• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 24 novembre 2011

SOCIAL – Conditions de travail

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 24 novembre 2011

LE PHARE DUNKERQUOIS

PRESSION

L’éducateur de l’AAE victime du travail  ?

mercredi 23.11.2011, 14:00

Fabrice Hrycak, 38 ans, a été découvert mort le 17 novembre, pendu au pont de Rosendaël. Fabrice Hrycak, 38 ans, a été découvert mort le 17 novembre, pendu au pont de Rosendaël.

Le 17 novembre, une centaine de salariés de l’association d’action éducative (AAE) s’est installée rue du Fort-Louis à Dunkerque, après avoir exercé leur droit de retrait suite au suicide de l’un de leurs collègues.

 Pour la majorité des salariés de l’AAE, cela ne fait aucun doute. Fabrice Hrycak, 38 ans, est une victime du travail. Découvert pendu au pont de Rosendaël, le 17 novembre vers 9h25, l’éducateur spécialisé, papa depuis 18 mois n’avait, a priori, pas de problème dans sa vie privée. Sur le plan professionnel en revanche, c’est une autre affaire. A en écouter les employés présents rue du Fort-Louis ce 17 novembre, l’association de réinsertion compterait dans ses rangs de plus en plus de salariés en détresse. « Nous sommes dégoûtés… Complètement écoeurés et en colère. Cela fait six mois que nous avions prévenu le service. Mais rien n’a bougé. Aujourd’hui, on perd un collègue qui n’en pouvait plus. Nous l’avons soutenu et défendu mais notre hiérarchie a fait la sourde oreille », confie spontanément une éducatrice de l’unité AAE Jean-Bart, basée à Saint-Pol-sur-Mer et où travaillait Fabrice. Autour d’elle et des journalistes qui l’interrogent, se rassemblent les autres membres de l’unité. Les témoignages sont unanimes. Les salariés dénoncent tour à tour l’inertie de leur hiérarchie et se disent « complètement abandonnés » face au problème « de plus en plus récurrent des agressions du personnel de la part des jeunes » en réinsertion. Le 8 septembre 2011, Fabrice Hrycak avait employé la force contre un adolescent confié aux soins de l’unité Jean-Bart, qui accueille des adolescents de 12 à 18 ans en difficulté. « Le jeune s’était accroché à Fabrice et lui avait enfoncé les poings dans les flancs. Fabrice a eu plusieurs côtes cassées.
C’est le point de départ de toute l’affaire. Car pour se dégager, Fabrice a riposté d’un coup de tête », raconte Evelyne. La famille de l’adolescent dépose plainte. Une procédure judiciaire est enclenchée. Celle-ci se double de sanctions disciplinaires. Fabrice Hrycak est convoqué à un entretien préalable de licenciement pour faute grave le 22 septembre. Les syndicats défendent le salarié, qui bénéficie du soutien de ses collègues. L’entretien préalable de licenciement débouche finalement sur « une double sanction, car Fabrice a été averti puis muté à Hazebrouck », tempête Evelyne.
« Il avait décidé de se battre, parce qu’accepter la sanction revenait à reconnaître qu’il avait commis une faute. Or, la faute, c’est la direction qui l’a commise en nous laissant seuls… » Car l’épisode de violence n’est pas isolé. En béquilles, avec une atèle autour du genou, Nicolas raconte : « Des fiches d’incidents et des plaintes pour agression, il y en a à gogo. Mais derrière, rien ne bouge, nous ne sommes pas soutenus. Et les jeunes le sentent. Ce qui fait qu’ils se trouvent plus forts et que cela accroît les tensions. Je souffre d’une rupture des ligaments croisés à la suite d’une altercation avec la même personne qui avait agressé Fabrice. J’ai voulu l’empêcher de frapper une éducatrice. C’était avant que ce jeune s’en prenne à Fabrice. » Des salariés travaillant dans d’autres structures de l’AAE, comme le Trois-mâts, ont également fait part de leur malaise. « J’ai trouvé une collection impressionnante de couteaux et de barres de fer… Les jeunes viennent avec ça et nous devons gérer ça seuls… » Dans le viseur des salariés et de la CGT, André Thomas, directeur général de la structure, et son adjoint. Ceux-ci ont rencontré les salariés avec le président Daniel Lemang en cours de soirée. La presse n’était pas la bienvenue. La famille de Fabrice Hrycak souhaite déposer plainte contre l’AAE.

Damien ENGRAND
Dans notre édition du 23 novembre, le président de l’association d’action éducative Daniel Lemang et les proches de Fabrice Hrycak livrent leurs sentiments

350 salariés composent l’effectif de l’association d’action éducative de Dunkerque. Une centaine était présente devant le siège le 17 novembre.

Publié dans PRESSE | Pas de Commentaire »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo