• Accueil
  • > Archives pour février 2012

29 février 2012 – Maubeuge – Jeumont

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 29 février 2012

29 février 2012 - Maubeuge - Jeumont dans Actions_européennes CGT-UL-DE-MAUBEUGE-ET-ENVIRONS1-204x300

Manif 29 février 2012
Album : Manif 29 février 2012
Manifestation contre l'austérité, les salaires, l'emploi UL Maubeuge - CGT JSPM AREVA Jeumont
57 images
Voir l'album

____________________________

Hier à MAUBEUGE, à  9H30, à l’appel de l’Union locale de MAUBEUGE et environs à manifester contre « l’austérité », une cinquantaine de camarades était au rendez-vous.

L’Union locale de MAUBEUGE et environs a alors proposé de se rendre à JEUMONT où 350 salariés de JSPM filiale AREVA, en grève, devaient défiler le matin dans les rues de la ville pour « les salaires » et « l’emploi » (ce qui rejoignait la lutte contre l’austérité), proposition qui a été acceptée par majorité, et les camarades se rendu en caravane de voitures à JEUMONT pour manifester avec les salariés de JSPM.

L’après-midi, les Unions Locales AUNOYE-AYMERIES et MAUBEUGE et environs ont rejoint par bus la manifestation départementale à Lille prévue à 14 H 30 (voir ci-dessous article VDN)

____________________________

MANIFESTATION DÉPARTEMENTALE à LILLE à l’appel de la CGT

1 000 participants (800 CGT, 150 solidaires, 25 Fsu, 25 Unsa).

Dans le cadre de la journée de lutte européenne du 29 février, ce sont au total, près de 2.000 personnes qui ont manifesté dans le département.

______________________________

DANS LA PRESSE

LA SAMBRE

http://www.dailymotion.com/video/xp4s5e

LA VOIX DU NORD

Les salariés de JSPM étaient encore dans les rues hier, mais pas tout seuls…
jeudi 01.03.2012, 05:21 – La Voix du Nord

 Devant les grilles de l'entreprise, tous ont voté une motion pour annuler le gel des salaires. Devant les grilles de l’entreprise, tous ont voté une motion pour annuler le gel des salaires.

|  LES VISAGES DE L’ACTUALITÉ |

À l’entreprise JSPM, filiale d’Areva, depuis ce début de semaine, les jours ont tendance à se suivre et à beaucoup se ressembler. Après un sérieux coup de gueule lundi devant les grilles de l’entreprise jeumontoise, c’est dans la rue que plus de deux cents des salariés ont décidé de porter leur revendication. Et ils n’étaient pas les seuls…

PAR NATHALIE WAROUX

maubeuge@lavoixdunord.fr PHOTOS « LA VOIX »

Les salariés de JSPM ont démarré très tôt leur journée d’action. Dès 7 h 30 avec un piquet de grève devant les grilles du site jeumontois. Les rencontres avec la direction de l’entreprise, suite à un premier débrayage lundi, n’ont pas eu le succès espéré. Le gel temporaire des salaires et rémunérations les a incités cette fois à « gueuler » dans la rue. En tête de cortège, Bernard, 56 ans, demande qu’on reconnaisse à juste titre le professionnalisme des travailleurs de l’entreprise : « Et cela passe par une augmentation de salaire ». Ce père de famille totalise 37 ans de boîte et il est payé « avec (s)es primes, environ 2 000 euros brut ». Les primes, qui pourraient atteindre les 850 euros brut (dont 500 euros provenant du groupe), ne suffisent pas. « Une prime c’est temporaire ; et je pense que le gel des salaires va s’inscrire dans la durée. » Dans cette perspective, il ne voit pas bien l’avenir que peuvent avoir ceux qui débutent aujourd’hui avec leurs « 1 200 euros brut ». Derrière lui, Mickaël, 40 ans, a lâché Sevelnord et son poste d’agent qualité pour un contrat de qualification à JSPM avec CDI à la fin. Mais ça, c’était avant le plan d’action « Areva 2016 », car de CDI aujourd’hui il n’en est plus question, « juste des CDD, pour mon cas, jusqu’en septembre », pour d’autres jusqu’en juillet, ou encore des propositions de postes en CDI, mais dans d’autres sites du groupe. Une « avancée » locale qui n’empêche pas les salariés de maintenir leur mot d’ordre : « Pas de travail le samedi et respect des 7,7 h par jour. » Des mesures applicables de suite, accompagnées d’une motion visant à faire annuler le gel des embauches et des salaires, car « les salariés ne doivent pas payer les erreurs et les investissements du groupe ». Ils n’en démordent donc pas, « nous voulons 2,5 % d’augmentation avec un plancher de 70 euros pour tous ». La semaine prochaine, une action unitaire est d’ailleurs prévue dans toutes les usines du groupe Areva.

Publié dans Actions_européennes, Actions_locales, Actions_régionales, Fiscalité, METALLURGIE, PRECARITE | Pas de Commentaire »

CAF DU NORD – 29 FEV 2012

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 février 2012

CAF DU NORD - 29 FEV 2012 dans Actions_locales cgt-UD-Nord4-300x60

Communiqué de presse pour le 29 février de l’Union Locale CGT de Roubaix

L’Union Locale CGT de Roubaix a communiqué sur la journée d’action européenne du 29 février : en appelant à se réunir le matin devant la CAF du Nord à Roubaix dont la départementalisation montre ses…

Pour lire la suite cliquez ici

Publié dans Actions_locales, Actions_nationales, Actions_régionales, CAF, Conditions de travail, Dates A Retenir, Luttes, Salaires, Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaire »

La dette ! La dette ?

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 février 2012

La dette ! La dette ? dans Culture cgt-finances

Image de prévisualisation YouTube

La fédération des Finances CGT vient de réaliser une animation sur les problématiques posées par la dette publique.
 La dette est-elle si élevée ?
Est-elle si dangereuse ?
La seule solution pour y remédier passe-t-elle par une réduction drastique des dépenses publiques ?
Qui nous prête de l’argent ?
Dans quelles conditions ?
Comment faire pour sortir de là ?
Cette animation dure environ 5 minutes et tente de répondre à ces principales questions.

Publié dans Culture, Fiscalité, Luttes, PRECARITE, Services publics | Pas de Commentaire »

AREVA – Action

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 février 2012

Aujourd’hui, 7 heures du matin, arrêt de travail spontané chez Areva ICT et Employés de bureau réunis. Une assemblée génénale déterminera de la poursuite du mouvement… à suivre !

L’arrêt de travail a été décidé à l’initiative des ouvriers, rejoint par les employés, techniciens et ingénieurs et cadres.

Ci-joint, tract fichier pdf NAO 2012 actions INTERSYNDICALE 28 F des syndicats de JSPM AREVA distribué dans le cadre du conflit sur les salaires et l’emploi à JEUMONT. 

Les revendications principales portent sur une augmentation générale de 2,5% avec un minimum de 70 euros/mois et la transformation de CDD en CDI pour 10 salariés dont le contrat de travail se termine ce mercredi.

Nouvelle AG du personnel est programmée pour demain matin 9H.

__________________

Voir aussi :    ACTION CHEZ AREVA

________________________

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, Licenciements, Luttes, METALLURGIE, Salaires | Pas de Commentaire »

MANIFESTATION CONTRE L’AUSTERITE – 28 FEV 2010

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 février 2012

DANS LA PRESSE

Actualité Maubeuge

Austérité : une manifestation CGT aura lieu le 29 février à Maubeuge

lundi 27.02.2012, 05:21 – La Voix du Nord

 La CGT sambrienne appelle à la mobilisation, mercredi à 9h30, devant l'hôtel de ville. PHOTO ARCHIVES La CGT sambrienne appelle à la mobilisation, mercredi à 9h30, devant l’hôtel de ville. PHOTO ARCHIVES

|  L’AGENDA DE LA SEMAINE |

Fidèle au poste, l’union locale CGT de Maubeuge s’associe à la journée européenne d’action

MANIFESTATION CONTRE L'AUSTERITE - 28 FEV 2010 dans Actions_européennes

Celle-ci aura lieu le mercredi 29 février à l’initiative de la Confédération européenne des syndicats, à la veille du sommet européen du 1e r mars, qui aura lieu à Bruxelles, dans les bâtiments du conseil européen.

À l’issue de ce sommet au cours duquel il sera largement question de la Grèce, devrait être signé un traité qui imposerait, selon la CGT, «  un nouveau carcan budgétaire et économique à des pays déjà durement touchés par le chômage et la récession ».

TVA sociale et accords compétitivité-emploi

Localement si l’on peut dire, en tout cas à l’échelle de l’Europe, la confédération a aussi enfourché le cheval de bataille de la contestation sur deux mesures prises dernièrement en France : la TVA sociale et les accords compétitivité-emploi, « deux mesures qui vont frapper durement les salariés, les retraités, les privés d’emploi », assène la CGT qui prévoit que « tout va passer à la moulinette de la compétitivité ». •

Le rassemblement est prévu ce mercredi 29 février, à 9 h 30 devant l’hôtel de ville de Maubeuge. Un bus partira à 13 heures, au même endroit, pour la manifestation lilloise.

Publié dans Actions_européennes, Actions_locales, Actions_nationales, Actions_régionales, Chômage, Conditions de travail, Dates A Retenir, DELOCALISATION, Fiscalité, Licenciements, Luttes, PRECARITE, PRESSE, Salaires, Services publics | Pas de Commentaire »

Contrat de travail – Medef et gouvernement veulent en finir

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 février 2012

Contrat de travail - Medef et gouvernement veulent en finir dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES cgt3

Publié le jeudi 23 février 2012
Accords « compétitivité emploi »

Medef et gouvernement veulent en finir

avec le contrat de travail

 

Lors du sommet social du 18 janvier 2012, Nicolas Sarkozy a enjoint aux partenaires sociaux de négocier dans un délai de deux mois des accords « Compétitivité – Emploi ».
Une première réunion s’est tenue avec les organisations patronales le 17 février 2012, trois réunions devraient suivre jusqu’au 13 avril 2012
.

 

Derrière l’affichage, quels sont les objectifs de ces accords ?

S’appuyant sur le contexte de dégradation de la situation de l’emploi, l’objectif est de « jouer » sur le temps de travail et les salaires dans l’entreprise au prétexte de « préserver » les emplois.

Actuellement, des accords de ce type peuvent être conclus entre patronat et syndicats mais avec l’autorisation expresse des salariés.

Pour le Medef, il s’agit de saisir l’opportunité de la crise actuelle afin d’obtenir un accord interprofessionnel pour imposer plus de flexibilité du temps de travail et des salaires aux salariés. Pire ! …Cet accord pourrait préfigurer de futures dispositions législatives !

Le Medef, avec l’appui du gouvernement, veut sécuriser la flexibilité

Le gouvernement a largement anticipé dans un sens pro-patronal l’ouverture de cette négociation.

L’article 40 de la loi Warsman, actuellement en discussion au parlement, entend acter le fait qu’un accord collectif peut s’imposer aux salariés sans que cela constitue une modification de leur contrat de travail dans le domaine de la modulation du temps de travail.

Si les organisations syndicales ont condamné cette disposition, le Medef y voit l’ouverture d’une voie royale pour sécuriser, cette fois avec l’appui d’accords d’entreprises, la flexibilité salariale.

L’objectif visé est celui d’une dérégulation du droit du travail. Ainsi, loin de se limiter aux seules entreprises soumises à la « compétitivité », ces accords pourraient s’appliquer à toutes les entreprises.

En France, plus de 90 % des salariés sont couverts par une convention collective. Le Medef n’a de cesse de travailler à leur éparpillement et leur affaiblissement. Mais il veut aller plus loin, en s’attaquant désormais au principe même du contrat de travail.

Pour le salarié, les possibilités de recours pour faire valoir son contrat de travail disparaîtraient.
Il n’aura d’autres choix que d’accepter le chantage emploi contre nouveaux horaires ou/et baisse de salaire sinon, c’est le licenciement sans recours.

Des conditions de négociations particulièrement déloyales

Il serait demandé aux organisations syndicales de cautionner, par des accords collectifs, le droit à l’employeur de définir toute la réglementation dans l’entreprise.
En résumé, les organisations syndicales en seraient réduites à faire le « sale boulot » au profit de l’employeur.

Les salariés et les syndicats ont beaucoup à perdre d’une telle approche.
En outre, elle affaiblit la négociation collective et le pouvoir de négocier des syndicats, qui le font au nom des salariés qu’ils représentent et dans le but d’améliorer leur situation.

Ce n’est pas un renforcement de la négociation collective qui peut être attendu, mais un détournement de celle-ci dans un sens défavorable aux salariés.

Pour la CGT, les organisations syndicales ont des responsabilités mais n’ont pas mandat des salariés pour négocier à la baisse leurs droits fondamentaux.

La mobilisation des salariés est indispensable face à l’offensive coordonnée en Europe contre la réglementation du travail

Partout en Europe, les droits des salariés auraient vocation à être passés à la moulinette. Face à cette régression généralisée, les salariés avec leurs syndicats, dans l’unité, se mobilisent dans chaque pays :
Grèce : vendredi 10 février, puissante manifestation contre le plan de régression du droit du travail des salariés.
Portugal : Le samedi11 février, 300 000 manifestants à Lisbonne.
Espagne : Près d’un million de manifestants se sont mobilisés le 19 février à Madrid pour s’opposer à la suppression d’éléments fondamentaux du Code du travail espagnol.

L’intervention des salariés est, dès à présent, nécessaire :

  • pour s’opposer à cette logique de déréglementation qui s’inscrit dans les politiques d’austérité imposée en France et en Europe ;
  • Pour revendiquer des alternatives porteuses d’une sortie de crise par le développement de l’emploi, des qualifications et une plus grande sécurité pour tous les salariés en France et en Europe.

Ensemble, nous avons toutes les raisons pour nous mobiliser en France, le 29 février 2012, dans le cadre de la journée européenne d’action.

Publié dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES | Pas de Commentaire »

Syrie : arrêtez le massacre

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 février 2012

 

Communiqué

 

Syrie : arrêtez le massacre dans Actions_nationales logo-cgt-snj-228x300

 

Syrie : arrêtez le massacre

 

Rémi Ochlik, 28 ans, reporter-photographe, et Marie Colvin, 55 ans, correspondante de guerre américaine pour le Sunday Times, viennent de perdre la vie à Homs, victimes d’une attaque des troupes de Bachar el-Assad.

La liste des journalistes tués dans l’exercice de leur métier est trop longue. La mort de nos deux confrères Rémi Ochlik et Marie Colvin intervient après celle de Gilles Jacquier, grand reporter décédé le 11 janvier dernier à Homs.

Rémi Ochlik était un jeune reporter-photographe de talent qui avait créé sa propre agence de presse pour diffuser des clichés que la presse n’ose plus financer elle-même.

Il venait de recevoir le prix Jean-Louis Calderon, pour une trilogie de documentaires photo consacrés aux révolutions arabes.

Le SNJ-CGT témoigne de son émotion et assure la famille de Rémi de toute sa compassion.

Le syndicat appelle la communauté internationale à prendre toutes les mesures pour mettre un terme à la tuerie généralisée en Syrie, d’où qu’elle vienne.

Car, si la mort de Rémi Ochlik provoque une intense émotion, elle ne peut pas masquer la mort de milliers de civils dans un pays où les diverses factions sont manipulées par quelques « grandes puissances ».

Il est urgent que la communauté internationale agisse afin que la répression généralisée orchestrée par Bachar el-Assad, dont est victime le peuple syrien, cesse.

 

Montreuil, le 22 février 2012  -  Fax  1er Ministre : 01 45 44 15 72
SNJ-CGT

 

Syndicat national des journalistes CGT  263, rue de Paris –  Case 570  –   93514 Montreuil Cedex 

Tél.: 01 48 18 81 78 – Télécopie :  01 48 51 58 08 – Courrier électronique : snj@cgt.fr – site Internet : www.snj.cgt.fr 

Publié dans Actions_nationales, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, monde | Pas de Commentaire »

B.Thibault – 27 février

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 février 2012

B.Thibault - 27 février dans Dates A Retenir cgt-UD-Nord2-300x60

B.Thibault le 27 février dans l’Huma, sur Canal + et BFM TV

Lundi 27 février Une interview de Bernard Thibault sera publiée dans le journal L’Humanité Lundi 27 février à 7 h 45 Bernard Thibault sur Canal + « La Matinale » Émission présentée par Caroline Roux…

Pour lire la suite cliquez ici

Publié dans Dates A Retenir | Pas de Commentaire »

Education Nationale

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 février 2012

Education Nationale cgt-UD-Nord3-300x60

Éducation Nationale : Sarkozy n’aime pas la contradiction…

Le président de la République candidat a beau dire qu’il est avec le peuple, il trouve toujours quelques individus plus ou moins volontaires à mettre derrière lui et devant les caméras et interdit…

Pour lire la suite cliquez ici

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

CAFs du 59

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 février 2012

DANS LA PRESSE

CONFLIT SOCIAL

Départementalisation des Caf : un chantier toujours en cours

Publié le vendredi 24 février 2012 à 06h00 – ÉMILE RABATÉ > lille@nordeclair.fr

Réunis à Lille, conseillers territoriaux et représentants du personnel CGT ont lancé une pétition pour «le maintien d'une aide sociale efficace». Réunis à Lille, conseillers territoriaux et représentants du personnel CGT ont lancé une pétition pour «le maintien d’une aide sociale efficace».

La Caisse d’allocations familiales (Caf) du Nord fête ses trois mois d’existence. Tandis que la CGT s’alarme des dysfonctionnements, la direction se veut plus optimiste. État des lieux.


Le 24 novembre dernier, les huit Caf du département du Nord (Armentières, Cambrai, Douai, Dunkerque, Lille, Maubeuge, Roubaix et Valenciennes) fusionnaient pour ne plus faire qu’une seule. Si Daniel Forafo, directeur général de la Caf du Nord, affirme sa « volonté » que les 520 000 allocataires du département « ne fassent pas les frais » de la réforme et que l’opération soit « complètement transparente pour les usagers », Isabelle Lerat, secrétaire générale CGT des personnels de la Caf du Nord, dénonce la « méthode Coué » des administrateurs « qui disent que tout va bien ».

LIRE LA SUITE

_____________________________

LA CAF DE LYON DANS LA TOURMENTE  fichier pdf comm de presse_économie la caf de lyon

_____________________________

Publié dans CAF, Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaire »

123456
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo