• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 24 juin 2011

Emplois – Aides aux entreprises – Subventions publiques

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 24 juin 2011

cgtuldemaubeugeetenvironscopie.jpg

Monsieur le Président

C’est la deuxième fois que nous venons vous voir dans le cadre des aides aux entreprises.

La premières fois c’était pour obtenir plus de renseignements sur les entreprises. Nous avons donc obtenu  d’avoir les mêmes renseignements sur les entreprises que la Région,

Mais en ce qui concerne nos remarques  sur les décisions finales ce n’est pas gagné…

La preuve, lors de la dernière réunion, malgré un avis négatif de l’ensemble des organisations syndicales1 abstention (CFDT) sur l’aide à EUROMECA

Cette entreprise demande une aide de l’AMVS de 100 000 Euros  avec promesse de création de 7 emplois (dont 1 pour le fils)   

Alors qu’elle a supprime sur 2 ans 4 emplois sur  un effectif de 7 débuts 2009, je devrai  dire 5 car il y a eu l’embauche d’1 cadre en 2010  qui a été licencié.

C’est surtout cela qui nous a choqué l’ensemble des organisations syndicales, car pour nous, c’est les emplois qui doivent primer et pas un projet d’investissement.

Nous avons appris que la commission économique de l’AMVS et malgré notre avis négatif a donné son accord.

Lors d’une rencontre avec le président  DI POMPEO, j’ai demandé la raison de cet accord.

Il m’a répondu qu’il avait pris en compte nos remarques, mais que vu qu’il y à de l’argent a la Région pourquoi ne pas en faire profité nos entreprises.

C’est-à-dire que  maintenant toutes les entreprises qui veulent de l’argent peuvent venir se servir.

Pour nous la CGT cette réponse ne nous satisfait pas.

S’il y a de l’argent à la Région comme à l’Agglo, c’est de l’argent public et ne doit pas servir à enrichir le patronat.

De plus aucune obligation d’un nombre d’embauches suivant l’aide obtenue n’est prévue dans la modalité d’obtention des aides économiques.  

Pour le moment c’est beaucoup d’argent public pour peu d’emplois réalisés.

Depuis la création du comité de suivi, nous avons statué sur 5 entreprises pour un montant total de 308 950 euros pour l’AMVS  et avec la Région 617 900 euros pour une promesse d’embauche de 28 emplois.

Je sais Monsieur le président, lorsque je vous ai posé la question sur les pouvoirs du comité de suivi, vous m’avez répondu que de toute façon la décision finale serait celle voté par les élus.

En clair on discute, mais c’est nous qui décidons.

La CGT organisation syndicale, nous savons très bien que nous n’avons pas le statut de décideur ;

Mais nous avons les moyens de faire connaître nos oppositions aux élus, c’est ce que nous faisons aujourd’hui.

Mais surtout  à la population de la Sambre avec ces 17 % chômeurs sur ce qui est fait de l’argent public.

Merci Monsieur le Président

A. Chandelier

Publié dans Chômage, Luttes, PRECARITE | Pas de Commentaire »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo