Autonomie – Pouvoir d’achat

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 4 novembre 2011

motion.jpg

 

Le 6 octobre 2011, les retraités ont manifesté massivement. Nationalement à Paris et localement sur tout le territoire à l’appel de leurs organisations syndicales nationales de retraités, UCR-CFDT, UNAR CFTC, UCR-CGT, FGR-FP, UNSA Retraités  et encore plus largement dans le Nord et le Pas-de Calais  avec la CFDT, CFTC, CGT, FGR-FP, FSU, SOLIDAIRES, UNSA.

Appuyés par 110 manifestations unitaires organisées dans les territoires, les retraités défendaient :

La prise en charge de l’aide à l’autonomie par :

  • une prestation universelle de compensation de la perte d’autonomie quel que soit l’âge ou le handicap
  • la prise en charge par la solidarité nationale, dans le cadre de la Sécurité sociale

Leur pouvoir d’achat par :

  • une augmentation significative des retraites, en particulier pour les basses retraites
  • un minimum de pension au niveau du SMIC
  • une nouvelle modalité d’indexation

Elles condamnent le gouvernement qui renvoie aux calendes grecques une réforme de la prise en charge de la perte d’autonomie promise par le Président de la République en 2007 et 2011 laissant les familles face au reste à charge qui ne cesse de s’accroître.

A la dégradation de la situation des retraités, pensions, pouvoir d’achat, santé, autonomie, vont s’ajouter les effets du pacte européen d’austérité (pacte Euros +) mis en place par le Conseil européen pour faire face à la crise économique, politique et sociale actuelle.
Ce pacte, refusé par l’ensemble des organisations syndicales européennes de la Confédération Européenne des Syndicats, fait peser de nouvelles menaces sur la retraite et la protection sociale, dénonce une trop grande protection de l’emploi en France, prône une modération du salaire minimum, dessinant une nouvelle dégradation de la situation des salariés et des retraités déclinée au travers du plan anti-déficit annoncé par le Premier Ministre le 24 Août.

Les retraités qui représentent l’un des moteurs du développement économique et de la société, refusent d’être encore aujourd’hui uniquement considérés comme un coût et de plus, sanctionnés sur la possibilité d’accès aux soins et dans leur droit à pouvoir vivre leur retraite dans de bonnes conditions. 

Les retraités, comme tous les citoyens, attendent du gouvernement des  décisions   justes   et équitables et rejettent tout impôt sur la santé au même titre que les organisations syndicales nationales de salariés, CFE-CGC, CFDT, CFTC, CGT, Force Ouvrière, FSU, UNSA et la Mutualité Française qui appellent solennellement le gouvernement et le parlement à renoncer au doublement de la taxe sur les contrats santé solidaires et responsables.

Cela exige des réponses nouvelles priorisant l’emploi, la cohésion sociale, la réduction des inégalités, tenant compte des attentes et exigences sociales qui sont urgentes à prendre en compte et à satisfaire.

Lille, le 4 Novembre 2011

_____________________

Motion Autonomie - Pouvoir d'achat dans Actions_régionales pdf motiondesorganisationssyndicalesderetraitau2112011.pdf à utiliser sans modération en direction du préfet de région, mais aussi sur tout le territoire Nord/Pas-de-Calais en direction des sous préfectures, des élus , les médias etc…. et pouvant être  appuyée par des conférences de presse localement.

Motion pouvant être adressée par fax ou par mail, mais aussi pourquoi pas partout  où cela sera possible en délégation unitaire auprès de élus et pouvoirs publics , ce qui implique comme nous l’avons fait dans le cadre du 6 Octobre qu’il y aie contact entre nos militants locaux respectifs.

N° de fax 1er Ministre, préfecture et sous-préfectures
Premier Ministre : 01 45 44 15 72
Préfecture de Région : 03 20 57 08 02
Préfecture du Nord : 03 20 30 52 52
Sous-préfectures
Avesnes-sur-Helpe : 03 27 57 94 59
Cambrai :  03 27 78 11 00
Douai : 03 27 88 22 61
Dunkerque :  03 28 20 59 79
Valenciennes : 03 27 17 59 49

Dès ce jour, la Motion unitaire  est adressée aux médias et par mail aux élus ( Députés, Sénateurs, Conseillers Régionaux, Conseillers Généraux, Maires…)

 

Publié dans Actions_régionales, PRECARITE, Retraites, Santé | Pas de Commentaire »

Manifs du 11 octobre 2011 – L’austérité et la régression sociale… ça se combat !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 12 octobre 2011

Le 11 OCTOBRE…

Les salariés, les privés d’emploi, les retraités…

étaient dans la rue pour exiger « une autre répartition des richesses » !!

Mobilisation : plus de 5 500 manifestants dans le département

 

  • LILLE : manifestation départementale : 3000 participants (dont 1800 Cgt). Un cortège CGT coloré, dynamique, animé, sonorisé et imposant comme dans les autres manifestations du département… Plusieurs bus ont été organisés par les UL pour se rendre à Lille ainsi que du covoiturage…
  • ARMENTIÈRES : manifestation : 120 participants (115 Cgt, 5 Fsu)
  • DOUAI : manifestation : 850 participants (80 % Cgt + Cfdt, Fsu, Solidaires, Unsa)
  • DUNKERQUE : 700 participants (98 % Cgt + Cfdt, Fsu, Solidaires)
  • LILLE : rassemblement local le matin devant le Medef : 50 Cgt
  • MAUBEUGE : manifestation : 300 participants (uniquement Cgt)
  • VALENCIENNES : manifestation : 500 participants (+ de 80 % Cgt + Solidaires, Unsa)

____________________________

LU DANS LA PRESSE

Un petit « non à l’austérité » hier matin dans les rues de Maubeuge

mercredi 12.10.2011, 05:21 - La Voix du Nord

 230 à 300 personnes ont manifesté dans le calme tout relatif d'une manifestation (pétards, mégaphone, chansons...). 230 à 300 personnes ont manifesté dans le calme tout relatif d’une manifestation (pétards, mégaphone, chansons…).

| ON EN PARLE |

La manifestation d’hier matin n’a pas mobilisé les foules dans les rues de Maubeuge : 230 personnes selon la police, 300 selon le syndicat CGT, seule organisation à avoir participé à cette journée nationale d’action interprofessionnelle unitaire.

Octobre 2010. Les Sambriens descendent dans la rue par milliers en opposition à la réforme des retraites. Sur le plan national et local, les mobilisations se succèdent, s’intensifient, mais le Gouvernement ne cédera pas. Un an plus tard, à Maubeuge, ils ne sont plus que quelques centaines à battre le pavé à l’appel de la CGT. La CFDT a fait l’impasse sur la manif maubeugeoise, venant grossir directement la mobilisation régionale, à Lille. FO n’était pas là non plus.

Des motifs de déception pour Christophe Savaux ? S’il prend acte des positions des autres syndicats sans les commenter, le nouveau secrétaire général de la CGT se déclare par ailleurs « satisfait de cette mobilisation ». De son point de vue, c’est la portée médiatique de l’événement qui n’a pas été à la hauteur : « Depuis six semaines, les médias ne parlent que de la primaire socialiste. » Il concède que le découragement a pu jouer dans les têtes de ces milliers de Sambriens descendus en vain dans la rue pour sauvegarder leurs retraites. « Le Gouvernement n’a cédé sur rien et ça a exaspéré beaucoup de gens. Et si les gens croient de moins en moins à un changement, ça pourrait être dangereux et déboucher sur des révoltes populaires. » Patricia Mesure, déléguée syndicale CGT à l’hôpital de Maubeuge, a une autre explication : « Les gens ont peur de perdre ce qu’ils ont à l’heure actuelle. C’est pour ça qu’ils ne se mobilisent pas. Alors qu’il faut se mobiliser « lourd » tout de suite pour récupérer après. » Dans le cortège parti devant le zoo, des grévistes de Stibus (lire ci-dessous), Paquet à Hautmont, Vallourec Aulnoye, Jeumont Electric, Areva, ou encore Akers Berlaimont. Christophe Couvreur, délégué syndical à Vallourec, croit au pouvoir de la manifestation : « On a l’impression que, par la rue, on peut changer les choses. Ça démarre, mais ça va prendre de l’ampleur avec le temps. Parce qu’après la retraite, c’est la Sécu qu’on va vouloir nous sucrer. » Jean-Bernard, de Bersillies, sympathisant d’Attac, exhibe une illustration dénonçant « la mainmise de la finance sur le monde politique ».

Après avoir bloqué cinq minutes le giratoire reliant la route d’Avesnes à l’avenue de Ferrière, les manifestants se sont arrêtés devant le siège du Medef.

De manière impromptue, ils ont rencontré le président de la chambre patronale, Daniel Pottier. Une délégation de 8 à 10 personnes a été reçue. Une discussion de 25 minutes s’est engagée, pendant qu’à l’extérieur la foule de manifestants se dissipait. François Catry, nouveau secrétaire général du Medef, dit « partager la même inquiétude » sur le devenir des entreprises du bassin de la Sambre. « C’est un peu facile, rétorque Christophe Savaux. C’est un système libéral voulu par le Medef. On ne peut pas se dédouaner de ses responsabilités.

 » •

JULIEN CASTELLI

Publié dans Actions_locales, Actions_régionales, Luttes, PRECARITE, Retraites, Services publics | Pas de Commentaire »

RETRAITES – Action du 6 octobre 2011

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 octobre 2011

cgtconf.gif cgtretraits.jpg

Communiqué de l’Union confédérale des retraités CGT

 

Des retraités fortement mobilisés

pour le pouvoir d’achat et l’aide à l’autonomie

 

Ce jour, à l’appel de leurs organisations syndicales CGT, CFDT, UNSA, CFTC, FGR-FP, les retraités ont battu le pavé par milliers dans toute la France, où 110 manifestations unitaires étaient organisées.

10 000 à Paris, 2 500 à Marseille, 1 500 à Toulouse, 1 500 en Loire-Atlantique, 600 à La Rochelle, 1 200 à Bordeaux, 350 à Lons-le-Saulnier, 500 à Toulon, les premiers chiffres font état d’une belle mobilisation. Visibilité et tonus étaient au rendez-vous pour exprimer leur mécontentement.

Ils ont manifesté pour l’augmentation des pensions, dont le pouvoir d’achat ne cesse de se dégrader, et leur revalorisation indexée sur les salaires, ainsi que pour un minimum de retraite à la hauteur du SMIC. Ils ont dénoncé la hausse des dépenses contraintes, en particulier sur la santé et les mutuelles.

Ils ont également manifesté pour la création d’un nouveau droit pour l’aide à l’autonomie, qui relève de la Sécurité sociale, condamnant le gouvernement qui renvoie la loi, promise par le Président de la République en 2007 et 2011, aux calendes grecques.

Ils se sont engagés à manifester à nouveau avec les salariés et leurs confédérations le 11 octobre contre les plans d’austérité européens qui auront inévitablement des conséquences sur leur situation, comme pour l’ensemble des salariés.

Fait à Montreuil, le 6 octobre 2011

_______________________

RETRAITES - Action du 6 octobre 2011 dans Actions_locales pdf humaretraiti.pdf

Publié dans Actions_locales, Actions_nationales, Actions_régionales, Luttes, PRECARITE, Retraites, Santé, Sécurité sociale | Pas de Commentaire »

Luttes – Sevelnord – 7 juillet 2011

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 29 juin 2011

 

 

DÉCLARATION DE LA RÉGION CGT MÉTALLURGIE NORD/PAS DE CALAIS

ET DE L’ UNION DÉPARTEMENTALE CGT DU NORD


 POUR LES EMPLOIS ET L’AVENIR DU NORD – PAS DE CALAIS

MAINTENONS ET DÉVELOPPONS NOS INDUSTRIES

C’est avec ce mot d’ordre qu’une journée d’action professionnelle avec grève et manifestation, sera organisée à l’appel de la région CGT Métallurgie du Nord – Pas de Calais, le 7 juillet à Valenciennes, rassemblement 10 h 00 Place d’Armes

Luttes - Sevelnord - 7 juillet 2011 dans Actions_régionales pdf communiqudepresseudetmtallurgiemanif7juillet.pdf

 

Publié dans Actions_régionales, Dates A Retenir, Luttes | 1 Commentaire »

Expression CGT – UL de Béthune

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 26 juin 2011

cgtconf5.gif
Union locale de Béthune

Communiqué UL Béthune

4 JUILLET, APPEL DE LA CGT ASPERAM (ex Ugine Isbergues), rassemblement devant la sous-préfecture de BÉTHUNE à 14h30 Expression CGT - UL de Béthune dans Actions_locales pdf tract04juillet2011.pdf

7 JUILLET, MANIFESTATION A VALENCIENNES pdf dans Actions_régionales tractappelpourle7juillet2011.pdf contre les licenciements et les fermetures dans l’industrie liés au secteur automobile (constructeurs, équipementiers, sous-traitants), départ de l’UL en bus à 8h30-réservez rapidement SVP au 06-19-15-74-98 ou au 06-87-86-81-32 pour le 04 juillet maxi…

13 JUILLET, GARDEN PARTY MUSICALE ET FESTIVE de la CGT, dans le Parc du Perroy derrière l’UL, à partir de 18h00 pdf dans Chômage gardenparty13juillet.pdf

29 AOÛT, STAND CGT A LA GRANDE BRADERIE DE BÉTHUNE 

 

Publié dans Actions_locales, Actions_régionales, Chômage, Dates A Retenir, Licenciements, Luttes | Pas de Commentaire »

Demandeurs d’emploi – AER

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 20 juin 2011

Lu sur www.la-croix.com

 

« Une association organise un rassemblement le 24 juin à Montbéliard

et demande le rétablissement de l’AER pour les personnes licenciées avant 2009″

loupe1.png

 

Publié dans Actions_régionales, Chômage, Dates A Retenir, PRECARITE | Pas de Commentaire »

Luttes – Carrefour Market

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 12 juin 2011

La Voix du nord – 12 juin 2011

« Actualité Région

Les Carrefour Market du Nord – Pas-de-Calais touchés par le mouvement de grève national hier

dimanche 12.06.2011, 05:22 – LES RÉDACTIONS LOCALES

Hier matin, à Ferrière-la-Grande, une vingtaine de grévistes se sont fait entendre, recueillant le soutien des clients.

brunocarrefourmarket.jpg

PHOTO «LA VOIX »

| SOCIAL |

Les employés des Carrefour Market de la région ont suivi hier un appel à la grève national. Depuis le 14 mai, ils sont incités à débrayer tous les samedis par la CGT, rejointe cette semaine par FO et la CFDT. …

Cliquez ici pour accéder au contenu

Dans le Bruaysis, la contestation qui était à la pointe dans le magasin d’Haillicourt il y a trois semaines a fait tache d’huile, hier, en gagnant Auchel. Eddy Martel, délégué CFDT, dénonce la dégradation des conditions de travail et le faible pouvoir d’achat des salariés : « Cette forte mobilisation traduit un ras-le-bol général. Beaucoup sont à temps partiel. Il ne leur reste pas grand-chose en fin de mois. »

À Ferrière-la-Grande, près de la moitié des 45 salariés débrayaient hier pour la deuxième fois. Leur pétition a recueilli 367 signatures. « Ça fait huit ans que je demande ma mutation. J’en suis toujours au même point alors qu’il y a des Carrefour Market à dix minutes de chez moi », témoigne Brigitte, parcourant 114 km chaque jour.

Négociations

Selon la CGT, premier syndicat chez Carrefour Market, « le mouvement a été très suivi » au plan national, avec 350 magasins sur 540. Selon la direction, qui n’a compté que 2 à 4 % de grévistes sur ses 32 000 salariés, « tous les magasins sont restés ouverts et ont accueilli les clients de façon normale ».

Des magasins ont été épargnés (Lille, Avesnelles, Landrecies, Bavay, Arques, Campagne-lès-Wardrecques ou Éperlecques). Mais à Jeumont ou Douai, le directeur a pris place en caisse. En fait, la plupart ont débrayé quelques heures, sans bloquer le magasin, comme à Aubigny-en-Artois, Annoeullin, Calais, Ardres ou Bourbourg.

Les syndicats demandent la « réouverture des négociations sur les salaires et les titres-restaurant ».

La direction avait accordé fin mai entre 2 % et 2,5 % d’augmentation salariale au 1er juillet. Insuffisant pour les syndicats, à qui la date du 16 juin a été fixée comme ultimatum. »

Publié dans Actions_locales, Actions_régionales, Luttes, Salaires | 1 Commentaire »

Attaques contre les syndicats

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 12 mai 2011

Pour information 

UD CGT – AISNE

À TOUS LES SYNDICATS DU DÉPARTEMENT

Dans le cadre du commandement remis par voie d’huissier le lundi 2 Mai  enjoignant L’Union Départementale CGT de l’Aisne et l’Union Locale CGT de Saint-Quentin de « quitter les lieux de la Bourse du Travail » avant Mercredi 4 Mai minuit, notre avocat a fait appel de cette décision qui sera jugée à la COUR d’APPEL d’AMIENS ce JEUDI 12 MAI à 9H30.

Nous organisons un RASSEMBLEMENT DEVANT LA COUR d’APPEL.

NOUS COMPTONS SUR VOUS pour continuer à amplifier la mobilisation.

Publié dans Actions_régionales, Justice, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes | Pas de Commentaire »

Retraites – Pénibilité – 28 avril 2011

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 20 avril 2011

La Voix du Nord  – 20 avril 2011       

Jeudi 28 avril, une action intersyndicale contre les conditions pénibles au travail

|  SOCIAL |

Cinq syndicats appellent à une journée d’action le jeudi 28 avril sur le thème de l’exercice du travail difficile …

Quand on dit conditions pénibles de travail, on pense tout de suite aux contraintes physiques, à la métallurgie, à la construction automobile, aux bâtiments et travaux publics. Vision réductrice, selon la CGT, la CFDT, FSU, l’UNSA et le syndicat Solidaires qui organisent conjointement, le jeudi 28 avril, une journée nationale d’action contre « la pénibilité au travail ». Selon ces syndicats, tous les secteurs d’activités et toutes les catégories de personnels sont concernés, et pas uniquement sur un plan physique.

Pour l’union locale CGT, représentée par André Chandelier, qui s’est s’exprimé hier au siège de l’UL, boulevard Pasteur à Maubeuge, entouré de plusieurs délégués du personnel d’entreprises du bassin de la Sambre, le dossier des conditions pénibles au travail s’inscrit dans la continuité de la réforme des retraites, passée en force.

Ce délégué syndical de JSPM, filiale jeumontoise du numéro un français du nucléaire Areva, entre ensuite dans le vif du sujet. À l’appui, une enquête réalisée fin 2010 dans cette entreprise par un cabinet indépendant qui démontre que sur 65 % des personnes qui ont répondu à un questionnaire confidentiel, 50 % se déclarent « stressées » et 20 % de ces 50 % « hyper-stressées ». Sont pointées là par les Cégétistes des méthodes d’encadrement de nature à alimenter le stress au travail : demande de productivité, absence de reconnaissance, de considération, discrimination salariale, selon que l’on soit syndiqué ou pas, absentéisme de 3 % anormalement élevé, surveillance accrue de l’encadrement, laquelle s’exerce jusqu’à l’inspection des poubelles à la sortie du réfectoire.

Porte-parole locale de l’inter-syndicale, l’UL-CGT décline la notion de pénibilité au-delà de la fatique physique et du handicap, et y inclut les pressions, le stress, le harcèlement sous toutes ses formes. Et dans tous les secteurs d’activité : industrie donc, banque et assurance, grande distribution, bref partout où la pression s’exerce sur le salarié prié d’alimenter le résultat comptable. •

Deux manifestations sont prévues le jeudi 28 avril à Douai et Dunkerque. Un rassemblement a lieu le même jour à 14 h 30, devant l’hôtel de ville de Maubeuge.

   

Publié dans Actions_locales, Actions_régionales, Luttes, Retraites, Salaires | Pas de Commentaire »

Services publics – Sécurité sociale – 2 avril 2011

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 mars 2011

cpamlille3.jpgcpamlille1.jpgcpamlille2.jpg

Déclaration de la délégation CGT

 

La santé de chacune et chacun passe
par un service public de santé et des soins de qualité et de proximité
avec des personnels en nombre et formés.

Après des années d’une politique de réduction des moyens et de réformes successives, la mise en place par la loi Hôpital Patient Santé Territoire (loi BACHELOT), des Agences Régionales de Santé (ARS) accélère la privatisation de notre système de santé. Pour le service public cela se traduit par des fermetures de services, fusions d’hôpitaux et réductions de personnels…

Cela aboutit à de véritables déserts médicaux, dans les secteurs urbains comme à la campagne.

La permanence des soins est menacée. Pour les malades et leurs proches, les distances augmentent, avec tous les risques et les coûts supplémentaires que cela comporte.

Les directeurs des ARS, nommés par le gouvernement, sont des superpréfets sanitaires régionaux.

Ils détiennent tous les pouvoirs pour organiser la santé dans son ensemble, en appliquant les directives gouvernementales.

La représentation des usagers, des salariés, des personnels et des élus est réduite à sa plus simple expression. Planifiant la désorganisation et la réduction des soins publics, les ARS favorisent le transfert vers le privé lucratif des soins les plus rentables au profit des groupes financiers de la santé et de leurs actionnaires.

Faute de moyens, les centres de santé sont menacés à plus ou moins long terme, la médecine scolaire est en voie de disparition, la médecine du travail risque d’être totalement sous le contrôle du patronat… Etc.

Les maternités de proximité ferment les unes après les autres, et sont remplacées par des usines à bébés.

Pour l’IVG, les objectifs sont aussi de concentrer leur pratique dans quelques centres, et le développement abusif de l’IVG médicamenteuse.

La psychiatrie peu à peu privée de ses moyens de soin devient un instrument de contrôle social s’appuyant sur le tout sécuritaire.

La sécurité sociale financée par les cotisations en fonction des revenus doit permettre à chacun de bénéficier des soins selon ses besoins : c’est un principe solidaire.

Notre santé est en danger,
il est temps de réagir ensemble pour que les adversaires de la sécu,
cessent de la casser !

De nombreuses mesures ont fait reculer ce principe solidaire : forfaits, franchises, dépassements d’honoraires, pénalités, déremboursements… Ce qui reste à la charge des foyers ne cesse d’augmenter.

Tout cela pousse vers l’assurance privée individuelle celles et ceux qui en ont encore les moyens et c’est par millions aujourd’hui que des gens diffèrent ou renoncent aux soins.

Le gouvernement veut privatiser la protection sociale en favorisant la création d’un marché pour les assurances privées.

Chaque annonce d’exonération de cotisation pour une entreprise ou un emploi, met à mal le financement solidaire de la sécurité sociale.

Le projet sur la dépendance prévoit l’obligation de souscrire une assurance individuelle privée dès l’âge de cinquante ans ce qui remet en cause le principe fondamental de solidarité.

Pour sauvegarder et promouvoir la santé publique :
L’enjeu crucial de la réforme du financement de la Sécurité sociale !

La réforme du système de santé ne peut se concevoir sans une réforme en profondeur de la Sécurité sociale. Depuis des années, la CGT revendique une réforme du mode de financement afin de couvrir les dépenses nouvelles liées aux besoins nouveaux de santé et protection sociale.

La rapide dégradation de la conjoncture économique pèse lourdement sur la situation financière de la sécurité sociale.

Un point de moins de croissance, c’est 2 Milliards d’euros de recettes en moins pour la Sécurité sociale. 

Ce constat conforte, si besoin était, les analyses de la CGT selon lesquelles le problème de financement de la Sécurité sociale est avant tout un problème de recettes, qui tient à l’insuffisance structurelle de la croissance. Il est vrai que le ralentissement actuel s’explique d’abord par les effets de la crise financière dont il est inutile de rappeler ici les causes, mais celle-ci renvoie précisément fondamentalement à un modèle économique dominé par le « tout financier », qui prend le pas sur le développement de l’emploi et la réponse aux besoins sociaux.

La création d’un million d’emplois stables équivaut à 5 milliards d’euros de recettes supplémentaires pour l’assurance maladie !

Et, 1% d’augmentation des salaires équivaut à un milliard d’euros  de recette à la sécu.

Le 2 avril va faire l’objet d’une grande journée de rassemblements et de manifestations à l’appel de nombreuses organisations, pour exiger le droit aux soins pour tous. Notre délégation soutien et participera à cette initiative !

Notre délégation appelle les assurés sociaux à participer massivement au rassemblement à 14 H 30 à Euralille pour sauvegarder et promouvoir la santé publique, pour la sécurité sociale universelle et solidaire !

  

Publié dans Actions_régionales, CPAM, Dates A Retenir, Santé, Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaire »

1...56789...13
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo