• Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

MUMIA ABU-JAMAL

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 31 décembre 2012

LE COLLECTIF UNITAIRE NATIONAL DE SOUTIEN A MUMIA ABU-JAMAL,
rassemblant une centaine d’organisations et de collectivités publiques françaises.
www.mumiabujamal.com

Que 2013 soit l’année de la libération de MUMIA

fichier pdf MUMIA Voeux 2013

et celle de nouveaux succès sur le chemin de l’abolition universelle de la peine de mort !

________________________________________

Pensez au timbre à l’effigie de Mumia pour l’envoi postal de vos vœux

MUMIA ABU-JAMAL dans HISTOIRE timbre-118x150

fichier doc TIMBRE bon de commande

 


Publié dans HISTOIRE, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, monde | Pas de Commentaire »

Prud’homie – Christian Delépine – Pétition

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 29 décembre 2012

union locale cgt lillers

arrêt des poursuites christian delepine

A Madame Christiane Taubira
Ministre de la Justice

Ministère de la Justice
Place Vendôme
Paris

Madame la Ministre,

A la demande du patronat de l’Arrageois, le président du conseil de prud’hommes d’Arras et le procureur du tribunal  de grande instance d’Arras ont entamé une procédure disciplinaire à l’encontre de Christian Delépine, élu des travailleurs au conseil des Prud’hommes d’ Arras pour un prétendu « manquement grave » dans l’exercice de ses fonctions. En réalité, il est reproché à Christian Delépine, président de la section « industrie », d’appliquer «avec zèle et intégrité le code du Travail, le Droit, rien que le Droit » comme il en a justement fait le serment. Parce qu’il impose le respect de l’ordre du rôle, la présence des parties et des juges, l’alternance des présidences des  bureaux de jugement, ou défend le principe de l’oralité, le patronat de l’Arrageois et une partie du barreau stigmatisent son « légalisme ». C’est inadmissible.

Je demande l’arrêt de la procédure disciplinaire à l’encontre de Christian Delépine.

PÉTITION

Publié dans Justice, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes | Pas de Commentaire »

Le MEDEF campe sur sa volonté de casser le code du travail

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 28 décembre 2012

CGT

Publié le jeudi 27 décembre 2012

Négociation « sécurisation de l’emploi »

Le MEDEF campe sur sa volonté

de casser le code du travail

A la demande du gouvernement, Syndicats et patronat ont engagé une négociation nationale interprofessionnelle. Les conclusions, attendues pour la fin Décembre 2012, sont susceptibles d’être retranscrites dans une loi et donc un débat parlementaire au début de l’année 2013.

Dans cette négociation, le patronat campe sur des positions inacceptables que l’on peut résumer ainsi :
- fini, le CDI, bien trop « rigide » aux yeux des organisations patronales ;,
- assouplissement des procédures relatives au licenciement ;
- limitation des recours en justice pour les salariés et du montant des indemnités en cas de licenciement sans cause réelle et sérieuse ;
- passage à la moulinette du licenciement économique et réduction les délais de procédures…

Au-delà de la provocation de ces propositions, chacun d’entre vous peut mesurer qu’elles conduisent à une impasse économique et sociale, les salariés toujours plus considérés comme variable d’ajustement des choix patronaux.

Jugez sur pièces :

fichier pdf Projet_MEDEF_-_derni-re_version


La CGT ne laissera pas faire, c’est votre avis qui doit compter dans cette négociation.
Face à l’urgence sociale nous proposons à la fois des mesures immédiates et d’autres de nature à transformer durablement le quotidien des salariés

Publié dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Licenciements, Luttes, METALLURGIE, Retraites | Pas de Commentaire »

Grève chez SAVELYS à Ferrière la Grande

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 décembre 2012

Grève chez SAVELYS à Ferrière la Grande dans Actions_locales cgt-ul-de-maubeuge-et-environs-copie-102x150Un mouvement de grève a été engagé à l’agence SAVELYS de Ferrière la Grande depuis vendredi dernier.  Suspendu pour le week end de Noël, le mouvement a repris ce matin. Il est suivi par 60% des 20 salariés.

La direction régionale est venue lundi 24/12 pour signifier une fin de non recevoir aux grévistes quant à leurs revendications, allant même jusqu’à menacer de fermeture l’agence de Ferrière si les salariés continuaient leur grève.
Les salariés sont déterminés à poursuivre leur mouvement.

SAVELYS dépend du groupe GDF-SUEZ et a pour activité la maintenance d’installations de chauffage industriel et dans les logements collectifs. Il y a des agences dans toute la France et 26 dans la région Nord Picardie Normandie dont la direction régionale se trouve à Amiens.

Le « déclencheur » de la grève a été le non respect des promesses d’embauche en CDI de 2 CDD qui voient leurs contrats de travail rompus au 31/12, alors que de nouveaux contrats commerciaux ont été conclus, notamment avec Promocil pour plusieurs immeubles sur Fourmies. Il faut noter que 33% du personnel est en CDD. les salariés en grève exigent donc le respect des engagements pris.

Viennent s’ajouter les revendications suivantes:

  • demande d’une prime exceptionnelle de 500€ pour la surcharge de travail et les efforts fournis cette année
  • indemnité de 15€ par intervention pour des interventions de détartrage d’installation utilisant des produits nocifs.
  • application de la Convention Collective des métaux de Maubeuge concernant notamment la prime de vacances
  • arrêt des méthodes de management par la pression, amélioration des conditions de travail et respect des salariés.

Les grévistes sont en permanence devant l’entreprise qui se trouve rue Ernest Lesaffre à Ferrière la Grande ( site de l’ancienne usine SPIE).

Vous pouvez aller les rencontrer pour plus d’informations et pour relater leur action.

Le contact est notre représentant CGT, Julien DELAVIGNE : 06 76 86 69 12

Publié dans Actions_locales, Chômage, Conditions de travail, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, Salaires | 1 Commentaire »

Décès de Jean-Claude Latouche

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 26 décembre 2012

Décès de Jean-Claude Latouche dans HISTOIRE cgt-ul-_jj-100x150

Nous venons d’apprendre une bien triste nouvelle avec le décès cet après midi de notre camarade Jean Claude Latouche des suites d’un AVC.

Jean Claude s’était beaucoup donné dans le militantisme, notamment avec le Comité de Chômeurs CGT de l’UL dont il a été un des principaux animateurs pendant plusieurs années.

Sa santé l’avait obligé ces derniers mois à suspendre ses activités mais il comptait bien faire son retour fin janvier

Malheureusement, le sort en a décidé autrement.

Nous vous tiendrons informés concernant ses obsèques.

Fraternellement,
Christophe Savaux

________________________________

Les obsèques de notre camarade Jean Claude LATOUCHE auront lieu le Lundi 31 Décembre à 10 heures au crématorium d’Hautmont ( rue de Sous le Mont).
Vous pouvez également lui adresser un dernier salut fraternel et rencontrer sa famille à cette même adresse Vendredi, Samedi Dimanche de 15 heures à 17 heures.

Fraternellement,
Christophe Savaux

Publié dans HISTOIRE, Luttes | 2 Commentaires »

TPE – Les salariés placent la CGT très largement en tête

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 22 décembre 2012

Région 59/62

CGT 32,38%
FO 19,09%
CFDT 18,49%
autres OS en dessous de 10%

______________________________

Les salariés des TPE placent la Cgt très largement en tête

vendredi 21 décembre 2012

Avec un résultat de 29,54%, la Cgt arrive très largement en tête du premier scrutin de représentativité dans les très petites entreprises. Scrutin où 465 756 électeurs et électrices se sont exprimé-e-s malgré les innombrables obstacles.

La Cgt remercie les salarié-e-s qui ont porté leur choix sur la Cgt. Ce résultat vient après d’autres signes forts quand à la place majeure occupée par la Cgt dans le paysage social. La deuxième organisation syndicale recueille quant à elle 19,26% et la troisième organisation recueille 15,25%.

Le résultat obtenu donne encore plus de poids à ceux qui n’acceptent pas une régression sociale majeure dans la négociation sur l’emploi en cours.

Dans les conventions collectives et au niveau national interprofessionnelle, ce résultat renforce la place de la Cgt. Il donne du poids aux exigences portées par les salarié-e-s des TPE et renforce leur volonté d’obtenir à l’avenir de véritables lieux de négociations avec des élu-e-s pour les représenter.

Au cours de plusieurs mois de campagne, la Cgt dans les territoires et avec ses organisations professionnelles a tissé de nombreux liens avec des milliers de salarié-e-s des TPE qui lui ont réservé un accueil très favorable.

La Cgt entend poursuivre cet effort au-delà de l’élection et créer les conditions pour que le syndicalisme et la négociation collective prennent toute leur place auprès de ces salarié-e-s.

Forts de ce résultat, les salarié-e-s peuvent compter sur la présence de la Cgt pour agir avec eux en faveur de nouvelles conquêtes sociales. Elle les appelle aussi à prendre toute leur place dans cette mobilisation en rejoignant massivement la Cgt.

Montreuil, le 21 décembre 2012

_____________________

DANS LA PRESSE

l’Humanité.fr

Les élections professionnelles dans les très petites entreprises (TPE), une première en France,

se sont soldées par une nette avance de la CGT, arrivée en tête avec 29,54 % des voix,

suivie par la CFDT (19,26 %) et FO (15,25 %), sur fond d’une participation faible de 10,4 %.

L’UNSA s’est positionnée en quatrième position avec 7,35 %, suivie par la CFTC (6,53 %) et Solidaires (4,75 %), selon les données du ministère du travail, qui précise qu’elles concernent la seule métropole. La CFE-CGC, qui participait au seul collège cadre, a obtenu 26,9 % des voix dans ce collège.

La participation s’est élevée à 10,4 %, soit près de 500 000 salariés ayant pris part à ce scrutin inédit ouvert le 28 novembre. Il devait se clore le 12 décembre, mais, compte tenu de problèmes techniques liés à l’envoi des bulletins de vote, il avait été prolongé jusqu’à lundi en métropole et jeudi en outre-mer. Quelque 4,7 millions de salariés d’entreprises de moins de onze salariés ou employés à domicile étaient appelés à voter, par Internet ou par correspondance, pour le syndicat de leur choix. La participation par Internet a été faible (de quelque 20 % du total).

______________________

DANS LA PRESSE-MEDIA

Lire : Les élections syndicales dans les très petites entreprises font un flop

« Nous sommes satisfaits de ce résultat, qui met la CGT largement en tête », a déclaré Philippe Lattaud, responsable cégétiste. « Le résultat obtenu donne encore plus de poids à ceux qui n’acceptent pas une régression sociale majeure dans la négociation sur l’emploi« , qui va reprendre le 10 janvier, a-t-il ajouté. La CGT affirme poursuivre son effort auprès des salariés des TPE afin de « créer les conditions pour que le syndicalisme et la négociation collective prennent toute leur place auprès de ces salariés ».

La CFDT se réjouit aussi de sa « place de deuxième organisation syndicale dans les TPE ». « Ce résultat est le fruit d’un long travail en direction de salariés d’entreprises dépourvues de représentation syndicale, où le dialogue social reste à construire et où les inégalités en matière de droits sont les plus fortes », ajoute-t-elle.

L’ORGANISATION DEVRA ÊTRE « REVUE », DIT MICHEL SAPIN

Les organisations syndicales n’avaient pas été avares de critiques envers les quelques dysfonctionnements qui ont émaillé l’organisation du scrutin – qui a coûté 20 millions d’euros à l’Etat – et surtout envers la modalité du scrutin sur sigle, qui à leurs yeux a favorisé l’abstention. Les modalités d’organisation de ces élections « devront être revues pour favoriser une participation plus importante lors de la prochaine élection en 2016″, a promis vendredi le ministre du travail, Michel Sapin.

« Nonobstant tous les problèmes rencontrés à l’occasion des élections TPE, Force ouvrière consolide nettement en termes électoraux dans le privé sa troisième place », s’est réjoui dans un communiqué le syndicat de Jean-Claude Mailly.

Jean Grosset, secrétaire général adjoint de l’UNSA, a aussi exprimé sa « satisfaction ». « Ces chiffres récompensent une campagne exclusivement militante » menée « par une organisation à la notoriété nationale et aux moyens encore modestes », ajoute l’UNSA.

En revanche, la CFTC a manifesté son mécontentement et dénonce « un taux de participation réduit à 10 % », un scrutin « peu lisible », une « information pas toujours à la hauteur de l’enjeu » et « d’innombrables irrégularités ». Le syndicat chrétien « rejette toute analyse ou projection hâtive quant à la mesure en 2013 de sa représentativité nationale ».

Les syndicats ont en effet les yeux rivés sur l’impact de ce scrutin sur leur représentativité : malgré la faiblesse des suffrages exprimés, le résultat de cette élection sera agrégé à ceux obtenus dans les plus grandes entreprises pour dresser en 2013 la liste des syndicats représentatifs pour les quatre prochaines années. Pour être représentatif au niveau national, un syndicat doit obtenir au total 8 % des voix chez les salariés des grandes entreprises et des TPE.

Publié dans Elections professionnelles, PRESSE | 1 Commentaire »

Ferrière-la-Grande – Les salariés de SAVELYS en grève

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 21 décembre 2012

UL CGT

MAUBEUGE et ENVIRONS

 

Les salariés de SAVELYS à Ferrière la Grande sont en grève depuis ce matin

pour faire respecter la promesse d’embauches en CDI de CDD que la direction remet en cause.

Ils appellent à venir les soutenir sur place.

L’UL sera présente  vers 13h30 avec du matériel (drapeaux…)

Merci à tous ceux qui le peuvent de les rejoindre pour soutenir leur lutte et les encourager.

_____________________________________________

L’adresse de SAVELYS : rue Ernest Lesaffre à Ferrière la Grande (ZI du Bois Castiau)

Publié dans Actions_locales, Luttes | 1 Commentaire »

Budget 2013

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 21 décembre 2012

DANS LA PRESSE

l’Humanité.fr

Ménages, entreprises, fiscalité, ce qui va changer dans le budget 2013

Le projet de budget 2013 a été définitivement voté ce jeudi par le Parlement. Il prévoit 20 milliards d’euros de nouvelles augmentations d’impôts partagées entre ménages et entreprises, et 10 milliards d’efforts sur les dépenses.

Le détail des principales mesures : …

Détails sur Ménages, Entreprises, Niches fiscales  [...]

Publié dans Fiscalité, PRECARITE, PRESSE | Pas de Commentaire »

Lille – 20 décembre 2012 – Devant le Medef

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 21 décembre 2012

UD CGT NORD

20 décembre à Lille : 120 participants devant le Medef et plusieurs autres initiatives

Publié dans Actions_régionales, Dates A Retenir, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, METALLURGIE, PRECARITE, Services publics | Pas de Commentaire »

Le SNJ-CGT – Tapie, patron de presse : un scandale absolu !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 20 décembre 2012

LE SNJ-CGT

 

Tapie, patron de presse : un scandale absolu !

 

Dans la France d’aujourd’hui, tout peut arriver, mais on ne s’attendait pas à ça : Bernard Tapie, un affairiste, associé à un exilé fiscal suisse, Philippe Hersant, est le nouveau propriétaire de quatre quotidiens, La Provence, Var-Matin, Nice-Matin et Corse-Matin, ainsi que des quotidiens du groupe France-Antilles.

Les deux hommes étaient sans doute destinés à se rencontrer pour avoir, l’un comme l’autre, montré des qualités de gestionnaires dignes des Pieds Nickelés.

Qu’on se rappelle ce que Tapie a fait de Look, de Wonder, de Terraillon, d’Adidas, de ses écoles de ventes, de l’Olympique de Marseille (déclaré en faillite après la sinistre affaire de match de football truqué entre le club marseillais et l’équipe de Valenciennes), au ministère de la ville, etc.

Qu’on se rappelle ce que Philippe Hersant, le piètre héritier du « papivore » Robert Hersant, a fait de Paru Vendu, de Paris-Normandie, des journaux de la région Champagne – Ardennes. L’un et l’autre ont largement alimentés les cohortes qui, chaque jour, vont pointer à Pôle emploi.

Tapie et Hersant sont des fossoyeurs d’emplois plus que des entrepreneurs ; les journalistes ont toutes les raisons d’être inquiets de cette association, dont l’un des dirigeants a quand même connu la prison et n’est pas à l’abri de nouveaux démêlés avec la justice dans l’affaire de l’indemnisation de son prétendu dommage dans l’affaire de la vente d’Adidas par le Crédit lyonnais qui a donné lieu à une indemnisation scandaleuse sur injonction de Sarkozy et avec la bénédiction de Christine Lagarde.

Cette prise de contrôle des journaux de Provence et de la Côte d’Azur par un tel tandem est un scandale. L’information est en danger.

Le soudain intérêt de Tapie pour la presse ne laisse pas d’inquiéter dans la perspective des prochaines échéances électorales. Ceux qui avaient rêvé de journaux mis à l’abri des affairistes aux lendemains du scandale de Panama en 1914, puis après la Libération en 1945 et qui avaient rédigé les Ordonnances sur la presse en 1944 et ceux qui, aujourd’hui, tirent le signal d’alarme depuis plusieurs années pour retrouver les voies d’une information citoyenne, au service du public ne peuvent que s’alarmer.

Pour le SNJ-CGT, le feu vert accordé par le comité interministériel de restructuration industrielle (CIRI) est symbolique de la politique actuelle du gouvernement, marquée par une obséquiosité sans borne devant les patrons et les puissances d’argent.

Pour le syndicat, le Premier ministre, le ministre des finances, la ministre de la culture et de la communication, notamment, doivent s’expliquer.

Le SNJ-CGT interpelle le président de la République et lui demande de s’opposer à cette reprise des restes du Groupe Hersant Média (GHM) par le duo Tapie – Philippe Hersant. Il lui demande également de légiférer au plus vite sur le statut de l’entreprise de presse, sur l’indépendance des rédactions et sur la protection des sources.

Montreuil, le 20 décembre 2012

Publié dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, PRESSE | Pas de Commentaire »

123
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo