• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 5 août 2010

Chômage

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 5 août 2010

cgtconf2.gif 
28 juillet 2010  

+1.4% de seniors au chômage en juin

Rien ne sert de faire mentir les chiffres !

 

Nicolas Sarkozy aura beau annoncer que le chômage est derrière nous, rien ne fera mentir les chiffres.

Que représente la baisse de -0,3%, pour le mois de juin 2010, des demandeurs d’emplois en catégorie A (sans activité et à la recherche de tout type de contrat de travail), lorsque l’on enregistre en parallèle une hausse de +1,4% pour les plus de 50 ans inscrits en catégorie A, B ou C (sans activité ou en activité tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi) ?

Encore une fois, ce sont les seniors qui souffrent le plus de la dégradation de l’emploi, qui pourrait durer jusqu’en 2011, d’après l »Observatoire Français des Conjonctures Economiques.

Le projet de reculer l’âge de départ à la retraite de 60 à 62 ans est d’autant plus ahurissant, qu’il ne peut qu’amplifier ce phénomène ! Ces seniors pourraient, en effet, être au chômage deux ans de plus.

Quant aux demandeurs d’emploi inscrits depuis 1 an ou plus, leur nombre augmente de 0,9% au mois de juin, soit une hausse de 29,1% sur un an. N’oublions pas qu’un million de chômeurs vont arriver en fin de droits durant l’année 2010.

Qu’en est-il du Plan Rebond qui leur est destiné ? Sa mise en place patine. Alors que l’Etat s’était engagé à le mettre en place pour le mois de mai, il ne devrait vraiment démarrer qu’à la rentrée. A ce jour, la CGT, seule organisation à n’avoir pas validé le plan Rebond, constate que la mesure tourne à vide.

Et comment peut-on dire, que la situation des moins de 25 ans s’améliorerait avec une baisse de -0,7%, alors que cette diminution s’accompagne d’une précarité de l’emploi ? En effet, d’après une étude de l’Agence Centrale des Organismes de Sécurité sociale, au deuxième trimestre 2010, 62,2% des embauches sont des CDD de moins d’un mois.

On le voit, les problèmes de l’emploi, de sa qualité, des salaires et des retraites sont étroitement liés et c’est pour cela que la CGT appelle tous les salariés, les demandeurs d’emploi et les retraités à participer à la journée d’actions et aux manifestations du 7 septembre 2010.

Publié dans Actions_nationales, Dates A Retenir, Luttes, PRECARITE, Retraites | Pas de Commentaire »

Hausse tarifs EDF – NOME

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 5 août 2010

cgtnord1.jpg indecosa.jpg 
4 août 2010

LES TARIFS D’ÉLECTRICITÉ VONT AUGMENTER

POUR PERMETTRE LA CONCURRENCE !

 

Le gouvernement vient d’annoncer une hausse des tarifs d’EDF de 3,5% pour les particuliers et de 4,5% à 5,5% pour les entreprises, se justifiant par les nécessaires investissements à venir…

A terme, l’usager peut s’attendre à des hausses substantielles de sa facture, comme cela s’est déjà produit pour le gaz. Pour rappel, après les 9,7 % du 1er avril, c’est une ponction supplémentaire de 4,7 % au 1er juillet.

Que se cache t-il derrière cette décision arbitraire ?

L’hémicycle de l’Assemblée nationale a voté le projet de loi dit « Nome », soit la Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité, loi qui devrait être applicable au 1er Janvier 2011.
Constatant que la concurrence ne fonctionne pas – plus de 96 % des Français restent fidèles à l’opérateur historique (EDF) -, le gouvernement a décidé de la créer… artificiellement. C’est ainsi qu’à partir du 1er janvier 2011, EDF aura obligation de revendre à ses concurrents jusqu’à 25 % de sa production d’électricité.
Un véritable hold-up ! Les fournisseurs d’électricité vont se voir offrir un quart de la production, que les Français ont déjà payé avec leurs factures, pour qu’ils puissent réaliser des profits, au seul bénéfice de leurs actionnaires. C’est une première d’obliger une entreprise, dans le monde de la concurrence libre et non faussée, à céder une partie de ses atouts à des concurrents qui produisent peu ou pas du tout d’électricité !

Trois points cruciaux sont en question :

  • Point n° 1: les tarifs

Les tarifs vont mathématiquement augmenter puisqu’il est reconnu que la concurrence ne peut s’exercer parce qu’ils sont trop bas. Quelque soit le prix de rachat, tous les fournisseurs chercheront à faire une marge. Cela touchera lourdement tous les usagers et risque de porter un coup supplémentaire au secteur industriel, déjà mal en point, quand on sait que le prix de l’électricité est un facteur important de localisation industrielle. L’originalité de la France dans cette affaire, c’est d’accepter d’auto saborder son avantage compétitif et son système électrique !

  • Point n° 2: les investissements

Les fournisseurs profiteront de la manne nucléaire sans aucun investissement. On a vu ce que cela a donné il y a plusieurs années en Californie avec la grande panne électrique. Là-bas comme ailleurs, l’Etat s’est réapproprié le secteur. Quant à nous, nous faisons l’inverse, nous privatisons à tour de bras !

  •  Point n° 3 : la clause de destination

La loi stipule que les fournisseurs accédant à la « rente nucléaire » devront justifier d’un portefeuille de clients équivalent sur le territoire national.
Tout le monde sait pertinemment que cette clause ne tient pas juridiquement, et qu’au moment opportun elle sera remise en cause et permettra à n’importe quel fournisseur d’aller spéculer partout en Europe.
Va-t-on finir par réaliser que la concurrence sur un produit qui ne se stocke pas et se transporte mal est une aberration ?

Le résultat de ce mauvais compromis risque de mettre à mal, non pas l’entreprise EDF mais toute l’organisation du secteur électrique.

Cette augmentation est d’autant plus insupportable dans un contexte de crise économique avec comme première conséquence, la perte de pouvoir d’achat des ménages.

Publié dans PRECARITE | Pas de Commentaire »

Manifestation contre le national-Sarkosisme

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 5 août 2010

A l’appel de 49 organisations 

( Maubeuge 14 heures le 4 septembre 2010 devant la Stèle des 93,  place de la Mairie)

Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité

Communiqué commun

nopasaran1.jpgUne avalanche de discours et d’annonces provocatrices s’est abattue depuis plusieurs jours sur notre pays. Jusqu’au plus haut niveau de l’Etat, on entend des propos qui étaient jusqu’à présent l’apanage de l’extrême droite.

Le président de la République, lui-même, montre du doigt des communautés et des groupes sociaux entiers, stigmatise les Roms, les Gens du voyage, les étrangers, les Français qui ne sont pas « de souche », les parents d’enfants délinquants, etc. Ce faisant, il ne lutte en rien contre la délinquance, qui est répréhensible pour tout individu sans distinction de nationalité ou d’origine : il met délibérément en cause les principes qui fondent l’égalité républicaine, alors que déjà une crise sociale et économique d’une extrême gravité menace la cohésion de la société tout entière.En quelques jours, les plus hautes autorités de l’Etat sont passées de l’exploitation des préjugés contre les Gens du voyage au lien, désormais proclamé, entre immigration et délinquance, puis à la remise en cause de la nationalité française dans des termes inédits depuis 1945. Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche s’inscrit dans une logique de désintégration sociale porteuse de graves dangers.Il ne s’agit plus du débat légitime en démocratie sur la manière d’assurer la sûreté républicaine, mais bien d’une volonté de désigner comme a priori dangereuses des millions de personnes à raison de leur origine ou de leur situation sociale. Quelle que soit la légitimité que confère l’élection, aucun responsable politique n’a reçu mandat de violer les principes les plus élémentaires sur lesquels la République s’est construite.Parce que le seuil ainsi franchi nous inquiète pour l’avenir de tous, nous, organisations associatives, syndicales et politiques diverses mais qui avons en commun l’attachement aux principes fondamentaux de la République laïque, démocratique et sociale, rappelons avec force que l’article 1er de la Constitution « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion », et que toutes propositions qui méconnaîtraient cette règle fondatrice de la démocratie constituent une atteinte à la paix civile.Nous n’accepterons sous aucun prétexte que le nécessaire respect de l’ordre public soit utilisé pour créer des distinctions entre les habitants de ce pays et désigner des boucs émissaires.Nous appelons donc l’ensemble des citoyens de ce pays à manifester publiquement leur opposition aux stratégies de stigmatisation et de discrimination et aux logiques de « guerre » qui menacent le vivre ensemble. A cet effet, nous proposerons dans les prochains jours à la signature en ligne un « Appel citoyen » refusant toute politique de la peur ou de la haine. Et nous appelons à un grand rassemblement citoyen à l’occasion du 140e anniversaire de la République, le samedi 4 septembre Place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France, pour dire ensemble notre attachement à la liberté, à l’égalité et à la fraternité qui sont et qui resteront notre bien commun.

Signataires : AC ! Agir ensemble contre le chômage, Les Alternatifs, Les amoureux au banc public, Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM), Association France Palestine Solidarité (AFPS), Association des Marocains en France (AMF), Association nationale des Gens du voyage catholiques (ANGVC), Association républicaine des anciens combattants (ARAC), ATTAC, Autremonde, Cedetim, Confédération française démocratique du travail (CFDT), Confédération générale du travail (CGT), La Confédération Paysanne, La Cimade, Le Cran, Droit au logement (DAL), Emmaüs France, Europe Ecologie, Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase), Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI), Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS), Fédération SUD Education, Fédération syndicale unitaire (FSU), Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), FNASAT-Gens du voyage, Fondation Copernic, France Terre d’Asile, Gauche unitaire, Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI), Les Jeunes Verts, Ligue des droits de l’Homme (LDH), Ligue de l’enseignement, Marches européennes, Médecins du Monde, Le Mouvement de la Paix, Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), le Parti communiste français (PCF), le Parti de Gauche, le Parti socialiste (PS), Réseau d’alerte et d’intervention pour les droits de l’Homme (RAIDH), Réseau Education Sans Frontière (RESF), SNESUP-FSU, SOS Racisme, Syndicat des avocats de France (SAF), Syndicat de la magistrature (SM), Union syndicale Solidaires, Les Verts.

Publié dans Dates A Retenir, Luttes | Pas de Commentaire »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo