27 mai 2010 – Maubeuge et Lille

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 27 mai 2010

Servez-vous !

llille27mai1.jpg

27 mai 2010
Album : 27 mai 2010
Manifestations Maubeuge et Lille
46 images
Voir l'album
 

27 mai 2010 - Eric Daux
Album : 27 mai 2010 - Eric Daux
Maubeuge
14 images
Voir l'album

 300 manifestants à Maubeuge… puis 12 000 jusqu’à Lille !

Intervention début de manifestation : 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/xdgiwu

Motion : 27 mai 2010 - Maubeuge et Lille dans Actions_locales doc motionammemarin.doc

Articles La Voix du Nord ICI Mini-puces-15 dans Actions_régionales ICI … « contre la réforme des retraites, la CGT met 200 personnes à la rue » ?!, 
Sourire  À la CGT ont dit « manifestants« , concernant l’expression « à la rue », ce sont les patrons qui s’expriment et agissent comme ça !?
À la CGT on dit « dans la rue » et on défend les emplois, puis au total, selon nous, il y avait 300 manifestants dans les rues de Maubeuge ! Sourire
 

Le texte … 

Madame la députée,

la CGT vous exprime sa totale opposition au projet de réforme des retraites présenté par le gouvernement, ce projet est un recul social sans précédent et remet en cause les acquis obtenus par le programme du Conseil National de la Résistance en 1945.

Ce projet de loi ne fait que répondre aux aspirations du grand capital et des assurances de retraites privées.

Les deux dernières crises démontrent que la finance est responsable de la situation économique et sociale de la France et de l’Europe.

Et pourtant des milliards d’euros ont été injectés dans le système bancaire par les gouvernements !

Partout où les systèmes par capitalisation ont été mis en place, nous avons assisté à l’appauvrissement des retraité-e-s.

La CGT ne peut plus accepter les multiples reculs sociaux initiés par votre gouvernement sur la santé, l’école, les services publics, l’augmentation du chômage et la précarité de l’emploi. C’est en créant des emplois que nous pourrons financer notre système de retraites et en taxant les revenus financiers !


Je m’adresse maintenant au manifestant

La crise en Europe, la Grèce partout le système capitaliste montre ses limites, ses excès et le danger qu’il représente pour les populations. 750 milliards d’Euros pour de nouveau sauver les banques des spéculateurs. Des chiffres qui donnent le vertige !

Deuxième crise en à peine un an, la prochaine est pour bientôt, la planète financière s’affole ne tenant pas compte de l’économie réelle, des souffrances des travailleurs.

Sauver les banques, sauver l’Euro, sauver le système financier. Les analystes, les spécialistes continuent à nous expliquer à longueur d’émissions qu’il n’y a pas d’autre solution.

Pourtant ces solutions qu’ils appliquent depuis des années aggravent de jour en jour les conditions de vie pour les populations. L’échec est patent, il faut être frappé de cécité, de surdité pour ne point le voir, pour ne point l’entendre.

Hier nous entendions sur toutes les chaînes l’insupportable bruit de la pensée unique, du parti socialiste à l’UMP tous se gargarisaient du succès de leur plan. Aucun des deux « grands partis » ne remettais en cause cette Europe ultra-capitaliste….

Le plan ressemble à s’y méprendre à celui de 2009, quelle personne sensée dirait que la crise est finie pour les populations, qui peux un instant croire que le souci des peuples est la préoccupation des politiques qui mettent en œuvre ses plans.

Austérité, rigueur, maîtrise des dépenses publiques, ils n’ont que cela à la bouche depuis des années ! Peu importe que quelques individus soient les véritables responsables de ces crises ! La solution proposée est toujours la même, se livrer pieds et poings liés aux désidératas du marché !

Privatisation, délocalisation, concurrence, performance, coût de production y’en a marre !

Appelons les choses par leurs noms, les marchés réalisent un véritable hold-up sur le fruit du travail des salariés de tous les pays ! C’est l’exploitation des populations, la lutte acharnée du capital contre le travail. LA LUTTE DES CLASSES est menée tambour battant par la finance contre les travailleurs !

Cette lutte est menée grâce à la complicité des politiques, des médias qui sont les sous fifres des grands capitalistes.

La lutte pour les retraites est du même acabit, il s’agit ici encore de pratiquer un hold-up sur les pensions, réduire les coûts du travail pour favoriser l’enrichissement du capital !

Il en va de même pour notre système de santé, d’éducation il faut détruire tout ce qui est le résultat de la lutte des travailleurs de 36 à 68 en passant par 1945 et le programme du CNR…

La modernité serait selon eux de revenir avant l’époque de toutes ses avancées sociales, ceux qui pensent autrement seraient des dinosaures, des idiots qui ne comprennent rien à notre monde moderne…

Le travailleur, pour eux, est quelqu’un que l’on presse comme un citron jusqu’à sa mort ! Il faut le faire travailler le plus longtemps possible jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus. Arbeit macht frei « le travail rend libre ! Ce n’est pas une invention des nazis mais de la société capitaliste IG Farben sur le fronton de ses usines.

Travailler plus pour gagner plus, travailler plus longtemps, plus vite, plus dur. Le film de Chaplin les temps modernes prend ici tout sont sens !

C’est la dictature du capital sur le travail, la preuve si la population ose un NON dans un référendum, nos grands démocrates imposent la volonté du capital !

L’Europe n’existe pas, c’est « Euroland » que l’on a construit, le pays merveilleux de l’Euro.

Les défaites successives du monde du travail, rendent le capital arrogant et jusqu’au-boutiste. Il veut faire table rase des droits des travailleurs.

Les réformes des retraites successives vont toujours dans le sens d’une retraite amoindrie. En Angleterre, aux Etats Unis, les précurseurs de ces solutions, nous voyons des vieux se traîner pour laver des voitures, pour tenter de survivre…

Voilà leur modernité, leurs solutions : l’exploitation de l’homme tout au long de sa vie.

Les effets néfastes de la fuite en avant du capitalisme, touche même la planète, réchauffement planétaire, marée noire, déforestation. La planète tousse victime elle aussi de l’appétit gargantuesque du capital !!!

La guerre est déclarée, elle est sournoise ne dit pas son nom, mais elle est bel et bien là.

Nous ne pouvons nous contenter de la menée sur un seul front. Les retraites ne sont qu’un des aspects. Le capitalisme saucissonne ses attaques pour qu’elles soient moins voyantes. Il avance à petit pas, recul parfois mais pour mieux revenir…

Il nous faut une vision globale de la situation car tout est lié!

Oui camarade il faut s’attaquer au système capitaliste dans sa totalité, il faut le remettre en cause, la lutte sera âpre est dure ! Elle doit être totale.

Ce n’est pas une question de choix mais de survie il nous faut construire le véritable rapport de force ou se sera le retour de la bête immonde !

Le bruit des bottes, le fascisme revient en force, « Arbeit macht frei » du fronton des usines d’IG Farben aux frontons des camps de l’horreur le capitalisme s’accommode de tout.

Si nous ne réussissons pas la lutte sociale, la tentation du fascisme sera de plus en plus forte, l’histoire nous l’a enseigné…

L’unité des syndicats n’a pas de sens, sans l’unité des travailleurs, sans l’unité dans la lutte à rechercher trop le compromis on se compromet….

Nous continuerons le combat, nous l’amplifierons jusque la victoire car c’est acte de courage de résistance à l’oppression capitaliste

Fabrice Preux, Union locale CGT Maubeuge et environs

Laisser un commentaire

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo