Négociations ARRCO et AGIRC – 9 mars 2011

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 16 mars 2011

cgt3.jpg

4 PAGE RETRAITES COMPLEMENTAIRE
Négociations ARRCO et AGIRC - 9 mars 2011 dans Dates A Retenir pdf 4pagesudretraitescomplementaires.pdf

Négociations ARRCO et AGIRC

Compte rendu succinct de la réunion du 9 mars 2011

Comme elle l’avait annoncé, la délégation patronale a remis sur table un projet d’accord dès le début de cette sixième séancepdf dans Luttes projetdaccordpatronal9mars2011.pdf. Mais sa stratégie a été quelque peu perturbée par la remise, également en début de séance, de 2 projets d’accords CGT pdf dans PRECARITE v1projetdaccordcgt9mars2011.pdf pdf dans Retraites v1projetdaccordcgt18mars2011.pdf.

la marque de nouveaux reculs sociaux en occultant délibérément la question pourtant centrale des ressources. On se souvient que faute de ressources nouvelles, la baisse des droits pour les retraités actuels et futurs serait la seule perspective.

Plutôt que de pérenniser le droit à une retraite sans abattement pour les salariés accédant au taux plein dans les régimes de base, le Medef choisi la reconduction de l’AGFF, considérant que ce dispositif pourrait faire encore l’objet de chantage à l’avenir et donc constituer un moyen de pression sur les salariés.

En matière de revalorisation des pensions ainsi que de taux de remplacement du salaire d’activité par la pension de retraite, c’est l’orientation à la baisse qui est proposée dans l’accord, conduisant à de nouvelles dégradations, tant pour les retraités actuels, que pour les futurs retraités. Année après année, pour des carrières et des salaires comparables, la pension de retraite calculée au moment du départ en retraite continuerait de baisser. Pour mémoire, à l’Arrco, pour une carrière de 40 ans, le taux de remplacement instantané est passé de 26,9 % en 1993 à 19,80 % en 2010, soit une baisse de 26,34 %. Sur la même période, à l’Agirc, le taux de remplacement a baissé de près de 30 %.

Dans ce projet d’accord, tous les salariés seraient affectés par une baisse des droits, mais les cadres encore davantage. Pour ce qui les concerne, au prétexte de faire converger l’ARRCO et l’AGIRC, c’est une baisse de pouvoir d’achat qui serait au programme avec à la clé les prémices d’une disparition de l’AGIRC et dans le même mouvement une remise en cause du statut cadre.

Au-delà de la manœuvre grossière qui vise à diviser cadres et non cadres, ce projet d’accord est tout simplement inacceptable, même s’il semble contenir quelques concessions mineures, très vite annihilées par les mesures associées. On peut citer en exemple l’ouverture du droit à la pension de réversion dès 55 ans à l’AGIRC (au lieu de 60) associée à un baisse drastique du taux pour tous, mais également à une prise en compte de la durée du mariage qui réduirait très sensiblement la dite réversion. Exemple : vous avez été marié 20 ans pendant la durée de votre activité de 40 ans, vous ne percevriez qu’une moitié de la réversion à un taux lui-même diminué.

Les 2 projets d’accord CGT se situent naturellement aux antipodes des intentions patronales.

Le premier pouvait permettre de statuer dès cette séance sur la revalorisation de la valeur de service du point et sur sa valeur d’acquisition de 2,2 % dès le 1er avril 2011, et jusqu’au 31 mars 2012, soit conformément à l’évolution du salaire moyen dans les deux régimes ARRCO et AGIRC. N’oublions pas que ces deux paramètres déterminent non seulement l’évolution des pensions des retraités, mais également le taux de remplacement du salaire d’activité par la pension de retraite.

Le second texte porte sur :

  • la pérennisation du droit à une retraite sans abattement avant 65 ans.

  • L’évolution de la valeur du point et du prix d’acquisition sur la base de l’évolution du salaire moyen.

  • Une augmentation des ressources.

  • Une amélioration des droits familiaux et conjugaux.

L’issue des négociations n’est pas encore jouée même si la prochaine réunion du 18 mars sera décisive. Tout doit être fait, d’ici là, pour peser dans le sens des propositions défendues par la CGT. Des contacts avec les autres organisations sont en cours pour travailler à un contre projet commun. Cette perspective est d’autant plus envisageable que les salariés seront largement informés du déroulement des négociations.

La prochaine réunion se tiendra le 18 mars prochain.

La délégation CGT, conduite par Eric Aubin, était composée de Sylvie Durand, Anne Leloarer, Valérie Lesage, Alain Drieu et Gérard Rodriguez

LE MEDEF IMPOSE, LA CGT PROPOSE !
 pdf dans Sécurité sociale agircarrcolemedefimposelacgtpropose.pdf Richard Vaillant

A VOIR salaire moyen, taux de retraites et…. misère  pdf salairemoyenettauxderetraitsparcommunecedu10122010jj.pdf

Publié dans Dates A Retenir, Luttes, PRECARITE, Retraites, Sécurité sociale | Pas de Commentaire »

Botre santé en danger

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 16 mars 2011

cgtnordenbas.jpg

Notre santé en danger

il est temps de réagir ensemble !

LE 2 AVRIL PROCHAIN

INITIATIVE RÉGIONALE UNITAIRE

RASSEMBLEMENT à LILLE, 14 h 30 EURALILLE

Journée nationale d’action organisée à l’appel de plusieurs organisations syndicales, d’Associations et de partis politiques

Pour sauvegarder et promouvoir la santé publique

Pour la sécurité sociale universelle et solidaire

La CGT est partie prenante de cet appel, relayé dans le Nord – Pas de Calais, par le Comité régional CGT

Les réformes subies par notre système de santé depuis de nombreuses années aboutissent à une logique comptable qui consiste à faire des économies dans les dépenses de l’assurance maladie, à transférer sur le budget des familles les dépenses de santé et à ouvrir au marché la réponse aux besoins de santé.

Cette logique qui concentre le débat sur le « trop de dépenses » ignore le besoin incontournable de poser la question des recettes nouvelles pour répondre à des besoins en augmentation. Comme pour les retraites, la politique familiale et l’indemnisation du chômage, la réforme du financement de la sécurité sociale est au cœur de ce débat.

L’accès aux soins partout, pour toutes et tous : c’est un DROIT ! DÉFENDONS-LE !!

_____________

TRACT UNITAIRE : Botre santé en danger dans Actions_régionales pdf tractunitaireaction2avril1.pdf

Publié dans Actions_régionales, Dates A Retenir, Santé | Pas de Commentaire »

Retraites – 17 mars 2011 – Pouvoir d’achat …

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 16 mars 2011

cgtretraits27.jpg

affichesretraite61.jpg

Demande d’audience a été faite pour ce jeudi 17 mars 2011 à 10 h 30 à Monsieur le Sous-préfet d’Avesnes sur helpe

Maubeuge rendez-vous à l’Union Locale à 9h30 puis départ vers la sous préfecture
Aulnoye-Aymeries rendez-vous à l’Union Locale à 10h00
puis départ vers la sous préfecture

Les deux délégations se rencontreront à Avesnes avec dépôt d’une motion

VOIR
17 mars, la CGT-Retraités se mobilise
Négociations ARRCO et AGIRC

Publié dans Actions_locales, Dates A Retenir, PRECARITE, Retraites, Santé, Sécurité sociale | Pas de Commentaire »

Retraites – 17 mars 2011

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 15 mars 2011

cgtretraits.jpg

Publié le lundi 14 mars 2011 

Pouvoir d’achat, protection sociale, autonomie

   

Retraités mal traités, mobilisés le 17 mars

 

Point Presse Retraités CGT 
vidologo1.jpg

 

Publié dans Dates A Retenir, Luttes, PRECARITE, Retraites, Santé, Sécurité sociale | Pas de Commentaire »

CAF – En danger !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 14 mars 2011

cgtnord1.jpg     EXTRAIT
Lille, le 10 mars 2011 Aux secrétaires généraux des UL
Aux secrétaires généraux des syndicats des CAF
Aux administrateurs CAF

Création d’une seule CAF dans le NORD

Attention, les CA sont convoqués !

[...]

En janvier dernier, nous étions aux portes des CAF pour discuter avec les allocataires des conséquences des dispositions prises par le gouvernement à l’encontre de la sécurité sociale et plus particulièrement de la branche famille, avec la création dans le Nord d’une caisse d’allocations familiales unique. La CGT s’y est toujours opposée, cette départementalisation n’a d’autre but que de faire des économies de gestion au risque de nuire aux politiques de proximité et, in fine, aux allocataires. Nous avons trop d’exemples où ce processus de regroupement ne se fait qu’au détriment du personnel et donc de la qualité de service aux usagers : Pôle Emploi, RSI, Poste, Finances Publiques, Maison du Handicap, CPAM etc. Des centaines de signatures avaient alors été recueillies, auxquelles s’ajoutent aujourd’hui, celles obtenues par nos syndicats dans les entreprises.

Lire la suite… »

Publié dans CAF, Licenciements, PRECARITE, Sécurité sociale | Pas de Commentaire »

Droits et libertés

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 11 mars 2011

cgt2.jpg

Droit de grève

Réquisitions : la Cgt porte plainte devant l’OIT

Suite aux atteintes intolérables portées contre le droit de grève par le gouvernement français, la CGT a porté plainte devant le Comité de la liberté syndicale de l’OIT. En effet, lors du mouvement contre la réforme des retraites de cet automne, les préfets ont procédé à de nombreuses réquisitions abusives de grévistes dans le secteur pétrolier.

Durant ce mouvement social d’une ampleur extraordinaire, l’attitude du gouvernement français a donc été irresponsable à plusieurs titres : d’abord par son refus de toute négociation avec les organisations syndicales sur le projet de réforme, ensuite par son recours aux réquisitions de grévistes dans le secteur pétrolier. Il apparaît clairement que ces réquisitions n’avaient qu’un objectif politique : empêcher toute poursuite du mouvement de grève.

Pour la CGT, les actes de réquisitions portent gravement atteinte au droit de grève, droit protégé par la Constitution et par les conventions fondamentales 87 et 98 de l’OIT. C’est ce qui a conduit la CGT à saisir le Comité de la liberté syndicale de l’OIT dont les avis et décisions rappellent qu’en dehors « de circonstances de la plus haute gravité », les restrictions au droit de grève ne sont pas autorisées dans le secteur pétrolier.

La CGT continuera par tous moyens à défendre le droit de grève, droit inhérent à toute démocratie.

Montreuil, le 10 mars 2011

Publié dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes | Pas de Commentaire »

Transports – Environnement – Fret SNCF

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 11 mars 2011

Rassemblement Fret SNCF du 10 mars 2011 à Dunkerque

11 mars 2011, par WebMaster

Le syndicat de la SNCF avec le soutien de l’interprofessionnelle ont organisée une prise de parole en place Jean Bart de Dunkerque le 10 mars 2011 sur le démantèlement du transport ferroviaire du fret, cette prise de parole a été suivie d’un entretien avec les politiques de la communauté urbaine de Dunkerque qui se sont engagé à organiser un grand débat public national du démantèlement des services publics.
Prise de parole de Didier
Mesdames, Messieurs, chers camarades,
Je me présente, Didier VILERS (…)

Lire l’article entier


Pour rappel 

La Voix du Nord – 24 novembre 2010
Triage d’Aulnoye : après le 12 décembre, « pour nous, c’est le flou total »

Voir aussi Video sur le fret Sncf

          

Publié dans Equipement Environnement, Licenciements, Luttes, Transports | Pas de Commentaire »

CGT Fennec : la réponse des camarades de Sud

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 mars 2011

Suite au courrier du délégué syndical SUD à Nicolas Sarkosy, nos camarades de SUD désavouent leur délégué.

Monsieur le Directeur de 
L’Association LE FENNEC
 

Monsieur le Directeur,   

Nous vous informons par la présente du retrait du Mandat de Délégué syndical SUD à Monsieur Deloir Jean Marc salarié de votre établissement.   

Vous trouverez ci-joint la délibération de notre conseil syndical du 8 mars 2011.    

Nous vous prions d’accepter Monsieur le Directeur, nos sincères salutations.  

Pour le Syndicat :  
Annie Masse 

Intégralité de la déclaration du Conseil Syndical  SUD : CGT Fennec : la réponse des camarades de Sud dans Actions_locales pdf dlibconseilsyndical080320101.pdf

Publié dans Actions_locales, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Licenciements, Luttes | 1 Commentaire »

Justice – Licenciements

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 mars 2011

ADAJ

L’association départementale d’accompagnement du justiciable (ADAJ) du Nord a été placée en liquidation judiciaire vendredi, l’État étant incapable de régler sa dette à l’association depuis un an. 

30 salariés, répartis entre Lille, Dunkerque et Avesnes-sur-Helpe seront licenciés dans un mois 

_________________________________

La Voix du Nord – 9 mars 2011

L’Association départementale d’accompagnement du justiciable (ADAJ) va bientôt baisser le rideau

 lassociationdepartementaledaccompag9935611.jpg

Le justiciable va prochainement trouver closes les portes de la structure avesnoise, située rue Jean-Paul Chabloz.

|  ON EN PARLE |

L’État étant incapable de payer sa dette à l’association depuis un an,

l’Association départementale d’accompagnement du justiciable (ADAJ) a été placée vendredi en liquidation judiciaire. « Nos trente salariés, répartis entre Lille, Dunkerque et Avesnes-sur-Helpe seront licenciés dans un mois » prévient Frédéric Deleporte. Dans la cité sous-préfecture, ce sont dix équivalents temps plein qui sont concernés et « la structure avesnoise est foutue » déplore le président.

Bien évidemment, « des pourparlers ont été entrepris avec des associations amies mais il est encore trop tôt pour en parler » ajoute Frédéric Deleporte. « Certaines missions que les gens assurent seront reprises, mais sous quelle forme… » se demande-t-il.

« Des initiatives ont été prises mais ensuite l’État ne paye pas » constate amèrement le président. Il y a un peu plus d’un an, le 4 janvier 2010, s’ouvrait dans l’enceinte du palais de justice d’Avesnes, avec l’aide de l’ADAJ, un bureau d’aide aux victimes d’infractions pénales (BAVI). « Nous avons la volonté de développer encore ce service en le complétant avec un psychologue et une nouveau juriste » avait alors expliqué la directrice générale de l’ADAJ, partenaire associatif, Samicha Bouchahdane qui avait parlé d’« une prise en charge plus rapide des victimes ». Qu’en sera-t-il demain ?

Il faut reconnaître que l’association travaillait « main dans la main » avec la juridiction. Président et procureur sont d’ailleurs les premiers désolés de cette situation. « Ils nous missionnaient autant qu’ils le pouvaient et il existait une vraie habitude de travailler ensemble » souligne l’intéressé. Point positif du côté de Fourmies, « la structure marche très bien, elle est à l’équilibre et correspond parfaitement aux besoins. Elle devrait être reprise. » D’autres initiatives devaient être lancées. « On s’apprêtait dans votre ressort à faire le suivi d’un public de condamnés mais cela ne se fera pas, l’Etat n’est plus capable de le faire » regrette Frédéric Deleporte.

La situation est donc préoccupante, d’autant que la structure avesnoise avait vu ses sollicitations augmenter de moitié entre 2008 et 2009. Elle disposait d’un « référent-victime » à la maison de justice maubeugeoise qui effectuait les permanences au tribunal. •

J.-M.

___

RMC.fr - 9 mars 2011
Une association de suivi judiciaire liquidée dans le Nord
Une association du nord de la France chargée de mener des enquêtes sociales et des suivis judiciaires pour le ministère de la Justice a été placée en liquidation et contrainte de licencier ses 30 salariés [...]
Suite de l’article.

    

Publié dans Justice | Pas de Commentaire »

Comuniqué UD Nord

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 9 mars 2011

cgt59.jpg 

Communiqué de L’Union Départementale CGT du Nord

En soutien à la lettre de Bernard THIBAULT  Comuniqué UD Nord dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES pdf lettrebernardthibault1.pdf

      

Le FN n’instrumentalisera pas la CGT !

       

En s’installant à Hénin Beaumont, Marine LE PEN, avait pour objectif, que le Nord / Pas de Calais serve de vitrine au Front National. Dans son premier tract des élections régionales 2010, la présidente du FN, fidèle à son idéologie a pris immédiatement pour cible les syndicats en proposant de supprimer, entre autres, comme à certaines associations, les subventions aux organisations syndicales du Nord / Pas de Calais. Si elle reconnaît le rôle du patronat dans le domaine économique et social régional, elle le conteste, naturellement, aux syndicats, parce que :

Le FN est contre les syndicats
Le FN est contre la représentation du personnel.

Pour le FN, comme il l’écrit lui-même dans la partie de son programme concernant les « acteurs économiques », les syndicats de salariés seraient  « archaïques et non représentatifs » ; ils feraient partie de ces maux qui « asphyxient l’entreprise française ».

Sur ce point, le FN reprend une vieille vision patronale : l’entreprise française ne serait pas compétitive, au niveau mondial, en partie à cause des résistances syndicales à toute tentative de démantèlement des statuts sociaux, des mouvements de lutte, des combats pour l’emploi ou l’augmentation des salaires.

En outre, dans la même partie du programme, le FN donne un point de vue plus développé : « Enfin, le syndicalisme français, dévoyé et moribond, est quant à lui une des causes du blocage de notre économie et un des obstacles majeurs aux réformes nécessaires de la société française (retraites, Sécurité sociale, fonction publique, formation professionnelle, Code du travail,…). Partisans presque exclusifs de la stratégie de rupture (grèves et opposition systématique à tout changement), ceux-ci interdisent de fait les négociations collectives par branches d’activité, seuls facteurs réels et concrets de dialogue social. »

Le FN contre le droit de grève

Pour finir, sans être exhaustif, le FN est plutôt hostile à l’exercice du droit de grève, arme  importante dont disposent (encore) les travailleurs alors que le rapport de force avec le patronat s’est beaucoup dégradé par ailleurs. Le parti d’extrême droite a régulièrement dénoncé les mouvements de grève, présentés comme des « prises d’otages » (à l’unisson d’un discours pro-gouvernemental ou ultralibéral, d’ailleurs). Ainsi, pendant la grande grève des services publics en novembre/décembre 1995, l’hebdomadaire du FN d’alors (« National Hebdo ») a trouvé ce titre, en décembre 1995 : « (Louis) Viannet et (Marc) Blondel en prison, ça en réjouirait plus d’un ».

Encore très récemment, en avril 2010, le FN a dénoncé un mouvement de grève des  cheminots, en ces termes : « En pleine crise économique, en pleine crise du trafic aérien, en plein retour de vacances de centaines de milliers de Français et de touristes étrangers, une minorité de syndicalistes d’extrême gauche se permet le luxe de paralyser les chemins de fer pendant près de 2 semaines ! Outre le chantage permanent qu’elles constituent, ces grèves à répétition d’une caste de privilégiés et professionnels de l’agitation anarcho-marxiste sont une honte alors que des millions de Français sont au chômage, souffrent de précarité et de pauvreté ! Cette prise d’otages permanente des citoyens et survivants de la crise économique doit cesser immédiatement ! Mais que fait le gouvernement contre ces intolérables atteintes à la liberté de circuler et de travailler dignement ? Rien

   

« Durant trois semaines, la classe ouvrière a mené un combat acharné pour la défense de la République et des libertés ouvrières et démocratiques ». Ainsi s’exprimait Benoit FRACHON, alors secrétaire général de la CGT, dans le peuple du 1er juin 1958… Il a appelé les travailleurs à la riposte et à l’union de toutes les centrales syndicales pour barrer la route à la dictature et au fascisme…

Particulièrement en cette période de recrudescence de la répression syndicale, l’Union Départementale CGT du Nord apporte son total soutien et se félicite des mesures prises par la fédération CGT des Services Publics et de l’UD CGT de Moselle à l’encontre des membres de notre CGT qui sont candidats aux cantonales sous l’étiquette FN.

Fidèle à  la mémoire syndicale et à défendre les libertés, la démocratie, ses convictions, l’Union Départementale CGT fera de même si la situation venait à se produire dans le Nord.

Publié dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Luttes | Pas de Commentaire »

12345
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo