Emplois – Aides aux entreprises – Subventions publiques – Presse

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 juin 2011

MAIS ENCORE

samedi 25.06.2011, 05:20 - La Voix du Nord

La CGT fidèle au poste

 

Une douzaine de militants CGT de l’union locale maubeugeoise s’est présentée en début de séance, drapeau à l’épaule. André Chandelier a poliment mais fermement souhaité s’exprimer sur un point de fixation : les aides attribuées par l’AMVS à des entreprises contre promesses d’embauches (voir notamment notre édition du mardi 21 juin). Le représentant de l’union locale CGT, s’il s’est félicité de la création d’un comité de suivi de ces aides, au sein duquel siègent les différents syndicats, a stigmatisé l’attitude de la commission économique de l’agglo, qui a accordé 100 000 E à la société Euromeca et ce, contre l’avis des représentants du Medef, de FO et de la CGT alors que la CFDT s’est abstenue. Il semblerait que cette intervention ciblée ait atteint son objectif puisque des conseillers communautaires ont exprimé leurs doutes sur ce dossier précis et, sur le fond, suggéré la tenue d’une réflexion, notamment sur les critères d’attribution de ces aides. Michel Wasse, vice-président, fut de ceux-là, mais a vu plus d’éléments favorables que défavorables dans cette demande. Jean-Claude Maret, autre vice-président, a laissé entendre qu’avec la réforme de la taxe professionnelle, ce qui pouvait passer auparavant pour un investissement avec espoir de retour de TP dans les caisses de l’agglo, n’était plus d’actualité et méritait réexamen.

« Peut-être ne peut-on plus être aussi généreux », a-t-il résumé. Troisième vice-président à intervenir, Jean-Marie Allain a pour sa part eu cette remarque, à l’occasion de l’octroi d’un prêt cette fois, à un jeune entrepreneur : « Aux sociétés on donne de l’argent et aux très petites entreprises on le prête ». Bref, on n’a pas fini d’en entendre parler de ce dispositif.

Des sous

La société Euromeca, entreprise de mécanique générale, trois employés, va donc recevoir 100 000 E de l’AMVS – et autant de la Région – pour abonder un investissement de 1,293 M E visant à créer sept emplois sur la ZI de la Petite-Savate. Le vote a receuilli six abstentions.

Comepal, qui oeuvre dans la fabrication de cabines sanitaires en kit stratifiées, de Jeumont, huit salariés, va elle percevoir 45 000 E – et autant de la Région – sur un investissement total de 379 913 E pour trois emplois à créer. Le jeune entrepreneur qui a fondé RAR, spécialisée dans la fabrication de roues de vélos sur mesure et de haute technologie, s’est pour sa part vu octroyer un prêt TPE – très petite entreprise – de 20 000 E pour un investissement prévu de 45 000 E.

Des sous encore

Ces sous-là ont à voir avec le compte administratif 2010, seul vrai reflet de la situation d’une collectivité, que Bernard Baudoux a commenté.

L’adjoint aux finances a relevé avec un enthousiasme non dissimulé plusieurs points qui attestent selon lui de la bonne santé de l’agglo. « Tous les investissements 2010 ont été effectués sans emprunt et notre capacité de désendettement est de 2,4 ans », a-t-il énoncé dans les grandes lignes.

Avant d’entrer dans le détail chiffré d’un résultat brut de clôture 2010 excédentaire de 13 550 907,50 E en fonctionnement, déficitaire de 7 730 695,18 E en investissement ce qui, après transfert de l’équivalent de cette somme du premier chapitre vers le second, aboutit à un solde positif de 5 820 212,32 E. L’agglo disposerait-elle d’une planche à billets ? Pas vraiment, cette situation, enviable aux yeux de l’argentier, s’explique par le fait qu’avec l’arrivée des entreprises Bigard, Neuhauser et autres, le produit de la taxe professionnelle a augmenté de 41 % entre 2007 et 2010, constituant ainsi un trésor de guerre. « C’est la plus forte progression du Nord – Pas-de-Calais », a claironné Bernand Baudoux. Si après ça Joël Wilmotte n’a pas compris…

 

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo