• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 2 mai 2011

Services publics – Transports

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 2 mai 2011

la cgt 
Transport
Semitib Maubeuge
100% service public

Maubeuge, 11 mars 2011 

AVENUE DE FERRIERE  

« Un magnifique tortillard …  Dangereux … Sans queue ni tête… »            

    

Aux populations concernées
Aux usagers de la route et des transports collectifs 
Aux donneurs d’ordres…

   

Mesdames, Messieurs,

HISTORIQUE

En septembre 2008, à l’aube de redéfinir l’infrastructure routière, zone accidentogène de 2,2 km de longueur sur laquelle passent 12000 véhicules par jour, la CGT et le Comité d’ Hygiène et de Sécurité du Travail se sont inscrits dans « le débat citoyen » sur les réunions publiques de Ferrière-la-Grande.

PROPOSITIONS

Nous étions venus de bonne foi, avec des propositions sur une reconfiguration de cet axe, à savoir un aménagement similaire de la route de Mons avec en complément 2 pistes cyclables protégées de part et d’autres de l’avenue sans voie centrale « de bus »… Nous aurions roulé alors sur les voies normales…

Rappelons qu’en terme de politique de transport collectif, la création d’une voie réservée aux bus est effective, réalisable (TCSP), quand il y a saturation, «bouchon» dans la circulation… Etait-ce le cas pour l’avenue de Ferrière???

Parallèlement, sur nos souhaits, des riverains avaient soumis aux donneurs d’ordres des propositions similaires… Nous avions assisté aussi à l’époque à l’une des dernières réunions publiques où le Vice Président du Conseil Général, Maire actuel de Maubeuge, Président de l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre, avait écarté systématiquement d’un revers de la manche le projet intelligent des riverains…
De manière générale, on aménage une voie pour 20 ou 30 ans, sur un sujet aussi sensible que celui des risques liés à la sécurité routière, les habitants des communes en 1er chef sont concernés par la sécurisation de la voirie et ses abords, ceux-ci deviennent de précieux partenaires…
Force est de constater encore une fois, comme d’autres, que le Maire de Maubeuge a imposé un diktat de manière impériale sur sa « vision des choses »…

La CGT Transport considère en autre depuis longtemps qu’en matière de politique Transport les projets doivent être construits au plus près des attentes des populations et de la réponse aux besoins des usagers des transports !
Dans ce contexte, les populations et les traminots ont-ils été associés ?

A l’époque, nous avions « remontés » les vœux des usagers et les nôtres à notre Direction, au Président de la STIBUS (Maire d’Aulnoye-Aymeries) et au Président du SMVS (Maire d’Assevent)… Fin de non recevoir, pas de réponse…

Nous étions même intervenus sur les 3 commandes politiques de l’idylle de Maubeuge ; celui-ci voulait faire descendre les PMR (Personnes à Mobilité Réduite) sur la voie aménagée centrale… Sans commentaire !…
L’ancien Vice Président du Conseil Général est-il le seul responsable ? NON, d’autres, pour leur carriérisme, leur clocher, leurs intérêts, se taisent depuis le début..

PENDANT 4 ANS

  • La CGT, le CHSCT, le CE, «ne lâchant rien», sont revenus continuellement sur ce sujet dans les réunions avec notre Direction; les procès-verbaux des réunions en témoignent.
    Le 09 juin 2009, le CHSCT clôturait un premier rapport de mission d’enquête avec de nombreuses réserves…
  • En mai et juin 2009, le représentant des salariés au Conseil d’Administration de la SEMITIB, bien avant la fin des travaux de l’avenue, interpelle les Présidents de la STIBUS (maire d’Aulnoye-Aymeries) et du SMVS (maire d’Assevent) sur la dangerosité de ce projet… Réponse:«On ne peut intervenir, c’est le Conseil Général!». Pourquoi ne sont-ils pas intervenus?
  • Fin d’année 2010, les traminots ne roulent toujours pas sur le «tortillard»; les donneurs d’ordres sont contraints de revoir quelque peu l’aménagement des ronds-points et des priorités…
  • Une réunion est organisée à la STIBUS pour l’ensemble des parties le 18 octobre 2010: pour les donneurs d’ordres, les techniciens, représentants du personnel… Seul donneur d’ordres, le Maire de Rousies aura au moins le courage de se déplacer!…
  • Le 17 novembre 2010 se tient une réunion avec les Maires de Rousies, Maubeuge, Ferrière-la-Grande, Présidents de la STIBUS et du SMVS et Direction de la STIBUS où nous sommes sciemment évités (Maubeuge et l’autorité organisatrice du transport, Maires d’Aulnoye, d’Assevent et de Maubeuge «se renvoyant la balle» sur la responsabilité de notre absence).
    Depuis, notre Direction, avec l’appui du Conseil d’Administration de la SEMITIB, a tombé une note de service le 28 janvier 2011 piétinant les droits et texte de loi en vigueur des instances du CHSCT et du CECertainement pour des raisons d’échéances électorales !… Sans que nous ayons validé les mesures prises pour y remédier…

Par courrier de l’Inspecteur du Travail, celui-ci demande la suspension de la décision de circuler sur la voie centrale tant que nous n’avons pas été consultés sur les mesures prises. La cerise sur le gâteau : un arrêté municipal nous oblige à circuler sur la voie centrale !…

Voilà, Messieurs, Mesdames, tout le sens de ce que certains donneurs d’ordres appellent  « la démocratie participative » !…

Nous sommes heureux aussi de voir la création d’une association de riverains « contre la pensée unique ».

Nous ne transigeons pas avec nos valeurs fondatrices, d’indépendance vis-à-vis des partis politiques, mais ne restons pas neutres sur tous les sujets d’actualité.

La CGT STIBUS

Publié dans Actions_locales, Luttes | 1 Commentaire »

1er mai 2011

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 2 mai 2011

cgt.jpg

    

Plus de 120 000 manifestants partout en France

      

CLIC Une nouvelle étape de mobilisation
  

Une journée pour l’emploi, les salaires, la protection sociale

    

dimanche 1er mai 2011, par Frédéric Dayan

Avec près de 200 rassemblements et manifestations qui ont regroupé plus de 120 000 personnes, le 1er mai représente une nouvelle étape dans la mobilisation des salariés pour leurs revendications, la solidarité et le progrès social.

Le mécontentement est profond, l’injustice sociale est durement vécue par le monde du travail, l’aspiration à une vie meilleure et un pouvoir d’achat en hausse… continuent de s’exprimer de plus en plus dans les luttes, notamment dans le cadre des négociations annuelles obligatoires .

L’aspiration à travailler dans de meilleures conditions est de plus en plus prégnante.

La mise en concurrence orchestrée par le gouvernement et le patronat entre les salariés du secteur privé et des fonctions publiques est inacceptable. Dans l’unité la plus large, les fonctionnaires doivent se mobiliser pour obtenir une augmentation générale des salaires, redonner de l’amplitude aux carrières et reconstruire la grille indiciaire.

Après les mobilisations syndicales européennes de mars et avril, après les rassemblements du 28 avril sur la pénibilité, ce 1er mai doit donner un nouvel élan aux luttes revendicatives dans le public et dans le privé, notamment sur les salaires.

Les propositions actuelles du gouvernement et du patronat en matière de salaires, d’emploi et de protection sociale sont très éloignées des réponses attendues par les salariés.

La CGT, va continuer à travailler à l’unité des syndicats à tous les niveaux et à appeler le monde du travail à se mobiliser pour la réponse à ses revendications et le progrès social.

Elle appelle les salariés à rejoindre la CGT pour construire un rapport de force durable pour gagner.

    

Montreuil, le 1er mai 2011

Publié dans Conditions de travail, Dates A Retenir, Luttes, PRECARITE, Salaires | Pas de Commentaire »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo