Services publics

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 15 juillet 2010

cgtnord1.jpg 12 juillet 2010       

               

La calculette doit rester un outil et pas une stratégie

Casse des Service Publics : ÇA SUFFIT !

  

Alors que le gouvernement entend passer en force sur sa réforme des retraites, qui constitue une régression sociale sans précédent, des mesures tout aussi dogmatiques – sous prétexte de maîtrise des dépenses publiques – sont envisagées, voire décidées, visant à accélérer la destruction du service public dans sa conception républicaine (égalité de traitement, cohésion sociale, aménagement équilibré du territoire), à laminer le statut de la Fonction Publique et assimilés, qui offre des droits et garanties, avec sa mesure phare : le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux.

Dans l’Éducation Nationale, l’École de proximité est le socle historique de notre système éducatif. C’est le cadre le plus performant pour la réussite de tous les élèves. Elle facilite les innovations pédagogiques. Elle tisse du lien social.

  • Or, un projet ministériel menace de fermeture plus de 15 000 écoles et petits collèges en France.
  • Dans le Département, des fermetures sont annoncées, notamment dans le Cambrésis.

Dans la Santé, un décret doit sortir qui fixera à 1 500 actes par an le seuil pour maintenir une activité de chirurgie. « Avec une procédure de transition pour que les choses se mettent en place », explique Daniel Lenoir, le temps de faire le SROS (schéma régional d’organisation sanitaire), au premier semestre 2011, après le projet régional de santé en septembre. Les Hôpitaux Publics de Fourmies, Hazebrouck, Le Cateau Cambrésis seraient concernés.

  • Ces suppressions arbitraires viennent s’ajouter aux fermetures de maternités, de fusions de CPAM, de fusions des Impôts et du Trésor, de fermetures de casernes, de disparitions de sièges de Prud’hommes, du service auto-train de Seclin, etc…

Dans l’Énergie, la fermeture du site EDF/GDF de Bailleul a été programmée. Les salariés, les élus et les usagers se sont mobilisés le 6 juillet dernier.

Dans le domaine des Transports, la SNCF persiste et signe pour la suppression de la gare de triage de Somain.

A La Poste, faisant fi de la votation citoyenne de l’automne dernier contre sa privatisation (plus d’un million de votes contre), les réorganisations se poursuivent et la dégradation de la qualité de service rendu au public s’accentue. En témoignent les facteurs de Douchy Les Mines et de Tourcoing qui ont récemment dénoncé les conditions de distribution du courrier qui se sont détériorées depuis.

Il s’agit bien d’une offensive concertée et d’une stratégie cohérente, visant à la destruction des services publics dont l’efficacité économique et sociale depuis des décennies n’est plus à prouver et qui servent aujourd’hui encore de rempart contre la crise, crise systémique dont les responsables veulent faire payer les salariés et les citoyens de notre pays, comme ailleurs en Europe.

Ces mesures auraient des conséquences désastreuses pour les habitants de notre Région, dont l’état sanitaire et social est lanterne rouge, et notamment la Sambre Avesnois dont nous notons par ailleurs un manque de 5000 agents de la Fonction Publique.

Il ne peut y avoir d’avenir pour notre Région sans développement de l’Industrie, des services et des services publics.

Les services publics sont notre bien commun à toutes et à tous. Il y a urgence à une véritable démocratie sociale et à une juste répartition des richesses créées. L’Union Départementale CGT s’engage dans ce sens avec ses organisations.

Pour l’Union Départementale
CGT du Nord
Catherine Meyza

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo