CGT PSA Aulnay – lettre d’informatin

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 1 février 2013

Visitez notre site
Lettre d’information n°6
01/02/2013
A LA UNE

Depuis que la grève a repris à l’usine d’Aulnay, la direction met le paquet pour tenter de l’arrêter. Elle a fait venir, en toute illégalité, une centaine de vigiles qui paradent en uniformes et rangers autour de l’usine. Le préfet de Seine-Saint-Denis, averti plusieurs fois de cette situation, refuse systématiquement de dénoncer la direction, alors que le droit du travail est explicite sur ce sujet.

Des cadres sont envoyés à Aulnay avec doublement de leur salaire et une prime de 10%. Ils ne sont pas là pour travailler mais servent à intimider et impressionner les salariés grévistes et non grévistes. La direction a embauché en toute illégalité des intérimaires pour remplacer les grévistes.

Bref, PSA viole la loi. Et ce multirécidiviste n’est pas inquiété par les pouvoirs publics complices de ces délits.

En revanche, des camarades de la CGT subissent de plein fouet la répression patronale. 6 militants CGT, organisateurs de la grève, sont convoqués à la Sureté Territoriale, c’est-à-dire directement au Parquet. D’après les dires des policiers eux-mêmes, ils seraient accusés des altercations avec des huissiers payés par la direction. 4 de ces militants convoqués par la police sont aussi sous le coup d’une procédure de licenciement avec mise à pied conservatoire à effet immédiat. L’enquête n’a pas démarré, mais la direction veut les mettre dehors. Elle montre ouvertement qu’elle cherche à casser la grève.

Vendredi 1er février, un rassemblement aura lieu devant la sûreté territoriale à Bobigny, 45 rue de Carency, derrière le TGI. Que les camarades viennent nombreux soutenir les militants CGT injustement accusés. Ne laissons pas le patronat et le gouvernement réprimer la lutte syndicale. 

Mardi 5 février, un grand rassemblement sera aussi organisé sur le parking de l’usine, à partir de 13h30 pour protester contre cette répression. Venez nombreux soutenir la lutte des salariés de PSA Aulnay.

Mardi 29 janvier, plusieurs centaines de grévistes d’Aulnay ont participé aux différentes manifestations organisées à Paris contre l’ensemble des licenciements que le monde du travail subit de plein fouet. Virgin, Sanofi, Goodyear et tant d’autres entreprises licencient alors qu’elles encaissent toujours plus de profits. Ne laissons pas les patrons nous jeter dans la misère. Organisons la riposte du monde du travail.

Ce même mardi 29 janvier, deux bonnes nouvelles sont tombées :

D’abord, l’action en justice des camarades de la CGT de Faurecia a porté ses fruits. Une fois encore PSA démontre qu’il ne respecte aucune loi et aucune procédure. Du coup, son plan social est suspendu provisoirement car le CCE de Faurecia n’a pas été consulté. Ce n’est qu’un petit recul, mais c’est quand même un camouflet pour PSA. Tant mieux ! Et nous allons utiliser ce temps gagné pour tenter d’amplifier la lutte.

Ensuite, à la réunion de négociation au siège de PSA, la direction concédait de nouveaux reculs. On reste loin du compte. Mais ces reculs sont la conséquence directe de la grève. Cela ne peut que renforcer notre détermination de la poursuivre.

Mercredi 30 janvier, 150 grévistes d’Aulnay se sont rendus en délégation, rencontrer les travailleurs en grève de Renault Cléon. Le rassemblement a été chaleureux, malgré la pluie normande !

Ces actions aident à populariser la grève et elles renforcent aussi la conscience que nous avons tous les mêmes patrons, les mêmes attaques et que nous ne pourrons nous défendre que tous ensemble. Ces actions préparent l’avenir.

À l’usine, malgré les tensions et les provocations organisées par la direction, la grève se poursuit. Des intérimaires débrayent régulièrement pour réclamer le paiement de la semaine de chômage partiel.

Communiqués
Communiqué de presse de la CGT PSA Aulnay 31/01/2013
Les salariés en grève de PSA Aulnay se rassembleront ce vendredi 1er février à partir de 9h30 devant le commissariat de Police de Bobigny au 45 rue de Carency pour soutenir la militante CGT et organisatrice de la grève, Agathe Martin, mère de famille qui est convoquée. 5 autres militants de la CGT, eux ausi organisateurs de la grève ont été convoqué tous les jours de la semaine. Agathe Martin est menacée de licenciement avec mise à pieds conservatoire à effet immédiat.

Publié dans Actions_nationales, Conditions de travail, Dates A Retenir, DELOCALISATION, EMPLOI, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Licenciements, Luttes, METALLURGIE, Retraites, Salaires | Pas de Commentaire »

CAMPAGNE POUVOIR D’ACHAT

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 31 janvier 2013

CAMPAGNE POUVOIR D’ACHAT

ADRESSE AUX RETRAITE(E)S C.G.T. DES FINANCES

 

Ce début d’année 2013 marque le lancement de la campagne nationale sur le pouvoir d’achat des retraité(e)s par l’Union Confédérale des Retraité(e)s CGT.

L’Union Fédérale des Retraité(e)s CGT des Finances entend s’impliquer totalement dans cette campagne, avec ses militants et ses adhérents, en lien avec les Unions Syndicales des Retraité(e)s CGT et les Unions Locales CGT.

S’agissant d’une campagne de proximité, l’Union Fédérale des Retraité(e)s CGT des Finances appelle ses adhérents à s’adresser aux retraité(e)s partout où ils sont présents : sur les marchés, dans les quartiers, dans les clubs ou associations etc… Elle les appelle à participer activement à toutes les initiatives prises en ce sens par les Unions Syndicales de Retraité(e)s CGT dans les départements, aux débats publics qui seront organisés et à prendre la parole partout où cela sera possible.

Un quatre pages, tiré à un million d’exemplaires, est en cours de diffusion. Ce tirage d’une ampleur exceptionnelle est rendu nécessaire pour rétablir la vérité sur la réalité de la situation des retraité(e)s de notre pays aujourd’hui. Il se situe dans la continuité des actions menées par l’ensemble de nos organisations CGT depuis plusieurs mois sur cette question de niveau de vie.

DE LA MOBILISATION DE TOUTES ET TOUS

DÉPEND LE SUCCÈS DE CETTE CAMPAGNE

____________________________

Voir aussi  La retraite, nous voulons la vivre dignement !

Publié dans Actions_nationales, Luttes, METALLURGIE, PRECARITE, Retraites, Services publics, Transports | Pas de Commentaire »

Renault, PSA même combat ! Les salariés font cause commune !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 28 janvier 2013

CGT

PAS Aulnay

A LA UNE

La semaine de grève a été bien remplie et le moral des travailleurs en grève reste bon malgré les sales coups de la direction.

Mercredi 23 janvier, les ouvriers de PSA Aulnay sont allés à 250 rejoindre les ouvriers de Renault Flins qui débrayaient ce jour-là contre les attaques de leur direction. Là-bas le patron impose un accord dit de compétitivité, avant d’annoncer près de 8200 suppressions d’emplois. À PSA, la direction annonce 11 200 suppressions d’emplois et ensuite prévoit d’imposer le même type d’accord de compétitivité pour aggraver les conditions de travail de ceux qui restent.

D’une façon ou d’une autre, les patrons ont déclaré la guerre à tous les salariés. Non seulement ils licencient à tour de bras, mais derrière ils veulent imposer des augmentations de temps de travail, une baisse des salaires, une mobilité obligatoire en fonction de la production. Bref, la flexibilité pour nous et le maintien des profits pour eux. Pour ne pas sombrer dans la misère, il faudra que tous les salariés s’y mettent ensemble.

Alors, ce rassemblement a été l’occasion de dire : « Renault, PSA même combat ». Nous retrouver ensemble, sans se laisser arrêter par les grilles, a été un moment puissant, de ceux qui font qu’on se sent plus fort, plus déterminés encore. Les patrons voudraient nous mettre en concurrence les uns avec les autres. Mais notre force c’est notre capacité à nous unir pour les combattre. Car, c’est bien d’un combat qu’il s’agit.

La grève à PSA Aulnay c’est une première riposte. La direction de PSA voudrait faire de la fermeture de l’usine d’Aulnay un exemple patronal. Peugeot voudrait dire à tous les patrons : « voilà comment j’ai écrasé les salariés d’Aulnay, en fermant l’usine, en payant le minimum ». Si les grévistes de PSA arrivent à faire reculer leur direction, ce sera une victoire pour tous les travailleurs, un point marqué contre le patronat. Donc en attendant de s’y mettre tous ensemble, ils ont besoin de la solidarité de l’ensemble du monde du travail.

Et cette semaine, on a pu constater que cette solidarité existe. Que ce soit à l’occasion de l’opération péage gratuit à Mantes-la-Jolie mercredi après midi, ou à la gare du nord vendredi 25 au matin, les gestes de soutien, les mots d’encouragements ont été nombreux de la part des salariés  rencontrés. Elle compte et elle aide à tenir.

Pendant ce temps, la direction n’a pas perdu de temps. Elle a commencé une campagne de calomnies et d’injures contre les grévistes. Elle les accuse d’avoir saboté, dégradé et cassé ! Elle qui se prépare à fermer l’usine, à la détruire, à saccager nos vies, elle voudrait nous faire passer pour des voyous ! Le monde a l’envers !

Mais elle oublie que la presse est venue durant les premiers jours de grève dans l’usine et qu’elle a pu constater qu’il n’y avait ni violence, ni dégradations. Comme par hasard, la direction n’a constaté des dégradations que mardi, soit quatre jours après avoir interdit l’usine à l’ensemble des salariés.

Comme les salariés ont renforcé leur organisation, ont multiplié les actions, la direction a amplifié sa campagne de calomnie. 5 militants CGT, très engagés dans la grève, dont une mère de famille qui élève seule ses deux enfants, sont convoqués à la Sureté Territoriale de Bobigny. Ils font l’objet d’une plainte déposée par le cabinet d’huissier engagé par PSA. Les 5 convocations sont étalées dans la semaine, une par jour, pour tenter de désorganiser la mobilisation.

Devant la popularité des salariés de PSA Aulnay auprès de l’opinion publique, PSA ne sait plus quoi inventer. La direction revient aux vieilles méthodes « Citroën » des années noires d’il y a 30 ans.

Le gouvernement est complice. C’est la famille Peugeot qui devrait être convoquée au commissariat pour « destruction d’emplois et casse d’une usine », « mensonges répétés ». Au lieu de cela, le gouvernement soutient PSA, comme il a voté les suppressions d’emplois chez Renault dont il est l’actionnaire majoritaire, et envoi les cars de CRS à chaque action des grévistes d’Aulnay. Montebourg s’est même excusé des faibles critiques qu’il avait osé exprimées contre Varin. On n’a rien à attendre d’un tel gouvernement.

Vendredi 25 après midi, la direction a annoncé la réouverture de l’usine pour lundi matin. Si elle espère que la production redémarre, elle va vite déchanter. Les grévistes sont déterminés. Ils seront présents lundi matin. Une centaine de cadres ont été appelés des autres sites PSA. En toute illégalité, une centaine de vigiles de deux sociétés de vigiles quadrillent l’usine. PSA se moque des lois. Mais, les provocations de PSA n’y changeront rien : la force des travailleurs c’est la grève !

____________________

Communiqués

La direction rouvre l’usine en organisant un climat de tension et de provocations. 5 militants CGT convoqués à la Sureté Territoriale.

Communiqué de presse de la CGT PSA Aulnay 27/01/2013

Pour la réouverture de l’usine, la CGT dénonce le climat de tension que la direction veut instaurer dans l’usine en revenant aux méthodes « Citroën » des années noires d’il y a 30 ans. En réunion de CE de vendredi dernier, la direction avoue qu’elle a fait appel à une 2ème société de vigiles privée. Cette 2e société, la société MAURY, vient renforcer la société PRETORIAN. La direction a refusé de communiquer le nombre de vigiles présents sur le site.

____________________

+ D’INFO

Publié dans Chômage, Conditions de travail, DELOCALISATION, EMPLOI, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Licenciements, Luttes, METALLURGIE, Salaires | Pas de Commentaire »

Dembiermont : La grève continue !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 janvier 2013

Dembiermont : La grève continue ! dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-copie-102x150

 

Suite à la reprise de réunion ce mercredi à 14 heures, la direction de Dembiermont a proposé un montant de 300€ pour la prime compensant l’absence d’intéressement ces dernières années. (revendication : 500€)

Elle continue de conditionner toute discussion sur les augmentations de salaires (revendication : 150€ par mois pour tous) à la réouverture des accès de l’usine et à la reprise du travail.

Ces conditions ont été massivement rejetées par les salariés en grève qui poursuivent donc le mouvement.

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, METALLURGIE, Salaires | Pas de Commentaire »

Conflit à Dembiermont…

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 janvier 2013

Le conflit se poursuit à Dembiermont avec une participation de 95% des salariés des ateliers.
Une réunion s’est tenue ce matin avec la direction sur le cahier revendicatif.

3 points ont été abordés :

  • l’intéressement : une modification des critères d’attribution devrait permettre aux salariés de retrouver de l’intéressement. (alors que la boîte fait des bénéf, les critères financiers actuels ne donnait plus d’intéressement)
  • la prime exceptionnelle : le principe en est a priori acquis, mais la direction demandait que l’on débloque l’accès à l’entreprise. La direction revoit la délégation syndicale pour proposer un montant cet après midi. En fonction du montant proposé (revendication : 500€ pour tous), les grévistes pourraient faire le « geste » de débloquer un seul des accès à l’entreprise.
  • pour les augmentations de salaire : pour l’instant c’est « niet ! »

A noter le comportement belliqueux de la direction qui menace les grévistes d’une intervention policière pour faire ré-ouvrir l’usine et de poursuivre les grévistes devant la justice.

Les salariés en grève sont quant à eux très déterminés et ne céderont pas à ces intimidations.

A suivre ….

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, METALLURGIE, Salaires | Pas de Commentaire »

Hautmont – Grève à Dembiermont

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 janvier 2013

Hautmont - Grève à Dembiermont  dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-copie-204x300

8 janvier 2013

 

 

Après SAVELYS… DEMBIERMONT !

 

 

A l’appel de nos camarades de la CGT, les salariés de DEMBIERMONT à Hautmont ont engagé un mouvement de grève depuis ce matin.
90% du personnel des ateliers est en grève et occupe les ateliers.

Les revendications :

  • augmentation de salaire de 150€ net mensuel
  • prime de 500€ net
  • remise en place de la participation aux bénéfices
  • NAO : négo des augmentations de salaire sur la base d’un fixe et non en pourcentage.
  • respect des délais de prévenance
  • amélioration des conditions de travail : attitude décente de la hiérarchie et respect du personnel / remise en état des machines et matériels divers

La plupart de ces revendications avaient déjà été signalées à la direction sans résultat.
Le taux très élevé de participation à la grève démontre l’adhésion des salariés à ces revendications.

Le premier contact de ce jour avec la direction a été très négatif. Le mouvement va donc se poursuivre en attendant que la direction revienne à des intentions plus constructives.

Contacts :
Johan DORMIGNY:  06 22 15 17 50
Cyril DAUZATS : chainsaw2@wanadoo.fr

Nhésitez pas à leur téléphoner ou envoyer des mails de soutien.

_________________________

VIDEO LA SAMBRE

http://www.dailymotion.com/video/xwl3b0

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, Luttes, METALLURGIE, PRESSE, Salaires | Pas de Commentaire »

Le MEDEF campe sur sa volonté de casser le code du travail

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 28 décembre 2012

CGT

Publié le jeudi 27 décembre 2012

Négociation « sécurisation de l’emploi »

Le MEDEF campe sur sa volonté

de casser le code du travail

A la demande du gouvernement, Syndicats et patronat ont engagé une négociation nationale interprofessionnelle. Les conclusions, attendues pour la fin Décembre 2012, sont susceptibles d’être retranscrites dans une loi et donc un débat parlementaire au début de l’année 2013.

Dans cette négociation, le patronat campe sur des positions inacceptables que l’on peut résumer ainsi :
- fini, le CDI, bien trop « rigide » aux yeux des organisations patronales ;,
- assouplissement des procédures relatives au licenciement ;
- limitation des recours en justice pour les salariés et du montant des indemnités en cas de licenciement sans cause réelle et sérieuse ;
- passage à la moulinette du licenciement économique et réduction les délais de procédures…

Au-delà de la provocation de ces propositions, chacun d’entre vous peut mesurer qu’elles conduisent à une impasse économique et sociale, les salariés toujours plus considérés comme variable d’ajustement des choix patronaux.

Jugez sur pièces :

fichier pdf Projet_MEDEF_-_derni-re_version


La CGT ne laissera pas faire, c’est votre avis qui doit compter dans cette négociation.
Face à l’urgence sociale nous proposons à la fois des mesures immédiates et d’autres de nature à transformer durablement le quotidien des salariés

Publié dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Licenciements, Luttes, METALLURGIE, Retraites | Pas de Commentaire »

Lille – 20 décembre 2012 – Devant le Medef

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 21 décembre 2012

UD CGT NORD

20 décembre à Lille : 120 participants devant le Medef et plusieurs autres initiatives

Publié dans Actions_régionales, Dates A Retenir, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, METALLURGIE, PRECARITE, Services publics | Pas de Commentaire »

LILLE – 20 décembre 2012 – Rassemblement départemental interprofessionnel

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 14 décembre 2012

LILLE - 20 décembre 2012 - Rassemblement départemental interprofessionnel dans Actions_régionales 20-decembre-2012_1

20-decembre-2012_2 dans Chômage

TRACT A TÉLÉCHARGER fichier pdf 20 DECEMBRE – TRACT UD

4 PAGES CONFÉDÉRAL fichier pdf 4 pages conf-d-ral – S-curisation de l-emploi

 

Publié dans Actions_régionales, Chômage, Conditions de travail, Dates A Retenir, DELOCALISATION, Licenciements, Luttes, METALLURGIE, PRECARITE, Salaires, Services publics | Pas de Commentaire »

Photos 13 décembre 2012 – manif devant le Medef ce jeudi après-midi à Lille.

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 14 décembre 2012

DANS LA PRESSE

LIBERTÉ HEBDO
jeudi 13 décembre 2012

LILLE - 13 décembre 2012
Album : LILLE - 13 décembre 2012
Manif devant le medef
8 images
Voir l'album

___________________________

UD CGT NORD

Le 13 décembre, à l’appel de la CGT, 250 manifestants devant le Medef à LILLE…

 

Publié dans Actions_régionales, Chômage, Dates A Retenir, Licenciements, Luttes, METALLURGIE, PRECARITE, PRESSE, Retraites, Salaires, Santé, Services publics | Pas de Commentaire »

12345...9
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo