Accord national interprofessionnel du 11 janvier

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 15 janvier 2013

lundi, 14 janvier 2013

Communiqué du Bureau confédéral de la CGT

-

Accord national interprofessionnel du 11 janvier

Une grave régression des droits sociaux

 

Le Bureau confédéral de la CGT confirme l’avis négatif de la délégation CGT sur l’accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 qui modifierait profondément le Code du Travail.

Ce texte marque une grave régression des droits sociaux des salariés et va a contrario des objectifs fixés par la « Grande Conférence sociale » et celle de la « lutte contre la pauvreté ». Il contient de multiples dispositions pour faciliter les licenciements et accentuer la flexibilité.

Le chantage à l’emploi est généralisé par des accords permettant la baisse des salaires et l’augmentation du temps de travail, ce sont les accords de « compétitivité/emploi » voulus par Nicolas SARKOZY.

La thèse du MEDEF est le principal fil conducteur de cet accord : « les licenciements d’aujourd’hui feront les emplois de demain ».

Il serait inconcevable que la majorité parlementaire et le Gouvernement, issus des élections de mai 2012, entérinent dans la loi les reculs sociaux dictés par le MEDEF.

Le Gouvernement, qui se dit attaché au Dialogue social, doit prendre en compte le rejet de cet accord par les syndicats représentant bien plus de salariés que les syndicats potentiellement signataires.

La CGT attend du gouvernement un projet de loi d’une toute autre nature, qui protège les salariés contre les licenciements et la précarité.

La CGT va amplifier sa campagne d’information par l’édition d’un journal tiré à deux millions d’exemplaires à destination des salariés pour favoriser leur mobilisation dans les semaines à venir.

Montreuil, le 14 janvier 2013

Publié dans Chômage, Conditions de travail, EMPLOI, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Licenciements, Luttes, PRECARITE, Salaires | Pas de Commentaire »

« Sécurisation de l’emploi » – Agnés Le Bot, Dirigeante Nationale de la CGT

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 15 janvier 2013

La partie n’est pas finie !

Image de prévisualisation YouTube

Publiée le 14 janv. 2013

Voulue par l’exécutif lors de la conférence sociale de juillet 2012, la négociation sur la réforme du marché du travail s’est achevée vendredi 11 janvier. Au terme de trois mois de négociations durant lesquels la partie patronale a campé sur des positions très régressives pour les droits individuels et collectifs des salariés, un accord a été soumis à la signature des organisations syndicales dont trois ont indiqué qu’elles parapheraient le texte (CFDT, CFTC et CGC).

La CGT et FO se sont quant à elles clairement opposées au texte : « l’accord est inacceptable de notre point de vue », a déclaré Agnès Le Bot dirigeante nationale de la CGT, qui a prévenu que « la partie n’était pas finie ».

Publié dans Chômage, Conditions de travail, EMPLOI, Licenciements, Luttes, Salaires | Pas de Commentaire »

Jean-Claude Latouche – Hommages

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 3 janvier 2013

Jean-Claude Latouche - Hommages dans Chômage cgt-ul-maubeugeetenvirons41-102x150jean-claude-latouche dans Dates A Retenir

HOMMAGES A JEAN-CLAUDE LATOUCHE

Par Jean-Luc HULIN
UL CGT de Maubeuge et Environs

Avec JEAN-CLAUDE, la CGT de SAMBRE AVESNOIS a perdu l’un de ses camarades des plus sympathique et attachant tant il était à l’écoute et au service des autres.

La nouvelle de sa mort soudaine nous a toutes et tous plus que peinés,
elle nous a meurtris.

Jean-Claude était le Militant par excellence.

Je l’ai connu à l’usine des FACEJ comme on disait dans le temps, devenu JEUMONT-SCHNEIDER et enfin JSPM. Il a été de tous les combats des salariés de cette entreprise et de la région en général.

Ouvrier aux ateliers de montage de la Division du Matériel Électrique, il y a fait ses classes syndicales avec des acteurs historiques du syndicalisme CGT DE SAMBRE AVESNOIS.

Jean-Claude FONTENELLE, Ambroise PERIN et Pierre DELMARLE sont des noms qui restent en notre mémoire.

Lire la suite… »

Publié dans Chômage, Dates A Retenir, Energie, HISTOIRE, Retraites | 1 Commentaire »

Grève chez SAVELYS à Ferrière la Grande

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 décembre 2012

Grève chez SAVELYS à Ferrière la Grande dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-copie-102x150Un mouvement de grève a été engagé à l’agence SAVELYS de Ferrière la Grande depuis vendredi dernier.  Suspendu pour le week end de Noël, le mouvement a repris ce matin. Il est suivi par 60% des 20 salariés.

La direction régionale est venue lundi 24/12 pour signifier une fin de non recevoir aux grévistes quant à leurs revendications, allant même jusqu’à menacer de fermeture l’agence de Ferrière si les salariés continuaient leur grève.
Les salariés sont déterminés à poursuivre leur mouvement.

SAVELYS dépend du groupe GDF-SUEZ et a pour activité la maintenance d’installations de chauffage industriel et dans les logements collectifs. Il y a des agences dans toute la France et 26 dans la région Nord Picardie Normandie dont la direction régionale se trouve à Amiens.

Le « déclencheur » de la grève a été le non respect des promesses d’embauche en CDI de 2 CDD qui voient leurs contrats de travail rompus au 31/12, alors que de nouveaux contrats commerciaux ont été conclus, notamment avec Promocil pour plusieurs immeubles sur Fourmies. Il faut noter que 33% du personnel est en CDD. les salariés en grève exigent donc le respect des engagements pris.

Viennent s’ajouter les revendications suivantes:

  • demande d’une prime exceptionnelle de 500€ pour la surcharge de travail et les efforts fournis cette année
  • indemnité de 15€ par intervention pour des interventions de détartrage d’installation utilisant des produits nocifs.
  • application de la Convention Collective des métaux de Maubeuge concernant notamment la prime de vacances
  • arrêt des méthodes de management par la pression, amélioration des conditions de travail et respect des salariés.

Les grévistes sont en permanence devant l’entreprise qui se trouve rue Ernest Lesaffre à Ferrière la Grande ( site de l’ancienne usine SPIE).

Vous pouvez aller les rencontrer pour plus d’informations et pour relater leur action.

Le contact est notre représentant CGT, Julien DELAVIGNE : 06 76 86 69 12

Publié dans Actions_locales, Chômage, Conditions de travail, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, Salaires | 1 Commentaire »

Négociations sur la « sécurisation de l’emploi »

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 19 décembre 2012

CGT

Négociations sur la « sécurisation de l’emploi »

Alerte à la dérèglementation du droit du travail

mardi 18 décembre 2012

La Direction confédérale de la CGT réunie le 18 décembre 2012 alerte tous les salariés.

La négociation en cours sur la « sécurisation de l’emploi » s’oriente de plus en plus vers une plus grande flexibilité telle que l’exige le MEDEF. Elle ne répond pas à la situation d’urgence sociale, de précarité galopante et d’explosion du chômage.

Cette négociation s’est ouverte à l’initiative du gouvernement avec pour objectifs : lutter contre la précarité, sécuriser l’emploi, améliorer les procédures de licenciement collectif et les dispositifs de chômage partiel.

Or, malgré les propositions de la CGT, le MEDEF persiste à utiliser cette négociation et la crise économique, pour tenter d’obtenir une régression du droit du travail sans précédent.

Tous les salariés doivent connaître les conséquences gravissimes qui pèseraient sur eux si les projets du MEDEF étaient validés. Les droits liés au CDI seraient contournés par l’instauration d’un nouveau type de contrat de travail, le contrat intermittent ; possibilité pour l’employeur de licencier sans avoir de justification à présenter ; réduction des recours en justice et des peines encourues par les employeurs. Le patronat va jusqu’à exercer un chantage en suggérant une hypothétique complémentaire santé pour tous les salariés contre des procédures de licenciement accélérées !

Bref, pour le MEDEF, le changement c’est maintenant !

A quelques jours des fêtes de fin d’année, ces dispositions seraient un cadeau empoisonné, inacceptable pour tous les salariés.

La CGT est décidée à combattre de telles régressions.

Unanimement, la Direction confédérale de la CGT a confirmé le mandat donné à ses négociateurs qui participeront aux réunions des 19 et 20 décembre, pour améliorer l’emploi par des droits et des garanties assurés aux salariés.

La Commission Exécutive de la CGT a décidé d’une campagne d’information et de mobilisation des salariés dès les premiers jours de janvier.

Dans le même temps et jusqu’en mars 2013, des négociations se tiennent sur l’évolution des régimes de retraites complémentaires ARRCO – AGIRC. Le MEDEF vise des mesures conservatoires représentant 5,7 milliards d’euros d’économies sur les pensions. La CGT a fait des propositions qui peuvent apporter aux régimes de retraite de nouvelles ressources pour garantir la pérennité de nos régimes ARRCO – AGIRC sans paupériser un peu plus les retraités.

La Commission Exécutive de la CGT appelle aussi ses organisations à prendre des initiatives locales courant janvier, pour la défense de l’action et des libertés syndicales, et pour l’accès à la justice prud’homale pour tous.

La Commission Exécutive de la CGT

Montreuil, le 18 décembre 2012.

Publié dans Chômage, Conditions de travail, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Licenciements, Luttes, PRECARITE, Retraites | Pas de Commentaire »

LILLE – 20 décembre 2012 – Rassemblement départemental interprofessionnel

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 14 décembre 2012

LILLE - 20 décembre 2012 - Rassemblement départemental interprofessionnel dans Actions_régionales 20-decembre-2012_1

20-decembre-2012_2 dans Chômage

TRACT A TÉLÉCHARGER fichier pdf 20 DECEMBRE – TRACT UD

4 PAGES CONFÉDÉRAL fichier pdf 4 pages conf-d-ral – S-curisation de l-emploi

 

Publié dans Actions_régionales, Chômage, Conditions de travail, Dates A Retenir, DELOCALISATION, Licenciements, Luttes, METALLURGIE, PRECARITE, Salaires, Services publics | Pas de Commentaire »

Photos 13 décembre 2012 – manif devant le Medef ce jeudi après-midi à Lille.

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 14 décembre 2012

DANS LA PRESSE

LIBERTÉ HEBDO
jeudi 13 décembre 2012

LILLE - 13 décembre 2012
Album : LILLE - 13 décembre 2012
Manif devant le medef
8 images
Voir l'album

___________________________

UD CGT NORD

Le 13 décembre, à l’appel de la CGT, 250 manifestants devant le Medef à LILLE…

 

Publié dans Actions_régionales, Chômage, Dates A Retenir, Licenciements, Luttes, METALLURGIE, PRECARITE, PRESSE, Retraites, Salaires, Santé, Services publics | Pas de Commentaire »

Conférence contre la pauvreté, pour l’inclusion sociale

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 décembre 2012

CGT

Publié le jeudi 6 décembre 2012

Conférence contre la pauvreté, pour l’inclusion sociale

Des choix et des actes !

Image de prévisualisation YouTube

La CGT a tenu un point de presse à quelques jours de la Conférence Nationale de la lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale les 10 et 11 décembre.

Au moment où la crise déferle en France, en Europe et dans le monde, où par millions des travailleur-euse-s sont contraints au chômage, au travail informel et son cortège de mal-vie ;
Au moment où la précarité de l’emploi s’installe comme norme sociale, comme mode de vie pour des millions de personnes, de familles ;
Au moment où la jeunesse se sent exclue, sacrifiée, déclassée et nos ainés rejetés,
Au moment où une nouvelle étude de l’INSEE, souligne la remontée des inégalités face à l’éducation, à la mort ;
Au moment où le peuple de France se désespère du « changement maintenant » ; le gouvernement programme une Conférence pour lancer son action contre la pauvreté.

Initialement prévue sur deux jours, elle est réduite à deux demi-journées. Cette première déception se conjugue au sentiment de marginalisation du mouvement syndical.

Lire notre dossier spécial

Publié dans Chômage, Luttes, PRECARITE, Retraites | Pas de Commentaire »

AGGLO – Aides aux entreprises

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 décembre 2012

DANS LA PRESSE

Aides de l’Agglomération val de Sambre aux entreprises privées :

l’Union locale CGT demande des comptes

Publié le 08/12/2012

Par La Voix Du Nord

| FONDS PUBLICS | L’Agglomération Maubeuge val de Sambre assure-t-elle un suivi efficace des fonds publics qu’elle verse aux entreprises privées ?

 

AGGLO - Aides aux entreprises dans Actions_locales dsc_0602-200x300

 

La CGT, qui a toujours le million d’euros attribué à MCA en travers de la gorge, se pose la question. Et propose de revoir les conditions d’attribution des aides financières.

Les termes restent mesurés, mais sur le fond la critique est sévère. Dans un contexte économique et social « très tendu », l’union locale CGT de Maubeuge goûte peu l’attitude de l’exécutif de l’Agglo, qui hésite toujours à réclamer le million d’euros versé en 2007 à MCA en échange de 335 embauches qui n’ont jamais eu lieu. Pour la CGT, l’affaire est entendue : « La clause de remboursement doit s’appliquer car il s’agit de respecter les principes de droit. tranche le secrétaire général de l’union locale, Christophe Savaux. À défaut, la crédibilité de l’Agglo serait remise en cause et ça créerait un précédent que pourraient invoquer les autres entreprises qui ont bénéficié de ces aides. » Pas question non plus de proroger l’accord avec le constructeur automobile, étant entendu que personne n’imagine sérieusement l’embauche de plusieurs centaines de personnes dans les deux ou trois ans à venir. Ni de verser cette somme aux salariés sous forme de prime exceptionnelle : «  C’est au patronat de payer ses salariés, insiste Christophe Savaux, des fonds publics ne doivent pas s’y substituer. » D’autant que les syndicalistes estiment que les grands groupes comme Renault bénéficient déjà de pas mal d’aides de l’État versées « sans contrepartie ».

Positionnement des élus

L’union locale réclame plusieurs mesures. D’abord une clarification de la position de l’exécutif face à la volonté du MEDEF « d’améliorer la compétitivité », volonté dont les conséquences font l’objet d’une interprétation différente entre syndicats patronaux et de salariés. «  Lors du dernier conseil d’agglo, on a été un peu surpris par la position de M. Pauvros, qui semble aller dans le même sens que le MEDEF  » s’inquiète Christophe Savaux. Au choc de compétitivité, la CGT préfère un « choc politique » pour «  mettre l’économie au service des besoins de la population, et en premier lieu de l’emploi. » Partant de là, les syndicalistes attendent de l’Agglo qu’elle apporte son aide à la création d’entreprises, mais aussi aux entreprises en difficulté – exception faite des multinationales et autres groupes cotés au CAC 40 -, et à celles qui développent leurs activités. Ceci dit, la CGT propose une révision des critères d’attribution de ces aides prenant en compte, outre les embauches, l’intégration des jeunes, la sécurisation de l’emploi, et une amélioration des conditions de travail.

Et pour éviter que ne se reproduise un scénario du type MCA, les mêmes demandent l’élaboration d’une procédure de suivi plus efficace des entreprises subventionnées. L’union locale a recensé – « dans la Voix du Nord, car on n’a pas eu de réponse de l’Agglo » – douze entreprises sambriennes aidées depuis 2006 (Menissez, Sambre et Meuse, Tôles perforées, Serim Marpent, etc.) pour des montants allant de 150 000 à 350 000 E, dont elle aimerait avoir des nouvelles. À l’avenir, la CGT recommande des réunions plus fréquentes de la commission de suivi des aides, la dernière datant d’avril 2011. « L’Agglo ne peut pas être un guichet qui distribue des fonds publics, résume Christophe Savaux. C’est quand même nos impôts… » •

FLORENT MOREAU

Publié dans Actions_locales, Chômage, DELOCALISATION, Licenciements, Luttes, METALLURGIE, PRESSE | Pas de Commentaire »

Journée d’action interprofessionnelle du 13 décembre – Ne laissons pas faire le MEDEF !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 4 décembre 2012

CGT

Journée d’action interprofessionnelle du 13 décembre

 -

Ne laissons pas faire le MEDEF !

 -

Des négociations interprofessionnelles sont en cours entre les organisations syndicales de salariés et les représentants des employeurs sur la « sécurisation de l’emploi » et les « retraites complémentaires ARRCO – AGIRC ». L’objectif du patronat pour ces négociations : une régression sociale historique après le cadeau fiscal de 20 milliards que lui a accordé le gouvernement sans aucune contrepartie. La CGT appelle les salariés à se mobiliser nombreux le 13 décembre pour dire au MEDEF et aux employeurs : « la précarité, la flexibilité, chômage, les bas salaires : ça suffit !!! ».

Le Medef utilise la crise pour imposer une véritable régression sociale en faisant un chantage permanent : les entreprises seraient au bord du gouffre, en grande difficulté, au point qu’il faudrait accepter une remise en cause des droits sociaux, plus de flexibilité pour les salariés, plus de facilité pour licencier pour les employeurs et tout cela au nom de la compétitivité…

Ce serait la fin du contrat de travail qui fixe les conditions d’emploi, de travail et de rémunération.

Le CDI serait encore trop rigide : le Medef veut généraliser les contrats de mission ou les contrats intermittents.

Les procédures de licenciement seraient trop contraignantes, il veut limiter les recours en justice et les montants des indemnités, réduire les délais de procédure.

Bref, tout pour contourner le licenciement économique et ses obligations vis-à-vis du salarié.

D’après le Medef, les entreprises ne pourraient plus financer les régimes de retraites complémentaires ; la seule solution serait une baisse drastique des prestations pour 18 millions de salariés et 11 millions de retraités. La perte du pouvoir d’achat pourrait s’élever à 6 % !

Les efforts sont décidément toujours demandés aux mêmes !

La CGT a décidé d’alerter les salariés, les retraités, les privés d’emplois et les appelle à intervenir ensemble en direction des employeurs et du Medef le jeudi 13 décembre 2012 pour faire entendre leurs revendications dans les négociations.

Nous contestons les 20 milliards d’euros supplémentaires « d’allègement du coût du travail » que vient d’obtenir le patronat. Ils s’ajoutent aux 172 milliards d’euros d’aides publiques dont bénéficient déjà les entreprises.

Les derniers chiffres du chômage, avec 5,2 millions demandeurs d’emploi toutes catégories confondus, démontrent l’inefficacité de ces logiques.

Le gouvernement, suite à l’interpellation de la CGT, s’est engagé à évaluer l’efficacité des aides publiques. Il faut maintenant obtenir les modalités. La CGT demande que les aides publiques servent à l’emploi, aux qualifications, à la recherche.

Publié dans Actions_nationales, Actions_régionales, Chômage, Dates A Retenir, Luttes, Retraites | Pas de Commentaire »

12345...8
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo