• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 4 juin 2011

Sondage retraites

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 4 juin 2011

cgt2.jpg

Sondage retraites

Les Français très pessimistes, surtout les femmes

jeudi 26 mai 2011, par Frédéric Dayan

On ne peut pas dire que l’exécutif a convaincu les Français de la justesse et des bienfaits de la réforme Woerth-Fillon sur les retraites. C’est même très massivement, à 87% que les Français associent la notion de « revenus suffisants » à une perspective de retraite heureuse, 50% ne se sentent pas suffisamment préparés financièrement, et 68% se disent « un peu ou très inquiets ».

C’est ce qui ressort d’une enquête publiée par la banque HSBC sur l’avenir des retraites publiée jeudi 25 mai.
C’est parmi les femmes que le pessimisme est le plus fort.

49% d’entre elles associent la perspective de la retraite à des difficultés financières, contre 32% des hommes.
Cette préoccupation est encore plus prégnante parmi les femmes quinquagénaires (64%).

Evidemment, on se doute bien que la banque ne commande pas ce genre d’enquête pour mettre en lumière l’insatisfaction des salariés à l’égard d’une réforme imposée par le gouvernement. La branche HSBC Assurances entend bien prendre ainsi la mesure du marché qui s’ouvre largement du fait du recul de la protection sociale retraite. C’est ainsi que son président, Jean-Pierre Wiedmer, a indiqué qu’« un Français sur deux considère qu’il est insuffisamment préparé à la retraite, c’est un problème majeur, c’est inquiétant et il n’y fait rien », alors qu’à peine 5% comptent s’appuyer sur une épargne personnelle quand 70% déclarent ne pas avoir de plan financier.

Publié dans PRECARITE, Retraites | Pas de Commentaire »

Droit de réponse de l’UDEVE à l’article « Udeve-CGT – déni de démocratie »

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 4 juin 2011

A la demande de l’UDEVE, nous publions dans le cadre de l’article 6-IV de la loi  du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique (décret du 24 octobre 2007) :

 

Droit de réponse de la Direction de l’Udeve

La Direction rappelle que son éthique et ses principes prônent la démocratie mais ne tolère pas les accusations mensongères.

Un droit de réponse s’impose :

1. Contrairement à ce qui est indiqué dans le tract, la Direction ne s’oppose pas aux élections puisqu’elle a décidé de les organiser alors qu’elle n’y sera juridiquement contrainte qu’en août prochain (seuil de 11 et de 50 pendant douze mois).

2. contrairement à ce qui est indiqué dans le tract, les procédures engagées auprès du Tribunal d’Instance ont toutes conclu à l’annulation des désignations de Madame LEROY ; les procédures étaient donc justifiées en droit puisqu’aucun recours en contestation n’a été initié par la CGT. A noter que la dernière décision  a condamner la CGT à verser une indemnité à l’UDEVE.

3. Contrairement à ce qui est indiqué dans le tract, les raisons qui ont contraint l’UDEVE à saisir à nouveau le Tribunal d’Instance pour demander l’annulation du premier tour des élections, sont toutes juridiques et objectives :

- en droit, un même syndicat ne peut présenter deux listes lors des élections professionnelles ; or, la CGT a présenté deux listes.

- les « deux CGT » ont été alertées amiablement par la direction sur cet état de fait en leur demandant de se mettre d’accord et ne présenter qu’une seule liste ;  en effet, la direction n’a pas le pouvoir de supprimer une liste et toute démarche tant amiable que contentieuse ne permet pas de suspendre la procédure d’élection.

- les résultats d’une élection peuvent être contestés dans les 15 jours par tout syndicat ou tout salarié ou l’employeur ; la procédure s’imposait car, dans l’avenir, la désignation d’un délégué syndical ou d’un RSS, la représentativité des syndicats et les thèmes de négociation pouvaient faire l’objet de critiques. toutes les désignations de représentants syndicaux qui seront illégales seront contestées par la Direction, quel que soit le syndicat auteur de la démarche.

4. Contrairement à ce qui est indiqué dans le tract, les résultats des élections contestés sont les suivants :
CGT UL: 32,66 % et non 41 %
CFDT : 26,53 %
FO : 10,20%
CGT Fédération : 10,20 %
Toutes pouvaient s’estimer représentatives ayant obtenu 10 % minimum.

 

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Pacte Euro

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 4 juin 2011

 

lehyaric.jpg

Le vote sur le pacte pour l’euro retardé au Parlement. Mobilisation

Patrick Le Hyaric | 3 juin 2011 at 10 10 23 06236 | Catégories : Angela Merkel, Commission de Bruxelles, Confédération Européenne des Syndicats, Conseil Européen, FGTB, Forum Social Européen, GUE / NGL, Nicolas Sarkozy, Pacte pour l’Euro plus,Parlement européen, Patrick Le Hyaric, Transform, Union Européenne | URL : http://wp.me/pAgrH-1i8

Verviers en Belgique est une ville moyenne, dont les maisons transpirent l’authenticité et la force paisible. Ancien lieu de travail de la laine, elle a vu naître le mouvement syndical il y a plus de 250 ans. Justement, c’est le syndicat FGTB qui m’a invité ce mercredi soir 31 mai en fin de journée à venir dialoguer avec eux du « Pacte pour l’Euro plus ». Je suis frappé par la gentillesse, la fraternité de ces syndicalistes qui m’accueillent. Ils sont très actifs, courageux, ouverts. Ce qui me marque aussi c’est leur compétence, leur connaissance des dossiers, des enjeux européens. Ils ont organisé, il y a quelques mois, un déplacement à Berlin pour protester avec des syndicalistes allemands contre le pacte Sarkozy-Merkel.

fgtb.jpgJ’en ai entendu parler toute la journée puisque le groupe de la Gauche unie européenne, avec le Forum social européen et Transform ont organisé au Parlement européen un colloque sur la crise et le « Pacte pour l’Euro plus ».

Beaucoup de choses intéressantes s’y sont dites. On y a parlé des causes et des effets de la crise, des dangers du « pacte Euro plus », de la nature des dettes publiques, des services publics, du rôle de l’Euro et de la Banque centrale européenne, du salaire minimum européen, de la répartition de la valeur ajoutée produite par le travail. Je sors de là avec l’idée qu’il faut à la fois beaucoup plus alerter sur la nature du « Pacte pour l’Euro plus » que j’appelle « le Pacte des rapaces » mais aussi beaucoup travailler sur des solutions alternatives. Nous en avons des esquisses, mais il faut trouver le chemin permettant de le s mettre en œuvre. C’est le cas par exemple du salaire minimum européen. Toutes les forces progressistes syndicales doivent s’emparer de ces enjeux… LIRE LA SUITE

 

Publié dans Dates A Retenir, Fiscalité, PRECARITE | Pas de Commentaire »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo