Luttes – Sevelnord – 7 juillet 2011

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 29 juin 2011

 

 

DÉCLARATION DE LA RÉGION CGT MÉTALLURGIE NORD/PAS DE CALAIS

ET DE L’ UNION DÉPARTEMENTALE CGT DU NORD


 POUR LES EMPLOIS ET L’AVENIR DU NORD – PAS DE CALAIS

MAINTENONS ET DÉVELOPPONS NOS INDUSTRIES

C’est avec ce mot d’ordre qu’une journée d’action professionnelle avec grève et manifestation, sera organisée à l’appel de la région CGT Métallurgie du Nord – Pas de Calais, le 7 juillet à Valenciennes, rassemblement 10 h 00 Place d’Armes

Luttes - Sevelnord - 7 juillet 2011 dans Actions_régionales pdf communiqudepresseudetmtallurgiemanif7juillet.pdf

 

Publié dans Actions_régionales, Dates A Retenir, Luttes | 1 Commentaire »

Jacques Cotta

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 29 juin 2011

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Fourmies, le 27 juin 2011

Suite à la venue de Jacques COTTA, journaliste d’investigation à France 2, de passage  Fourmies et à Maubeuge ce vendredi 24 juin, afin de recueillir des témoignages pour l’élaboration de son prochain livre qui sortira au printemps prochain, concernant la remise en cause des Contrats de travail, la précarité…., Ghislaine Baudin du SNFOLC et Thérèse-Marie Cardon de la CGT Educ’Action remercient l’ensemble des participants, en particulier le secrétaire de l’UL FO, la CGT des Territoriaux, la CGT des Hospitaliers de FOURMIES, l’UL CGT de MAUBEUGE, SUD MCA, un journaliste de Libé Hebdo ainsi que toutes les personnes présentes à cette occasion.

Ghislaine Baudin, Thérèse-Marie Cardon

____________________

Rendez-vous avec Jacques Cotta – 24 juin 2011

fabricejacquesvuedensemble.bmpghislaineetjacquescotta.bmpsamueletjacquescotta.bmp

 

Publié dans Conditions de travail, Luttes, Salaires, Services publics | Pas de Commentaire »

Journée nationale d’action interprofessionnelles – septembre 2011

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 29 juin 2011

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

finseptembre.jpg

Journée nationale d'action interprofessionnelles - septembre 2011 dans Actions_nationales pdf comqudu27juin2011.pdf

Publié dans Actions_nationales, Conditions de travail, Luttes, PRECARITE, Salaires, Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaire »

NEGOCIATION SUR LES GROUPEMENTS D’EMPLOYEURS

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 juin 2011

cgtconf6.gif

NEGOCIATION SUR LES GROUPEMENTS D’EMPLOYEURS

Compte rendu de la réunion du jeudi 23 juin 2011

Le jeudi 23 juin 2011 s’est tenue la deuxième réunion de négociation sur les groupements d’employeurs.

Les groupements d’employeurs sont un des sujets abordés par la proposition de loi Cherpion, Perrut et Taugourdeau pour le développement de l’alternance et la sécurisation des parcours professionnels qui vient d’être votée a l’Assemblée nationale.

À l’issue de la première séance, une demande conjointe de l’ensemble des organisations syndicales et patronales avait été adressée au législateur pour laisser le temps nécessaire à la négociation. En effet le sujet est complexe et ne pouvait pas être réglé en quelques jours.

Nous avons été en partie entendus. Un amendement de la commission des affaires sociales prévoit un mécanisme d’entrée en vigueur différée : Les partenaires sociaux ont jusqu’au 1er novembre prochain pour conclure un accord. Dans le cas contraire, toutes les mesures votées entreront en vigueur.

Cela n’empêche pas que les négociations vont être difficiles : comme ne l’a pas caché le Medef, le texte de la proposition de loi convient tout à fait aux employeurs.

Le groupement d’employeur tel qu’il avait été conçu à l’origine avait pour vocation de permettre aux petites et moyennes entreprises de se regrouper en associations pour employer une main-d’œuvre qu’elles n’auraient pas, seules, les moyens de recruter.

Cela permettait donc la création d’emplois à temps plein et agissait donc comme un instrument de déprécarisation de l’emploi.

C’est cette conception des groupements d’employeurs que nous souhaitons promouvoir.

Les modifications envisagées par la proposition de loi Cherpion permettraient à coup sur le développement du nombre de groupements d’employeurs, mais remettraient en cause aussi leurs propriétés de sécurisation de l’emploi. Ainsi les groupements d’employeurs par une utilisation non contrôlée, deviendrait un instrument de mise en concurrence des salariés, transformant ce type de prêt de main d’œuvre en un intérim low cost.

Ainsi la possibilité pour les grandes entreprises de plus de 300 salariés de recourir aux groupements d’employeurs sans passer par un accord d’entreprise, d’adhérer à plus de deux groupements d’employeurs, la fin de la solidarité financière entre entreprises membres du groupement ou encore la possibilité ouverte aux collectivités locales de recourir à des salariés de tels groupements pour tout type de tâche, seraient autant de facilités offertes aux entreprises pour leur permettre d’externaliser des emplois et  de répondre aux besoins de main-d’œuvre intermittente des entreprises.

Or l’externalisation n’a jamais fait partie des objectifs des groupements d’employeurs et pour la CGT ne doit pas le devenir dans le futur. Il est hors de question que le groupement d’employeurs serve à fournir une main d’œuvre intérimaire à bas prix.

Nous souhaitons voir se développer des groupements d’employeurs, dont l’objectif est l’accès à un emploi stable et la sécurisation des salariés.

L’objectif de la CGT sera d’éviter les utilisations abusives du groupement d’employeurs et d’améliorer la qualité de l’emploi.

Nous voulons faciliter l’accès à un emploi stable et à temps plein par la création d’un socle commun de garanties, la garantie de l’égalité de traitement entre salariés du groupement d’employeurs et salariés des entreprises utilisatrices, l’encadrement de l’utilisation des groupements.

Les prochaines séances de négociation auront lieu les 8 septembre, 16 septembre et 4 octobre 2011.

Délégation CGT : E. Aubin , A. Ferrer et I. Depuydt

Publié dans Conditions de travail, Dates A Retenir | Pas de Commentaire »

Expression CGT – UL de Béthune

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 26 juin 2011

cgtconf5.gif
Union locale de Béthune

Communiqué UL Béthune

4 JUILLET, APPEL DE LA CGT ASPERAM (ex Ugine Isbergues), rassemblement devant la sous-préfecture de BÉTHUNE à 14h30 Expression CGT - UL de Béthune dans Actions_locales pdf tract04juillet2011.pdf

7 JUILLET, MANIFESTATION A VALENCIENNES pdf dans Actions_régionales tractappelpourle7juillet2011.pdf contre les licenciements et les fermetures dans l’industrie liés au secteur automobile (constructeurs, équipementiers, sous-traitants), départ de l’UL en bus à 8h30-réservez rapidement SVP au 06-19-15-74-98 ou au 06-87-86-81-32 pour le 04 juillet maxi…

13 JUILLET, GARDEN PARTY MUSICALE ET FESTIVE de la CGT, dans le Parc du Perroy derrière l’UL, à partir de 18h00 pdf dans Chômage gardenparty13juillet.pdf

29 AOÛT, STAND CGT A LA GRANDE BRADERIE DE BÉTHUNE 

 

Publié dans Actions_locales, Actions_régionales, Chômage, Dates A Retenir, Licenciements, Luttes | Pas de Commentaire »

Emplois – Aides aux entreprises – Subventions publiques – Presse

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 juin 2011

MAIS ENCORE

samedi 25.06.2011, 05:20 - La Voix du Nord

La CGT fidèle au poste

 

Une douzaine de militants CGT de l’union locale maubeugeoise s’est présentée en début de séance, drapeau à l’épaule. André Chandelier a poliment mais fermement souhaité s’exprimer sur un point de fixation : les aides attribuées par l’AMVS à des entreprises contre promesses d’embauches (voir notamment notre édition du mardi 21 juin). Le représentant de l’union locale CGT, s’il s’est félicité de la création d’un comité de suivi de ces aides, au sein duquel siègent les différents syndicats, a stigmatisé l’attitude de la commission économique de l’agglo, qui a accordé 100 000 E à la société Euromeca et ce, contre l’avis des représentants du Medef, de FO et de la CGT alors que la CFDT s’est abstenue. Il semblerait que cette intervention ciblée ait atteint son objectif puisque des conseillers communautaires ont exprimé leurs doutes sur ce dossier précis et, sur le fond, suggéré la tenue d’une réflexion, notamment sur les critères d’attribution de ces aides. Michel Wasse, vice-président, fut de ceux-là, mais a vu plus d’éléments favorables que défavorables dans cette demande. Jean-Claude Maret, autre vice-président, a laissé entendre qu’avec la réforme de la taxe professionnelle, ce qui pouvait passer auparavant pour un investissement avec espoir de retour de TP dans les caisses de l’agglo, n’était plus d’actualité et méritait réexamen.

« Peut-être ne peut-on plus être aussi généreux », a-t-il résumé. Troisième vice-président à intervenir, Jean-Marie Allain a pour sa part eu cette remarque, à l’occasion de l’octroi d’un prêt cette fois, à un jeune entrepreneur : « Aux sociétés on donne de l’argent et aux très petites entreprises on le prête ». Bref, on n’a pas fini d’en entendre parler de ce dispositif.

Des sous

La société Euromeca, entreprise de mécanique générale, trois employés, va donc recevoir 100 000 E de l’AMVS – et autant de la Région – pour abonder un investissement de 1,293 M E visant à créer sept emplois sur la ZI de la Petite-Savate. Le vote a receuilli six abstentions.

Comepal, qui oeuvre dans la fabrication de cabines sanitaires en kit stratifiées, de Jeumont, huit salariés, va elle percevoir 45 000 E – et autant de la Région – sur un investissement total de 379 913 E pour trois emplois à créer. Le jeune entrepreneur qui a fondé RAR, spécialisée dans la fabrication de roues de vélos sur mesure et de haute technologie, s’est pour sa part vu octroyer un prêt TPE – très petite entreprise – de 20 000 E pour un investissement prévu de 45 000 E.

Des sous encore

Ces sous-là ont à voir avec le compte administratif 2010, seul vrai reflet de la situation d’une collectivité, que Bernard Baudoux a commenté.

L’adjoint aux finances a relevé avec un enthousiasme non dissimulé plusieurs points qui attestent selon lui de la bonne santé de l’agglo. « Tous les investissements 2010 ont été effectués sans emprunt et notre capacité de désendettement est de 2,4 ans », a-t-il énoncé dans les grandes lignes.

Avant d’entrer dans le détail chiffré d’un résultat brut de clôture 2010 excédentaire de 13 550 907,50 E en fonctionnement, déficitaire de 7 730 695,18 E en investissement ce qui, après transfert de l’équivalent de cette somme du premier chapitre vers le second, aboutit à un solde positif de 5 820 212,32 E. L’agglo disposerait-elle d’une planche à billets ? Pas vraiment, cette situation, enviable aux yeux de l’argentier, s’explique par le fait qu’avec l’arrivée des entreprises Bigard, Neuhauser et autres, le produit de la taxe professionnelle a augmenté de 41 % entre 2007 et 2010, constituant ainsi un trésor de guerre. « C’est la plus forte progression du Nord – Pas-de-Calais », a claironné Bernand Baudoux. Si après ça Joël Wilmotte n’a pas compris…

 

Publié dans Actions_locales, Chômage, Luttes | Pas de Commentaire »

Emplois – Aides aux entreprises – Subventions publiques

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 24 juin 2011

cgtuldemaubeugeetenvironscopie.jpg

Monsieur le Président

C’est la deuxième fois que nous venons vous voir dans le cadre des aides aux entreprises.

La premières fois c’était pour obtenir plus de renseignements sur les entreprises. Nous avons donc obtenu  d’avoir les mêmes renseignements sur les entreprises que la Région,

Mais en ce qui concerne nos remarques  sur les décisions finales ce n’est pas gagné…

La preuve, lors de la dernière réunion, malgré un avis négatif de l’ensemble des organisations syndicales1 abstention (CFDT) sur l’aide à EUROMECA

Cette entreprise demande une aide de l’AMVS de 100 000 Euros  avec promesse de création de 7 emplois (dont 1 pour le fils)   

Alors qu’elle a supprime sur 2 ans 4 emplois sur  un effectif de 7 débuts 2009, je devrai  dire 5 car il y a eu l’embauche d’1 cadre en 2010  qui a été licencié.

C’est surtout cela qui nous a choqué l’ensemble des organisations syndicales, car pour nous, c’est les emplois qui doivent primer et pas un projet d’investissement.

Nous avons appris que la commission économique de l’AMVS et malgré notre avis négatif a donné son accord.

Lors d’une rencontre avec le président  DI POMPEO, j’ai demandé la raison de cet accord.

Il m’a répondu qu’il avait pris en compte nos remarques, mais que vu qu’il y à de l’argent a la Région pourquoi ne pas en faire profité nos entreprises.

C’est-à-dire que  maintenant toutes les entreprises qui veulent de l’argent peuvent venir se servir.

Pour nous la CGT cette réponse ne nous satisfait pas.

S’il y a de l’argent à la Région comme à l’Agglo, c’est de l’argent public et ne doit pas servir à enrichir le patronat.

De plus aucune obligation d’un nombre d’embauches suivant l’aide obtenue n’est prévue dans la modalité d’obtention des aides économiques.  

Pour le moment c’est beaucoup d’argent public pour peu d’emplois réalisés.

Depuis la création du comité de suivi, nous avons statué sur 5 entreprises pour un montant total de 308 950 euros pour l’AMVS  et avec la Région 617 900 euros pour une promesse d’embauche de 28 emplois.

Je sais Monsieur le président, lorsque je vous ai posé la question sur les pouvoirs du comité de suivi, vous m’avez répondu que de toute façon la décision finale serait celle voté par les élus.

En clair on discute, mais c’est nous qui décidons.

La CGT organisation syndicale, nous savons très bien que nous n’avons pas le statut de décideur ;

Mais nous avons les moyens de faire connaître nos oppositions aux élus, c’est ce que nous faisons aujourd’hui.

Mais surtout  à la population de la Sambre avec ces 17 % chômeurs sur ce qui est fait de l’argent public.

Merci Monsieur le Président

A. Chandelier

Publié dans Chômage, Luttes, PRECARITE | Pas de Commentaire »

UDEVE dans la presse

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 23 juin 2011

L’union locale CGT confirmée dans sa représentation à l’UDEVE

jeudi 23.06.2011, 05:20 – La Voix du Nord

|  ACTUALITÉ SOCIALE |

Les élections professionnelles intervenues en avril à la mutuelle UDEVE étaient contestées par la direction et, curieusement, par la fédération nationale CGT des personnels des organismes sociaux, toutes deux opposées à l’union locale CGT. …

C’est un conflit interne à la fois à l’UDEVE et à la CGT que le tribunal d’instance de Maubeuge a eu à trancher lors d’une audience tenue le 1e r juin dont le jugement a été rendu le 10. En avril, la direction d’UDEVE et les syndicats CGT, CFDT, FO et CFE-CGC signent un protocole d’accord en vue des élections professionnelles prévues le 22 dans cette mutuelle comptant un peu plus de soixante-dix salariés. Petite particularité le jour du scrutin : tant l’union locale CGT que la fédération CGT des personnels des organismes sociaux présentent une liste. Deux candidatures très nettement départagées puisque la représentante de l’UL réalise un score de 31,37 % (41 % dans le premier collège), là où la fédé s’écrase à 9,8 % (12,82 % au premier collège).

C’est donc dans un curieux attelage que direction et fédération nationale se sont présentées le mercredi 1er juin – les avocates de ces deux parties sont arrivées dans la même voiture – pour contester à l’union locale sa représentation au sein des instances paritaires de la mutuelle.

Et ce en demandant l’annulation des élections professionnelles, au motif qu’il y avait deux listes CGT.

On vous épargnera la citation et l’examen des innombrables articles du code du travail lâchés à l’audience en rafale. Toujours est-il que de leur étude scrupuleuse, le tribunal a conclu qu’aussi bien l’UL que la fédé étaient fondées à présenter des candidats. Les deux parties demanderesses ont donc été déboutées de leur demande et Muriel Leroy, pour l’UL-CGT, a été maintenue à son poste de secrétaire du CE. « Je sors de deux ans de placard », a lâché cette dernière, ce qui tendrait à penser que les relations sociales ne sont pas au beau fixe à l’UDEVE. Viennent ensuite aux autres postes : Isabelle Durigneux, CGT, adjointe Murielle Peressuti, CFDT, trésorière et Christine Horcholle, CFDT, adjointe. • J.-M. B.

Publié dans Elections professionnelles, Luttes | Pas de Commentaire »

Luttes – Salaires et indeminités

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 23 juin 2011

La boutique de vêtements Breal touchée hier par un mouvement national

jeudi 23.06.2011, 05:20 – La Voix du Nord

breal.jpg

La responsable du magasin et la vendeuse ont bénéficié du soutien de l’union locale CGT. La responsable du magasin et la vendeuse ont bénéficié du soutien de l’union locale CGT.

Certes, on était loin des mobilisations de masse qu’a connu le bassin de la Sambre dans les années quatre-vingt …

et les clients qui ont déambulé hier dans la galerie marchande du centre commercial de l’Épinette ne l’auront pas tous remarqué, mais la grogne s’est bien installée hier après-midi au magasin de vêtements Breal.

La responsable du magasin et l’une des deux vendeuses – la seconde est en CDD – ont suivi le mot d’ordre national de protestation lancé par la CGT au sein du groupe d’habillement Beaumanoir de Saint-Malo, inconnu du grand public, un peu moins quand on précisera que la maison malouine a créé ou acheté les enseignes Cache-cache, Bonobo, Scottage, Morgan et La City, soit un ensemble de boutiques qui réalisent, selon ses dirigeants, un chiffre d’affaire d’un milliard d’euros.

En cause, les salaires et indemnités. « Depuis les deux derniers rachats, la participation a été divisée par deux. J’ai sept ans d’ancienneté et mon salaire n’a jamais bougé. Nous n’avons aucun avantage, comme les tickets restaurants, c’est un salaire, point. Aujourd’hui, on nous propose deux pour cent d’augmentation, ce qui représente quarante euros brut par mois, et encore en retirant une prime équivalente pour les responsables de magasin ». Les deux jeunes femmes ont profité du premier jour des soldes pour sensibiliser les clientes à leur cause, ce qui fut fait par une distribution de tracts et une pétition de soutien qui a recueilli un joli succès.

Publié dans Luttes, Salaires | Pas de Commentaire »

Rendez-vous avec Jacques Cotta – 24 juin 2011

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 23 juin 2011

Jacques Cotta vient dans la région de Fourmies et Maubeuge, le Vendredi 24 Juin toute la journée afin de recueillir des témoignages qui serviront à alimenter son prochain bouquin.

  • Remise en cause des CDI dans le privé, promotion des CDD, de l’intérim etc…..
  • Remise en cause du statut des fonctionnaires dans la fonction publique.
  • Quelles conséquences sur le travail, la vie des Agents, la vie des citoyens
  • qui attendent de vrais services etc….

Pour son prochain livre, dont le thème sera en gros : « un CDD sinon rien et la misère en plus », Jacques COTTA, journaliste d’investigation, réalisateur, écrivain, viendra recueillir des témoignages.

Il est l’auteur de « qui veut la peau des services publics » sorti le 5 Janvier 2011 aux éditions Gawsewitch.

Rendez vous le VENDREDI 24 juin pour le recueil de témoignages

  • FOURMIESSalle des associations (près de la mairie) - de 10h à 12h00
  • MAUBEUGE – Union locale CGT  - 7 Boulevard Pasteur (Face piscine) - à partir de 15 heures.
  • Une projection suivie d’un débat animé par Jacques Cotta producteur et réalisateur du documentaire :
    « dans le secret des licenciements » -
    Vers 18h,

Nous invitons les salariés du privé et du public, les précaires à participer.

Nous vous remercions d’avance.

Ghislaine Baudin  - 19, impasse Jeanne d’Arc   59610 Fourmies  -  ghislaine.baudin@laposte.net 
Thérèse-Marie Cardon  – rue Bourbon 59360 Bazuel tmcardon@yahoo.fr

Vous pourrez trouver sur place le livre « Qui veut la peau des services publics ? » que l’auteur se fera un plaisir de vous dédicacer à l’issue de la soirée.

 

http://jcgawsewitch.com/livre.php?id_livre=224

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2213633266

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/221362559X

http://www.dailymotion.com/cardabella#videoId=xgtse0

 

Publié dans Conditions de travail, Dates A Retenir, Luttes, Salaires, Services publics | Pas de Commentaire »

1234
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo