• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 10 mars 2011

CGT Fennec : la réponse des camarades de Sud

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 mars 2011

Suite au courrier du délégué syndical SUD à Nicolas Sarkosy, nos camarades de SUD désavouent leur délégué.

Monsieur le Directeur de 
L’Association LE FENNEC
 

Monsieur le Directeur,   

Nous vous informons par la présente du retrait du Mandat de Délégué syndical SUD à Monsieur Deloir Jean Marc salarié de votre établissement.   

Vous trouverez ci-joint la délibération de notre conseil syndical du 8 mars 2011.    

Nous vous prions d’accepter Monsieur le Directeur, nos sincères salutations.  

Pour le Syndicat :  
Annie Masse 

Intégralité de la déclaration du Conseil Syndical  SUD : CGT Fennec : la réponse des camarades de Sud dans Actions_locales pdf dlibconseilsyndical080320101.pdf

Publié dans Actions_locales, LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES, Licenciements, Luttes | 1 Commentaire »

Justice – Licenciements

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 10 mars 2011

ADAJ

L’association départementale d’accompagnement du justiciable (ADAJ) du Nord a été placée en liquidation judiciaire vendredi, l’État étant incapable de régler sa dette à l’association depuis un an. 

30 salariés, répartis entre Lille, Dunkerque et Avesnes-sur-Helpe seront licenciés dans un mois 

_________________________________

La Voix du Nord – 9 mars 2011

L’Association départementale d’accompagnement du justiciable (ADAJ) va bientôt baisser le rideau

 lassociationdepartementaledaccompag9935611.jpg

Le justiciable va prochainement trouver closes les portes de la structure avesnoise, située rue Jean-Paul Chabloz.

|  ON EN PARLE |

L’État étant incapable de payer sa dette à l’association depuis un an,

l’Association départementale d’accompagnement du justiciable (ADAJ) a été placée vendredi en liquidation judiciaire. « Nos trente salariés, répartis entre Lille, Dunkerque et Avesnes-sur-Helpe seront licenciés dans un mois » prévient Frédéric Deleporte. Dans la cité sous-préfecture, ce sont dix équivalents temps plein qui sont concernés et « la structure avesnoise est foutue » déplore le président.

Bien évidemment, « des pourparlers ont été entrepris avec des associations amies mais il est encore trop tôt pour en parler » ajoute Frédéric Deleporte. « Certaines missions que les gens assurent seront reprises, mais sous quelle forme… » se demande-t-il.

« Des initiatives ont été prises mais ensuite l’État ne paye pas » constate amèrement le président. Il y a un peu plus d’un an, le 4 janvier 2010, s’ouvrait dans l’enceinte du palais de justice d’Avesnes, avec l’aide de l’ADAJ, un bureau d’aide aux victimes d’infractions pénales (BAVI). « Nous avons la volonté de développer encore ce service en le complétant avec un psychologue et une nouveau juriste » avait alors expliqué la directrice générale de l’ADAJ, partenaire associatif, Samicha Bouchahdane qui avait parlé d’« une prise en charge plus rapide des victimes ». Qu’en sera-t-il demain ?

Il faut reconnaître que l’association travaillait « main dans la main » avec la juridiction. Président et procureur sont d’ailleurs les premiers désolés de cette situation. « Ils nous missionnaient autant qu’ils le pouvaient et il existait une vraie habitude de travailler ensemble » souligne l’intéressé. Point positif du côté de Fourmies, « la structure marche très bien, elle est à l’équilibre et correspond parfaitement aux besoins. Elle devrait être reprise. » D’autres initiatives devaient être lancées. « On s’apprêtait dans votre ressort à faire le suivi d’un public de condamnés mais cela ne se fera pas, l’Etat n’est plus capable de le faire » regrette Frédéric Deleporte.

La situation est donc préoccupante, d’autant que la structure avesnoise avait vu ses sollicitations augmenter de moitié entre 2008 et 2009. Elle disposait d’un « référent-victime » à la maison de justice maubeugeoise qui effectuait les permanences au tribunal. •

J.-M.

___

RMC.fr - 9 mars 2011
Une association de suivi judiciaire liquidée dans le Nord
Une association du nord de la France chargée de mener des enquêtes sociales et des suivis judiciaires pour le ministère de la Justice a été placée en liquidation et contrainte de licencier ses 30 salariés [...]
Suite de l’article.

    

Publié dans Justice | Pas de Commentaire »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo