La députée qui n’aimait pas la cgt…

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 28 janvier 2011

tractdeputemaubeuge1.jpg

 

Quand Sud devient un groupuscule et La Cgt un repaire d’agitateurs….
Après avoir
approuvé la réforme des retraites, voilà comment la députée de notre circonscription, parlent de nos syndicats et des milliers de personnes qui se sont exprimés. La Cgt et la FSU ont proposé à notre élue un débat public, elle a refusé!

En ce début d’année où on annonce 27 000 chômeurs de plus! La destruction de nos services publics et de milliers d’emplois dans l’éducation nationale!

Notre députée parle d’agitateurs… Nous, nous parlons de résistance à un pouvoir violent contre les travailleurs, les immigrés, les roms, qui ne respecte pas la démocratie sociale, à la solde du capital et du MEDEF, aux ordres du FMI.

Nous nous défendons l’esprit du programme du CNR (conseil national de la résistance)

   

  • « PETITES » PHRASES

samedi 22.01.2011, 05:16 – La Voix du Nord

- Négociations avant la réforme des retraites « Je veux ici désapprouver publiquement l’attitude inacceptable et antidémocratique de certains groupuscules comme SUD et malheureusement la CGT sambrienne.

J’avais proposé à leurs délégués une rencontre de travail, au même titre que la CFDT, et la CGT locale a refusé purement et simplement ma main tendue.

Sans doute est-il plus simple de venir manifester de manière tonitruante sous mes fenêtres, que de se mettre autour d’une table pour travailler, discuter et réfléchir (…).

Alors quand je vois que les représentants de ce syndicat sont allés jusqu’à investir ma permanence parlementaire à Maubeuge pour la mettre sens dessus dessous, alors que mes deux collaboratrices étaient présentes, je me dis que je ne regrette pas de privilégier le dialogue avec les gens sérieux plutôt que l’affrontement vain et inutile avec les agitateurs. »

http://www.dailymotion.com/video/xf4a2y 

ses voeux ici

Une Réponse à “La députée qui n’aimait pas la cgt…”

  1. BOURGEOIS Claude dit :

    Comment Christine MARIN peut-elle parler de démocratie et de dialogue social quand elle et sa majorité UMP ont voté en catimini une réforme rejetée par 70% des français? Est-il besoin de rappeler que grâce à elle, les salariés seront tenus de travailler jusqu’à 62, voire 67 ans. Quant à ses propos sur les « groupuscules » je rappelle que les représentants des syndicats, quels qu’ils soient, sont élus par les travailleurs, dans les entreprises, et qu’elle a le devoir de les respecter au nom de la démocratie.

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo