Hautmont – Grève à Dembiermont

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 janvier 2013

Hautmont - Grève à Dembiermont  dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-copie-204x300

8 janvier 2013

 

 

Après SAVELYS… DEMBIERMONT !

 

 

A l’appel de nos camarades de la CGT, les salariés de DEMBIERMONT à Hautmont ont engagé un mouvement de grève depuis ce matin.
90% du personnel des ateliers est en grève et occupe les ateliers.

Les revendications :

  • augmentation de salaire de 150€ net mensuel
  • prime de 500€ net
  • remise en place de la participation aux bénéfices
  • NAO : négo des augmentations de salaire sur la base d’un fixe et non en pourcentage.
  • respect des délais de prévenance
  • amélioration des conditions de travail : attitude décente de la hiérarchie et respect du personnel / remise en état des machines et matériels divers

La plupart de ces revendications avaient déjà été signalées à la direction sans résultat.
Le taux très élevé de participation à la grève démontre l’adhésion des salariés à ces revendications.

Le premier contact de ce jour avec la direction a été très négatif. Le mouvement va donc se poursuivre en attendant que la direction revienne à des intentions plus constructives.

Contacts :
Johan DORMIGNY:  06 22 15 17 50
Cyril DAUZATS : chainsaw2@wanadoo.fr

Nhésitez pas à leur téléphoner ou envoyer des mails de soutien.

_________________________

VIDEO LA SAMBRE

http://www.dailymotion.com/video/xwl3b0

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, Luttes, METALLURGIE, PRESSE, Salaires | Pas de Commentaire »

Ferrière-la-Grande – Savelys – Victoire des salariés

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 4 janvier 2013

Ferrière-la-Grande - Savelys - Victoire des salariés dans Actions_locales salaries-_savelys_victoire-200x300


Les travailleurs de Savelys Ferrière-la-Grande

En grève depuis le 21 décembre 2012

Pour la satisfaction de leurs revendications

VIENNENT D’OBTENIR LA VICTOIRE

au sortir d’une longue médiation à la DIRECCTE Valenciennes

Ce mercredi 3 janvier 2013, en présence de leur direction

Tract fichier pdf Communiqu- de Victoire

-

___________

DANS LA PRESSE

Publié le 04/01/2013
Par La Voix Du Nord

Les salariés de Savelys à Valenciennes pour tenter de sortir du conflit

 

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, Luttes, PRESSE, Salaires | Pas de Commentaire »

Les salariés de Savelys poursuivent la grève

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 3 janvier 2013

DANS LA PRESSE

Distribution de tracts par les grévistes de Savelys Ferrière, où la grève se poursuit

Publié le 02/01/2013
Par La Voix Du Nord Tracts distribués, ce lundi, au giratoire de la porte de Paris.

| ACTUALITÉ SOCIALE | Démarrée le 21 décembre, la grève se poursuit chez Savelys à Ferrière-la-Grande. Onze salariés sur les dix-huit que compte cette société spécialisée dans la maintenance d’installations de chauffage industriel et dans les logements collectifs participent au mouvement, selon le délégué syndical CGT, Julien Delavigne.

Lundi en début d’après-midi à Maubeuge, ils étaient une vingtaine à distribuer des tracts aux automobilistes de la porte de Paris. Parmi eux, des salariés grévistes de Savelys bien entendu, des représentants de l’Union locale CGT et des élus (le Maubeugeois Daniel Barbarossa, la Louvroilienne Fatiha Kacimi et la Ferriéroise Véronique Poissonnier).

Les revendications restent centrées sur le passage en CDI de quatre salariés qui étaient en CDD (deux d’entre eux ont vu leur contrat arriver à échéance le 31 décembre alors que des promesses d’embauche leur auraient été faites). Selon Julien Delavigne, l’un de ces salariés a obtenu un CDI, mais le délégué syndical ne considère pas ceci comme une avancée : « La direction n’avait pas le choix, il (le salarié) travaillait sans contrat.

C’était une erreur administrative. » Une information non confirmée par le directeur régional Antoine Scanu qui n’a pas répondu, lundi, à nos questions envoyées par courriel. La direction s’est simplement fendue d’un communiqué dans lequel elle déclare qu’elle a « fait de nombreuses propositions concrètes permettant une avancée significative de la direction dans les négociations ». Sans plus de précisions.

Julien Delavigne ne semble pas avoir eu vent de ces « nombreuses propositions concrètes » formulées par sa direction : « Le mouvement n’est pas près de s’arrêter, car les négociations sont difficiles. » • J. CA.

___________________________

Les salariés de Savelys poursuivent la grève dans Actions_locales savelys-150x92

Tract distribué ce jour là fichier pdf Tract Savelys 31 12 2012

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, Luttes, PRESSE, Salaires | Pas de Commentaire »

Ferrière la Grande – Savelys – solidarité

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 2 janvier 2013

UD CGT NORD

Les salariés de SAVELYS à Ferrière la Grande ont besoin du soutien de la CGT et d’une solidarité financière.

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, Luttes, Salaires | Pas de Commentaire »

Grève chez SAVELYS à Ferrière la Grande

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 décembre 2012

Grève chez SAVELYS à Ferrière la Grande dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-copie-102x150Un mouvement de grève a été engagé à l’agence SAVELYS de Ferrière la Grande depuis vendredi dernier.  Suspendu pour le week end de Noël, le mouvement a repris ce matin. Il est suivi par 60% des 20 salariés.

La direction régionale est venue lundi 24/12 pour signifier une fin de non recevoir aux grévistes quant à leurs revendications, allant même jusqu’à menacer de fermeture l’agence de Ferrière si les salariés continuaient leur grève.
Les salariés sont déterminés à poursuivre leur mouvement.

SAVELYS dépend du groupe GDF-SUEZ et a pour activité la maintenance d’installations de chauffage industriel et dans les logements collectifs. Il y a des agences dans toute la France et 26 dans la région Nord Picardie Normandie dont la direction régionale se trouve à Amiens.

Le « déclencheur » de la grève a été le non respect des promesses d’embauche en CDI de 2 CDD qui voient leurs contrats de travail rompus au 31/12, alors que de nouveaux contrats commerciaux ont été conclus, notamment avec Promocil pour plusieurs immeubles sur Fourmies. Il faut noter que 33% du personnel est en CDD. les salariés en grève exigent donc le respect des engagements pris.

Viennent s’ajouter les revendications suivantes:

  • demande d’une prime exceptionnelle de 500€ pour la surcharge de travail et les efforts fournis cette année
  • indemnité de 15€ par intervention pour des interventions de détartrage d’installation utilisant des produits nocifs.
  • application de la Convention Collective des métaux de Maubeuge concernant notamment la prime de vacances
  • arrêt des méthodes de management par la pression, amélioration des conditions de travail et respect des salariés.

Les grévistes sont en permanence devant l’entreprise qui se trouve rue Ernest Lesaffre à Ferrière la Grande ( site de l’ancienne usine SPIE).

Vous pouvez aller les rencontrer pour plus d’informations et pour relater leur action.

Le contact est notre représentant CGT, Julien DELAVIGNE : 06 76 86 69 12

Publié dans Actions_locales, Chômage, Conditions de travail, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, Salaires | 1 Commentaire »

Ferrière-la-Grande – Les salariés de SAVELYS en grève

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 21 décembre 2012

UL CGT

MAUBEUGE et ENVIRONS

 

Les salariés de SAVELYS à Ferrière la Grande sont en grève depuis ce matin

pour faire respecter la promesse d’embauches en CDI de CDD que la direction remet en cause.

Ils appellent à venir les soutenir sur place.

L’UL sera présente  vers 13h30 avec du matériel (drapeaux…)

Merci à tous ceux qui le peuvent de les rejoindre pour soutenir leur lutte et les encourager.

_____________________________________________

L’adresse de SAVELYS : rue Ernest Lesaffre à Ferrière la Grande (ZI du Bois Castiau)

Publié dans Actions_locales, Luttes | 1 Commentaire »

Négociations sur « Sécurisation de l’emploi » – La lutte continue! 20 DÉCEMBRE 2012

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 13 décembre 2012

UD CGT NORD

Négociations sur « Sécurisation de l’emploi »

La lutte continue… Prochaine action le 20 DÉCEMBRE

 L’Union départementale appelle à une nouvelle journée d’action le 20 DÉCEMBRE prochain avec un rassemblement départemental
à LILLE, 14 h 30 devant le Medef et des initiatives décidées au local le matin.

La bataille doit se poursuivre sans attendre… Notre intervention est indispensable !

Le 20 décembre, le Medef à la volonté de clôturer les négociations sur la « sécurisation de l’emploi ».

L’appel de la CGT est clair… En aucun cas, le 20 décembre prochain, les autres organisations syndicales ne doivent signer l’accord, en l’état actuel, sur la « sécurisation de l’emploi » !!!

Aujourd’hui, la question qui se pose à nous est la suivante : ON AGIT ??? ou ON SUBIT !!!

Pour la CGT, la réponse est sans équivoque !!

Ne rien faire… ce serait livrer les salariés aux exigences inacceptables du MEDEF !!

__________________________________

Voir tract 13 décembre

fichier pdf Tract UD 13 d-cembre – nouveau tract

Publié dans Actions_locales, Actions_nationales, Actions_régionales, Conditions de travail, Luttes, Salaires | Pas de Commentaire »

La pharmacie mutualiste en danger !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 12 décembre 2012

CGT

Pôle Santé UDEVE – MAUBEUGE
Maubeuge, le 10 décembre 2012

 

Notre pharmacie mutualiste est devenue une Institution

depuis plus de 80 ans dans le Bassin de La Sambre. 

Une nouvelle fois elle est en grand danger !

 

Dans le giron du Groupe APREVA depuis plusieurs mois, rien n’a changé ! Aucune stratégie n’ a été mise en place ! Aucun axe de développement ! Depuis des mois nous avançons à l’aveuglette!

Et voilà que les trois Présidents  du Groupe annonce la nomination d’un cabinet, d’un Directeur Général par Intérim… et semble-t-il d’un Directeur des Ressources dites Humaines par Intérim !

Depuis ces nominations ce Cabinet n’a pas daigné rencontrer les Organisations Représentatives du personnel, ni le personnel d’ailleurs sauf le Cabinet dentaire ! Réunion qui s’est tenue à Valenciennes.

D’après nos informations cette réunion s’est tenue dans un climat assez « lunaire » mobilité, flexibilité !!! et le côté humain …… oublié ! Compétitivité toujours et encore !

Le plan de licenciement a été « suspendu » mais pour combien de temps ?  Nos difficultés sont liées  à de nombreuses causes, les déremboursements, la baisse du pouvoir d’achat,  la perte de confiance des patients dans les médicaments , la concurrence !

Notre potentiel à Maubeuge est grand, notre connaissance du métier et  la livraison à domicile qu’il aurait fallu développer et améliorer plutôt que laisser mourir à petit feu en modifiant les tournées, en supprimant des boites de ramassage, en n’allant plus livrer dans les zones rurales là où les pharmacies font défaut ! Là encore aucune stratégie ! Non on a préféré dire que le portage coûtait cher …. Nous n’avons aucune stratégie à long terme !!!….

Les pharmacies mutualistes sont en danger ! Marseille, Angers ferment, licencient !

La Mutualité Français de par son  Président  Etienne CANIARD a dit récemment « qu’il n’était pas question d’ouvrir ou de fermer des pharmacies mutualistes »  Faudra-t-il que la CGT de Pôle Santé UDEVE s’adresse directement à lui pour qu’enfin notre pharmacie survive ???? ….

2013 sera une année décisive pour la survie de notre entreprise !!! Une mobilisation de tous sera nécessaire, une journée d’actions est envisagée.

                                                                                Le Syndicat CGT de Pôle Santé UDEVE

Publié dans Actions_locales, Licenciements, Luttes, Santé, Services publics | Pas de Commentaire »

MCA – Bravo aux camarades et salariés grévistes

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 12 décembre 2012

UL CGT MAUBEUGE ET ENVIRONS

Bravo aux camarades et salariés grévistes de MCA pour cette mobilisation qui a porté ses fruits même si la revendication n’est pas pleinement atteinte.

D’autres dossiers chauds attendent las salariés dans les prochaines semaines et mois, notamment l’accord compétitivité-emploi en cours de négo dans le Groupe Renault.
Il convenait donc de garder des forces pour la suite … la décision de sortie par signature de l’accord de fin de grève paraît donc sage et raisonnable.

Néanmoins c’est plus de 3 semaines de grève qui ont été nécessaires et les grévistes ont besoin de votre solidarité financière pour atténuer les conséquences sur leur salaire. Pour certains, la résultat obtenu ne compensera même pas les retenues pour la grève.

Merci donc de répondre massivement à la demande de participation financière à adresser à Jérôme Delvaux comme rappelé dans son mail

________________________________

Mail de Jérôme

Depuis le 20 novembre 2012, les salariés de MCA étaient en lutte afin de réclamer une prime exceptionnelle de 500 euros pour récompenser les différents efforts fournis durant l’année 2012.

le mercredi 5 décembre 2012, l’intersyndicale avait été réunie 1 nouvelle fois par la direction. Après 2h de débats, et 2 interruptions de séance, voici ce qu’il en ressort comme propositions:

  • 2 jours de congés payés monétisables, optimisation des critères de l’intéressement, aucun impact du proratatemporis sur l’intéressement pour le personnel grèviste. Cette proposition représente une valeur de 225 euros pour un coefficient de 175, plus le versement anticipé du critère événementiel de l’intéressement d’une valeur de 150euros. ce qui représente 375 euros au total. un protocole de fin de conflit sera proposé à la signature aux organisations syndicales.

Suite à ces propositions , nous avons consultés les salariés afin de connaitre leur avis. Pour une grande majorité des salariés qui nous ont répondu, même si ce n’est pas à la hauteur de ce que l’on demandait au départ, la majorité était pour la signature de l’accord de fin de conflit. C’est pourquoi la CGT a signé aprés consultation des salariés. Seul SUD n’ont pas signé de façon à pouvoir continuer leurs critiques habituelles. mais bon……..

A travers ce conflit, nous avons pu constater une solidarité des salariés qui ne s’était pas vue à MCA depuis longtemps, il le faudra encore plus pour combattre tous ce qui nous attend en 2013.

Je remercie les camarades des autres sites qui nous ont soutenus pendant ce conflit à travers leur présence sur le site, par des messages de soutien, ou par leur soutien financier pour aider les camarades en grève.

Je fais toujours appel à une solidarité financière pour ceux qui ne l’ont pas encore fait et qui souhaiteraient le faire afin d’essayer d’aider au mieux les camarades qui nous ont suivi dans le mouvement.merci d’avance.

Vous pouvez envoyer chez Mr Delvaux Jérôme 18 rue des frères lumière 59600 maubeuge (chèque à l’ordre de CGT MCA).

Jérôme Delvaux (secrétaire du syndicat )

Publié dans Actions_locales, Luttes, METALLURGIE, PRECARITE | Pas de Commentaire »

AGGLO – Aides aux entreprises

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 décembre 2012

DANS LA PRESSE

Aides de l’Agglomération val de Sambre aux entreprises privées :

l’Union locale CGT demande des comptes

Publié le 08/12/2012

Par La Voix Du Nord

| FONDS PUBLICS | L’Agglomération Maubeuge val de Sambre assure-t-elle un suivi efficace des fonds publics qu’elle verse aux entreprises privées ?

 

AGGLO - Aides aux entreprises dans Actions_locales dsc_0602-200x300

 

La CGT, qui a toujours le million d’euros attribué à MCA en travers de la gorge, se pose la question. Et propose de revoir les conditions d’attribution des aides financières.

Les termes restent mesurés, mais sur le fond la critique est sévère. Dans un contexte économique et social « très tendu », l’union locale CGT de Maubeuge goûte peu l’attitude de l’exécutif de l’Agglo, qui hésite toujours à réclamer le million d’euros versé en 2007 à MCA en échange de 335 embauches qui n’ont jamais eu lieu. Pour la CGT, l’affaire est entendue : « La clause de remboursement doit s’appliquer car il s’agit de respecter les principes de droit. tranche le secrétaire général de l’union locale, Christophe Savaux. À défaut, la crédibilité de l’Agglo serait remise en cause et ça créerait un précédent que pourraient invoquer les autres entreprises qui ont bénéficié de ces aides. » Pas question non plus de proroger l’accord avec le constructeur automobile, étant entendu que personne n’imagine sérieusement l’embauche de plusieurs centaines de personnes dans les deux ou trois ans à venir. Ni de verser cette somme aux salariés sous forme de prime exceptionnelle : «  C’est au patronat de payer ses salariés, insiste Christophe Savaux, des fonds publics ne doivent pas s’y substituer. » D’autant que les syndicalistes estiment que les grands groupes comme Renault bénéficient déjà de pas mal d’aides de l’État versées « sans contrepartie ».

Positionnement des élus

L’union locale réclame plusieurs mesures. D’abord une clarification de la position de l’exécutif face à la volonté du MEDEF « d’améliorer la compétitivité », volonté dont les conséquences font l’objet d’une interprétation différente entre syndicats patronaux et de salariés. «  Lors du dernier conseil d’agglo, on a été un peu surpris par la position de M. Pauvros, qui semble aller dans le même sens que le MEDEF  » s’inquiète Christophe Savaux. Au choc de compétitivité, la CGT préfère un « choc politique » pour «  mettre l’économie au service des besoins de la population, et en premier lieu de l’emploi. » Partant de là, les syndicalistes attendent de l’Agglo qu’elle apporte son aide à la création d’entreprises, mais aussi aux entreprises en difficulté – exception faite des multinationales et autres groupes cotés au CAC 40 -, et à celles qui développent leurs activités. Ceci dit, la CGT propose une révision des critères d’attribution de ces aides prenant en compte, outre les embauches, l’intégration des jeunes, la sécurisation de l’emploi, et une amélioration des conditions de travail.

Et pour éviter que ne se reproduise un scénario du type MCA, les mêmes demandent l’élaboration d’une procédure de suivi plus efficace des entreprises subventionnées. L’union locale a recensé – « dans la Voix du Nord, car on n’a pas eu de réponse de l’Agglo » – douze entreprises sambriennes aidées depuis 2006 (Menissez, Sambre et Meuse, Tôles perforées, Serim Marpent, etc.) pour des montants allant de 150 000 à 350 000 E, dont elle aimerait avoir des nouvelles. À l’avenir, la CGT recommande des réunions plus fréquentes de la commission de suivi des aides, la dernière datant d’avril 2011. « L’Agglo ne peut pas être un guichet qui distribue des fonds publics, résume Christophe Savaux. C’est quand même nos impôts… » •

FLORENT MOREAU

Publié dans Actions_locales, Chômage, DELOCALISATION, Licenciements, Luttes, METALLURGIE, PRESSE | Pas de Commentaire »

123456...24
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo