• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 15 mai 2012

SANTE – AMIANTE – AKERS

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 15 mai 2012

DANS LA PRESSE

Actualité Maubeuge

La CGT d’AKERS

ne veut pas que le dossier amiante ne soit que poussière

lundi 14.05.2012, 05:02 – La Voix du Nord

 Jacques Thurette, délégué syndical CGT, veut croire qu'AKERS peut obtenir son classement en site amiante. Jacques Thurette, délégué syndical CGT, veut croire qu’AKERS peut obtenir son classement en site amiante.

|  ON EN PARLE |

Le syndicat CGT Akers, société de Berlaimont spécialisée dans la fabrication de cylindres de laminoirs, a perdu une bataille mais pas son combat. Mercredi, son délégué syndical Jacques Thurette a informé les salariés du rejet par le tribunal administratif d’annuler la décision refusant d’inscrire leur établissement sur la liste de ceux ouvrant droit à l’allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante (ACAATA). La CGT a jusqu’au 4 juin pour faire appel devant la cour administrative d’appel de Douai. Et c’est bien son intention. PAR GÉRALDINE BEYS

 

gbeys@lavoixdunord.fr PHOTO « LA VOIX »

SANTE - AMIANTE - AKERS dans Actions_locales empty

Autant le dire la CGT AKERS et la direction régionale du travail n’ont pas la même appréciation de la situation. Cette dernière retient pour les salariés berlaimontois seulement 4% d’activité de calorifugeage à l’amiante par rapport à l’activité globale de l’établissement. C’est insuffisant pour classer cette usine en site amiante et permettre ainsi aux salariés de partir en retraite anticipée pour compenser une réduction possible de leur espérance de vie.

Pour motiver son désaccord, la direction régionale du travail table sur 16 781 heures par an sur un total de 414 000 heures consacrées aux opérations de calorifugeage à l’amiante et ce, sur la période de 1992 à 1995 pour un effectif de 230 salariés. Une analyse biaisée selon Jacques Thurette. « Dans les années 80, on a été plus de 600 ici. Il y avait plus encore de manipulations d’amiante ». Des salariés se souviennent des poussières d’amiante ramassées… à la pelle. Ceux d’Akers ont donc bien été exposés au risque amiante. Du moins est-ce l’avis de Jacques Thurette. Et d’autres aussi. Le syndicaliste s’appuie sur les exemples de deux fonderies, l’une à Saint-Dizier, l’autre à Alès pour justifier tout l’intérêt qu’il y a à continuer le bras de fer opposant la CGT à la direction du travail. Ces deux fonderies, après plusieurs années, ont été classées site amiante. Serge Vasseur, de l’Association locale de défense des victimes de l’amiante (l’ALDEVA), va dans le même sens. Il est monté à Lille le 21 mars avec des salariés d’Akers pour défendre le dossier berlaimontois, confié à l’avocat Me François Lafforgue.

Gagner dans cette affaire, ce serait d’office permettre aux salariés de partir plus tôt que l’âge légal de la retraite. Un an de départ anticipé pour trois ans d’exposition à l’amiante. Autrement dit, quinze ans de travail c’est cinq ans de moins à faire et un départ avec 65 % de sa rémunération brute. Ce n’est pas rien. « On va laisser passer les législatives et on ira voir les politiques ».

Jacques Thurette veut croire qu’avec un autre gouvernement, le dossier aboutisse cette fois favorablement. Et puis, ce dossier, il faut l’étoffer plus encore. « Il faut aller chercher tous les intérimaires et aussi les personnes d’autres entreprises qui sont intervenues sur le site, comme lors de la réparation des fours. Elles aussi ont été exposées. Il faut voir avec l’inspecteur du travail si le calcul qui a été fait peut être revu » dit Serge Vasseur. Cette nouvelle bataille, les salariés d’Akers la mèneront sans Jacques Thurette. « C’est ma dernière réunion d’information. Je sors de l’effectif en juin. Syndicalement, j’ai fait tout ce que j’ai pu. Maintenant, c’est à vous de continuer ».

Jacques Thurette suivra de plus loin désormais l’évolution du dossier Akers.

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, METALLURGIE, PRESSE, Santé | Pas de Commentaire »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo