SNCF – Insultes racistes

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 16 décembre 2010

cgtsncf2.jpgREGION NORD-PAS DE CALAIS
15 décembre 2010

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

C’est ce mardi 14 décembre 2010 que Mohamed, soutenu par ses camarades de travail et par la CGT, attendait réparation au Tribunal de Cambrai des insultes racistes qu’il endurait depuis 2003.

Accompagné de son avocat, il a raconté les faits, d’une manière très respectueuse, et pourtant si grave !

Même la Présidente du tribunal a semblé très sensible aux propos recueillis qui ont été confirmés par le témoignage de 2 de ses collègues appelés à la barre et par d’autres témoignages écrits.

Tous les témoignages ont été clairs précis et concordants, pourtant l’accusé présumé des faits nie, pire il reste campé sur une défense où lui seul dirait la vérité… et où l’ensemble de ses collègues se seraient ligués contre lui parce qu’ils prétendent prendre sa place au travail.

Qu’il devait se sentir bien seul ce petit responsable de la SUGE de Valenciennes. Personne à ses côtés, venu l’épauler…

…Mais ou est donc passée son DPX et sa Direction qui ont pourtant couvert  ses faits et gestes durant toutes ses années sans jamais intervenir ?

Pas étonnant que l’accusé y ait vu un encouragement à continuer !

« Grande ABSENTE » dans ce dossier, c’est la Direction de la SUGE et de la SNCF, c’est ce qui est ressorti de la plaidoirie de l’avocat de Mohamed concernant la SNCF.

La Présidente du Tribunal, elle aussi, s’interrogeait sur l’absence de décisions, voire de punitions pour de tels faits, de la part d’une grande entreprise de Service Public comme la SNCF…

 « ABSENTS » ils auraient pu l’être également les 2 témoins de la SUGE, convoqués par le tribunal, puisque la Direction Régionale leur avait refusé un dégagement pour s’y rendre. C’est donc sous couvert d’un congé que les 2 agents ont décidé de se rendre à Cambrai pour exprimer leur indignation, rétablir la vérité et soutenir leur collègue de travail.

Ceci est certainement une preuve de la volonté de la Direction SNCF de tout mettre en œuvre pour que justice soit rendue… ! !

Enfin pour cela, c’est à vous de juger !!!

Pour le reste, il a été demandé : 5000 €uros de dommages et intérêts, 1 mois d’emprisonnement avec sursis.

Délibéré : 11 Janvier 2011

Pour la CGT, il est encore une fois fait la démonstration de la devise :
« AGIR POUR NE PAS SUBIR, IL FAUT CHOISIR » !

   

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo