• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 31 mars 2011

Mobilisation – Attaques syndicales – JSPM

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 31 mars 2011

cgtmetallurgie.jpg JSPM – Jeumont

      

     

A l’appel de la CGT de JSPM, une cinquantaine de salariés des ateliers ont débrayé en signe de soutien à un salarié membre des CHSCT,  menacé d’une sanction disciplinaire sous un motif futil et surtout détourné de la réalité.

Le fond du problème est qu’il agit avec les membres CGT du CHSCT pour dénoncer les mauvaises conditions de travail, les causes d’accidents et les pressions subies par le personnel de la part de la direction et de la hiérarchie.

Après une déclaration des membres CHSCT affichée dans l’atelier, les chefs sont devenus furax car mis en cause et ont trouvé un moyen de s’en prendre à l’un des acteurs sous prétexte qu’il travaillait pour lui sur un tour durant une attente travail.

La déclaration concernait un accident qui aurait pu coûter la vie de deux salariés et les résultats d’une enquête sur les risques psycho sociaux menée à JSPM et mettant en évidence de graves problèmes.

Par leur mobilisation, les salariés montrent leur vigilence et leur ras le bol de la répression qui s’abat sur le personnel et les membres des IRP qui les défendent vraiment.    

Publié dans Actions_locales, Conditions de travail, Luttes, METALLURGIE | Pas de Commentaire »

La Poste

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 31 mars 2011

cgt12.jpg cgtfapt1.jpg
Frédéric Dayan - 29 mars 2011

      

Mobilisation unitaire sur fond de gros malaise

  

Mardi,    

Les postiers ont répondu mardi à l’appel à la grève des syndicats CGT, SUD, CFDT, CFTC, FO, CGC et Unsa et ont participé à des rassemblements partout dans le pays pour dénoncer les conditions de travail, les restructurations et les pertes d’emplois. A Paris, plusieurs centaines de postiers ont participé à une manifestation qui s’est achevée devant le siège du groupe.

Colette Duynslaeger, secrétaire générale de la FAPT-CGT a jugé la participation « bonne », évoquant un taux de grévistes de 30 à 35%, signe d’un « ras-le-bol qui s’exprime ».

Pour les syndicats, le malaise social est en grande partie lié à la situation de l’emploi, 11.700 postes ayant été supprimés en 2010, en raison de départs non remplacés. Les syndicats mettent en avant la multiplication des arrêts maladies, le coût des congés longue durée et congés longue maladie ayant augmenté de 4 millions d’euros sur deux ans.

_____

clic FAPT DOUAI

  

Publié dans Conditions de travail, Luttes | Pas de Commentaire »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo