Mobilisation du 24 juin 2010 – Maubeuge et environs

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 24 juin 2010

logocgtmaubeugemai20108.jpg24 juin 2010

INTERVENTION – Claude BOURGEOIS,
SECTION RETRAITES de MAUBEUGE ET MEMBRE DU COMITE NATIONAL DE L’UFR/CGT METALLURGIE
MANIFESTATION du 24/06/2010 à MAUBEUGE

   

OUI, la retraite à 60 ans et à taux plein c’est possible aujourd’hui !

Après la journée du 27 mai qui a vu près d’un million de gens descendre dans la rue, la mobilisation des salariés du public et du privé, en cette journée du 24 juin, est un moment très fort dans ce débat visant à défendre le droit à la retraite à 60 ans, un acte de résistance contre la réforme du gouvernement Fillon visant à réduire les pensions des régimes par répartition, un refus catégorique à la montée des régimes par capitalisation qui n’offrent aucune garantie dans le système spéculatif des marchés financiers.

Allongement de la durée de cotisation, recul de l’âge légal, suppression de la règle des 6 mois dans le public, augmentation drastique des cotisations des fonctionnaires conduisant à une baisse de leur pouvoir d’achat, Nicolas SARKOZY entend appliquer la feuille de route du MEDEF et du traité de Lisbonne de manière on ne peut plus brutale.

Ce recul social toucherait toute la population et toutes les générations !

Il aggraverait davantage la situation de l’emploi et du pouvoir d’achat dans notre pays et notamment dans notre région de Sambre-Avesnois déjà durement touchée.

Quelle ineptie de vouloir reculer l’âge de la retraite et de diminuer le niveau des pensions, quand près de 5 millions de personnes aspirent à trouver un emploi, et je pense particulièrement à notre jeunesse.

Il faut savoir que la productivité par heure de travail en France est la plus élevée du monde au point qu’elle génère stress, souffrance et usure prématurée de celles et ceux qui créent les richesses au point de conduire parfois jusqu’au suicide, avec ces exemples que nous connaissons tous chez Renault, France Télécom et autres entreprises…

La reconnaissance de la pénibilité de certains métiers devient incontournable. Et pourtant, la réponse que nous prépare le gouvernement est véritablement scandaleuse dans son principe.

Tout comme les voitures usagées doivent passer un contrôle technique, le salarié devrait passer une visite médicale qui constaterait son usure. La retraite serait alors autorisée… mais juste avant la délivrance du certificat de décès.

C’est une provocation immonde !!!

Mais leur cynisme ne s’arrête pas là. D’autres mauvais coups se préparent :

Ainsi, après avoir déjà supprimé la demi-part pour les veuves, veufs et divorcés conduisant à des hausses d’impôts de près de 800 euros, le gouvernement projette encore de supprimer l’abattement de 10 % sur la feuille de déclaration des revenus pour les retraités, prétextant l’absence des frais professionnels.

Cette mesure aboutirait inéluctablement à faire payer les pensionnés les plus modestes, dont 12 % d’entre eux ont déjà recours aux associations caritatives pour pouvoir se nourrir.

Nous connaissons tous l’histoire de « Robin des bois » qui prenait l’argent des riches pour donner aux pauvres. Sarkozy et sa clique ont innové en prenant aux pauvres pour donner aux riches. C’est le monde à l’envers !

Le ton est donné : L’attaque portée à nos acquis est sans précédent.

Cette réforme inique va fortement pénaliser les salariés, celles et ceux ayant des carrières incomplètes, en particulier les femmes qui sont aujourd’hui 28 % à travailler jusqu’à 65 ans pour bénéficier d’une retraite à taux plein.

Dans le cadre du financement des retraites, 85 % des efforts sont demandés aux salariés, alors que les entreprises, les hauts revenus, les revenus du capital sont 5 fois moins mis à contribution. Et dans le même temps les fonctionnaires se voient imposer une augmentation de leurs cotisations.

* Captées aujourd’hui par la finance au profit des actionnaires et des fonds spéculatifs, les richesses produites par notre pays doivent être réorientées, notamment en augmentant le pouvoir d’achat, en favorisant l’emploi et en finançant les retraites.

* Une cotisation sur les flux financiers rapporterait 22 milliards d’euros par an

* Nous proposons la suppression des 30 milliards d’exonération de cotisations sociales dont bénéficie le patronat. Ces cadeaux n’ont créé, ni sauvé aucun emploi, PIRE, ils ont favorisé les délocalisations.

* 83 milliards d’euros viennent d’être distribués en dividendes par les grandes entreprises aux actionnaires et ce, malgré la crise, et à cela ajoutons les milliards d’euros versés pour « sauver » les banques.

Là encore cet argent doit être utilisé pour favoriser l’emploi, la formation, augmenter les salaires et sauver nos retraites, en sachant que 100 000 emplois créés font rentrer plus de 2 milliards de cotisations.

La démographie est un prétexte aux mauvais coups que le gouvernement tente de nous porter.

Démonstration est faite qu’il est possible de faire autrement pour préserver cet extraordinaire acquis issu du Conseil National de la Résistance.

La journée de luttes et de manifestations d’aujourd’hui n’est pas qu’un avertissement adressé au MEDEF et au gouvernement. C’est un cri de colère. C’est le refus catégorique et très majoritaire de notre peuple d’un projet qui nous transporterait 70 ans en arrière.

Rien n’altèrera notre détermination : Ni la trêve estivale, ni l’arrogance de nos dirigeants.

Demain nous serons 2 fois, 3 fois, 4 fois plus nombreux à descendre dans la rue pour refuser des conditions de vie et de travail moyenâgeuses.

FAISONS-NOUS ENTENDRE TRES FORT !

FAISONS DE CE 24 JUIN ET DES SEMAINES QUI VONT SUIVRE UNE GRANDE VUVUZELA SOCIALE, UN BRUIT QUI ASSOURDIT, D’UNE SEULE VOIX, CEUX QUI REVENT DE NOUS METTRE A GENOUX !

DEBOUT, TOUS ENSEMBLE ET DANS L’UNITE NOUS GAGNERONS CETTE GRANDE BATAILLE DES RETRAITES.

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo