Vernissage 1913-2013… et demain ?

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 19 avril 2013

Vernissage 1913-2013... et demain ? dans Actions_nationales vernissage-expo-100-ans

Publié dans Actions_nationales, Culture, Dates A Retenir, HISTOIRE, Luttes | Pas de Commentaire »

Pétition – Canal FM sera-t-elle bientôt réduite au silence ?

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 16 avril 2013

-

Canal FM sera-t-elle bientôt réduite au silence ?

-

Pour soutenir votre radio de territoire, cliquez sur   http://www.petitionduweb.com/Petition_non_a_la_fermeture_de_canal_fm-1000842.html

Publié dans Actions_locales, Culture, EMPLOI, HISTOIRE, Licenciements, Luttes | 1 Commentaire »

Igor, Artiom, Iskandar, Sergueï, Natalia, Magomedzagid, Kazbek, Khadjimourad, Anna, Natalia…

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 7 janvier 2013

Igor, Artiom, Iskandar, Sergueï, Natalia, Magomedzagid, Kazbek, Khadjimourad, Anna, Natalia... dans Culture cgt-snj-100x150

-

Le SNJ-CGT demande l’appui de

Gérard Depardieu

 

-

Monsieur,

Après avoir reçu la citoyenneté russe par décision de Vladimir Poutine vous avez écrit dans une lettre du 3 janvier reproduite par la chaine de télévision Pervyi Kanal que la « Russie était une grande démocratie ». En ajoutant : « j’aime bien la presse, mais c’est aussi très ennuyeux, car il y a trop souvent une pensée unique. »

Sans doute avez-vous de meilleurs renseignements que nous sur la question.

En effet le SNJ-CGT, avec les syndicats de journalistes membres de la FEJ (Fédération européenne des journalistes), appellent depuis des années à des poursuites efficaces contre les meurtriers de leurs collègues russes qui, justement, luttaient pour une information libre, indépendante et pluraliste.

Comme vous êtes l’ami du président de cette grande démocratie le SNJ-CGT vous serait donc reconnaissant de bien vouloir intervenir auprès de lui pour savoir où en sont réellement les enquêtes sur les assassinats de journalistes. Plus de vingt confrères ont été tués en quelques années comme Igor Domnikov, Artiom Borovik, Iskandar Khatloni, Sergueï Novikov, Natalia Skryl, Magomedzagid Varisov, Kazbek Guekkiev, Khadjimourad Kamalov, Anna Politkovskaïa ou encore Natalia Estemirova.

Nous vous serions également reconnaissant de lui demander pourquoi les chaines de télévision sont entièrement à sa solde, pourquoi certains de nos confrères sont emprisonnés et pourquoi des sites d’information sont régulièrement importunés dès qu’ils rendent publiques des informations dérangeantes pour votre ami et son entourage.

Compte tenu de vos (excellentes) relations avec M. Poutine, nul doute que ce président, garant de la grande démocratie qu’il dirige, vous apportera les réponses que nous attendons depuis de nombreuses années et que vous ne manquerez pas de nous les transmettre avec diligence.

Nous vous prions de croire, Monsieur, en notre attachement à la démocratie.

Montreuil, le 5 janvier 2013

SNJ-CGT

Publié dans Culture, HISTOIRE, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, PRESSE | Pas de Commentaire »

Edmond Wanic… né un 7 juin 1942

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 juin 2012

DANS LA PRESSE

LA VOIX DU NORD – Journal numérique

Soixante-dix ans dont quarante de militantisme CGT pour Edmond Wanic

Publié le 10/06/2012 à 03h03

Le Hautmontois Edmond Wanic a été mis à l’honneur cette semaine pour ses soixante-dix printemps et ses quarante ans de militantisme à la CGT.

 Edmond Wanic en 2010 lors d'une manif européenne à Bruxelles, avec des syndicalistes polonais de Solidarnosc.

 

Impossible d’arpenter les couloirs de l’union locale CGT de Maubeuge, hier boulevard Pasteur et désormais espace Victor-Hugo rue Jeanne-d’Arc, sans tomber sur lui. Edmond Wanic, c’est le Belphégor de l’UL, sauf qu’il est bien vivant, debout, et toujours en mouvement.

C’est le 7 juin 1942 que l’intéressé a vu le jour à Hautmont, coron des Polonais où les parents habitaient, ça va de soi. Le paternel, maréchal-ferrant, rêvait d’Amérique. Mais il y avait trois ans d’attente au guichet. Dembiermont cherche alors des forgerons. Wanic père déboule avec deux autres et un contrat de travail obtenu avant même d’avoir quitté la Pologne. Les trois effectueront toute leur carrière dans cette usine d’où sortaient notamment d’impressionnants vilebrequins pour moteurs de navires. A la faveur d’un déplacement dans l’Aisne, le père Wanic rencontre sa future femme, ce qui fait qu’Edmond, et sa soeur, qui deviendra institutrice, parleront français et non américain.

Ce n’est pas du côté paternel qu’il faut chercher pour trouver la transmission d’une quelconque fibre syndicale. Le militantisme actif est alors interdit aux étrangers. Ce qui n’empêche pas de s’y intéresser. C’est le petit Edmond qui traduit à son père les tracts distribués par la CGT et, surtout, la sacro-sainte chronique juridique de La Vie ouvrière. Car Edmond est bilingue, trilingue même, si on mentionne une parfaite maîtrise du patois.

Après des études au lycée technique de Maubeuge, un bac en dessin industriel, un emploi de moniteur dans cette spécialité aux Facej de Jeumont, un nouveau cycle d’études à Reims et seize mois de service militaire dans l’armée de l’air en Allemagne, Edmond Wanic entre véritablement dans la vie active en 1964, en Lorraine. Il embarque sur le navire-amiral de la sidérurgie française, chez Sacilor, à Gandrange-Rombas, Moselle. Imaginez : une emprise industrielle de douze kilomètres de long sur trois de large, douze mille hommes à bord, le ciel mosellan embrasé la nuit par une activité qui produit trois millions de tonnes d’acier par an. Pour se déplacer sur le site, le personnel dispose d’une flotille de… deux cents « deux-chevaux » Citroën.

C’est en 1972 qu’Edmond adhère au PCF et, un an plus tard, à sa courroie de transmission de l’époque, la CGT. Dans les quatre années qui précèdent, il est syndicalement dans ce que ses camarades d’aujourd’hui appellent une « erreur de jeunesse », autrement dit à la CFDT. « J’étos à la CFDT et au parti communiste, l’patron y n’y compréno pus rin », résume aujourd’hui Edmond, qui s’est donc vite ravisé.

A deux reprises, Edmond Wanic s’est aventuré sur le terrain électoral sous l’étendard du PCF, une fois aux cantonales à Vic-sur-Seille et une autre, comme « suppléant parachuté » précise-t-il, aux législatives, du côté de Sarrebourg, secteur tenu alors par un certain Pierre Messmer. Un parachuté face à un parachutiste. Le dessinateur industriel fera aussi partie d’une délégation française du PCF qui se rendra en URSS, chez le « grand frère ».

Remercié en 1993 à la faveur d’un énième plan acier mené à la hache, Edmond Wanic rapplique en Sambre où depuis il milite inlassablement contre ceux qu’ils continuent à nommer les « patrons », même si ceux-ci ont pratiquement disparu pour laisser la place à des cadres supérieurs qui appliquent des consignes venues de multinationales. Il est aux prud’hommes en soutien aux salariés où il expose une lecture intransigeante des textes, à Bruxelles, lors d’une manifestation de la confédération européenne des syndicats libres, dans la rue ces derniers temps pour distribuer des tracts électorauxet à l’UL, sa seconde maison. Et si parfois ça monte en décibels dans les couloirs, c’est parce qu’Edmond s’y trouve et qu’il n’est pas d’accord. •  J.-M. B.

Publié dans Culture, HISTOIRE, Luttes, METALLURGIE, PRESSE | 1 Commentaire »

1er mai 2012 – communiqué CFDT – CGT – FSU – Solidaires – Unsa

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 30 avril 2012

Communiqué CFDT – CGT – FSU – Solidaires – UNSA

1er mai 2012 : satisfaire les revendications pour le progrès social

Dans cette période de crise en France et en Europe, les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA affirment leur volonté de faire du 1er mai 2012, journée de solidarité internationale du monde du travail, une forte journée de mobilisation, de manifestations et d’expressions revendicatives pour :

- faire entendre les priorités sociales et les préoccupations des salariés, des demandeurs d’emploi, des jeunes et des retraités, en France et en Europe ;
- exprimer la défense des droits fondamentaux et des libertés partout dans le monde ;
- faire reculer la xénophobie, le racisme et l’antisémitisme.

Dans beaucoup de pays européens, les populations subissent des politiques d’austérité et des réformes réduisant les droits des travailleurs et leur protection sociale.

La crise ne peut être le prétexte pour remettre en cause nos systèmes sociaux. Il faut une véritable politique de croissance, prenant en compte les enjeux écologiques, qui passe par l’amélioration du pouvoir d’achat et la création d’emplois.

La pression sur les salaires et l’assouplissement des règles de licenciement ne peuvent que fragiliser la croissance économique.
S’il y a un manque de compétitivité des entreprises, elle est notamment due à la rémunération excessive du capital au détriment de l’investissement dans l’emploi, la formation, la recherche et l’innovation.

En ce 1er mai, nous voulons faire écho aux revendications portées par les salariés dans cette période de crise :

  • priorité à l’emploi, en particulier des jeunes, alors que le nombre de chômeurs ne cesse d’augmenter depuis de longs mois et que les restructurations, les licenciements et les fermetures d’entreprises sont le quotidien de nombreux salariés,
  • lutte contre la précarité qui touche un nombre croissant de salariés, en particulier jeunes et femmes, et provoque des situations de pauvreté intolérables ;
  • la promotion des salaires et du pouvoir d’achat doit être une priorité. Il n’y a aucune raison de laisser les inégalités salariales perdurer, notamment entre les femmes et les hommes.

Nous réaffirmons avec le syndicalisme européen notre opposition à ces politiques et au nouveau traité qui, en faisant l’impasse sur la croissance, ne fera que renforcer l’austérité et la crise.

Nous voulons dans les mobilisations du 1er mai réaffirmer le besoin d’une Europe solidaire affirmant sa dimension sociale, ce qui impose de :

  • développer les droits des salariés et assurer des services publics de qualité,
  • mettre un terme à la concurrence sociale et fiscale entre pays de l’Union européenne qui tire les garanties des travailleurs vers le bas. Il faut une autre répartition des richesses et mettre un terme à la spéculation financière,
  • faire respecter la place et le rôle de la démocratie sociale, de la négociation collective et du dialogue social.

La CFDT, la CGT, la FSU, Solidaires et l’UNSA appellent leurs organisations à se rencontrer dans les territoires pour déterminer les modalités concrètes d’organisation des initiatives et manifestations du 1er mai sur ces objectifs.

Le 16 avril 2012

Publié dans Culture, HISTOIRE, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, monde, PRECARITE, Retraites, Services publics, XENOPHOBIE - FASCIME | Pas de Commentaire »

Quel est l’enjeu de ce 1er Mai 2012 ?

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 avril 2012

DANS LA PRESSE

L’HUMANITÉ
 Mercredi 25 Avril 2012

Cuisine

 « Il faut un grand 1er Mai, unitaire et revendicatif »

Nadine Prigent, membre du bureau confédéral de la CGT,
pointe les enjeux de la Journée internationale de solidarité du monde du travail
dans un contexte électoral tendu.

 

Quel est l’enjeu de ce 1er Mai 2012 ?

Nadine Prigent

 

Il faut que ce soit un grand 1er Mai, unitaire, et revendicatif : salaires, emploi, formation, retraite, protection sociale, lutte contre la précarité Il faut aussi réagir face au score élevé du Front national. Cela fait maintenant plusieurs mois que la CGT a relevé le défi de combattre l’extrême droite. Et les multiples expressions auprès des syndiqués ont porté quelques fruits. Les dernières enquêtes montrent que le vote FN a reculé chez les syndiqués et les sympathisants. Ce que l’on sème sert à quelque chose. Mais plus de cinq millions de voix pour Marine Le Pen, cela reste préoccupant pour la démocratie, même si ce vote indique surtout que des milliers de salariés sont en recherche de solutions politiques face à l’insécurité sociale.

L’appel intersyndical à manifester, le 1er Mai, aussi contre les politiques d’austérité qui frappent toute l’Europe, participe également du combat contre le repli national ?

Nadine Prigent. Oui, le 1er Mai, Journée internationale de solidarité du monde du travail, doit permettre de réaffirmer les valeurs du travailler et du vivre ensemble. Les solutions ne passent pas par les discriminations, le racisme et le rejet de l’autre.

Nicolas Sarkozy appelant à un rassemblement des « vrais » travailleurs, vous le vivez comment ?

Nadine Prigent. Comme une nouvelle provocation. Il n’a pas de leçons à donner vu la situation qu’il laisse à l’issue de son quinquennat dans le monde du travail ! Production industrielle, services publics, chômage, conditions de travail qui mènent parfois au suicide Son bilan, nous l’avons démontré dans un tract édité à un million d’exemplaires, est désastreux. Le président de la République continue à diviser et à stigmatiser : la meilleure réponse à cette provocation, c’est que salariés du public et du privé, jeunes, précaires, privés d’emploi, retraités soient massivement présents dans les cortèges syndicaux.

Le président candidat et son entourage reprochent à la CGT d’empiéter sur le terrain politique.

Que répondez-vous ?

Nadine Prigent.

 ______________________

Qu’en organisant ainsi un rassemblement le 1er Mai, c’est plutôt le politique qui vient empiéter sur le terrain syndical !

C’est Nicolas Sarkozy qui n’est pas à sa place.

Nous sommes à la nôtre, y compris quand nous appelons à le battre au vu de son bilan économique et social.

 Et quelle que soit l’issue de l’élection, nous serons toujours là et l’action syndicale continuera.

 

Propos recueillis par Laurence Mauriaucourt

 

Publié dans Culture, Dates A Retenir, HISTOIRE, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, PRESSE | Pas de Commentaire »

1er mai à Maubeuge – Tract

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 22 avril 2012

DANS LA PRESSE

Actualité Maubeuge

PUISQU’ON VOUS L’DIT !

dimanche 22.04.2012, 05:02 – La Voix du Nord

[...]

Des tracts oui, mais syndicaux

Le 1er mai toujours. C’est traditionnellement le jour où les syndicats s’expriment dans leurs cortèges, unitaires ou pas. C’est dans cette perspective que des militants de l’Union locale CGT ont distribué, hier sur le marché de Maubeuge, des tracts annonçant le rendez-vous de la fête du Travail. Oui mais voilà : il n’aura échappé à personne, à moins de revenir d’un séjour de six mois au fin fond de l’Amazonie, sans aucun moyen de communication, que le premier tour de la présidentielle c’était le lendemain de cette distribution et que la campagne officielle était close depuis la veille minuit. Du coup, les cégétiste ont vu débouler des policiers qui sont venus s’assurer que les tracts n’étaient pas politiques. Et pour faire bonne mesure, des sympathisants PS, en tout cas identifiés comme tels, ont pris des photos de la distribution. En vu d’un recours au conseil d’État en cas de victoire de Mélenchon sur Hollande ?

[...]

Publié dans Culture, Dates A Retenir, HISTOIRE, Luttes, PRESSE | Pas de Commentaire »

Jacques COTTA – Un CDD sinon RIEN

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 4 mars 2012

Jacques COTTA - Un CDD sinon RIEN dans Conditions de travail CGT-UL-DE-MAUBEUGE-ET-ENVIRONS-Copie-204x300
Le 24 Juin 2011,Jacques Cotta était à Maubeuge et à Fourmies
afin de recueillir des témoignages pour son livre « un CDDsinon rien » 
sorti le 1er Mars 2012 aux éditions Gawsewitch. 
  
 article-libert-hebdo-du-8-au-14-Juillet-2011-1-300x216 dans Culture article-libert-hebdo-du-8-au-14-Juillet-2011-2-300x218 dans Luttes  Sans-titre-300x215 dans PRECARITE

 

http://www.dailymotion.com/video/xp5zdb

la-fabrique-%C3%A0-r%C3%A8ves-300x224 dans Salaires

 

Un rendez-vous est d’ores et déjà fixé à Fourmies

Samedi 31 Mars 2012
Librairie « la fabrique à rêves »
7, rue Saint Louis
59610 Fourmies
FOURMIES
Tél. : 03 27 65 35 97
Mail : lafabriqueareves@orange.fr

Rencontre et séances de dédicace: 11h-12h / 15h-17h. Sont également invitées,les personnes de Maubeuge et Fourmies qui ont contribué indirectement à l’écriture de ce livre en apportant leurs témoignages lors d’une première rencontre avec Jacques COTTA le 24 Juin dernier.

Publié dans Conditions de travail, Culture, Luttes, PRECARITE, Salaires | 1 Commentaire »

La dette ! La dette ?

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 février 2012

La dette ! La dette ? dans Culture cgt-finances

Image de prévisualisation YouTube

La fédération des Finances CGT vient de réaliser une animation sur les problématiques posées par la dette publique.
 La dette est-elle si élevée ?
Est-elle si dangereuse ?
La seule solution pour y remédier passe-t-elle par une réduction drastique des dépenses publiques ?
Qui nous prête de l’argent ?
Dans quelles conditions ?
Comment faire pour sortir de là ?
Cette animation dure environ 5 minutes et tente de répondre à ces principales questions.

Publié dans Culture, Fiscalité, Luttes, PRECARITE, Services publics | Pas de Commentaire »

Services publics – Education nationale – 31 janvier 2012

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 1 février 2012

Services publics - Education nationale - 31 janvier 2012 dans Actions_nationales humanite2010_logo1-300x82


Vidéo: « Dans 20 ans, on regrettera ce qui a été fait dans l’Éducation ces 5 dernières années »

Ils s’appellent Jean-Paul, Claire, Laurence, Arnaud, Thibaud ou Georges. Ils sont profs des écoles, de collège ou de lycée général et technique, en formation ou remplaçant. Ce mardi, ils manifestaient contre les suppressions de postes dans l’Éducation nationale. Voici pourquoi.

Image de prévisualisation YouTube


Publié dans Actions_nationales, Conditions de travail, Culture, Dates A Retenir, Education nationale, Luttes, Services publics | Pas de Commentaire »

123
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo