Conférence sociale

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 6 juillet 2012

Conférence sociale dans Chômage humanitefr
le 5 Juillet 2012

 

Thibault appelle

le gouvernement

à « changer en positif le quotidien des salariés »

 

Le secrétaire général de la CGT a demandé jeudi au gouvernement de « montrer un certain volontarisme (…) pour changer en positif le quotidien des salariés ».

Bernard Thibault s’exprimait devant la presse quatre jours avant le début de la conférence sociale des 9 et 10 juillet. « C’est un moment important pour le gouvernement qui doit montrer un certain volontarisme à prendre des mesures pour changer en positif le quotiden des salariés », a-t-il dit.

Première de ces mesures: « stopper la fermeture des sites performants » et « redéfinir le licenciement économique » par une loi. Pour le leader de la CGT, qui évalue à 80.000 le nombre d’emplois menacés actuellement, « les exigences de rentabilité financière sont la première cause de la désindustrialisation ». « Le coût du travail est inférieur à la moyenne européenne » et « il est donc faux de dire, comme l’affirme Laurence Parisot (présidente du Medef, ndlr), que les difficultés économiques et le chômage seraient liés à un coût de travail trop élevé ».

Bernard Thibault a aussi demandé que « les salariés aient un droit de regard sur les choix stratégiques des entreprises », « un droit suspensif » sur les décisions, au sein des Conseils d’administration.

Mesures immédiates

Le numéro un de la CGT a plaidé également en faveur de « mesures immédiates qui ne coûtent pas des milliards ». Il a cité la nécessité d’imposer des sanctions aux entreprises qui ne respectent pas la loi en matière d’égalité professionnelle hommes-femmes et à celles qui ne respectent pas le Smic. Il a souhaité également « la remise à plat complète des aides et exonérations sociales et fiscales aux entreprises qui s’élèvent à 172 milliards d’euros par an » et la convocation de la Commission nationale de lutte contre le travail illégal.

Le secrétaire général de la CGT a suggéré aussi au gouvernement de fixer « l’objectif de créer un million d’emplois dans l’industrie à l’horizon 2017″. Il a expliqué qu’un emploi industriel génère quatre emplois supplémentaires dans l’économie.

  • A lire aussi:

La CGT abat ses cartes pour le redressement productif

Emploi: la liste noire de la CGT s’allonge

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo