• Accueil
  • > Archives pour décembre 2010

Services publics – Transports – Infrastructures

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 30 décembre 2010

transports.png
Montreuil le 28 décembre 2010

   
Union Interfédérale des Transports    

Difficultés dans les transports : Les intempéries certes, mais le système est en cause
   

Des dizaines de milliers de voyageurs viennent de subir une situation ubuesque. Froid et neige ont mis à l’épreuve notre système de transport et infrastructures, son mode de gestion et d’administration.

Routes impraticables, bus stoppés, avions cloués au sol, trains temporairement bloqués ou retardés au delà des seules limitations de vitesses bien compréhensibles, aiguillages gelés, avions givrés, voyageurs frigorifiés et désabusés sur des quais non déneigés ou dans des terminaux devenus dortoirs, économie paralysée… ont formé la carte postale de la France en ce mois de décembre 2010 rigoureux. Moins médiatisés, nombre de salariés n’ont pu, si ce n’est dans des conditions difficiles, rejoindre leur travail ou regagner leur domicile.

Qu’il y ait des intempéries n’est pas nouveau, fussent-elles d’une intensité et d’une séquence exceptionnelles. Ce qui est surtout à remarquer et à traiter, c’est la désormais incapacité à faire face à ces situations, dont on sait, pourtant, que la saisonnalité les rend très probables. C’est le prix payé d’orientations établies sur la base d’une gestion statisticienne du risque et uniquement comptable à court terme qui, par définition, évacue les réalités. Le dévouement et l’engagement conséquent des salariés du secteur ne suffisent plus à compenser la désorganisation.

On ne peut pas avoir déstructuré tout le secteur public et les entreprises publiques concernées, privatisé à tour de bras, éclaté les fonctionnements intégrés et cohérents, supprimé plusieurs centaines de milliers d’emplois, abandonné les installations hivernales pour dégeler et leur entretien, diminué les stocks de matériels… tout cela au nom d’une marchandisation de tout, d’une réduction dogmatique des dépenses publiques et d’une gestion systématique comptable par activité spécifique, à flux tendu, et faire abstraction de leur cause le moment venu des conséquences.

Pour l’Union Interfédérale des Transports CGT, le système actuel de nos transports, formaté par la libéralisation intervenue depuis trente ans, et dont tout le syndicalisme européen demande un bilan contradictoire, est en cause. Il n’autorise pas les situations perturbées, ne permet pas d’y faire face, pire, dans ses choix stratégiques d’orientation et de gestion des entreprises concernées, qu’elles soient publiques ou privées, il n’en a que faire.

C’est vrai sur les aéroports où la sous-traitance, les concessions et délégations pullulent. C’est vrai sur les routes où la décentralisation, éclatant le réseau en plusieurs gestionnaires, laisse les collectivités locales désemparées et les agents du secteur public démunis de bras, de matériels et d’organisation mutualisée cohérente. C’est vrai sur les rails où pour supprimer encore et encore du personnel on s’est défait des installations chauffantes d’aiguillages, de l’entretien des abords, des équipes d’astreinte, des réserves à disposition immédiate…

Dans ce contexte, voir les différents protagonistes orchestrer un savant bal des faux culs en se renvoyant la balle des responsabilités, entre aéroports de Paris et les compagnies aériennes, entre Ministre, Préfets et météo France, par exemple, est intolérable. Réduire le retour d’expérience à une enquête sur l’approvisionnement du glycol ou du sel, comme l’annonce la ministre de tutelle est indécent et ridicule. Les choix et les coupes sombres dans le budget des transports ces dernières années, accentuées dans la loi de finances 2011, ont une responsabilité indéniable.

Le gouvernement et plus généralement les pouvoirs publics ne peuvent faire l’impasse sur une véritable mise à plat du système de transport, de son fonctionnement, de son organisation et des moyens associés. Ils ne peuvent faire abstraction du besoin de maîtrise publique forte de ce secteur et de la place indispensable qu’il importe de redonner à un véritable service public, capable de garantir la continuité et la meilleure gestion des aléas. Voilà qui justifierait largement une véritable et utile enquête parlementaire et un grand débat public.

  

Voir également SERVICE PUBLIC – Equipement et Environnement – Ceci explique cela !

   

Publié dans Equipement Environnement, Services publics, Transports | Pas de Commentaire »

4,618 millions de chômeurs et moi et moi et moi!

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 30 décembre 2010

chomeursbfa6e.jpg

Voir cette article de Marianne fort intéressant ici

Publié dans PRESSE | Pas de Commentaire »

Caisses d’Allocations Familiales du 59

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 28 décembre 2010

cgtnord1.jpg 

    
 

   

ATTENTION, DANGER !  

Pour les allocataires et l’ensemble de la population 

    

Les dispositions prises par le gouvernement à l’encontre de la sécurité sociale dans son ensemble, et de la branche famille en particulier, ont des effets dévastateurs pour les allocataires.

Mutualisation, externalisation et départementalisation sont à l’ordre du jour ……… A l’horizon 2012, il ne restera plus qu’une seule CAF dans le Nord. Une seule CAF avec son conseil d’administration et 8 commissions territoriales avec ses conseils territoriaux démunis de tout droit d’intervention avec des instances de décisions réduites et éloignées des allocataires et des partenaires comme par exemple les centres sociaux.

Les administrateurs CGT des CAF du Nord seront prochainement amenés à se positionner sur la création de cette CAF unique. En janvier 2010, Ils s’étaient majoritairement opposés à la CPOG (convention pluriannuelle d’objectifs et de gestion) qui dans son contenu officialisait la création de cette CAF unique.

De leur coté, Les syndicats CGT des CAF agissent en direction des personnels avec les instances DP, CE et CHSCT contre les restructurations en cours, étroitement liées aux projets de la future CAF unique.

En s’appuyant sur la nécessité de construire un rapport de force avec les allocataires et l’ensemble de la population, Un travail commun avec les administrateurs des CAF, les syndicats des CAF, la fédération des organismes sociaux et l’Union Départementale CGT a débouché sur la rédaction d’un tract (4 pages) et d’une pétition. L’objectif étant des milliers de signatures pour exiger :

  • l’augmentation des minimas sociaux et des prestations familiales
  • Des embauches et l’arrêt des suppressions de postes,
  • Des moyens supplémentaires pour les politiques locales d’action sociale
  • Une politique d’action sociale décidée au plus près des allocataires.

LES ETRENNES DU GOUVERNEMENT :

240 MILLIONSMILLIONS D’EUROS D’ÉCONOMIE SUR  LE DOS DES  ALLOCATAIRES!!

TRACT  Caisses d'Allocations Familiales du 59 dans Luttes pdf 4pagescafdcembre20101.pdf - PETITION  pdf dans Sécurité sociale petitioncafdcembre20101.pdf

_____________________ 

L’objectif de la CAF unique pour le Nord
est néfaste et contraire à l’intérêt général !

pour les allocataires c’est un service public de proximité qui disparaît.
pour les salariés ce sont des emplois à la baisse, avec le risque de voir des services partis ailleurs, voire être externalisés.
pour les administrateurs, ils perdront leurs pouvoirs de représentation, leur nombre diminuera.
pour les collectivités locales dont les interlocuteurs décisionnaires seront éloignés et sans réelle connaissance précise de chaque territoire.
pour l’ensemble de la région Nord, dont chaque circonscription perdra un centre de décision administratif et politique.

Les CAF constituent un acteur essentiel dans l’accompagnement des familles, et notamment celles en difficulté. Elles sont un partenaire privilégié des collectivités locales et des associations.

__________________________________

Publié dans Luttes, Sécurité sociale, Services publics | Pas de Commentaire »

Locaux Cgt suite…

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 décembre 2010

lavoixdunordlogo.pngPUISQU’ON VOUS L’DIT !

jeudi 23.12.2010, 05:13La Voix du Nord

Déménagement : la CGT campe sur ses positions

 

Les responsables de l’union locale CGT, installée boulevard Pasteur dans l’ancienne maison de retraite de l’hôpital que veut récupérer l’établissement hospitalier, n’en démordent pas : pas question de partir dans l’ancien collège Vauban, avec les autres représentations syndicales, sans garantie. André Chandelier, l’un des responsables de l’UL-CGT, a rencontré le maire de Maubeuge et président de l’agglo là-dessus. Il est ressorti de plusieurs entrevues que l’union locale, comme les autres syndicats, rayonne sur le bassin de la Sambre et que, peut-être, faudrait-il envisager une solution qui passerait par l’agglo. Paraît que le président de l’AMVS en a convenu et a promis des choses en ce sens. Mais comme les promesses n’engagent que ceux qui y croient, les cégétistes ne bougeront pas du boulevard Pasteur sans avoir eu des engagements écrits, comme du reste FO, logée rue des Clouteries. C’est étrange cette méfiance envers les politiques… Quant au financement de ce qui pourrait ressembler à une bourse du travail, regroupant l’ensemble des organisations syndicales, André Chandelier suggère de récupérer le million d’euros versé par l’agglo à l’usine MCA en l’échange de créations d’emplois qui n’ont pas vu le jour. Visiblement, on a de la mémoire à la Cégèt’…

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 25 décembre 2010

28257141063803996016527727909517893622380n.jpg

Au centre notre déléguée syndicale Jessica Wattiez

le site Cgt d’habitat du nord ici dans Elections professionnelles pdf professionfoicgt1.pdf

Je vote Cgt 

Seuls vos représentants CGT essayent au maximum de communiquer et de défendre l’ensemble des salariés de la SA HABITAT DU NORD, en tenant compte de toutes les spécificités de nos métiers, du statut et de la fonction de chacun, et ce malgré la dispersion géographique.

Tous les salariés ont le droit d’être informés des décisions de la direction et aussi souvent approuvées par une majorité de représentants en place; qui au gré de leur humeur ou intérêt changent de position, d’idées et imposent des décisions qu’eux mêmes ont décidé avec la direction sans aucune concertation avec les salariés d’HDN.

La CGT Habitat Du Nord c’est l’intérêt du personnel, et non l’intérêt personnel.

Les Elus CGT lutteront par le biais du CHSCT, en informant les médecins du travail des difficultés rencontrées par chacun, des risques psychosociaux, tout cela dans le respect de la confidentialité, pour de meilleures conditions de travail individuelles et collectives, nous ne siègerons pas dans les instances pour notre confort personnel, sans, à aucun moment oser déranger la quiétude de notre dirigeant.

Lire la suite… »

Publié dans Elections professionnelles | Pas de Commentaire »

Article vdn

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 24 décembre 2010

lavoixdunordlogo.png

L’UL-CGT soutient l’implantation de « Terres et Eaux » à Louvroil

vendredi 24.12.2010, 05:14La Voix du Nord

|  RÉACTION |

L’union locale CGT de Maubeuge soutient le projet d’implantation, à Louvroil, d’un magasin « Terres et Eaux », spécialisé …

dans la chasse, la pêche et les activités liées à la nature, un projet qui a été retoqué par la CDAC, la Commission départementale d’aménagement commercial (nos éditions des mercredi 15 et jeudi 17 décembre).

 La CGT soutient l’implantation de Terres et Eaux qui permet la création de trente emplois locaux dans une Sambre particulièrement touchée par le chômage. Elle ne comprend pas la décision prise par certains élus (ceux de Ferrière-la-Grande et de Rousies- NDLR) à la Commission départementale d’aménagement commercial. Ces créations d’emplois locaux se font sans aides publiques, alors que de grosses entreprises ont perçu des subsides publics (MCA et son million d’euros versé par l’agglo, suivez le regard de la CGT-NDLR). L’UL CGT répond aussi à l’argument selon lequel ce magasin installerait une concurrence de nature à faire perdre à la Sambre une centaine d’emplois dans ce secteur spécifique. « Le risque d’implantation de cette enseigne à Mons ou Valenciennes, en lieu et place de Louvroil, engendrerait d’ailleurs une concurrence aussi, mais en déplaçant la création des emplois sur d’autres territoires que le nôtre (…) Quel est le but poursuivi par nos élus en votant contre l’implantation d’une enseigne qui crée des emplois et serait de nature à contribuer à la dynamisation de notre territoire ? (…) Nous considérons cette décision, dans ce contexte, irresponsable », conclut la CGT. •

Publié dans Actions_locales | Pas de Commentaire »

Terres et Eaux : un vote incompréhensible !

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 18 décembre 2010

cgtuldemaubeugeetenvironscopie.jpg 

   

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

    

L’union locale Cgt Maubeuge soutient l’implantation de « Terres et eaux », qui permet, la création de 30 emplois Locaux dans une Sambre particulièrement touchée par le chômage ! Elle ne comprend pas la décision prise par certains élus à la Commission de Commission départementale d’équipement commercial (CDEC). Ces créations d’emplois locaux, se font sans aides publiques, alors même que de grosses entreprises ont perçu des subsides publics sans créer d’emplois.

La spécificité de l’enseigne « Terres et Eaux » n’est pas de nature à engendrer une concurrence importante avec le commerce local ! Le risque d’implantation de cette enseigne sur Mons ou Valenciennes en lieu et place de Louvroil engendrerait d’ailleurs une concurrence aussi, mais en déplaçant la création des emplois sur d’autres territoires que le nôtre.

La crise et les délocalisations ont détruit des centaines d’emplois dans la Sambre Avesnois, jetant des centaines de familles dans la misère !

Nous considérons cette décision dans ce contexte, irresponsable !

Quel est le but poursuivi par nos élus en votant contre l’implantation d’une enseigne qui crée des emplois et serait de nature à contribuer à la dynamisation de notre territoire ?

La CGT

Articles VDN ICI et ICI

Publié dans Actions_locales, Chômage, PRECARITE | 1 Commentaire »

Nouvelles du front

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 16 décembre 2010

Message de MICHEL POULY : Nouvelles du front 14.11.2010

email1.jpg La Presse mi-Novembre 15 déc. 2010
de MICHEL POULY Le Monde, L’Huma, les Echos, sur les salaires, les heures, les retraites, le chômage, les décrets d’applications, les analyses de droite et de gauche Ce que je dis à la fin  Afficher l’album
Voir le diaporama
Ajouter des photos à cet album

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

REFORME DES RETRAITES – Décrets

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 16 décembre 2010

cgt21.jpg15 décembre 2010 

 

   

DES PROJETS DE DECRETS

QUI CONFIRMENT LE CARACTERE INJUSTE ET INEFFICACE

   

Les projets de décrets d’application de la loi portant sur la réforme des retraites du 9 novembre 2010 ont été remis aux différentes caisses de retraite qui auront à émettre un avis dans les jours et semaines à venir. Les différents textes consistent en la mise en œuvre dans le régime général et la Fonction publique des dispositions de la loi, en particulier les mesures d’âges, report de l’âge légal à 62 ans et de l’âge du taux plein à 67 ans, et l’allongement de la durée d’assurance, celle-ci étant portée à 165 trimestres pour les générations 1953 et 1954.

Sont également détaillées, les conditions associées aux départs anticipés pour carrières longues. Ces conditions sont telles que de nombreux salariés, bien qu’ayant débuté leur carrière avant 18 ans, ne pourront bénéficier d’un départ à 60 ans.

Il n’y a pas pour le moment de projet de décret sur la « pénibilité ».

Dans la Fonction publique, les projets de décrets témoignent là aussi d’une volonté d’exclure nombre de fonctionnaires du bénéfice de certaines dispositions, celles relatives par exemple aux droits familiaux. Plus surprenante est la transmission aux caisses concernées des projets de décrets sur les régimes spéciaux. En effet, la loi ne serait appliquée dans ces régimes qu’à partir de… 2017. Cette hâte a valeur de message. Le gouvernement veut imposer l’idée que la page des retraites est tournée, y compris pour les régimes spéciaux.

Rappelons que si la loi du 9 novembre n’a fait l’objet d’aucune négociation, c’est encore plus vrai pour les régimes spéciaux, alors même que les projets de décrets prévoient dans ces régimes la suppression pure et simple de certaines dispositions qui n’ont jamais été évoquées jusqu’à présent, et qui concernent, comme dans la Fonction publique, essentiellement des femmes.

Compte tenu du caractère particulièrement régressif de la quasi-totalité des textes soumis aux avis des différentes caisses, la CGT formulera un avis négatif lors des votes qui auront lieu ces prochaines semaines. La page des retraites n’est pas tournée. Dans le public comme dans le privé, la CGT continuera de faire valoir ses propositions pour de tout autres orientations en matière de retraite, comme en matière de salaires, de reconnaissance de la pénibilité, d’emploi, de conditions de travail et de services publics.

Montreuil, le 15 décembre 2010

Publié dans Conditions de travail, Luttes, PRECARITE, Retraites, Sécurité sociale | Pas de Commentaire »

VERRIERS – ST GOBAIN GLASS FRANCE ANICHE

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 16 décembre 2010

cgtnord.jpg

  

APPEL A LA SOLIDARITE 

   

Depuis le 14 décembre, 98 % des ouvriers de St Gobain Glass France d’Aniche (verriers) sont en lutte et en grève totale avec la CGT (une partie d’entre eux ont démarré la grève le 7 décembre). Un piquet  est organisé devant les portes de l’entreprise.

Les salariés exigent de la direction qu’elle respecte l’accord signé en 2009. Cet accord prévoyait le départ anticipé de salariés âgés de 58 ans et plus, qui devaient eux-mêmes être remplacés, notamment, par des salariés précaires déjà employés dans l’entreprise.

Aujourd’hui, la nouvelle direction, en place depuis quelques mois, refuse d’embaucher en CDI 3 salariés précaires et veut recruter des seniors… en remplacement des seniors qui ont quitté l’entreprise ??!!! De plus, régulièrement, elle remet en cause les droits des salariés.

Les salariés sont déterminés dans leur lutte contre la précarité. La direction, quant à elle, refuse d’entamer des négociations et participe ainsi, volontairement, au pourrissement de la situation.

Assignation au tribunal pour piquet de grève, menaces de sanctions et de licenciements, menaces de plainte contre des grévistes… voilà tout ce que la direction propose comme réponse aux revendications légitimes des salariés.

Allons-nous laisser nos camarades isolés dans leur lutte… Certainement pas !!! Ils ont besoin de la solidarité de toute notre CGT.

L’Union départementale appelle les syndicats :

- à aller rencontrer, très rapidement, les salariés sur le piquet de grève : 11 Boulevard de la République à Emerchicourt
- envoyer la MOTION DE SOUTIEN ci-jointe (VERRIERS - ST GOBAIN GLASS FRANCE ANICHE dans Conditions de travail doc motionverriersaniche1.doc) au numéro de fax suivant : Direction St Gobain Glass France : 03 27 93 43 59
- à envoyer copie à l’UD : 03 20 62 11 60 (pour que les camarades en lutte puissent être informés des soutiens qui leur sont apportés).

L’Union départementale appelle les syndicats à mettre en œuvre, très rapidement, toute la solidarité dont les salariés ont besoin pour poursuivre leur lutte.

     

Publié dans Conditions de travail, Luttes, Retraites | 1 Commentaire »

1234
 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo