• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 1 novembre 2010

RETRAITES – 6 novembre 2010

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 1 novembre 2010

 Appel à une journée nationale unitaire de manifestations

retraite201021.jpg 

Tout n’est pas joué…

  

Même si la loi venait à être promulguée… la mobilisation doit se poursuivre !!

  

Contrairement à ce que le gouvernement souhaiterait faire croire, la loi de réforme des retraites n’est pas encore « bouclée »

Le recours devant le Conseil Constitutionnel, qui doit être introduit par les élus de Gauche suite au vote des deux assemblées, suspendra la promulgation aux alentours du 15 novembre. Car le Président de la République ne pourra promulguer la loi que si le texte est validé par le Conseil.

Il doit donc attendre l’examen et la décision du Conseil Constitutionnel, et sous réserve qu’aucune censure partielle ou totale ne soit apportée au texte, ce qui obligerait à la réécriture de la loi.

Au-delà de ce processus, il restera à formaliser et publier les décrets d’application de la loi.

Le Gouvernement ne peut donc s’abriter derrière le vote du Parlement, pour clore le débat sur les retraites et dissuader les millions d’opposants à cette réforme de poursuivre la mobilisation et de manifester le 6 novembre.

  • Rappelons-nous que pour sortir de la crise suscitée par la loi pourtant promulguée sur le CPE, les décrets d’application n’avaient jamais été pris

Les salariés, retraités, privés d’emploi, les jeunes… sont appelés à élargir et à amplifier la mobilisation pour qu’elle soit déterminante 

Une autre réforme JUSTE ET EFFICACE EST POSSIBLE ! 

Exigeons un autre partage des richesses créées par les salariés ! 

Le projet de loi de réforme des retraites fait reposer l’essentiel de l’effort sur les salariés

  • 22,6 milliards d’euros pour les salariés
  • 4,4 milliards pour les entreprises et hauts revenus 

il existe des solutions pour une retraite juste et pérenne 

  • Garantir la possibilité de prendre sa retraite dès 60 ans 
    Compte tenu de l’entrée plus tardive dans la vie active, des difficultés des jeunes à trouver un premier emploi et des aléas de carrières plus nombreux aujourd’hui qu’hier, il faut prendre en compte les années d’étude et les périodes de précarité subies

  • Réduire les inégalités 
    Les salariés ayant effectué des travaux pénibles voient leur espérance de vie sérieusement diminuée : l’écart entre les ouvriers et les cadres est ainsi de sept ans aujourd’hui. Pour réparer cette injustice, les salariés assujettis à des travaux pénibles doivent bénéficier d’un départ à la retraite anticipé

     

  • Assurer des pensions d’au moins 75 % du revenu d’activité. 
    Retour à la moyenne des dix meilleures années pour le calcul du salaire de référence.
    Pas de revenu de retraite inférieur au Smic et revalorisation des pensions sur la base du salaire moyen et non plus sur l’évolution des prix.
    superhrosanexistepas2.jpg

    Assurer les moyens de financement à la hauteur des besoins

    Faire contribuer les hauts revenus 

    • Soumettre à cotisation l’intéressement, participation, stock-options = 10 milliards d’euros. 

    • Soumettre à contribution les revenus financiers des entreprises

  • Promouvoir une autre politique de l’emploi 
      

    • 1 million d’emplois en plus, c’est 5 milliards d’euros de cotisations supplémentaires.

    • Prendre des dispositions véritablement efficaces, particulièrement pour l’emploi des salariés de 50 à 60 ans comme pour celui des moins de 30 ans

    Renforcer la contribution patronale  

     

    • Les employeurs bénéficient de 32 milliards d’exonérations sociales. 
           
    • La Cgt propose une réforme des cotisations patronales en fonction, notamment, des politiques d’emploi des entreprises.
          
    • La Cgt propose également d’augmenter les cotisations patronales et de remettre à plat l’ensemble des exonérations. 

          

      Le 6 NOVEMBRE, journée nationale unitaire de manifestations 
      à l’appel de la Cgt, Cfdt, Cftc, Cgc, Fo, Fsu, Solidaires, Unsa 

      Le 6 novembre, je descends dans la rue…

      pour l’avenir de ma retraite et celle de mes enfants !! 

      Manif de Maubeuge – 14 h 30  – Mail de la Sambre – Rond point face Mutuelle de la Sambre

            

Publié dans Actions_nationales, Dates A Retenir, PRECARITE, Retraites, Sécurité sociale | Pas de Commentaire »

RETRAITES – 6 novembre 2010

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 1 novembre 2010

     

Appel à une journée nationale unitaire de manifestations
   
p11.png

DOC A TELECHARGER
RETRAITES - 6 novembre 2010  dans Actions_nationales pdf 4pretraite281010.pdf

Publié dans Actions_nationales, Dates A Retenir, PRECARITE, Retraites, Sécurité sociale | Pas de Commentaire »

EDF – LOI N.O.M.E

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 1 novembre 2010

edfinfo.jpg

 

     

Hold-up sur l’énergie

LES TARIFS D’ÉLECTRICITÉ VONT AUGMENTER POUR PERMETTRE LA CONCURRENCE !!!!

À  TERME, L’USAGER PEUT S’ATTENDRE À DES HAUSSES SUBSTANTIELLES DE SA FACTURE, COMME CELA S’EST DEJA PRODUIT POUR LE GAZ. 

NE LAISSONS PAS FAIRE !

Début juin 2010, les parlementaires auront entre les mains l’avenir du service public de l’électricité.En effet, débutera dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale l’examen du projet de loi Nome, soit la Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité, concoctée par le gouvernement.

Le principe en est simple : constatant que la concurrence ne fonctionne pas – plus de 96 % des Français restent fidèles à l’opérateur historique (EDF) -, le gouvernement a décidé de la créer… artificiellement.

Si la loi passe, à partir du 1er janvier 2011, EDF aura obligation de revendre à ses concurrents jusqu’à 25 % de sa production d’électricité.

Un véritable hold-up ! Les fournisseurs d ‘électricités vont se voir offrir un quart de la production, que les Français ont déjà payé avec leur facture, pour qu’ils puissent réaliser des profits, au seul bénéfice de leurs actionnaires.

C’est une première d’obliger une entreprise, dans le monde de la concurrence libre et non faussée, à céder une partie de ses atouts à des concurrents qui produisent peu ou pas du tout d’électricité.

Trois points cruciaux sont en question :

  • Point n° 1: les tarifs

Les tarifs vont mathématiquement augmenter puisqu’il est reconnu que la concurrence ne peut s’exercer parce qu’ils sont trop bas. Quelque soit le prix de rachat, tous les fournisseurs chercheront à faire une marge. Des chiffres circulent déjà et les fournisseurs de tous bords se frottent les mains.
Cela touchera lourdement tous les usagers et risque de porter un coup supplémentaire au secteur industriel, déjà mal en point, quand on sait que le prix de l’électricité est un facteur important de localisation industrielle.
Déjà certains industriels annoncent que, dans ce cas de figure, ils préféreront transférer leurs usines dans des pays qui leur permettent une stabilité et une visibilité à long terme à un tarif intéressant, comme le Canada ou les Etats-Unis, voir d’autres pays d’Europe.
L’originalité de la France dans cette affaire, c’est d’accepter d’auto saborder son avantage compétitif, son système électrique.

  • Point n° 2: les investissements

Les fournisseurs profiteront de la manne nucléaire sans aucun investissement. On a vu ce que cela a donné il y a plusieurs années en Californie avec la grande panne électrique. Là-bas comme ailleurs, l’Etat s’est réapproprié le secteur. Quant à nous, nous privatisons à tour de bras !

  • Point n° 3: la clause de destination

La loi stipule que les fournisseurs accédant à la « rente nucléaire » devront justifier d’un portefeuille de clients équivalent sur le territoire national.
Tout le monde sait pertinemment que cette clause ne tient pas juridiquement, et qu’au moment opportun elle sera remise en cause et permettra à n’importe quel fournisseur d’aller spéculer partout en Europe.
Va-t-on finir par réaliser que la concurrence sur un produit qui ne se stocke pas et se transporte mal est une aberration ?Le résultat de ce mauvais compromis risque de mettre à mal, non pas l’entreprise EDF mais toute l’organisation du secteur électrique.

La CGT des Mines et de l’énergie vous propose d’agir, en partageant les informations que vous venez de lire et/ou de voir, en participant au sondage ci-contre et en signant la pétition en ligne.

http://www.dailymotion.com/video/xf4us3

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Actions_nationales, PRECARITE | Pas de Commentaire »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo