• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 15 décembre 2010

Smic : pas de coup de pouce

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 15 décembre 2010

CGT – 14 décembre 2010  

  

C’est Noël pour les patrons !

Pour la 5ème année consécutive, il n’y aura pas de coup de pouce au Smic. Au faux prétexte de ne pas pénaliser l’emploi, le gouvernement persiste à ne pas prendre en compte les besoins des salariés.

La crise n’est pourtant pas la même pour tout le monde. Les entreprises du CAC 40 disposent d’un matelas de trésorerie de 150 milliards et soignent leurs actionnaires. Leurs dividendes ont augmenté en plein coeur de la crise en 2009, pendant que la masse salariale des entreprises baissait de 9,8 %. Et quant aux 2 millions de salariés « smicards », ils devront se contenter de 55 centimes en plus par jour … Et beaucoup moins pour ceux et surtout celles qui sont à temps partiel !

Cerise sur le gâteau des injustices : après avoir repoussé l’obligation de négocier dans les entreprises sur l’égalité homme/femme, les branches dont les minima conventionnels sont inférieurs au Smic, ne seront pas sanctionnées. Au contraire, elles pourront continuer à percevoir des exonérations avec la bénédiction gouvernementale jusqu’en 2013 ! Cela concerne 1,4 million de salariés.

C’est clairement encourager le patronat à s’affranchir du cadrage pourtant obligatoire qu’est le Smic. Cette attitude n’est pas pour nous le signe d’un gouvernement qui veut s’attaquer aux problèmes de l’emploi, de la précarité, de toutes les inégalités et injustices.

La Cgt estime qu’il faut une réforme structurelle des cotisations sociales et du système des aides publiques aux entreprises.

Il faut donner un vrai coup de pouce au Smic, jusqu’à le porter à 1600 euros et qu’il se répercute sur l’ensemble de la grille des rémunérations.

C’est une question de justice sociale, de reconnaissance du travail et d’efficacité économique.

     dcret.jpg  sursispour.jpg

   

Publié dans Licenciements, PRECARITE, Salaires | Pas de Commentaire »

35 HEURES

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 15 décembre 2010

LE FIGARO
mardi 14 Décembre 2010

France

35 heures : l’Élysée ne rouvrira pas le dossier

Les libéraux de l’UMP veulent en finir avec cette mesure emblématique de la gauche.

35heures.jpg

Publié dans Conditions de travail, Salaires | Pas de Commentaire »

Mumia Abu-Jamal

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 15 décembre 2010

mumia.jpg

ENSEMBLE, SAUVONS MUMIA

Collectif Unitaire National de Soutien à Mumia Abu-Jamal

rassemblant une centaine d’organisations et de collectivités publiques françaises

43, boulevard de Magenta 75010 Paris – TEL : 01 53 38 99 99 – FAX : 01 40 40 90 98 – E MAIL : abujamal@free.fr

Quelques informations …

  • La ville de COMBS (Gard) vient d’élever Mumia Abu-Jamal au rang de Citoyen d’Honneur. C’est la 24ème municipalité française à prendre cette décision d’engagement public.
  • A l’initiative du groupe GUE/NGL (Gauche unitaire), 171 députés européens (de tous partis) ont signé une déclaration demandant un procès équitable pour Mumia. Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien :
    http://www.guengl.eu/showPage.php?ID=9079&LANG=2&FORCELANG=1
  • L’association Ensemble contre la peine de mort (ECPM), qui a la charge exécutive de la Coalition Mondiale contre la peine de mort (plus d’une centaine d’ONG), vient de publier un article sur son site Internet appelant à la mobilisation en faveur de Mumia. « Le cas Abu-Jamal est symptomatique du dysfonctionnement de la justice américaine » déclare Ariane Grésillon, la directrice adjointe d’ECPM. Prenez connaissance de cet article en cliquant sur ce lien :
    http://www.abolition.fr/ecpm/french/article.php?art=813
  • L’hebdomadaire de la CGT, la Nouvelle Vie Ouvrière (NVO), vient de consacrer un dossier à Mumia dans son édition du 3 décembre Mumia Abu-Jamal dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES pdf nvoarticlemumia1.pdf

FREE MUMIA !

scan0300.jpg

Décembre 2010

Publié dans LIBERTES DROITS ACTIONS JURIDIQUES | Pas de Commentaire »

Salaires – Grands patrons

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 15 décembre 2010

L’HumanitéSocial-Eco – le 14 Décembre 2010  

190 fois le smic :

le salaire moyen des grands patrons

Les patrons des 40 plus grandes entreprises françaises ont touché 3,06 millions d’euros en moyenne en 2009, soit 190 fois le Smic annuel, une rémunération en baisse de 14% par rapport à 2008 en raison de la crise, selon la société de conseil aux investisseurs Proxinvest.

Les cinq présidents exécutifs les mieux payés du CAC 40 sont Carlos Ghosn de Renault avec 9,2 millions d’euros par an, Christopher Viehbacher de Sanofi-Aventis avec 8,2 millions, Bernard Arnault de LVMH avec 7,6 millions, Franck Riboud de Danone avec 5,9 millions, et Henri de Castries d’Axa avec 5,6 millions.

La rémunération totale des présidents exécutifs du CAC 40 s’est élevée l’an dernier à 3,06 millions d’euros l’an dernier, stock-options et actions gratuites comprises.

En 2008, ces patrons avaient touché 3,57 millions d’euros. C’est la 2e année consécutive que la rémunération moyenne des grands patrons français baisse.

Ce phénomène est dû à « la crise et à la pression des actionnaires. On a affaire à des gens qui ne fonctionnent qu’au rapport de force », a estimé Pierre-Henri Leroy, président de Proxinvest.

Proxinvest note un « problème de transparence » concernant la rémunération de Carlos Ghosn chez Nissan (environ 8 millions d’euros) « qui était totalement cachée aux actionnaires de Renault et n’apparaît jamais dans le document de référence » du groupe automobile.

Cette rémunération avait été annoncée par M. Ghosn devant les actionnaires de Nissan, au Japon, le 23 juin.

Concernant Bernard Arnault, la société de conseil note que son bonus « élevé » de 2,2 millions d’euros est resté « inchangé » en 2009 alors que deux des trois critères financiers servant à son calcul ont baissé. « La moitié du bonus repose sur des critères qualitatifs non transparents », conclut Proxinvest.

Quant aux présidents non exécutifs des groupes du CAC 40, ils ont perçu en moyenne 928.048 euros en 2009, « les plus hauts niveaux européens », alors que leur rémunération n’est « pas soumise au vote des actionnaires », critique la société de conseil.

Environ 2,3 millions de salariés étaient payés au Smic début 2010, soit 1.343,77 euros bruts par mois (1.056 euros net) pour un temps complet.

   

Publié dans Luttes, Salaires | Pas de Commentaire »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo