• Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

Manifestation Lille – 18 janvier 2012

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 20 janvier 2012

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Actions_locales, Actions_nationales, Actions_régionales, Luttes, PRECARITE, Retraites, Services publics | Pas de Commentaire »

Rencontre CGT – FDG

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 20 janvier 2012

Rencontre CGT - FDG cgt1

Compte-rendu de la rencontre entre Jean-Luc MELENCHON, Candidat du Front de Gauche et la CGT
17 janvier 2011
__________________________________________________________________________________

Délégation de la CGT : B. THIBAULT – E. AUBIN – A. LE BOT – M. OUSSEDIK – N.PRIGENT

Le Front de Gauche et la CGT ont procédé à un échange de vues sur la situation économique et sociale et la perspective des consultations électorales à venir.

Le Front de Gauche a pointé en particulier deux sujets majeurs :

  •  La question du pouvoir d’achat et des salaires avec la proposition d’un SMIC porté à 1700 euros, question portée à son programme. L’urgence de répondre à cette priorité lui semble posée.
  •  La question de la démocratie sociale et les « options » pour faire avancer notre pays en la matière, le positionnement du candidat Hollande affirmant la nécessité d’inscrire dans la constitution une préemption de contrat sur loi. Il semble pour le FDG que cette proposition soit peu efficace, voire illégitime sur le plan démocratique.

Tout en réaffirmant notre volonté de changement de la présidence de la République et de rupture avec la politique actuelle, B. THIBAULT a confirmé l’enjeu d’une augmentation conséquente des salaires et du pouvoir d’achat pour les salariés, actifs, retraités. Le SMIC, tout comme les minimas conventionnels dans les branches, doivent être revus à la hausse dans un pays où une majorité de salariés gagne moins de 1500 euros par mois.

Sur la démocratie sociale, la CGT considère qu’il y a là un sujet majeur. Il n’y a pas consensus syndical sur ce sujet, certains considérant que l’autonomie des partenaires sociaux doit primer dans les relations sociales. Pour autant, aucun acteur syndical ne demande d’inscrire dans la Constitution une primauté du contrat sur la loi.

La CGT reste profondément attachée à la hiérarchie des normes et au principe de faveur qui caractérise une réalité des relations sociales en France distinctes d’autres pays européens.

Pour la FDG, la « constitutionnalisation » de la primauté de contrat sur la loi ne semble pas une voie propice aux avancées sociales, sans compter qu’elle pourrait porter atteinte à la légitimité de la démocratie parlementaire qui doit pouvoir délibérer au regard du sens de la loi et de l’intérêt général.

La CGT est intervenue sur l’urgence d’une autre politique de l’emploi et du développement industriel, pointant la montée du chômage et des ruptures conventionnelles, la dégradation des conditions d’accès à l’apprentissage de qualité, les logiques donneurs d’ordre / sous-traitants …

Le Front de Gauche et la CGT ont constaté leur convergence de vue sur les enjeux de la période au plan national et européen. Partout, les piliers fondamentaux du droit du travail et d’un cadre collectif d’intervention sont en ligne de mire. En France, le financement de la protection sociale est attaqué à travers l’instauration d’une « TVA sociale », celle-ci ne pouvant qu’amputer le pouvoir d’achat à travers le transfert de cotisations sociales sur les contribuables et le consommateur.

Face aux urgences de construction d’alternatives crédibles aux choix actuels sur le plan politique, la CGT a rappelé sa disponibilité pour faire part de ses propositions dans le respect de la diversité de l’opinion de ses adhérents et de son autonomie d’action syndicale.

La CGT a marqué son inquiétude vis-à-vis du Front national et des idées populistes et d’extrême droite qui se développent en France et en Europe.

Elle a rappelé sa détermination, malgré les difficultés unitaires sur le plan syndical, à créer les conditions d’intervention des salariés sur les enjeux économiques et sociaux dès à présent, au regard des attentes concrètes de ceux-ci.

C’est aussi la contribution qu’elle entend apporter à un débat politique où les questions sociales ont toute légitimité à occuper une large place.

Notre invitation au Meeting du 31 janvier sur les retraites a été prise en compte. Nous aurons la participation des composantes du Front de Gauche et du candidat.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Taux du livret A

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 20 janvier 2012

 

Taux du livret A dans FINANCES image-taux-du-livret-A1

A télécharger  communiqu- livret_a_janv_2012_vers_3

Publié dans FINANCES, PRECARITE | Pas de Commentaire »

Victimes de l’amiante

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 19 janvier 2012

Victimes de l'amiante dans Conditions de travail image-aldeva2-300x300

Samedi 21 janvier à partir de 9 h
  ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
Salle William Blanchet à Leval

A télécharger  ALDEVA

________________________________

http://andeva.fr/?-Aldeva-SA-

Publié dans Conditions de travail, Dates A Retenir, Luttes | Pas de Commentaire »

Sommet dit « social » – Manifestation Maubeuge – 18 janvier 2012

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 19 janvier 2012

DANS LA PRESSE

La CGT a tenu hier matin son sommet social dans la rue

jeudi 19.01.2012, 05:22 – La Voix du Nord

 Les militants dans l'avenue Jean-Mabuse: ils l'ont bien descendue. Les militants dans l’avenue Jean-Mabuse: ils l’ont bien descendue.

|  ON EN PARLE |

Une centaine de manifestants de la CGT ont défilé hier en ville au moment où se tenait à l’Élysée le « sommet social sur l’emploi ». …

 

Un sommet social pour quoi faire ? « Si y’avait qu’à claquer des doigts pour créer de l’emploi… », lâche André Chandelier – qui fut à la tête de l’union locale CGT de Maubeuge pendant huit ans – en intégrant le cortège en formation, hier matin sur le parking du zoo. Un sommet social vite rebaptisé un peu plus tard « sommet anti-social » par le successeur de ce dernier, Christophe Savaux, au pied de la représentation locale du Medef, avenue de Ferrière, lieu de pèlerinage de toute manif CGT qui se respecte.

Sommet dit

Face à l’hôtel de ville, à partir de 9 h 30, on a retrouvé les éternels porte-drapeau de la contestation sociale en provenance des canaux historiques : unions locales de Maubeuge, d’Aulnoye-Aymeries et environs, section de la métallurgie de Jeumont, représentée notamment par les JSPM AREVA, employés de la Stibus, retraités CGT, pour ceux qui étaient identifiables par leurs autocollants, drapeaux ou baudriers.

Ça n’étonnera personne, mais les principales cibles alignées par l’argumentaire cégétiste se nomment respectivement Sarkozy, gouvernement et MEDEF. Car, cela va sans dire, la centrale syndicale et l’exécutif n’ont absolument pas la même lecture concernant ce fameux sommet social. Extraits : « Quelques semaines après avoir conclu avec Angela Merkel un accord européen accentuant l’austérité et la régression sociale pour tous les salariés en Europe, Sarkozy met à l’ordre du jour une nouvelle offensive contre les droits sociaux. La question d’un partage plus juste et plus efficace des richesses n’est pas posée. Le coeur du système est protégé. Les détenteurs de capitaux peuvent dormir tranquilles. » Christophe Savaux n’a pas dit autre chose avenue de Ferrière, en fustigeant des précédents plans d’austérité à dix-neuf et soixante milliards « supportés à 80 % par les salariés », en dénonçant les « gesticulations sur fond d’agence de notation », en indiquant « que le Livret A, lui, ne bouge pas ». « Les cadeaux, c’est toujours pour les mêmes », a conclu le représentant de l’UL, avant d’inviter les militants à emplir le bus en partance pour la manif prévue à Lille l’après-midi. •

 

Publié dans Actions_locales, Dates A Retenir, Luttes, PRECARITE, Retraites, Services publics | Pas de Commentaire »

Un sommet dit « social »

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 19 janvier 2012

Un sommet dit

Publié le mercredi 18 janvier 2012
Sommet social et mobilisation contre l’austérité

Le refus du chantage à l’emploi
et de la TVA sociale

La CGT a été reçue avec l’ensemble des organisations syndicales et patronales par le président de la République pour évoquer la situation économique et sociale ce mercredi 18 janvier 2012 (lire le communiqué de la CGT). Pendant ce temps, la CGT a mobilisé dans quelques 70 départements.

VIDEOS


Publié dans Actions_nationales, Dates A Retenir, Luttes, PRECARITE, Retraites, Salaires, Services publics | Pas de Commentaire »

Caf du Nord – Déclaration administrateurs CGT

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 18 janvier 2012

Caf du Nord - Déclaration administrateurs CGT dans CAF cgt-conf-2

DÉCLARATION DES ADMINISTRATEURS CGT

COMMISSION DES MARCHES et CONSEIL D’ADMINISTRATION

DE LA CAF DU NORD le 12 janvier 2012 et le 16 janvier 2012

Les administrateurs CGT estiment que les projets de mutualisation ou d’externalisation, qu’ils soient marqués du sceau de la CNAF ou à l’initiative de la CAF, ne sont pas acceptables parce qu’ils constituent de fait le début d’une entreprise de démantèlement des activités de la caisse et par conséquent de l’organisme lui-même .

Quelle entité, quelle visibilité nos organismes offriront-ils aux allocataires et aux partenaires quand tous les projets de mutualisation (éditique, gestion de la paie, achat s, contentieux, mise en place de services à vocation nationale tel TIM, numérisation pour ce qui nous concerne cette fois-ci, etc) auront été mis en œuvre ?

Qu’elle soit interne ou externe, toute mutualisation entraîne la disparition d’activités qui font partie de la vie d’une entreprise, qui font « l’entreprise ».

Quel sens peut-on donner à un service public qui ne maîtriserait pas 100% de ses activités, qui ne maîtriserait pas du début à la fin ses processus de gestion ?

Et une fois la ou les 1ères externalisations réalisées, où va-t-on s’arrêter ?

Après le capharnaüm organisationnel (pas terminé) de la départementalisation et la mise en œuvre des mutualisations qui en découlent, nous pensons que cela ne s’arrêtera pas, et que nous arriverons à ce que nous avancions il y a quelques années, la création de 8 CAF régionales en France, sur le découpage des centres régionaux informatiques.

C’est pour cela que nous n’acceptons pas la solution envisagée par manque de personnel et pour faire des économies d’échelle sur le dos d’handicapés qui sont à peine payés et aux conditions de travail desquels, on ne porte aucun intérêt, la considérant de plus comme un élément de déstructuration des activités de la CAF non compatible avec l’idée que nous nous faisons du service public de la branche famille.

Publié dans CAF, Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaire »

18 janvier – la CGT appelle à la mobilisation

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 17 janvier 2012

Publié le mercredi 11 janvier 2012
Sommet sur l’emploi du 18 janvier

18 janvier - la CGT appelle à la mobilisation dans Actions_nationales carte_de_france_manifs-2-3c347

L’intervention des salariés sous toutes les formes est indispensable !

Dans la suite des plans d’austérité supportés à 80 % par les salariés, c’est toujours le modèle social qui est la cible du gouvernement :

  • TVA anti-sociale ;
  • baisse des salaires ;
  • flexibilité ;
  • moins de services publics ;
  • moins de protection sociale ;
  • explosion du chômage.

La CGT réaffirme que les salariés n’ont pas à payer une crise dont ils ne sont en rien responsables alors que dans le même temps, les bénéfices des entreprises du CAC 40 ainsi que les dividendes versés aux actionnaires sont en hausse.

Il n’y a pas de fatalité. Pour la CGT, la relance économique ne sera possible que par l’augmentation des salaires et des emplois stables dans le privé et le public. La CGT prend ses responsabilités comme partout en Europe où les syndicats organisent la mobilisation des salariés pour construire une Europe sociale et solidaire, à l’opposé des compromis des chefs d’État à Bruxelles qui favorisent les replis nationalistes, la division et l’exclusion.

Face au chantage sur les droits sociaux, la CGT appelle les salariés à faire du 18 janvier une journée d’action interprofessionnelle en se mobilisant sous la forme de pétition, rassemblements, manifestations, grèves décidées dans les entreprises pour se faire entendre du patronat et du gouvernement.

TVA sociale : baisse du pouvoir d’achat

Le Président de la République veut imposer la TVA « sociale » avant les présidentielles.
Pour la CGT, cette mesure est une arnaque et une mesure anti-sociale.

Les facteurs expliquant le chômage ne sont en rien dépendants du niveau des salaires ou du coût de la protection sociale.

Bien au contraire, la faiblesse des salaires, la précarité de l’emploi et la baisse du pouvoir d’achat des salariés sont des freins à la relance de l’activité économique par la consommation.

L’augmentation de la TVA, c’est moins de pouvoir d’achat. Elle s’appliquera à tous les produits, qu’ils soient importés ou fabriqués en France.

L’effet est inégalitaire car le poids de la TVA est beaucoup plus important pour les bas revenus que pour celui qui gagne 10 000 euros ou plus par mois.

L’instauration de la TVA « sociale » ne vise qu’à répondre à une exigence patronale de transférer 80 % de cotisations sociales des entreprises vers le contribuable et le consommateur.

Même si un allègement de la part salariale des cotisations sociales était mis en oeuvre, l’augmentation de la TVA conduirait à une perte de pouvoir d’achat pour les salariés et plus encore pour les retraités et les chômeurs.

Enfin, comment croire que la baisse du « coût du travail » permettrait la création d’emplois. La preuve, le chômage a explosé malgré les 170 milliards d’aides accordés aux entreprises en 2010.

De toute évidence, ce seraient les actionnaires qui verraient leurs dividendes augmenter (prévision : 37,3 milliards en 2011 et 41,7 en 2012) !

Compétitivité des entreprises : flexibilité et précarité

  • Le gouvernement a en projet une diminution des droits des salariés et un recul des prérogatives des représentants du personnel afin de permettre un chantage au maintien de l’emploi contre la baisse des salaires et l’allongement de la durée du travail ;
  • la baisse des cotisations sociales serait orientée vers la fiscalité, via la CSG et la TVA ;
  • les modalités de recours au chômage partiel seraient facilitées, simplifiées et assouplies pour les entreprises sans garanties suffisantes pour la pérennité de l’emploi. L’information-consultation du Comité d’entreprise serait remise en cause

Voir :  Sortir de la crise -Les 10 exigences de la CGT

 

Publié dans Actions_nationales | Pas de Commentaire »

Gratuité des transports scolaires

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 14 janvier 2012

 DÉCLARATION

Déclaration  Gratuité des transports scolaires  dans Education nationale loupe21 R V A LMCU LE 13 01 2012- D-claration de la délégation unitaire des organisations syndicales (CGT,FGR-FP, FO, FSU,SOLIDAIRES,UNSA), des associations (Femmes solidaires d’Halluin, UNRPA , PEEP, FCPE) , et politique (PCF), lors de l’audience auprès des présidents de groupe de LMCU du 13.01.201

Si les élus ont été attentifs, à l’exception de monsieur Eric BOQUET (PCF) qui a déclaré partager les inquiétudes et difficultés rencontrées par les familles, la délégation n’a pas été entendue par les autre élus qui même face à l’évidence ont campé sur leurs positions anti-sociales autant incompréhensibles qu’inacceptables.

Les élus de LMCU, par la voix de monsieur CACHEUX ont affirmé assumer « leurs choix et décisions politiques »  en mettant en avant le critère de justice sociale et en tentant de balayer d’un revers de main  toute l’argumentation de la délégation qui s’est faite entre autre autour de la dure réalité du vécu, de la pauvreté des familles, des risques d’absentéisme et d’échec scolaire.

Les élus, n’ayant pas à ce stade de mandat décisionnel, vont transmettre les éléments de la discussion et de nos propositions et revendications auprès de Madame AUBRY, Présidente de LMCU, pour éventuelle suite à donner.

Dans ce contexte, les participants au rassemblement et l’ensemble de la délégation reçue ont décidé de  poursuivre l’expression et l’élargissement de la mobilisation afin de revenir ré-interpeller  les élus sur leurs choix de régression sociale ajoutant de la misère à la rigueur et à l’austérité, lors du prochain conseil de communauté qui doit se tenir le 3 février 2012.

Pour la délégation
Thérèse VANHOLDERBEKE
(Responsable du collectif retraite  interprofessionnel CGT de L’union Locale de Lille)

_______

Pour rappel :

loupe21 dans PRECARITE APPEL A R-SISTER ET A REJETER-1

loupe21 dans Transports Adresse unitaire aux -lus communautaires LMCU-1

 

 

Publié dans Education nationale, PRECARITE, Transports | Pas de Commentaire »

Héritiers Renault déboutés…

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 14 janvier 2012

Héritiers Renault déboutés... dans Culture h%C3%A9ritiers-renault-d%C3%A9bout%C3%A9s1

Communiqué à télécharger  H-ritiers Renault d-bout-s

Publié dans Culture, XENOPHOBIE - FASCIME | Pas de Commentaire »

1234
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo