 15 000 euros.

La France souffre surtout du coût exorbitant du capital. Les dividendes versés aux actionnaires progressent plus vite que les salaires et la production réelle. Sur les trois dernières décennies, la part des dividendes versés aux actionnaires, au regard de la valeur ajoutée, a été multipliée par 5, passant de 5% à 25%. Sur la même période, le montant versé aux « prédateurs » a été multiplié par 20, pendant que la masse salariale n’augmentait que de 4 en termes de coefficient. La masse des dividendes versés aux actionnaires a donc progressé 5 fois plus vite que la masse salariale. C’est bien le coût du capital qui est la cause première du développement de la crise.

Le choix de la reconnaissance de la qualification et de son paiement, le choix d’augmenter le pouvoir d’achat immédiatement de + 10%, le choix d’investir pour l’amélioration des conditions de travail, dans la modernisation de l’outil de travail, dans la recherche et l’innovation sont les balises syndicales de la CGT pour les NAO.

Le 14 novembre accentuons la pression sur le patronat et le gouvernement par la mobilisation.

Le 14 novembre affirmons qu’il y a bien d’autres choix d’avenir pour les travailleurs et les populations.

Le 14 novembre rassemblons-nous massivement et donnons de la suite à cette action.

Ensemble pour de nouvelles conquêtes

Alain PREVOST

_____________________

fichier pdf texte commun f+®d+®s m+®tallurgie CFDT & CGT.pdf

fichier pdf 20121031_texto info FR-def.pdf

_____________________

 

DÉCLARATION UNITAIRE

Mobilisation européenne du 14 novembre

Les retraités unis et solidaires des actifs

Dans un communiqué commun en date du 5 novembre, les organisations syndicales de retraités (CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FGR-FP et UNSA) appellent à participer à la journée d’action et de solidarité organisée le 14 novembre par la CES (Confédération européenne des syndicats).

La FERPA (Fédération européenne des retraités et personnes âgées) participera aux manifestations et tout particulièrement à celle organisée à Bruxelles.

Elles expriment leur ferme opposition aux mesures d’austérité qui plongent l’Europe dans la stagnation économique, voire la récession. Ces mesures remettent en cause le modèle social européen. Les retraités sont aussi victimes de ces mesures autoritaires qui réduisent gravement leur pouvoir d’achat.

En France, la situation de l’emploi est catastrophique. Le nombre de chômeurs s’accroît et des milliers de salariés n’accèdent à l’emploi qu’en CDD. Onze millions de personnes sont touchées par l’exclusion dont de nombreux retraités. Les salaires stagnent. Les retraités voient leur pouvoir d’achat diminuer régulièrement.

Les politiques de rigueur imposées aux travailleurs et aux retraités de certains pays, notamment en Grèce, en Espagne et au Portugal, conduisent à la destruction des droits sociaux. La cohésion sociale, le dialogue social sont remis en cause. Cette situation est insupportable et menace la construction européenne.

Le 14 novembre, les salariés du privé et du public, les retraités et les chômeurs agiront ensemble pour de meilleures conditions de travail et des conditions de vie plus décentes.

Ils exigeront :

  • Une véritable coordination des politiques économiques et des mesures de solidarité concrètes avec les pays les plus en difficulté ;
  • La négociation d’un « contrat social » revendiqué par la CES (Confédération européenne des syndicats) au niveau européen, incluant des mesures mettant fin à la concurrence sociale entre les États, en instaurant des standards sociaux européens ;
  • Des mesures de relance au plan européen afin de renouer avec une croissance durable et favoriser l’emploi. -

Enfin, salariés, retraités et chômeurs manifesteront leur volonté de voir apporter des réponses concrètes aux difficultés que vivent tous les travailleurs en France et en Europe.

Ils affirmeront leur solidarité avec les travailleurs et les retraités espagnols, portugais et grecs.

 

Publié dans Actions_européennes, Dates A Retenir, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, METALLURGIE, Retraites, Services publics, Transports | Pas de Commentaire »

10 000 cheminots actifs et retraités

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 octobre 2012

-

10 000 cheminots actifs et retraités dans Actions_nationales 10000-_-sncf-216x300

Publié dans Actions_nationales, Luttes, Retraites, Salaires, Services publics, Transports | Pas de Commentaire »

Retraites complémentaires : c’est au patronat de payer

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 24 octobre 2012

Les caisses de retraite complémentaires du privé, Arrco pour les ouvriers et employés et Agirc pour les cadres, seraient menacées de faillite. Depuis 2010, les cotisations des salariés ne suffisent plus pour financer les pensions versées. Depuis cette date, les deux caisses accusent chaque année un déficit. Il atteint aujourd’hui quatre milliards d’euros.

Pour joindre les deux bouts et compléter le manque à gagner en cotisations, les deux caisses puisent dans leurs réserves, constituées pendant les années où elles recevaient plus de cotisations qu’elles ne versaient de pensions. Mais, au rythme actuel et au niveau actuel du chômage, les caisses pourraient être vides en 2017 pour l’Agirc et en 2020 pour l’Arrco.

Une rencontre entre le Medef et les syndicats, qui gèrent paritairement les deux caisses, est prévue le 22 novembre à l’initiative de l’organisation patronale, pour « trouver des solutions ». En fait de solutions, les patrons proposent par exemple d’augmenter la part salariale des cotisations et de diminuer les pensions des actuels et des futurs retraités.

C’est scandaleux, car c’est une autre façon de vouloir faire payer la crise — leur crise — aux travailleurs. Le déséquilibre des caisses de retraite complémentaire est directement lié à l’explosion du chômage, au recul de la masse salariale. Si déficit il y a, c’est aux responsables de cette situation, c’est-à-dire au patronat, de le combler. Ce sont les patrons qui, en fermant des usines et en multipliant les plans sociaux pour accroître leurs profits et les dividendes de leurs actionnaires, vident les caisses de retraite complémentaire, comme ils vident les caisses de retraite de la Sécurité sociale.

Alors, si les réserves de l’Agirc et de l’Arrco s’épuisent, aux patrons de puiser dans les leurs.

MD

Publié dans PRECARITE, Retraites | Pas de Commentaire »

Retraités 11 octobre 2012 – Retraites complementaires

Posté par onsbouge le 15 octobre 2012

Le Gouvernement doit répondre aux exigences des retraités maintenant

jeudi, 11 octobre 2012 / F. Dayan

Ce 11 octobre 2012 a marqué une étape importante dans la mobilisation des retraités. Plusieurs milliers de retraités, dont 12 000 à Paris, sont descendus dans les rues des principales villes de France, dans un cadre unitaire.

Partout les mêmes revendications : le pouvoir d’achat, 300€ de rattrapage immédiat, pas de retraites au-dessous du SMIC pour une carrière complète, une véritable loi sur l’aide à l’autonomie dans le cadre de la Sécurité sociale, et l’accès aux soins pour les retraités et personnes âgées.

La CGT revendique également le retrait du projet du Gouvernement d’imposer à la hauteur de 0,15% en 2013 et 0,30% en 2014 les revenus des retraités imposables, pour financer la future Loi sur l’aide à l’autonomie.

Le succès de cette journée doit servir, dans un cadre unitaire plus large, à exiger de véritables négociations à partir des préoccupations des retraités et personnes âgées.

Pour sa part, l’Union Confédérale des Retraités CGT lancera une campagne nationale sur le pouvoir d’achat dans les tous prochains jours.

Le Gouvernement doit apporter rapidement des réponses concrètes aux exigences exprimées le 11 octobre, et comme depuis de nombreuses années.

Les retraités de notre pays, comme partout en Europe, exigent une véritable solidarité intergénérationnelle. Ils refusent l’opposition jeunes/retraités, actifs/retraités et la stigmatisation orchestrée par certains.

L’UCR-CGT invite les retraités et personnes âgées :

  •   à prendre la parole et à se faire entendre,
  •   à s’organiser au sein des organisations syndicales CGT territoriales et professionnelles retraités.

________________________

AGIRC et ARRCO – Le Medef tente d’imposer de nouvelles mesures régressives

Une réunion s’est tenue dans le cadre de l’accord du 18 mars 2011 pour évoquer la situation financière des régimes complémentaires de retraite des salariés du privé.

Prétextant une situation « exceptionnelle » en termes de financement, le Medef a obtenu, malgré l’opposition de la CGT* (voir déclaration d-claration ARRCO ET AGIRC 12 OCTO), l’ouverture d’une négociation, le 22 novembre prochain, pour décider de l’application dès 2013 de mesures « conservatoires ».

En fait, il s’agirait de combiner plusieurs mesures toutes plus régressives les unes que les autres.

Sont d’ores et déjà évoquées par exemple :

  • une revalorisation moindre des pensions, voire l’absence de revalorisation,
  • une augmentation importante du salaire de référence qui aurait pour conséquence une baisse importante du nombre de point acquis chaque année,
  • un durcissement des conditions de réversion (taux à 54 % au lieu des 60 % actuels ou bien encore âge minimum porté à 60 ans pour l’Arrco)…

Sont également évoqués un nouveau recul de l’âge pour les retraites complémentaires (passage de 62 à 64 ans pour les générations de 1955 à 1959) ainsi qu’une augmentation de la durée requise pour une retraite sans abattement.

Compte tenu de cette situation particulière et des risques qu’elle recèle, la CGT prendra dans les jours qui viennent les dispositions et mesures qui s’imposent.

* Délégation CGT : Eric Aubin, Sylvie Durand, Alain Drieu, Gérard Rodriguez

Publié dans Actions_nationales, PRECARITE, Retraites | Pas de Commentaire »

1...34567...38
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo