• Accueil
  • > Archives pour novembre 2011

DEXIA

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 14 novembre 2011

communiqué commun  

 logos1.jpg    logos2.jpg    faptlacgt.jpg

Ni les salariés, ni les épargnants, ni les collectivités publiques

ne doivent subir les conséquences

du choix du démantèlement de DEXIA

Des exigences pour l’emploi ; des propositions pour le financement des collectivités publiques 

Alors que les termes principaux et les implications financières du dispositif de démantèlement de DEXIA ont été approuvés par les différentes instances stratégiques  (C.A de DEXIA, C.A de La Poste, Commission de surveillance de la Caisse des dépôts) ainsi que par le Parlement, aucune information précise n’a été à ce jour communiquée aux instances représentatives du personnel des différentes entités concernées. Quant aux conséquences sur l’emploi et la situation des salariés, les versions les plus diverses et contradictoires circulent selon qu’elles émanent des directions de DEXIA, de la Banque Postale ou encore de la Caisse des dépôts ; les uns parlant de « reclassement » des salariés de DEXIA-CLF à la Banque Postale, ou à la CDCou encore dans lesfutures structures créées, les autres parlant de conventions de service permettant de préserver l’emploi au sein de DEXIA quand d’autres enfin n’excluent pas la perspective d’un plan social !

Nos organisations exigent que la clarté soit faite au plus vite sur cette question et que les représentants du personnel puissent être informés,  consultés  et leur droit d’intervention renforcé .

Nous réaffirmons que les salariés de DEXIA n’ont pas à subir dans leur emploi comme dans leur dignité professionnelle, les conséquences des choix catastrophiques commis par leurs dirigeants successifs depuis 20 ans ; quant aux personnels de la Banque Postale ou de la Caisse des dépôts, nous serons très vigilants sur le fait que leur emploi et leurs conditions de travail ne soient pas fragilisés ou déstabilisés par les évolutions envisagées.

Nos organisations rappellent également que la situation catastrophique actuelle de DEXIA et plus largement de l’activité de financement des collectivités locales et hospitalières résultent des erreurs et  de l’aveuglement idéologique continu depuis plus de 20 ans d’un certain nombre de dirigeants économiques, administratifs et politiques dont la responsabilité individuelle et collective  ne peut être exonérée.

Nous réclamons la mise en place d’une mission d’audit public sur cette question.

La CGT réitère sa proposition de constitution d’un pôle financier public dans les meilleurs délais avec une mise en réseau d’un ensemble d’institutions économiques et financières de statut public et semi public exerçant des missions d’intérêt général, dans le respect de leurs spécificités et des différents statuts des personnels.

Quant au dispositif futur envisagé  adossé à la Caisse des dépôts et à la Banque Postale, nous serons très vigilants sur le fait que les structures foncières et commerciales mises en place ainsi que les garanties qu’elles devront réunir, ne mobilisent ni n’obèrent ni ne fragilisent tant les fonds propres publics de ces deux entités que les liquidités issues de l’épargne populaire qu’elles ont la charge de sécuriser et d’employer à des fins d’intérêt général comme la construction de logements sociaux. A ce titre, nous nous opposons à la décision du gouvernement de ponctionner 3 milliards d’euros supplémentaires sur les fonds d’épargne centralisés par la CDC pour financer les besoins de financement immédiats des collectivités locales.

En conclusion, les 3 organisations CGT (CGT/DEXIA, CGT/CDC, CGT/FAPT) réaffirment leur exigence de transparence de clarté, leur volonté de voir l’emploi préservé, développé dans l’ensemble des entités concernées.

Montreuil le 9 novembre 2011 

Publié dans Conditions de travail, Licenciements, Luttes, Services publics | Pas de Commentaire »

Services publics – Transports – Sncf Corail – Marche de protestation

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 11 novembre 2011

loupe1.png Services publics – Transports – Sncf Corail

Marche de protestation SAINT-QUENTIN/AULNOYE-AYMERIES

16, 17 et 18 Novembre 2011

  • Mercredi 16 Novembre : SAINT-QUENTIN/BUSIGNY  26 kms
    Départ AULNOYE :

    Corail 6h59 arrivée SAINT-QUENTIN 7h32

    2 Minibus 9 places

    RDV gare de SAINT-QUENTIN pour un départ collectif jusque mairie

    8h00 à 8h45 : prise de parole et distribution tracts

    9h00 : départ marche

    Passage à FRESNOY le GRAND (km15) et BOHAIN (km20) : avis à la population et distribution tracts

    Vers 16h00 : arrivée à BUSIGNY, avis à la population, RDV avec le maire

    Départ BUSIGNY :

    TER 17h30 arrivée AULNOYE 17h56

    2 minibus 9 places
  • Jeudi 17 Novembre : BUSIGNY/LANDRECIES 22 kmsDépart AULNOYE :
    TER 7h14 arrivée BUSIGNY 7h49

    2 minibus 9 places

    8h30 départ marche

    Vers 11h00 arrêt musée Matisse de Le CATEAU (km10) : RDV avec le maire, prise de parole, distribution de tracts

    Vers 14h00 passage dans ORS (km17) : avis à la population, distribution de tracts

    Vers 16h00 arrivée à LANDRECIES : RDV avec le maire, avis population, distribution

    Départ de LANDRECIES :

    TER 17h47 arrivée AULNOYE 17h56

    2 minibus
  • Vendredi 18 Novembre LANDRECIES/AULNOYE-AYMERIES : 15kms
    Départ AULNOYE :

    TER 9h10 arrivée LANDRECIES 9H20

    2 minibus

    9h30 départ marche

    Vers 11h00 arrêt festif à MAROILLES (km6) : RDV avec le maire, avis et distribution ravitaillement avec produits du terroir.

    Vers 15h00 arrêt LEVAL (km14) : regroupement, RDV avec Mme la maire, avis et distribution

    Vers 16h00 arrivée en gare d’AULNOYE : bilan marche, remise motions et pétitions collectées aux élus  

Publié dans Actions_locales, Services publics, Transports | Pas de Commentaire »

Sapeurs pompiers professionnels

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 11 novembre 2011

cgt6.jpg

Sapeurs pompiers professionnels

10 000 en manif à Paris

vendredi, 4 novembre 2011 / Frédéric Dayan

Près de 10000 sapeurs-pompiers professionnels ont manifesté jeudi 3 novembre à Paris entre République et Denfert Rochereau. Si l’on y ajoute les grévistes et toutes celles et ceux qui ont été contraints d’assurer leur mission de service public, on peut dire que la mobilisation a été massive avec plus d’un tiers de la profession en action. Les sapeurs pompiers contestent un protocole destiné, selon ses signataires, « à rendre la filière plus cohérente et plus attractive »

Dans un communiqué commun, la fédération CGT des Services publics, la CFDT Interco, FA SPP-PATS et SUD SPP et PATS, jugent la mobilisation exemplaire. « Ce jeudi 3 novembre marquera une étape importante de la mobilisation de notre intersyndicale contre le démantèlement de notre filière. Le gouvernement a fait le choix du mépris en refusant d’associer, malgré cette forte mobilisation, nos organisations représentatives à la négociation, en refusant d’utiliser les délais prévus par le préavis de grève pour trouver une issue au conflit.

Jamais une telle situation n’avait encore existé depuis la création de la Fonction Publique Territoriale. A l’heure où nous rédigeons ce communiqué le Ministère nous propose une réunion avec ses services la semaine prochaine.

Elle devra tenir compte de la mobilisation qui s’est exprimée ce jour.

Nous appelons d’ores et déjà tous les sapeurs-pompiers professionnels à amplifier ce mouvement et à s’organiser au niveau régional pour une action en direction des Préfets de Région le jeudi 17 novembre 2011.

Publié dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Services publics | Pas de Commentaire »

Salaires

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 11 novembre 2011

cgt5.jpg

Salaires

Il est urgent d’augmenter les salaires

jeudi 10 novembre 2011

L’indice des prix à la consommation en France a augmenté de 0,2 % en octobre par rapport au mois précédent et a franchi le seuil entraînant une revalorisation automatique du SMIC. Il s’agit donc d’une augmentation mécanique et non d’une mesure gouvernementale.

Gouvernement, Président de la République en tête, n’ont en effet, jamais donné le moindre coup de pouce au SMIC depuis ces 5 dernières années et ont, au contraire, encouragé les bas salaires en maintenant les dispositifs d’exonérations sur les bas salaires, véritables trappes à bas salaires. Cette revalorisation automatique est largement insuffisante non seulement pour les 2,3 millions de salariés concernés qui percevront 1 094,71 euros net mensuel, mais aussi pour les autres salariés dont le revenu moyen se situe à, à peine 1 600 euros, sans parler des millions de salariés qui subissent la précarité et le temps partiel.

Rappelons que le pouvoir d’achat par ménage a baissé en 2010 de -0,3%, qu’il existe encore de grandes disparités entre les rémunérations des femmes et des hommes.

La CGT revendique un SMIC à 1 700 euros compte tenu de l’inflation et du poids des dépenses contraintes (chauffage, carburants, loyer, etc.). En effet, une hausse régulière du SMIC alimentant une dynamique salariale contribue, au travers de la consommation des salariés, à la croissance économique, favorisant le développement de l’activité et de l’emploi.

Montreuil, le 10 novembre 2011

Source : INSEE, Comptes nationaux, base 2005, tableau t2102 du 13/05/2011.

Publié dans PRECARITE, Salaires | Pas de Commentaire »

Plan d’austérité : l’addition !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 novembre 2011

VU DANS LA PRESSE

laddition.jpg

Publié dans Fiscalité, PRECARITE | Pas de Commentaire »

Organismes de Sécurité sociale – La CGT en tête des élections professionnelles

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 novembre 2011

cgtfdrationorgsoc.jpg

Organismes de Sécurité sociale

La CGT en tête des élections professionnelles

lundi 7 novembre 2011, par Frédéric Dayan

Avec 35,3% des suffrages tous collèges confondus, la CGT continue sa progression et conforte sa place de première organisation syndicale dans Caf, Urssaf, Carsat et des caisses nationales des branches de la Sécurité sociale. Dans le collège encadrement, la CGT devient la première organisation syndicale.

Le 13 octobre 2011, les salariés ont voté pour élire leurs représentants aux Conseils d’administration. Dans un communiqué, la fédération CGT des organismes sociaux se félicite de ce résultat qui « après la journée de grèves et de manifestations du 11 Octobre (…) démontre s’il en était besoin que les salariés des organismes font confiance à la CGT, organisation syndicale fermement engagée dans la défense des intérêts du personnel et la reconquête d’une Sécurité sociale au service de la population.
Ce choix des salariés se situe dans un moment particulièrement important où le personnel est malmené, maltraité, confronté à des restructurations incessantes menées sans concertation. »

Publié dans Elections professionnelles | Pas de Commentaire »

Services publics – Transports – Sncf Corail

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 novembre 2011

cgtsncf21.jpg

Cela fait un an que la CGT alerte et se bat contre la suppression des corail.

Voir rubrique « TRANSPORTS »
_______________________
Lu dans la presse

PUISQU’ON VOUS L’DIT !

jeudi 10.11.2011, 05:19 - La Voix du Nord

[...]

La barrière des Corail

On l’a déjà vu à plusieurs reprises dans nos colonnes, la bataille du rail est engagée entre les élus et associations d’usagers et la SNCF pour préserver le cadencement menacé des trains Corails entre la Sambre-Avesnois et Paris et inversement. Duraille la bataille du reste.

Pendant ce temps-là, d’autres sont mieux servis. Ainsi la ville de Saint-Quentin va-t-elle profiter de onze allers-retours par jour contre cinq pour la Sambre-Avesnois. Une différence de traitement dictée par des considérations démographiques ? Bien sûr : l’arrondissement de Saint-Quentin comptait 131 879 habitants au recensement de 2008 et celui d’Avesnes-sur-Helpe 234 131. Oui mais voilà, la ville sous-préfecture de l’Aisne est dirigée par Xavier Bertrand et dans le civil, Bertrand Xavier est ministre dans le gouvernement Fillon. Mais au fait, l’Aisne, c’est en Picardie, cette région célèbre pour sa non moins célèbre gare TGV dite de « Haute-Picardie », à Ablaincourt-Pressoir, une espèce de vaisseau spatial posé au milieu de nulle part et encore appelé « gare aux betteraves », puisque créée en plein champ. À l’époque, c’était un autre ministre, Gilles de Robien, maire d’Amiens, qui avait été colère parce que la ligne TGV Lille-Paris ne passait pas par sa bonne ville, qui avait réclamé cet équipement. Combien, la « gare aux betteraves », par rapport aux Maubeuge-Paris ?

[...]

Voir aussi « Celles et ceux qui veulent sauver le train Paris-Maubeuge (Maubeuge-Paris) invités à marcher les 16, 17 et 18 novembre »

 

Publié dans Services publics, Transports | Pas de Commentaire »

Hier soir sur l’axe ferroviaire Lille/Hirson, nous avons frôlé un nouveau drame !!

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 novembre 2011

cgtsncf2.jpg

Il était environ 20h00 quand un agent de la police ferroviaire d’Aulnoye-Aymeries a évité de peu un coup de couteau de la part d’un « usager » de la SNCF.

Si grâce à la vigilance et aux professionnalismes des agents SNCF de la police ferroviaire et de l’établissement commercial train (contrôleur), la catastrophe a été évitée. Le scénario aurait pu, de nouveau, mal tourné !

Hier soir sur l’axe ferroviaire Lille/Hirson, nous avons frôlé un nouveau drame !! dans Conditions de travail pdf communiqudepresseagression081111.pdf

Publié dans Conditions de travail, Luttes | Pas de Commentaire »

Cnav – Election du président

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 novembre 2011

cgt4.jpg

Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse

Election du président : la Cgt n’a pas pris part au vote

mercredi 9 novembre 2011

Mise en place du nouveau conseil d’administration de la CNAV le 04 novembre 2011

La CGT n’a pas pris part au vote pour l’élection du président du nouveau conseil d’administration mis en place le 4 novembre, en expliquant sa position de façon transparente.

La délégation CGT a rappelé son désaccord avec le mode de scrutin actuel qui s’effectue par tête, collèges des salariés et des employeurs confondus. Le vote par collège devrait être la règle. Nous considérons qu’une présidence revenant aux organisations syndicales de salariés doit être discutée et validée entre elles, sans interférence de la partie patronale, et vice versa, bien évidemment.

Par ailleurs, l’application logique du principe de la représentativité doit amener à une répartition plus équilibrée des responsabilités, cela n’est pas le cas aujourd’hui. La CGT, première organisation syndicale, ne préside aucune caisse. Sa candidature à la présidence de l’ARRCO vient notamment d’être écartée au profit d’un candidat FO.

Concernant la présidence de la CNAV, la CGT a estimé ne pouvoir soutenir ni la candidature présentée par Force Ouvrière dont il faut relever à la fois l’opposition systématique à l’action syndicale commune, en particulier dans la mobilisation sur les retraites et le manque de cohérence des positions vis-à-vis de la retraite, ni celle de la CGC en raison des profondes ambiguïtés de cette organisation concernant le régime général.

La CGT a par ailleurs souligné, à cette occasion, la dégradation de la situation des salariés et des retraités, en raison des effets de la crise qui vient encore aggraver les conséquences des réformes successives des régimes de retraite.

A entendre les prophètes libéraux, la solution à la crise passerait avant tout par une nouvelle étape de diminution tant des pensions actuellement versées que des droits des futurs retraités.

Alors que cette crise résulte justement d’années de recul de la part des salaires dans la valeur ajoutée et de pressions sans précédent sur les activités de production au profit d’une spéculation financière aux effets désastreux, en particulier pour le financement de la protection sociale !

La CGT entend bien prendre toute sa place pour que la Sécurité sociale et la branche retraite, jouent pleinement leur rôle, afin d’assurer une retraite de qualité à toutes et tous et que soit maintenu notre système de retraite solidaire. Elle veillera notamment à ce que le débat en vue d’une réforme systémique ne soit pas tronqué car ce n’est pas seulement un changement de système qui solutionnerait les besoins de financements incontournables de nos régimes. La CGT continuera à apporter sa contribution sur les droits à retraite des jeunes, sur l’égalité femmes / hommes, sur les minima de pension et pour une véritable reconnaissance de l’exposition à la pénibilité.

Montreuil, le 9 novembre 2011

 

Publié dans Sécurité sociale | 1 Commentaire »

Salaires !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 novembre 2011

observatoiredesingalits.jpg
le 26 octobre 2011

Salaires ! dans Luttes logopagessalaire4L’Observatoire des inégalités vous propose un tout nouvel outil pour vous situer dans la hiérarchie des salaires en France. La moitié des salariés touchent moins de 1 650 euros. Et vous ?

Pour la grande majorité de la population, les inégalités de salaires constituent le socle des inégalités de revenus. Si l’on ne prend que les temps pleins, l’échelle commence en théorie au Smic (1 070 euros nets mensuels) et peut atteindre des niveaux très élevés. Le seuil des 1 % des salariés les mieux payés se situe à 7 925 euros, mais parmi les 0,5 ou 0,1 % les mieux payés, on émarge à des sommes très supérieures… A l’opposé, la moitié des salariés touchent moins de 1 653 euros nets mensuels, 30 % moins de 1 381 euros…

Afin de mieux comprendre la hiérarchie des salaires, l’Observatoire des inégalités vous propose un tout nouvel outil qui vous permettra de vous situer – ou n’importe qui d’autre… – sur l’échelle. Les données portent sur des temps complets du secteur privé ou para-public, mais ne seraient pas fondamentalement modifiées en incluant les fonctionnaires.

cliquez sur l’image pour utiliser notre outil

logopagesalaire dans Salaires

Salariés en temps partiel : pour calculer votre salaire en équivalent temps plein, divisez votre salaire net mensuel par votre taux de temps partiel. Si vous touchez 1 000 euros à 80 %, votre salaire en équivalent temps plein est de 1 000 divisé par 0,8 = 1 250 euros.
Vous figurez dans les 10 % les mieux rémunérés ?

Nb : Une partie des salariés (environ 6 %) touche moins que le Smic pour un temps plein (1 000 euros en 2008) du fait de dérogations (jeunes de 17 ans, animateurs de centres de vacances, personnes dont le temps de travail est difficile à mesurer) et du fait d’erreurs de déclaration des entreprises.

- Pour en savoir plus :

notre rubrique spéciale sur les salaires

Qui gagne combien ? Le paysage des revenus en France

Publié dans Luttes, Salaires | Pas de Commentaire »

1...34567
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo