• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 24 avril 2010

40 ème congrès de l’UD CGT Nord

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 24 avril 2010

pierrecorneloup2.jpg

http://www.dailymotion.com/video/xd1xk7 
hellwich

http://www.dailymotion.com/video/xd2kbs

hellwich
 

Publié dans Actions_régionales, Congrès | Pas de Commentaire »

Chômage

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 24 avril 2010

L’Humanité – Fanny Doumayrou

Chômeurs en fin de droits : le « plan rebond » fait flop

Le gouvernement et les signataires du « plan rebond » se vantent d’avoir trouvé une solution pour chaque chômeur en fin de droits. Mais les mesures du plan se révèlent floues, soumises à conditions, voire hypothétiques.
Faites-vous votre opinion en lisant en ligne le document de l’accord.

Ces prochains mois, la déception risque d’être énorme parmi les chômeurs qui arriveront au bout de leurs allocations Assedic. Depuis jeudi, les signataires de l’accord intitulé « plan rebond pour l’emploi » gouvernement, patronat, syndicats sauf la CGT se relaient pour marteler qu’enfin leur travail acharné de négociateurs a débouché sur un compromis miracle. A les en croire, ils ont trouvé une « solution » pour chaque chômeur qui arrivera en fin de droits courant 2010. Pour un coût total de 705 millions d’euros pris en charge par l’État et l’Unedic, voire 838 millions si les régions non consultées mettent la main à la poche, chacune de ces personnes se verra proposer un contrat aidé, une formation rémunérée, ou à défaut, jusqu’à six mois d’une allocation exceptionnelle présentée comme un « filet de sécurité ». De sorte que le vœu exprimé par le président Sarkozy lors de son intervention télévisée fin janvier, de ne « laisser personne sur le bord de la route » semble exaucé. « L’aide exceptionnelle qui sera versée sur plusieurs mois « est une mesure de solidarité exemplaire » a salué l’UMP, tandis que le secrétaire d’État à l’emploi, Laurent Wauquiez, se félicitait d’un plan « très généreux pour ceux qui cherchent vraiment un emploi » et le Medef de « mesures exceptionnelles et temporaires sans précédent ». Côté syndical, la CFDT, en pointe dans la négociation, se vante d’avoir « obtenu une solution pour tous » et affirme qu’« aucun chômeur en fin de droits ne sera laissé pour compte ». « Quand 705 millions d’euros sont débloqués, il ne faut pas cracher dans la soupe », lance son secrétaire national, Laurent Berger.

Mais à regarder de plus près ce « plan rebond », derrière l’écran de fumée de l’effet d’annonce, nombre de mesures sont floues, soumises à conditions, dépendant de critères encore à déterminer, écrites au conditionnel, ou reprises de dispositifs déjà actés ! 

Faites-vous votre opinion en lisant en ligne le document de l’accord.
pdf1.png

Publié dans Actions_nationales, Chômage | Pas de Commentaire »

Pénibilité et retraites

Posté par cgtmaubeugeenvirons le 24 avril 2010

CGT – 23 avril 2010 

Vouloir créer l’injustice sous prétexte d’égalité !

011.jpg     

     « Le parpaing public pèse le même poids que le parpaing privé«     

      

Le fait « qu’il y ait des règles différenciées entre public et privé n’est pas en soi choquant. Ce qui compte, c’est de regarder si elles sont bien d’actualité, si elles sont équitables, si, au fond, les Français les acceptent », a indiqué jeudi 22 avril le ministre du Travail, Eric Woerth, après ses premières rencontres avec les organisations syndicales de fonctionnaires (*).

M. Woerth a pris l’exemple de la pénibilité qui donne droit dans certaines professions du secteur public à un départ en retraite anticipée : « le parpaing public pèse le même poids que le parpaing privé » a assuré le ministre.

La formule est imagée, mais le parpaing pourrait bien retomber sur les pieds du ministre du Travail. Car de deux choses l’une : ou bien le ministre compte étendre la reconnaissance de la pénibilité aux salariés du privé ce que refuse le Medef avec toute l’inertie dont il est capable. Ou bien il compte supprimer cette reconnaissance dont bénéficient quelques professions très exposées dans la fonction publique au motif de mettre tout le monde au même régime.

A priori, c’est sans doute la seconde hypothèse qui est la plus plausible, car cette remise en cause a déjà commencé par la profession infirmière à qui Roseline Bachelot vient d’imposer un odieux chantage : une reconnaissance de la qualification au niveau Master contre un recul de l’âge de la retraite.

(*) La CGT, FO et la CFTC seront reçues lundi, et Solidaires le lendemain.

Publié dans Actions_nationales, Retraites | Pas de Commentaire »

 

LA FRANCE LIBRE |
ELEVAGE AMATEUR DE BOULEDOGUES |
Fermé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | You're on my official's WEB...
| air du temps
| hikmaphilo