Sncf – Fret ferroviaire

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 octobre 2010

La Voix du Nord - samedi 09.10.2010

« À Aulnoye, le fret ferroviaire déraille : 70 postes supprimés d’ici décembre

jeanlouiscamus.jpg

Jean-Louis Camus, conducteur,
estime que le nombre de suppressions de postes
se monte à deux tiers de l’effectif fret.

|  LE VISAGE DE L’ACTUALITÉ |

Avec l’abandon du « wagon isolé » par le groupe SNCF et donc la disparition annoncée du fret ferroviaire de proximité, au moins soixante-dix postes seraient rayés du site d’Aulnoye-Aymeries. La décision douloureuse socialement, incompréhensible sur le plan écologique, entraîne également un certain désarroi chez plusieurs « petits » industriels du bassin de la Sambre qui avaient recours à ce service… »

ARTICLES ICI et ICI

Vidéo l’Observateur de l’Avesnois
http://www.dailymotion.com/video/xf654x

Posté précédemment :   Luttes – Akers Berlaimont – Fret Sncf

Publié dans Actions_locales, Chômage, Licenciements | Pas de Commentaire »

La Cgt intervient à l’agglo sur les aides aux entreprises!!

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 26 septembre 2010

http://www.dailymotion.com/video/xey9vq 

Gros coup de gueule des syndicalistes concernant les aides aux entreprises, jeudi soir, au conseil d’agglo de Maubeuge

samedi 25.09.2010, 05:13 – La Voix du Nord

25sept2010agglo.bmp
 L’arrivée tonitruante des syndicats a provoqué l’interruption du conseil, jeudi soir.

|  INTERCOMMUNALITÉ |

On l’annonçait très « technique », il fut finalement bouillonnant, ce conseil d’agglo. À l’image de l’arrivée tonitruante de représentants syndicaux soucieux d’interpeller le président, Rémi Pauvros, au sujet des aides aux entreprises. …

Le Cégétiste André Chandelier, micro en main, a fait état de l’envoi d’un courrier, daté du 15 août et resté sans réponse de la part du président de l’Agglo, dans lequel il était justement question des aides aux entreprises et de la volonté de l’Agglo d’y associer les syndicats. « Vous dites nous associer à la vie des sociétés et du bassin de la Sambre, mais en réalité vous vous « foutez de notre gueule ». Nous voulons plus d’éléments sur les aides et les entreprises. Nous ne sommes pas là pour contrer les aides aux entreprises, car notre priorité c’est l’emploi ». Le dit syndicaliste devait rafraîchir la mémoire des conseillers communautaires sur leur attribution en 2006, d’1 million d’euros (en réalité plus de 6 millions avec l’aide de l’État) à l’usine MCA pour la création de 800 emplois. « Aujourd’hui, l’usine nous fait tout un « cinéma » sur sa convention de revitalisation du bassin de la Sambre avec l’attribution de 100 000 euros et la création de 51 emplois sur le secteur, alors qu’elle n’a pas tenu ses engagements »…

Article de la Voix du Nord, ICI

Publié dans Actions_locales, Chômage, PRECARITE | Pas de Commentaire »

Mission locale Maubeuge

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 juin 2010

enteteflashinfos1.jpg 

    

NON A LA DISPARITION

DE LA MISSION LOCALE

DE MAUBEUGE

    

Cela commence à bien faire !

Encore une fois, c’est d’une FUSION Mission Locale, Maison de l’Emploi et PLIE qu’il s’agit !

Encore une fois, FUSION signifiera disparition de la Mission Locale.

Encore une fois, les élus locaux ont-ils conscience :

  • Des procédures légales
  • Des règles de transfert prévues au Code du travail et de leurs conséquences
  • Qu’on ne fait pas disparaître une Mission Locale d’un trait de plume
  • Que le droit des salariés existe

Une Assemblée Générale Extraordinaire doit entériner le processus le 21 juin 2010…… avec un effet rétroactif de la FUSION au 01/01/2010 ???

Il s’agira de transférer les actifs de la ML ainsi que le personnel à la MDE (constituée en GIP).

La CGT s’oppose et s’opposera à cette procédure et exigera le maintien de la Mission Locale comme structure indépendante.

La CGT interpellera le Ministère des finances, de l’économie et de l’emploi, la DGEFP et le CNML

______________________

Les FUSIONS, Absorptions (disparitions donc) de la Mission Locale au sein de la Maison de l’Emploi sont inacceptables au regard du Droit relatif à l’accompagnement des jeunes de 16 à 25 ans, il faut à tout prix empêcher des montages dangereux, lourds de conséquences pour les politiques jeunes et les salariés qui les accompagnent.

Les jeunes, une force du territoire, aujourd’hui malmenés ont besoin plus que jamais d’une structure identifiée qui est reconnue.

Non à la FUSION !

Publié dans Chômage, Luttes | Pas de Commentaire »

Chômage

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 24 avril 2010

L’Humanité – Fanny Doumayrou

Chômeurs en fin de droits : le « plan rebond » fait flop

Le gouvernement et les signataires du « plan rebond » se vantent d’avoir trouvé une solution pour chaque chômeur en fin de droits. Mais les mesures du plan se révèlent floues, soumises à conditions, voire hypothétiques.
Faites-vous votre opinion en lisant en ligne le document de l’accord.

Ces prochains mois, la déception risque d’être énorme parmi les chômeurs qui arriveront au bout de leurs allocations Assedic. Depuis jeudi, les signataires de l’accord intitulé « plan rebond pour l’emploi » gouvernement, patronat, syndicats sauf la CGT se relaient pour marteler qu’enfin leur travail acharné de négociateurs a débouché sur un compromis miracle. A les en croire, ils ont trouvé une « solution » pour chaque chômeur qui arrivera en fin de droits courant 2010. Pour un coût total de 705 millions d’euros pris en charge par l’État et l’Unedic, voire 838 millions si les régions non consultées mettent la main à la poche, chacune de ces personnes se verra proposer un contrat aidé, une formation rémunérée, ou à défaut, jusqu’à six mois d’une allocation exceptionnelle présentée comme un « filet de sécurité ». De sorte que le vœu exprimé par le président Sarkozy lors de son intervention télévisée fin janvier, de ne « laisser personne sur le bord de la route » semble exaucé. « L’aide exceptionnelle qui sera versée sur plusieurs mois « est une mesure de solidarité exemplaire » a salué l’UMP, tandis que le secrétaire d’État à l’emploi, Laurent Wauquiez, se félicitait d’un plan « très généreux pour ceux qui cherchent vraiment un emploi » et le Medef de « mesures exceptionnelles et temporaires sans précédent ». Côté syndical, la CFDT, en pointe dans la négociation, se vante d’avoir « obtenu une solution pour tous » et affirme qu’« aucun chômeur en fin de droits ne sera laissé pour compte ». « Quand 705 millions d’euros sont débloqués, il ne faut pas cracher dans la soupe », lance son secrétaire national, Laurent Berger.

Mais à regarder de plus près ce « plan rebond », derrière l’écran de fumée de l’effet d’annonce, nombre de mesures sont floues, soumises à conditions, dépendant de critères encore à déterminer, écrites au conditionnel, ou reprises de dispositifs déjà actés ! 

Faites-vous votre opinion en lisant en ligne le document de l’accord.
pdf1.png

Publié dans Actions_nationales, Chômage | Pas de Commentaire »

1...45678
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo