• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 24 octobre 2011

Retraites – Motion

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 24 octobre 2011

cgtretraits2.jpg

 

Union Syndicale des Retraités CGT du nord

Bourse du travail - Rue Geoffroy Saint Hilaire - 59042 Lille Cedex

Tél. 03 20 62 11 62 - fax 03 20 62 11 60

 

MOTION

À

Monsieur le 1er Ministre.

Monsieur le Préfet.

En France comme en Europe, les retraités confrontés à une dégradation de leurs conditions de vie se mobilisent pour exprimer leurs difficultés vécues au quotidien résultant notamment d’une diminution importante de leur pouvoir d’achat. Cette situation ne leur permettant plus de faire face aux charges incompressibles pour subvenir au quotidien (logement, nourriture, soins, aide à domicile, énergies, mutuelle etc…).

Le 6 octobre 2011, à l’appel de leurs organisations syndicales nationales, CGT, CFDT, UNSA, CFTC, FGR-FP et relayé encore plus largement au plan départemental, les retraités ont battu le pavé par milliers dans toute la France, où 110 manifestations unitaires étaient organisées.

Ils ont manifesté pour l’augmentation des pensions, dont le pouvoir d’achat ne cesse de se dégrader, et leur revalorisation indexée sur les salaires, ainsi que pour un minimum de retraite à la hauteur du SMIC. Ils ont dénoncé la hausse des dépenses contraintes, en particulier sur la santé et les mutuelles.

Ils ont également manifesté pour la création d’un nouveau droit pour l’aide à l’autonomie, qui relève de la Sécurité sociale, condamnant le gouvernement qui renvoie la loi, promise par le Président de la République en 2007 et 2011, aux calendes grecques.

C’est également dans ce contexte qu’au plan national les organisations syndicales de salariés, CFE-CGC, CFDT, CFTC, CGT, Force Ouvrière, FSU, UNSA et la Mutualité Française appellent solennellement le gouvernement et le Parlement à renoncer au doublement de la taxe sur les contrats santé solidaires et responsables et à tout impôt sur la santé.

Les retraités qui représentent l’un des moteurs du développement économique et de la société, refusent d’être encore aujourd’hui uniquement considérés comme un coût et de plus, sanctionnés sur la possibilité d’accès aux soins et dans leur droit à pouvoir vivre leur retraite dans de bonnes conditions.

Les retraités, comme tous les citoyens, attendent du gouvernement des  décisions justes et équitables. Cela exige des réponses nouvelles priorisant l’emploi, la cohésion sociale, la réduction des inégalités, tenant compte des attentes et exigences sociales qui sont urgentes à prendre en compte et à satisfaire. Cela implique d’entendre et de satisfaire leurs légitimes et urgentes revendications.

Lille le 19 Octobre 2011

_________________________________________________ La retraite une vie nouvelle _____

AUGMENTATION …DES PROFITS POUR UNE MINORITÉ !!!

BAISSE…DES RETRAITES ET POUVOIR D’ACHAT POUR UNE MAJORITÉ !!!

CA SUFFIT !!!      

EXIGEONS UNE AUTRE RÉPARTITION DES RICHESSES !!!

Depuis une dizaine d’années, les revenus :

  • des 1% des plus riches ont  progressé de 20%.
  • des 0,1 des supers riches de 32%
  • des 0,01 des mégas riches ( 3500 foyers) de 43%

Cela donne le tournis au regard de la pension de retraite moyenne tous régimes confondus qui atteint péniblement 1194€ brut mensuel.

De même par rapport aux 5 millions de retraités percevant entre 800 et 1100€ par mois, les 4 millions de retraités touchant le minimum contributif (608€) alors que 40% d’entre eux (source DRESS) ont effectué une carrière complète.

Inversement aux profits qui continuent de progresser, le nombre de salariés partant avec le minimum contributif malgré une carrière complète, est en augmentation.

En 2009, sur 535 000 départs en retraite, 203 000 ( soit 38%) sont partis dans ce contexte.

Et aujourd’hui, selon les statistiques de la caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), 25% des hommes et 50% des femmes partent à la retraite avec le minimum contributif.

64% des femmes ont une retraite inférieure à 950€, voire inférieure à 750€ pour 36% d’entre elles !!

Cela alors que le seuil de pauvreté est fixé à 954 € par mois.

L’urgence de la situation exige une autre répartition des richesses.

Interpellons les responsables et décideurs en faxant massivement la MOTION au préfet du Nord et au 1er Ministre.

FAX Préfecture :   03  20 30  52 52
FAX 1er Ministre
 : 01  45 44  15 72


Publié dans PRECARITE, Retraites, Santé, Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaire »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo