Sécurisation de l’emploi

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 11 janvier 2013

UD CGT NORD

La négociation sur la « sécurisation de l’emploi » se poursuit les 10 et 11 janvier…Le 10 janvier : la CGT est de nouveau mobilisée pour exiger qu’aucune organisation syndicale ne signe cet accord !

Après les journées d’action les 13 et 20 décembre dernier, la CGT a appelé à une nouvelle mobilisation le 10 janvier. L’objectif de la CGT reste inchangé : empêcher la signature de l’accord sur la « sécurisation de l’emploi » par certaines organisations syndicales.

Dans le cadre de cette journée, deux initiatives ont été organisées :

  • A LILLE : rassemblement départemental à l’appel de la CGT, devant le Medef. Près de 80 camarades y ont participé. Une prise de parole a été organisée.
  • A DUNKERQUE : une délégation de l’Union locale a été reçue à l’UIMM (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie) + communiqué de presse.

L’accord n’ayant pas été signé le 20 décembre au soir (les actions de la CGT y ont sans aucun doute contribué), la négociation se poursuit donc les 10 et 11 janvier. 

L’accord sur la « sécurisation de l’emploi » proposé par le patronat représente une attaque sans précédent contre les droits des salariés. Après avoir touché 20 milliards d’aides publiques, le Medef exige toujours plus de flexibilité et de précarité… Il veut pouvoir licencier plus vite, plus facilement, moins cher et sans contrôle.

Aujourd’hui, les plus fortes entrées au chômage concernent les salariés en contrat à durée déterminée. Elles montrent, si besoin en était, que la flexibilité et la précarité dans notre pays sont un véritable fléau qu’il nous faut combattre !

Quelles suites après le 10 janvier ?

La CGT poursuivra avec détermination la bataille pour empêcher que le texte sur la « sécurisation de l’emploi » ait une traduction législative.

  • Quelle que soit l’issue de ces négociations, le gouvernement doit prendre ses responsabilités et légiférer dans le sens des intérêts des salariés. L’information et le débat avec les salariés restent donc d’actualité… 

Le gouvernement doit répondre sans attendre aux revendications des salariés, des privés d’emploi, des retraités… et arrêter d’enrichir les actionnaires.

2013 doit être une année de luttes et de fortes mobilisations pour exiger une politique de progrès social.

Martine DEBELS

Publié dans Actions_nationales, Conditions de travail, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Licenciements, Luttes, PRECARITE, Salaires | Pas de Commentaire »

Sans Papiers – Lille

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 7 janvier 2013

DANS LA PRESSE

MEDIAPART

FAUT-IL MOURIR POUR AVOIR DES PAPIERS ?

Excusez les majuscules, mais comment ne pas CRIER quand les autorités – municipales, hospitalières, religieuses, préfectorales, gouvernementales – ne peuvent pas entendre qu’il n’est plus question d’ordre public ni de traitement administratif légaliste pour ces travailleurs étrangers à leur 66ème jour de grève de la faim?

Les appels en direction du pouvoir se multiplient, en vain. La visibilité médiatique reste très modeste, alors qu’ils sont encore une quarantaine en grève de la faim, selon La Voix du Nord. Ils ont commencé à plus de cent, ils persistent depuis le 2 novembre 2012.

[...]

Publié dans Actions_nationales, Actions_régionales, Justice, Luttes, PRESSE, Santé | Pas de Commentaire »

Négociations sur « Sécurisation de l’emploi » – La lutte continue! 20 DÉCEMBRE 2012

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 13 décembre 2012

UD CGT NORD

Négociations sur « Sécurisation de l’emploi »

La lutte continue… Prochaine action le 20 DÉCEMBRE

 L’Union départementale appelle à une nouvelle journée d’action le 20 DÉCEMBRE prochain avec un rassemblement départemental
à LILLE, 14 h 30 devant le Medef et des initiatives décidées au local le matin.

La bataille doit se poursuivre sans attendre… Notre intervention est indispensable !

Le 20 décembre, le Medef à la volonté de clôturer les négociations sur la « sécurisation de l’emploi ».

L’appel de la CGT est clair… En aucun cas, le 20 décembre prochain, les autres organisations syndicales ne doivent signer l’accord, en l’état actuel, sur la « sécurisation de l’emploi » !!!

Aujourd’hui, la question qui se pose à nous est la suivante : ON AGIT ??? ou ON SUBIT !!!

Pour la CGT, la réponse est sans équivoque !!

Ne rien faire… ce serait livrer les salariés aux exigences inacceptables du MEDEF !!

__________________________________

Voir tract 13 décembre

fichier pdf Tract UD 13 d-cembre – nouveau tract

Publié dans Actions_locales, Actions_nationales, Actions_régionales, Conditions de travail, Luttes, Salaires | Pas de Commentaire »

Journée d’action interprofessionnelle du 13 décembre – Ne laissons pas faire le MEDEF !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 4 décembre 2012

CGT

Journée d’action interprofessionnelle du 13 décembre

 -

Ne laissons pas faire le MEDEF !

 -

Des négociations interprofessionnelles sont en cours entre les organisations syndicales de salariés et les représentants des employeurs sur la « sécurisation de l’emploi » et les « retraites complémentaires ARRCO – AGIRC ». L’objectif du patronat pour ces négociations : une régression sociale historique après le cadeau fiscal de 20 milliards que lui a accordé le gouvernement sans aucune contrepartie. La CGT appelle les salariés à se mobiliser nombreux le 13 décembre pour dire au MEDEF et aux employeurs : « la précarité, la flexibilité, chômage, les bas salaires : ça suffit !!! ».

Le Medef utilise la crise pour imposer une véritable régression sociale en faisant un chantage permanent : les entreprises seraient au bord du gouffre, en grande difficulté, au point qu’il faudrait accepter une remise en cause des droits sociaux, plus de flexibilité pour les salariés, plus de facilité pour licencier pour les employeurs et tout cela au nom de la compétitivité…

Ce serait la fin du contrat de travail qui fixe les conditions d’emploi, de travail et de rémunération.

Le CDI serait encore trop rigide : le Medef veut généraliser les contrats de mission ou les contrats intermittents.

Les procédures de licenciement seraient trop contraignantes, il veut limiter les recours en justice et les montants des indemnités, réduire les délais de procédure.

Bref, tout pour contourner le licenciement économique et ses obligations vis-à-vis du salarié.

D’après le Medef, les entreprises ne pourraient plus financer les régimes de retraites complémentaires ; la seule solution serait une baisse drastique des prestations pour 18 millions de salariés et 11 millions de retraités. La perte du pouvoir d’achat pourrait s’élever à 6 % !

Les efforts sont décidément toujours demandés aux mêmes !

La CGT a décidé d’alerter les salariés, les retraités, les privés d’emplois et les appelle à intervenir ensemble en direction des employeurs et du Medef le jeudi 13 décembre 2012 pour faire entendre leurs revendications dans les négociations.

Nous contestons les 20 milliards d’euros supplémentaires « d’allègement du coût du travail » que vient d’obtenir le patronat. Ils s’ajoutent aux 172 milliards d’euros d’aides publiques dont bénéficient déjà les entreprises.

Les derniers chiffres du chômage, avec 5,2 millions demandeurs d’emploi toutes catégories confondus, démontrent l’inefficacité de ces logiques.

Le gouvernement, suite à l’interpellation de la CGT, s’est engagé à évaluer l’efficacité des aides publiques. Il faut maintenant obtenir les modalités. La CGT demande que les aides publiques servent à l’emploi, aux qualifications, à la recherche.

Publié dans Actions_nationales, Actions_régionales, Chômage, Dates A Retenir, Luttes, Retraites | Pas de Commentaire »

Journée européenne de lutte le 14 novembre

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 6 novembre 2012

Journée européenne de lutte le 14 novembre  dans Actions_européennes 14nov2012_31

fichier pdf Tract conf-d-ral 14 novembre-1

bus-150x127 dans Actions_nationales

MERCI DE NOUS TRANSMETTRE RAPIDEMENT PAR MAIL VOS RÉSERVATIONS DE PLACES DANS LE BUS
Départ : Hôtel de Ville de Maubeuge à 8h30 précises – puis Centre Administratif à Aulnoye à 8h45
Retour vers 14 heures

Publié dans Actions_européennes, Actions_nationales, Actions_régionales, Luttes, Services publics | Pas de Commentaire »

Protection Sociale – Personnels, Usagers !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 octobre 2012

Protection Sociale - Personnels, Usagers ! dans Actions_nationales se-soigner-211x300personnels_1-210x300 dans Luttes

-

   PERSONNELS,USAGERS,

   votre intervention

   sera déterminante

   pour conserver

   une Protection Sociale de qualité

 

 Cliquez sur les images

 

 

UNE NOUVELLE MAJORITÉ, UN NOUVEAU GOUVERNEMENT,

IL FAUT QUE CELA CHANGE

personnels_21-244x300 dans Sécurité sociale   personnels_2bis-245x300 dans Services publics   personnels_31-250x300

Publié dans Actions_nationales, Luttes, Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaire »

Transports SNCF : Le pourquoi de l’appel à la grève

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 octobre 2012

Transports SNCF : Le pourquoi de l'appel à la grève  dans Actions_nationales appel-greve-sncf-300x71

Tract à télécharger fichier pdf 144615_20121025_appel_federal_a_la_greve

Publié dans Actions_nationales, Luttes, Services publics, Transports | Pas de Commentaire »

10 000 cheminots actifs et retraités

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 octobre 2012

-

10 000 cheminots actifs et retraités dans Actions_nationales 10000-_-sncf-216x300

Publié dans Actions_nationales, Luttes, Retraites, Salaires, Services publics, Transports | Pas de Commentaire »

Harcèlement au travail – APPEL A RASSEMBLEMENT CONFORAMA LOUVROIL

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 20 octobre 2012

Harcèlement au travail - APPEL A RASSEMBLEMENT CONFORAMA LOUVROIL dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-204x300

Le syndicat départemental CGT CONFORAMA

organise un rassemblement à l’entrée du
magasin Confo de la zone Auchan Louvroil
le mercredi 24 octobre 2012 à 16H30

-Cli

conforama-204x300 dans Actions_nationalesPlusieurs adhérents CGT à CONFO LOUVROIL  subissent, ainsi que d’autres salariés, des pratiques managériales de pression, d’intimidation, et de répression disciplinaire aveugle et violente. Le qualificatif de harcèlement est évoqué.

L’ensemble des 14 magasins CONFO de la région sont touchés et que nos camarades du syndicat CGT Confo réalisent ces rassemblements successivement dans tous les magasins.

Clic sur l’image

-

L’UNION LOCALE APPELLE TOUS LES CAMARADES DE TOUS LES SYNDICATS À PARTICIPER À CE RASSEMBLEMENT

ET À APPORTER LEUR SOUTIEN AUX SALARIÉ-E-S DE CONFORAMA

Rendez-vous à l’entrée du magasin à 16H30 le 24 octobre 2012

Publié dans Actions_locales, Actions_nationales, Conditions de travail, Dates A Retenir, Luttes | Pas de Commentaire »

Le 14 novembre – Euromobilisation syndicale contre l’austérité, Pour une Europe vraiment sociale

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 20 octobre 2012

Le 14 novembre - Euromobilisation syndicale contre l’austérité, Pour une Europe vraiment sociale dans Actions_européennes cgt-2-228x300

Publié le jeudi 18 octobre 2012

-

Contre l’austérité,

Pour une Europe vraiment sociale

Euromobilisation syndicale

le 14 novembre

 -

Le comité exécutif de la CES vient de décider d’une journée d’action et de solidarité le 14 novembre pour l’ensemble des pays européens contre les politiques d’austérité et pour promouvoir l’Europe sociale . Les modalités pour la France seront préparées dans les prochains jours par les centrales syndicales françaises. La CGT entend y prendre toute sa place et prendra les dispositions pour assurer le succès de cette journée.

Déclaration adoptée par le Comité exécutif de la CES

Le Comité exécutif de la CES, réuni le 17 octobre 2012, appelle à une journée d’action et de solidarité le 14 novembre prochain en vue de mobiliser le mouvement syndical européen derrière les politiques de la CES telles que décrites dans le contrat social pour l’Europe. Cette journée prendra diverses formes : grèves, manifestations, rassemblements et autres actions.

Il exprime sa ferme opposition aux mesures d’austérité qui font plonger l’Europe dans la stagnation économique, voire la récession, ainsi qu’au démantèlement continu du modèle social européen. Ces mesures, loin de rétablir la confiance, ne font qu’aggraver les déséquilibres et créer des injustices.

Tout en soutenant l’objectif d’assainissement des budgets, le Comité exécutif considère qu’on ne pourra mettre fin à la récession que par un assouplissement des contraintes budgétaires et la suppression des déséquilibres. Ceci afin d’aboutir à une croissance économique durable, à la cohésion sociale et au respect des valeurs garanties par la Charte des droits fondamentaux.

La consolidation budgétaire a eu un impact plus néfaste qu’originalement prévu par les institutions, y compris la Commission européenne et le Fonds monétaire international (FMI). En effet, le FMI reconnaît, aujourd’hui, qu’il a fait de graves erreurs dans ses calculs concernant les conséquences des mesures d’austérité sur la croissance. Ces erreurs ont un impact incalculable sur la vie quotidienne des travailleurs et des citoyens que la CES représente, et remettent en cause le fondement des mesures d’austérité avancées par le pacte budgétaire et imposées par la Troika.

Le Comité exécutif prend acte de l’opposition qui grandit parmi les citoyens et les travailleurs des pays concernés et réaffirme son soutien aux syndicats affiliés qui luttent pour des conditions de travail et de vie décentes. Cette situation résulte du manque de coordination des politiques économiques et de l’absence de standards sociaux minimum en Europe. Dans un contexte de liberté de circulation des capitaux, cela a laissé libre cours à la concurrence entre les États, en particulier dans les domaines de la fiscalité, du coût du travail et des conditions sociales.

Il réitère que le dialogue social et la négociation collective sont des éléments centraux du modèle social européen. Il s’oppose fermement aux attaques frontales contre ces droits, aux niveaux national et européen. Le Comité exécutif de la CES appelle de façon urgente à l’adoption immédiate et à la transposition des accords des partenaires sociaux européens actuellement sur la table du Conseil.

Il rappelle que l’Union est tenue, de par le traité, « d’oeuvrer pour le développement durable de l’Europe fondé sur une croissance économique équilibrée et sur la stabilité des prix, une économie sociale de marché hautement compétitive, qui tend au plein emploi et au progrès social, et un niveau élevé de protection et d’amélioration de la qualité de l’environnement ». Il rappelle aussi que le soutien de la CES au Traité de Lisbonne était basé sur la pleine application de ces principes.

Il note que des discussions sont actuellement en cours entre les institutions et les gouvernements concernant l’opportunité de nouvelles modifications des traités. Un changement de cap est nécessaire et la priorité doit être donnée à la résolution de la crise suivant les trois piliers de la proposition de la CES de contrat social qui reçoit un soutien croissant. Celui-ci s’articule autour du dialogue social et des négociations collectives, de la gouvernance économique pour une croissance et des emplois durables et de la justice économique, fiscale et sociale.

Il insiste sur le fait qu’une solidarité active, le progrès social et la responsabilité démocratique doivent faire partie du projet européen. Il considère essentiel qu’un protocole de progrès social soit une part intégrante et opérationnelle de tout nouveau traité. La CES évaluera, sur cette base, tout nouveau progrès de l’intégration européenne.

Publié dans Actions_européennes, Actions_nationales, Chômage, HISTOIRE, Luttes, PRECARITE, Services publics | 1 Commentaire »

123456...20
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo