Lettre d’un retraité au Père Noël

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 6 décembre 2010

alogocgtretraits3.jpgetoile31.gif

 

Cher père noël,

Bientôt tu vas quitter ta demeure du paradis fiscal pour te rendre dans chaque foyer afin de remettre les cadeaux de Noël en fonction des demandes que tes enfants et petits- enfants ont pu formuler par courrier timbré à ton intention.

D’abord, avant de formuler ma propre demande, je voudrais prendre soin de ta santé et savoir si en cette année 2010, tu as pu soigner, dans de bonnes conditions, le mal de dos dû à ta hotte trop lourde et trop ample pour passer par des cheminées de plus en plus exiguës et remplies de suies financières avec les risques de maladies professionnelles non reconnues.

Certains de mes petits camarades me disent que vu ton âge (plus de 60 ans) tu devrais t’arrêter et te trouver un jeune remplaçant.

Il existe une pépinière de jeunes talents prêts à prendre la relève.

Je sais, tu ne veux pas faire de peine à Madame Parisot qui te fournit les jouets à des conditions avantageuses… Mais sais-tu que ces jouets sont fabriqués par des jeunes enfants dans des pays où les droits sociaux n’existent pas, et qu’eux n’en voient pas la couleur.

Sais-tu que Madame Parisot et ses comparses du Medef, même à ces conditions intéressantes, font d’énormes profits. Avant de partir, va faire un tour dans les hypermarchés tenus par la cohorte des friqués, genre Auchan, Carrefour, Leclerc etc.

Je sais également que tu ne veux pas faire de peine à l’hôte de l’Elysée : Lui, souhaiterait que tu travailles jusqu’à la fin de tes jours, puisque tu le fais bien, et de manière bénévole en plus, et que tu te sers à merveille de son carnet d’adresses pour te rendre en priorité chez les enfants de riches.

As-tu vu et entendu, depuis ta demeure dans les cieux capitalistes, tout ce tapage fait dans ces cortèges de manifestants clamant leur révolte contre la remise en cause de la retraite à 60 ans.

Tu sais, tous ces manifestants, ils ont des enfants qui se posent beaucoup de questions sur leur avenir et ils ne croient plus en toi : La dernière fois qu’ils y ont cru, c’était en 2007, lors de la campagne électorale où ils ont gobé la promesse de « travailler plus pour gagner plus » et depuis ce temps, les cadeaux qu’ils ont reçus, c’est le chômage, la baisse des salaires et des pensions et travailler moins pour gagner moins. Ils n’ont pas apprécié les cadeaux empoisonnés du sire de l’Elysée que tu leur a remis chaque année depuis 2007.

Les mauvaises langues disent, et j’en fais partie, que tu préfères d’abord servir les enfants et petits enfants des bourgeois et en particulier de passer en priorité par les cheminées de Neuilly et du 16eme arrondissement où on te sert champagne et caviar à volonté.

Concernant ta hotte, un bon conseil, essaye d’éviter de mettre des jouets dangereux, par exemple ne dépose plus des jeux genres bons dividendes, bons plans de licenciements, stock-options mirifiques, virements bancaires pour les paradis fiscaux etc…

Je pense, suis-je encore un petit peu naïf, que tu devrais réserver ta hotte pour les pauvres irlandais, grecs, portugais, qui, d’après ce que je peux savoir, ont reçu une note de « la main invisible du capital » dont on sait qu’elle provient du siège du FMI, note qui circulerait et qui t’interdirait que tu passes chez eux. Est-tu au courant ?

Vois-tu, père Noël, évites les rencontres aventureuses, tes jouets, tu peux les avoir autrement qu’en passant par les hommes d’affaires, les banquiers véreux et les politiciens de droite ou sociaux libéraux.

Surtout ne prends pas conseil chez les « Thénardier » de la politique genre Attali, Kouchner, Strauss-Kahn : Ils mouchardent ensuite chez le châtelain.

Adresse-toi aux travailleurs, ils te donneront les bonnes adresses pour tes cadeaux de noël.

Bien sûr, cela coûtera plus cher, mais sache que si tu viens dans chaque foyer de travailleur, avec une belle enveloppe comportant une bonne augmentation des salaires, une bonne retraite, un bon emploi et bien ils seront en mesure de te faire des demandes de cadeaux et rempliront ta hotte de bonheur pour tous les enfants et petits enfants de la terre.

Ils veulent encore croire à un père noël de lutte en cette fin d’année 2010. Et au lieu d’aller traîner tes guêtres du coté de l’Elysée et du MEDEF, viens avec ta hotte remplie de revendications et défile avec eux pour obliger les profiteurs à vider leur tirelire.

Autre chose, ne flirte pas du coté du château. La châtelaine, avec ses yeux doucereux, pourrait t’envoûter, son regard cache une grande méchanceté. Celle de ces sorcières capables de jeter un mauvais sort à tous ceux qui souffrent et réclament justice sociale.

Reçois, cher père Noël, l’assurance de mes considérations de classe.

Un de ces nombreux retraités (50%)
qui gagne 900 euros par mois

3 Réponses à “Lettre d’un retraité au Père Noël”

  1. Angele dit :

    Vous avez raison! Il n’y a pas beaucoup des cadeaux neccessaire! C’est semple. Nous, la classe ouvriere, nous voulons a bonne salaire, medicaux, et nous voulons un retrait a 60 ans. Le travail est important mais aussi est la vie! Nous voulons la meme pour les enfants! Pardon mon francais!
    Nous sommes a vos cote!
    Angela aux etats unis
    UFCW

  2. Hello Angèle,
    Merci pour ce com’ de soutien
    :)
    joëlle

  3. Bonjour Angèle, merci pour ce soutien partout dans le monde, la classe ouvriére doit prendre conscience de sa force! unité d’action partout dans le monde

    Dernière publication sur La Cgt le Fennec : Le 1 janvier l'AFEJI ne reprendra pas le Fennec!

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo