• Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Manifestation des salariés des Fonderies du Poitou – État – groupe Renault

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 22 octobre 2011

cgt6.jpg  cgtmetallurgie2.jpg
Publié le vendredi 21 octobre 2011


Manifestation des salariés des Fonderies du Poitou

Un conflit exemplaire

unconflitexemplaire.jpg

Le secrétaire général de la CGT a rendu visite jeudi 20 octobre aux grévistes des Fonderies du Poitou Aluminium avec lesquels il a défilé dans les rue de Chatellerault. Après sept semaines de grève contre un plan de réduction généralisé des salaires, les grévistes de FDPA espèrent désormais une reprise par Renault, leur principal client et fondateur.

« L’État est présent dans la gestion du groupe Renault, nous sommes légitimes à considérer que l’État ne doit pas rester immobile et à revendiquer une réintégration de la fonderie sur l’ensemble de la chaîne de production de Renault. [...] Il faut une décision politique »a déclaré Bernard Thibault.

Publié dans Luttes, METALLURGIE, Salaires | Pas de Commentaire »

22 octobre 2011 – 70ème Anniversaire de la Fusillade de Chateaubriant

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 22 octobre 2011

cgt5.jpg

Adresse à toutes les organisations de la CGT

 

Montreuil, le 3 octobre 20111

Le Secrétaire général
01 48 18 82 12
cabsg@cgt.fr

 

Cher(e)s Camarades,

La CGT a décidé de marquer le 70ème Anniversaire de la Fusillade de Chateaubriant, lors d’une manifestation importante. Il y a 70 ans en effet, le 22 octobre 1941, tombaient 48 résistants, otages fusillés par les nazis, avec la complicité des autorités françaises, dont les 27 de Châteaubriant. Ils étaient des syndicalistes, des dirigeants de grandes fédérations de la CGT, des communistes, des patriotes, des résistants de la première heure.

Ils ne furent pas choisis au hasard mais désignés par Pierre PUCHEU, l’un des grands représentants du Patronat. De ce patronat qui avait choisi son camp en criant « Plutôt Hitler que le Front Populaire ».

Ces syndicalistes avaient été à la tête des luttes sociales qui avaient conduit à des avancées sociales majeures en 1936, comme la semaine de 40 heures, les congés payés et les premières conventions collectives.

Résistants de la première heure, ils furent internés et fusillés les premiers. Ces exécutions visaient à empêcher les premiers actes de résistance, à tuer dans l’oeuf l’espoir.

22octobre1.jpgLes jeunes avaient donné le ton dès novembre 1940. Les 8 et 11 Novembre, les lycéens et étudiants dénonçaient l’arrestation du professeur Langevin, et remontaient les Champs-Élysées pour se rassembler devant l’Arc de Triomphe. La jeunesse paiera un lourd tribut pour ses actes de résistance.

La Résistance avait bien un double objectif : libérer la France et l’Europe du fascisme et jeter les bases de la reconstruction du pays. Il s’agissait de reconstruire en s’appuyant sur l’indépendance économique de la France, la maîtrise des grands moyens de production et une politique innovante de protection sociale. La CGT contribua grandement à faire inscrire ces objectifs, qui ont associé étroitement idéal de liberté, progrès économique et progrès social, dans le programme du Conseil National de la Résistance. Nous ne devons pas laisser s’effacer des mémoires que les Fusillés de Châteaubriant étaient des syndicalistes, et parmi eux des communistes, des chrétiens, ou simplement des patriotes qui ont influencé en profondeur les combats, les valeurs de la Résistance. Pas par instinct de propriété, mais pour souligner le sens et la portée transformatrice de leur engagement.

Le patronat rêve de revenir sur ces acquis sociaux et se livre à des attaques incessantes contre les conquêtes de la Libération en invoquant la compétitivité, la concurrence des pays à bas coût et maintenant le coût excessif d’un système social qui serait devenu un fardeau pour les générations futures. Mais il est aussi actif pour réécrire l’histoire, comme on l’a vu sur le cas de Louis Renault que les milieux patronaux veulent réhabiliter. Il s’agit de faire oublier la collaboration d’une grande partie du patronat avec le nazisme.

Cette réécriture de l’histoire vise à brouiller les repères, à affadir ou à dénaturer les combats de nos camarades fusillés à Châteaubriant. Ces fusillés pour l’exemple, issus de la classe ouvrière, ont fait par leurs actes de résistance honneur à la France. Leur message universel rejoint celui des peuples qui aujourd’hui se soulèvent de l’autre côté de la Méditerranée pour briser le carcan imposé par des régimes dictatoriaux et corrompus.

Comment ne pas remarquer enfin l’audience des thèses de l’extrême droite dans une période qui, à bien des égards, présente des similitudes avec celle de la montée du fascisme en Europe. Cette montée d’une extrême droite qui cherche à camoufler ses racines profondes et sa filiation historique avec la collaboration et se drape dans un discours social pour duper le monde du travail n’est pas un fait banal dans cette période de crise profonde. La CGT a pris ses responsabilités pour alerter le monde du travail sur le danger majeur de ces thèses pour la démocratie et les libertés. Brecht ne disait-il pas que le ventre de la bête immonde est encore fécond ? C’est une motivation supplémentaire et combien importante pour faire du 23 octobre 2011 à Châteaubriant, un grand rassemblement populaire et de la jeunesse.

La CGT appelle à en faire un grand événement avec l’Amicale de Châteaubriant. Souvenons nous de l’appel de Guy MOQUET, l’un des 27 de Châteaubriant « Vous qui restez, soyez dignes de nous ».

Oui, nous voulons être dignes d’eux dans nos actes de résistance et dans notre ambition de transformation sociale pour construire une société au service de l’Homme. Nous dirons aussi à travers ce rassemblement dont toute la CGT peut assurer un grand retentissement : Pas touche à ceux qui ont été l’Honneur de la France, à leurs combats, à leurs valeurs, à leurs messages.

Recevez, Cher(e)s Camarades, mes salutations fraternelles.

Bernard THIBAULT
Secrétaire général de la Cgt

Publié dans Culture, Dates A Retenir, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES | Pas de Commentaire »

Outre-Mer – Mayotte

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 21 octobre 2011

cgt4.jpg

Outre-Mer

Répression à Mayotte : ça suffit !

jeudi 20 octobre 2011

Un mort, un enfant grièvement blessé par les forces de l’ordre, interpellations et arrestations des manifestants, trois semaines de grèves générales … et pas ou peu de solutions en vue pour répondre aux légitimes revendications des salariés et de la population mahoraise : cela suffit !

Visiblement, le gouvernement n’a pas tiré les enseignements des conflits qui ont éclaté dans les pays d’outre mer en 2009 et qui portaient précisément sur les mêmes revendications soutenues aujourd’hui par les organisations syndicales et associations de consommateurs mahoraises : le prix des produits de première nécessité est inacceptable, l’indemnisation des chômeurs quasi inexistante et le montant des retraites misérable.

Contrairement à ce qu’affirme la Ministre de l’Outre Mer, le gouvernement peut résoudre la question de la cherté : l’article L410-2 du Code de Commerce permet de réglementer les prix par décret dans des situations comme celles qui se présentent à Mayotte.

Il est temps que le gouvernement s’applique à dénouer une situation qui se tend un peu plus chaque jour, en mettant rapidement au pas les patrons de la grande distribution. Parallèlement, il doit être mis fin immédiatement aux brutalités et violences policières, pratique totalement inacceptable.

La population qui s’était massivement prononcée en mars 2009 pour que Mayotte devienne le 101ème département français s’attendait à plus d’égards de la part de l’Etat français.

Une délégation part ce jour pour Mayotte afin d’apporter le soutien et la solidarité de la CGT.

Montreuil, le 20 octobre 2011

Publié dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, PRECARITE | Pas de Commentaire »

METALLURGIE – NAO

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 21 octobre 2011

nao.jpg

CE QU’IL FAUT SAVOIR

loupe1.png 2010ngociationsobligatoireslentreprisedossiernovembre.pdf

Publié dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, METALLURGIE | Pas de Commentaire »

METALLURGIE – ArcelorMittal

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 21 octobre 2011

cgtmetallurgie.jpg

diktatmittal.jpg

loupe11.png press242011lediktatdemittalesttomblessalarisvontencorepayer.pdf

Publié dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes, METALLURGIE | Pas de Commentaire »

Nouveau Secrétaire de l’Union locale

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 20 octobre 2011

Christophe Savaux, un secrétaire parmi d’autres à la CGT

jeudi 20.10.2011, 05:20 - La Voix du Nord

 Christophe Savaux a été élu secrétaire généralle 8 octobre. Il succède à André Chandelier. Christophe Savaux a été élu secrétaire généralle 8 octobre. Il succède à André Chandelier.

|  LE VISAGE DE L’ACTUALITÉ |

Le nouveau secrétaire général de la CGT sambrienne porte un regard désincarné sur son élection récente : « Je ne suis pas trop pour la personnalisation des choses. » Avec le mode de fonctionnement de Christophe Savaux, la future union locale se fera « ensemble » ou ne se fera pas.

PAR JULIEN CASTELLI

maubeuge@lavoixdunord.fr PHOTO « LA VOIX »

Si Christophe Savaux proposa une motion lors du congrès local des 7 et 8 octobre, « c’était pour crever l’abcès ». Depuis huit ans et l’intérim d’André Chandelier, le militant sentait que l’union locale n’avait d’union que le nom : « Avant, les informations vis-à-vis des entreprises ne se transmettaient pas. automatiquement, c’était inefficace. »  Jean-Marc Pourchau, de JSPM Areva, rallia sans hésiter la motion Savaux – la seule, au demeurant. « Tout le monde savait, mais tout le monde fermait les yeux, déplore le nouveau trésorier de l’union local. On devait voir si un dynamisme allait se mettre en place ou si on repartait avec les mêmes et on recommençait. » Les débats portèrent leurs fruits : « Il y a la nécessité statutaire d’avoir un secrétaire général. Mais on a débattu d’en avoir cinq ! Et c’est ce qu’on va faire dans les faits », promet C. Savaux, « l’officiel » du nouveau bureau, lui, la voix de la motion (notre édition du 9 octobre).

Bien entendu, le leitmotiv ne varie pas : « On est pour la lutte sociale. » Le changement prend plutôt des accents de conviction : « Inlassablement, on continuera à mobiliser les salariés des entreprises, syndiqués ou non. » Des formations leur seront dispensées et des permanences thématiques seront assurées dans les locaux rénovés de l’espace Victor-Hugo, l’ancien collège Vauban où la CGT vient de déménager. Un déménagement qui marque symboliquement le début d’une nouvelle ère. Moins longue que la précédente, assure Christophe Savaux : « On est tous quinquagénaires ! Mais on a rajeuni la commission exécutive. Le plus jeune a 22 ans. » Le prochain congrès aura lieu « dans trois ans ». D’ici là, des formations internes seront mises en place pour permettre à la relève cégétiste de gagner en expérience.

La CGT, Christophe Savaux y est venu sur le tard, en 2004. L’ancien de la CFDT – il y a été syndiqué vingt-sept ans – a été déçu par la façon dont les siens avaient traité le dossier des retraites en 2003 : « Alors qu’il y avait eu une très grosse mobilisation, la CFDT avait avalisé la loi Fillon… » Il regrette qu’elle soit devenue « un syndicat plus réformiste, moins combatif », des valeurs qu’il estime en contradiction avec « le discours de réduction sur le temps de travail » qui l’avait convaincu en 1977.

Aujourd’hui, il tend la main à son ancien syndicat, comme aux autres, dans un idéal d’unité : « Je suis un incurable de la recherche d’unité d’action. La plus large possible. Après, dans chaque contexte, on se retrouve ou pas. » En l’occurrence, la CGT n’a pas retrouvé grand monde lors de la journée d’action interprofessionnelle de la semaine dernière : « La CFDT a choisi d’aller à Lille. Nous, on tient à un ancrage local de la mobilisation. » S’il « estime être un homme de gauche », le nouveau secrétaire n’en dira pas plus sur ses opinions. « Au cadre trop rigide » de la politique, il préfère « le syndicalisme, plus ouvert à la diversité ». La politique, il la laisse plutôt… à son épouse, Christine Savaux, adjointe aux affaires scolaires à la ville de Maubeuge et sympathisante communiste. « Elle s’est engagée auprès de la population, mais son action et la mienne, ce sont deux choses différentes. Enfin, je vous rassure, on a des échanges aussi !

Publié dans Congrès, PRESSE | 1 Commentaire »

Retraités – Pouvoir d’achat, pensions, niveau de vie, reste à vivre

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 20 octobre 2011

cgtretraits1.jpg

 

Pouvoir d’achat, pensions, niveau de vie, reste à vivre…

 

Fini le stress du travail, vive les plages de sable fin et la dolce vita ! A en croire la plupart des médias, des publicités, les retraités, ou plutôt les « seniors », seraient toujours entre deux avions et entre deux fêtes à Marrakech ou à Saint-Barth. On lit et on entend dire fréquemment que le niveau de vie des retraités est presque comparable à celui des actifs, voire supérieur, pour mieux les stigmatiser et les traiter parfois de nantis. On entend dire aussi par exemple que les ménages retraités sont plus souvent propriétaires de leur résidence principale et d’un patrimoine plus important que les ménages d’actifs, cependant, il faut rappeler que le patrimoine est particulièrement concentré, c’est-à-dire pour l’essentiel détenu par un nombre réduit de ménages. Les 10% de ménages de retraités les plus riches disposaient en 2004 d’un patrimoine supérieur à près de 400 000 euros, les 10% les plus pauvres avaient un patrimoine inférieur à 2 200 euros. 

loupe13.png enjeudupouvoirdachatdesretraitsdococtobre2011.pdf

Quelques extraits

UFC-Que choisir !

« les seniors, la population la plus menacée par la démutualisation »

L’association souligne que les seniors sont les plus confrontés à des cotisations de complémentaires santé écrasantes. Si le dramatique désengagement de l’assurance maladie continuait au même rythme que depuis 2004, la fièvre tarifaire des complémentaires santé monterait jusqu’à une moyenne de 190 euros par mois en 2020. Comment éviter dans ces conditions que des usagers renoncent à leur couverture complémentaire ou réduisent son étendue ? L’UFC, profondément attachée à un égal accès aux soins de toute la population, s’adresse aux parlementaires appelés à examiner le projet de loi de financement de la Sécurité sociale en 2012.

____________

Pensions et salaires : l’écart se creuse

Alors que de 2003 à 2010 les pensions progressaient seulement de 11,6%, l’ensemble des salaires progressaient eux de 17,1% et le SMIC de 23,2%.

Depuis 2003, l’écart se creuse entre SMIC et pensions. Des milliers de retraités partis avec une pension égale ou légèrement supérieure au SMIC se retrouvent aujourd’hui sous le seuil du salaire minimum.

Plus globalement, depuis 2003, l’étude comparée de l’évolution des pensions et de l’ensemble des salaires met en évidence un écart grandissant. Relativement aux actifs, les retraités voient régulièrement  leur pouvoir d’achat reculer

______________

Des chiffres à méditer :

La fortune totale des 500 plus gros patrimoines français a augmenté de 25% en 1 an, passant de 194 à 241 milliards d’euros en 2009, soit à peu près le montant de la masse des pensions versées aux 15 millions de retraités.

Les entreprises du CAC40 ont engrangé plus de 80 milliards de bénéfices en 2010 et le 1er semestre 2011 devrait battre tous les records.

210 milliards d’euros de dividendes ont été versés par les entreprises non financières en 2010.

40 milliards d’euros de dividendes versés aux actionnaires du CAC40 en 2010.

170 milliards d’euros d’exonérations fiscales et sociales  pour les entreprises françaises en 2010.

Il suffirait de toucher enfin aux profits !

Publié dans Luttes, PRECARITE, PRESSE | Pas de Commentaire »

METALLURGIE – Une lutte d’intérêt général

Posté par onsbouge le 19 octobre 2011

cgt3.jpg cgtmetallurgie1.jpg
mercredi 19 octobre 2011,
par Frédéric Dayan

 

Fonderies du Poitou (Montupet)

Une lutte d’intérêt général

 

Le conflit qui oppose depuis 7 semaines les salariés des fonderies du Poitou au groupe Montupet est emblématique. En effet, les salariés refusent de se voir appliquer une baisse des salaires de 25% alors que le groupe réalise pour les 6 premiers mois de l’année 30% de chiffre d’affaires en plus et améliore son résultat financier de 25%.

Plus que jamais, les métallos de cette entreprise ont besoin de la solidarité. La fédération CGT des travailleurs de la métallurgie avec les syndicats de l’automobile, l’union locale de Chatellerault, les unions départementales CGT de la région Poitou-Charente appellent à un rassemblement puis à une manifestation le jeudi 20 octobre à 14h30 devant la mairie de Chatellerault pour « exiger partout l’ouverture de négociations sur les salaires ». La FTM-CGT appelle à une réponse contre tous ceux qui « prêchent l’austérité et les pressions sur les salaires pour opposer les salariés entre eux avec la mena ce permanente des délocalisations qui détruisent notre industrie et nos emplois. »

Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT rencontrera les salariés des Fonderies du Poitou et manifestera avec eux à Chatellerault.

vidologo.jpg

 

Publié dans Luttes, METALLURGIE, Salaires | Pas de Commentaire »

L’urgence d’une autre économie

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 18 octobre 2011

cgt2.jpg

lurgenceduneautreconomie.jpg

loupe12.png lurgenceduneautreconomie131011.pdf

Publié dans Fiscalité, Luttes, PRECARITE | Pas de Commentaire »

CARSAT, URSSAF, CAF – Elections des représentants du personnel aux Conseils d’administration

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 17 octobre 2011

cgtfdrationorgsoc.jpg

 

 

 

 

Élections des représentants du personnel aux Conseils d’administration

 

 

Les premiers résultats partiels qui nous sont parvenus confirment la place de la CGT comme première organisation syndicale parmi les employés et les cadres des CARSAT. URSSAF, CAF 

Ce vote, au lendemain de la journée de grève du 11 octobre, est un vote de revendications et de luttes porteur d’espoir pour l’avenir.

Résultats partiels employés :

CARSAT sur 2633 votants, CGT 46,30%  – URSSAF sur 2215 votants, CGT 56,75%CAF sur 1982 votants, CGT 61,20%

Résultats partiels cadres :

CARSAT sur 1023 votants, CGT 24,05%URSSAF sur 1266 votants, CGT 42,26%CAF sur 738 votants, CGT 46,88%

Publié dans Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaire »

123
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo