• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 30 janvier 2012

Tranport – Gratuité

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 30 janvier 2012

Tranport - Gratuité dans Actions_régionales cgt-UD-Nord2-300x60

Transport :

RASSEMBLEMENT DEVANT LE SIÈGE DE LILLE MÉTROPOLE COMMUNAUTÉ URBAINE

LE 3 FÉVRIER 2012 à 13H30

Les organisations syndicales et association de retraités du Nord CGT, FGR-FP, FO, FSU, SOLIDAIRES, UNSA, UNRPA (Seclin), FCPE, PEEP, Femmes Solidaires d’Halluin et d’Armentières, PCF et PG de Lille… s’adressent une nouvelle fois aux élus communautaires de Lille Métropole Communauté Urbaine.

RÉDUCTION DES COÛTS DES TRANSPORTS  POUR TOUS !

GRATUITÉ DES TRANSPORTS SCOLAIRES POUR L’ENSEMBLE DES 63 000 LYCÉENS !

Deux principales revendications qui ont été au cœur de l’audience du 13 janvier dernier avec les représentants des groupes politiques de LMCU.

Le 1er point :

La question d’une étude de faisabilité : pour une baisse importante du coût des transports.

En effet depuis la nouvelle tarification de 2005 qui s’est traduit par une forte hausse du coût des transports celle-ci a contribué à des difficultés financières supplémentaires pour la population.

Une étude de faisabilité qui se situe dans la réalisation d’une étude contradictoire entre les charges (fonctionnement et investissements) et les recettes dégagés par moins de coûts induits : moins d’accidents de la route, moins de pollution, moins de maladies respiratoires, moins d’entretien des routes, etc… moins de bruit, bref une amélioration du cadre de vie. Nos propositions s’inscrivent pleinement dans le « plan climat » dont l’ambition affichée est de réduire les gaz à effet de serre de 30% d’ici 2020 en associant justice sociale et développement durable.

Cette étude et expérimentation pourrait avoir lieu durant 6 à 12 mois afin d’en mesurer les effets sur la fréquentation des transports.

Nous vous interpellons et demandons de mettre ce point d’une étude de faisabilité à l’Ordre du Jour du   Conseil Communautaire, refusé jusqu’à présent par l’exécutif de LMCU balayant de ce fait toute possibilité d’analyse et d’expression démocratique des élus communautaires.

Revendication également qui va dans le même sens d’une Régie publique des transports quand les responsables de LMCU indiquent dans « La Voix du Nord » du 15 novembre dernier que lors du dernier contrat de Kéolis, cette Société leur a versé 20 millions d’€ de pénalités !!! d’autant que même s’il y a  pénalités, ce sont bien les usagers qui pâtissent des défaillances de Kéolis.

Le 2ème point : 

Concerne la décision de la  suppression de la gratuité des transports scolaires pour les lycéens qui va générer un coût supplémentaire, notamment, pour les familles les plus défavorisées puisque les foyers non imposables se voient taxer de 9€ par mois et par enfant alors qu’elles ne payaient rien auparavant.

Mesure autant incompréhensible qu’inacceptable.

Une appréciation et expression  partagée par tous ceux qui s’expriment aujourd’hui, syndicats, associations, politique, sur la base d’un constat de résultat  qui conduit à aggraver les conditions de vie des familles et les conditions d’accès à l’école pour les lycéens avec y compris un risque plus important d’absentéisme et d’échec scolaire.

Une mesure considérée à juste titre de régression sociale dans le cadre de l’accès à l’école gratuite pour tous et qui vient s’ajouter à la régression de la carte scolaire dans la région avec les nombreuses suppressions d’emplois (plus de 1000) et 589 dans le rectorat.

Mesure d’autant plus injuste et pénalisante pour les foyers, que nous sommes la dernière région de France, lanterne rouge, d’un point de vue sanitaire et social.

Et la métropole lilloise n’est malheureusement pas en reste quant à la forte augmentation de la pauvreté qui sévit dans la région.

Un constat d’ailleurs partagé par l’expression du Président du Conseil Général du Nord et par ailleurs président de l’union nationale des centres communaux d’action sociale déclarant qu’une partie de la société est sacrifiée, que nous sommes face à un problème, un phénomène  de massification,  d’un réel et profond désespoir, d’autant que la précarité touche aujourd’hui tout le monde, des jeunes jusqu’aux plus âgés.

C’est sur la base de ces constats, de la pauvreté connue  qui s’étend de plus en plus et des difficultés vécues au quotidien par les familles, que nous interpellons les élus que vous êtes et que nous vous demandons à travers vos « choix et décisions politiques » de ne pas ajouter de la misère à la rigueur et à l’austérité.

Nous vous demandons donc de faire preuve d’un volontarisme politique en répondant aux besoins sociaux et environnementaux, de maintenir la gratuité des transports scolaires des lycéens conformément aux délibérations adoptées par le Conseil Général du Nord où le maintien de cette gratuité était systématiquement inscrite  et de l’étendre à l’ensemble des lycéens.

Lors de l’audience du 13 janvier les représentants des groupes politiques de LMCU : Messieurs CACHEUX (PS), QUIQUET (EELV), BOSSUT (APM), BOCQUET (PCF), n’ayant pas de mandat décisionnel, se sont engagés à transmettre nos revendications auprès de la présidente et de l’exécutif de LMCU pour avis et décision.

A ce jour, et malgré une relance téléphonique auprès du secrétariat de Monsieur CACHEUX, c’est un silence assourdissant qui règne !!

Des choix politiques assumés si l’on en croit l’expression de Monsieur CACHEUX, qui n’en restent pas moins injustes et  inacceptables, qui interpellent et qui de plus génèrent un amalgame autour de l’impossibilité de faire la différence entre une austérité de droite ou une austérité de gauche.

LE CHANGEMENT C’EST MAINTENANT PARAIT- IL ?? Une formule qui parait alléchante, mais qui reste néanmoins à mettre en concordance avec les actes…..ce qui implique de changer pour faire mieux en allant dans le sens des réponses nécessaires et urgentes aux attentes et exigences sociales !!

Les retraité(es), comme tous les citoyens, attendent des décideurs de LMCU, des choix, des décisions justes et équitables, un engagement concret allant réellement dans le sens du progrès social et environnemental.

Ne pas soumettre au débat des propositions aussi justes que de bon sens auprès des élus communautaires demeure un déni de démocratie.

RASSEMBLEMENT  DEVANT  LE  SIEGE  DE  LILLE  METROPOLE  COMMUNAUTE  URBAINE

LE  3  FEVRIER  2012  à  13H30

 

Signez l’appel à résister (clic ici)

Publié dans Actions_régionales, Dates A Retenir, Luttes, PRECARITE, Services publics, Transports | Pas de Commentaire »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo